Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Era05 : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
La malédiction du tigre, tome 1 : La malédiction du tigre La malédiction du tigre, tome 1 : La malédiction du tigre
Colleen Houck   
Pour ceux qui doutent encore que ce livre soit digne d'intérêt, je vais vous le dire simplement : vous devez le lire. Marre des vampires, loups-garous, histoires banales et répétitives ? Ou même juste envie d'un bon moment de lecture qui déménage ? Foncez. Vous ne serez pas déçus.
Ça faisait très, très, très longtemps que je n'avais pas lu un livre au scénario aussi complexe et en même temps bien construit. Cette histoire de deux Princes maudits et condamnés à se changer en tigres est tout simplement passionnante. Elle m'a rappelé à quel point j'adorais les histoires de quêtes, de mondes cachés et de mythes venus des quatre coins du monde. L'auteure manie si bien le réel et l'imaginaire qu'on en vient à se demander où se trouve la limite entre les deux.
Dans cette aventure, vous rencontrerez de nombreux personnages, la plupart très attachants (comme nos chers Princes et Mr. Kadam, leur protecteur) et d'autres franchement effrayants, comme Lokesh, le super-vilain de l'histoire, responsable de la Malédiction pesant sur les deux Princes.
Mais vous serez surtout confrontés à Kelsey, la narratrice, seule personne capable d'aider les Princes à briser la Malédiction. Kelsey est pleine de contradictions, à la fois forte et intérieurement fragile, dévouée même si parfois égoïste, courageuse face à des créatures souvent horribles mais effrayée à l'idée d'être abandonnée... Elle est humaine et c'est ce qui fait tout son charme (même s'il y a des moments où on a vraiment envie de la secouer). Jetée dans une aventure qu'elle n'aurait jamais imaginée, Kelsey va se retrouver face à face avec une déesse, des monstres issus de mythologies en tout genre et un sorcier avide de pouvoir tout en menant une bataille intérieure contre ses propres sentiments.
De plus, l'auteure fournit une foule de détails sur la vie et les coutumes de l'Inde, aussi bien celle d'aujourd'hui que l'Inde à l'époque des deux Princes. Ce pays féérique qui sert de décor à la majeure partie du récit vous enchantera par sa beauté (souvent) sauvage.
Qui sait ? Peut-être ce livre vous donnera-t-il envie de vous y rendre comme Kelsey pour trouver un prince en détresse...
Mi vida es mia, Saison 1 Mi vida es mia, Saison 1
Céline Jeanne   
Embarquez pour un voyage tumultueux au cœur du Salvador !!!

Après la mort de ses parents Isabela (alias Amaya) se retrouve en famille d’accueil et entame une vie agitée lorsque sur un malentendu, les Etats Unis la renvoie chez sa grand mère dans son pays natal, le Salvador !!!

Amaya se retrouve dans un pays dont elle ne se souvient pas si ce n’est qu’il lui a arraché ses parents . Encore mineure, elle va devoir survivre jusqu’à ses 18 ans.
Fille d’un traite, son accueil est loin d’être chaleureux et la jeune fille va tenter de se fondre dans la masse et de passer inaperçue jusqu’à son départ.
Malheureusement le sort s’acharne et dès son premier jour au lycée elle échappe de justesse à un accident et se retrouve tétanisée face à des yeux verts ensorcelants, des yeux qu’elle ne devrait pas apprécier mais qui la font réagir de manière incontrôlable.
Ses beaux yeux appartienne à Adrián (alias Berlín), un membre haut placé de la Mara Savatrucha, le gang qui a commandité l’assassinat de ses parents !!!

Un véritable combat intérieur va se mettre en marche, comment résister à ce garçon qui l’attire tant mais qui fait parti du gang ennemi ? Comment passer inaperçu dans ce climat si sensible où tout le monde la connaît et la juge ?
Amaya va être confronté à tout un tas d’épreuves mais elle pourra compter sur ses 2 nouveaux amis Octavia et Javi, 2 étudiants qui fuient les maras .
Mais comment rester neutre dans un pays gouverné par les gangs et dont la moindre étincelle peut plonger pays dans une guerre des maras sanglante .

Un pays gérer par des gangs d’une violence sans limite, une trêve à fleur de peau, une dette de sang, deux personnes que tout oppose mais qui vont être attiré au-delà du raisonnable… Voilà les ingrédients parfait pour une romance à couper le souffle. Et ce exactement ce que nous offre Céline Jeanne. Dès les premières pages je me suis retrouvée immergée dans l’histoire, dans l’ambiance lourde et pesante de ce pays si sensible, dans la crainte de cette jeune fille qui se retrouve dans l’inconnu avec des ennemis à chaque coin de rue.
Les personnages sont époustouflants, tantôt craint, tantôt touchant, des personnalités qui évoluent lorsqu’on apprend à les connaître, des a priori qui nous poussent a émettre des jugements parfois infondés. On se retrouve avec des personnages complexes mais au combien attachant.
Certains nous touchent par leur histoire et leur faculté à entourer et protéger Amaya comme Javi et Octavia, deux Lycéens qui porte les conséquences de la Mara Savatrucha mais qui refusent de se laisser entraîner par les gangs. Ils sont amusants et c’est un souffle d’air frais qu’ils nous apportent par leur attitude juvénile.
Nous découvrons également Adelina, la grand-mère mystérieuse, un peu guérisseuse qui n’a pas peur de remettre en place les membres de la Mara, appréciée et craint elle semble avoir une place et un rôle important mais le mystère plane autour de cette femme que l’on ne peut qu’aimer.
Enfin les membres de la Mara Savatrucha, effrayants, intimidant, froid, dangereux mais qui vont nous donner une autre image d’eux au fils des pages, mes sentiments envers ces garçons vont évoluer et me permettent de découvrir une autre facette du gang.

Mais revenons à nos personnages principaux, Amaya et Adrián, Amaya est une jeune fille d’apparence fragile et sensible mais elle dégage une force de caractère lorsque la situation devient compliquée, elle ne se laisse pas marcher sur les pieds malgré son coté effacé. Elle va faire face au jeune Mara malgré son attirance elle va combattre cette attraction déplacée et lui mener la vie dure. Amaya est plus sombre, son côté séducteur bad boy le rend irrésistible aux yeux des filles qui se pavanent devant lui et particulièrement Rebecca, une détestable poupée barbie !!!!. Adrián est séduit par la nouvelle dès le premier regard mais il va souffler le chaud et le froid, parfois séducteur et tendre, parfois dur et ignorant mais il finit toujours par se rapprocher de la jeune fille et fera tout pour la protéger et la soutenir.

L’histoire est palpitante, intrigante, stressante, on ne sait jamais ce qui va nous tomber dessus, l’auteur nous emprisonne dans son roman avec des mots percutants, une écriture addictive et intense, des rebondissements incessants et la découverte d’un univers qui nous est inconnu, un monde qui nous paraît lointain mais qui traumatise un pays entier, un univers cruel qui touche chaque habitant. J’ai sourie, stressé, pleuré, espéré, maudit au cours de ma lecture et je suis restée frustrée a la fin car la suite sera longue à attendre, c’est presque inhumain de nous laisser sur ces derniers mots si prometteurs . Vivement le 5avril pour découvrir la fin des aventures de Amaya et Adrián !!!

Un gros coup de cœur pour cette nouvelle pépite signée Kaya
Covenant, Tome 3 : Éveil Covenant, Tome 3 : Éveil
Jennifer L. Armentrout   
Est-ce que sérieusement on peut ne pas aimer un livre de Jennifer L.Armentrout????? Pour ma part NON!!!!!!! Je ne fais que la vénérer, l'idolâtrer!!!!!!!!!!!!! Ces livres, et ce livre notamment, sont des véritables bijoux, des pépites!!!!!!!!!!
Les émotions sont toujours présentes mais puissance 1000 par rapport au tome précédent. Aiden se dévoile enfin et mon coeur a fondu, chaviré, chanté, explosé... Bref, gros coup de coeur une fois encore!!!!!
Balefire, Tome 1 : Le Calice du Vent Balefire, Tome 1 : Le Calice du Vent
Cate Tiernan   
Commentaire sur le recueil des 4 tomes, avant que quelqu'un ne fasse passer le recueil en tome 1 de la série en France... Donc attention il y a un risque de spoilers.

Le monde de Balefire est intéressant, il y a une belle mythologie et ça se passe dans une ville qui peut être captivante, la Nouvelle Orléans, avec son atmosphère étouffante, magique, dangereuse, le lieu parfait pour mettre en place cette magie ancienne, mêlée de mots en français qui donne un exotisme tout à fait particulier à l'histoire. Mais c'est difficile à suivre, le rythme est trop inégal : plein de la langueur dans les trois premiers tomes et trop rapide dans le dernier, mais bon, pour ça il faut savoir que Cate Tiernan avait prévu de faire plus d'une dizaine de tomes mais à dû réduire tout ça en quatre livres au final.
Le gros problème de ce roman, c'est le nombre de personnages. On a les membres du Treize (en français dans le texte anglais) dont on peut voir une tranche de vie au fil des chapitres, à la 3e personne en parallèle de la narration de Clio et Thais à la 1ère personne. C'est parfois difficile à suivre, et pas forcément intéressant, surtout sur le début quand on est plus interessé par les jumelles. Et puis, après, quand on arrive sur la fin, ça manque simplement dans la caractérisation. Il manque un petit quelque chose pour faire le lien entre les a ctions et l'attitude des personnages, cette chose qui nous permettrait d'avoir un peu d'intuition et créer plus de tension.
Enfin, parce que c'est quand même au coeur des 4 tomes, parlons histoires d'amour. Certes, elles sont bien compliquées (notamment celles de Thais et Clio, mais ce ne sont pas les seules, on a Richard/Marcel/Cerise, Manon/Sophie...) mais à aucun moment je ne me suis attachée à ces couples, à ce qui leur arrivait, à la douleur que ces amours non partagées, trahies, incomprises engendraient, on était trop éloignés des personnages ou le coup de foudre des jumelles ne me paraissait pas crédible.
Alors au final, est-ce que je le conseille ? Pas vraiment, vous devez l'avoir compris. Mais vraiment si vous êtes curieux, je ne vais pas vous dire de ne surtout pas le lire, vous me surprendriez peut-être à aimer, à faire sortir cette magie qui n'a pas voulu venir lors de ma lecture.

par Lothfleur
La Maison de la nuit, tome 12 : Sauvée La Maison de la nuit, tome 12 : Sauvée
Kristin Cast    P.C. Cast   
j'aime tellement cette série que j'ai écris un poème dessus:

Je viens d'être Marquée
J'ai été Trahie par une amie
J'ai été Choisie par un garçon
Je deviens Rebelle
Je ne veux pas être Traquée
Mais plutôt être Tentée
De ne plus être Brûlée
Pour enfin être Libérée
Et d'être Destinée
A ne plus être Cachée
Pour enfin être Révélée
Et enfin, être Sauvée

J'espère que ce poème vous plaira

biz
Crossfire, Tome 1 : Dévoile-moi Crossfire, Tome 1 : Dévoile-moi
Sylvia Day   
http://altheainwonderland.blogspot.fr/2013/06/crossfire-tome-1-devoile-moi.html

J'ai été agréablement surprise par cette lecture. Je pense que cela vient en bonne partie du fait que ce livre a été comparé encore et encore à Fifty Shades of Grey, de ce fait je ne m'attendais pas à grand chose alors que j'ai passé un très bon moment à suivre les aventures de Gideon et Eva. Parce que je vais pas m'en cacher, j'ai trouver FSoG très (TRÈS) moyen et la série des Crossfire s'annonce largement plus intéressante (avec d'ailleurs un style d'écriture bien meilleur).
Les grosses similitudes qu'on peut trouver entre les deux séries sont principalement le héros qui se trouve être un jeune et riche entrepreneur avec un lourd passé qui le hante et aimant contrôler son monde. Cependant la ressemblance s'arrête là. Car dans Bared to you, on a le vrai plaisir de croiser une héroïne qui est capable de se prendre en main comme Eva (opposée à l'insipide Ana de FSoG) et qui donc rééquilibre la relation (contrairement à de plus en plus de romances, dont FSoG, où on a une opposition mâle dominant plein de problèmes contre jeune fille innocente et incapable). Ici les deux personnages principaux ont un lourd passé et pas mal de choses à surmonter, ce qui donne une vraie dimension à leur relation.
L'auteur nous embarque très rapidement et pleinement dans le début de cette relation teintée par les secrets des passés de ses protagonistes. A noter également le personnage très attachant et étonnant du meilleur ami d'Eva, Cary, qui semble avoir encore plus de problèmes que Gideon et Eva réunis (je lui donnerais bien son propre roman à celui-là !).
En résumé une vraie lecture à ne pas manquer, et surtout pas sous prétexte que c'est un autre FSoG (d'ailleurs n'attaquez pas ce livre en pensant que vous allez tomber sur une copie de FSoG, si vous êtes fans, car vous serez indubitablement déçus). J'ai vraiment hâte de découvrir le second tome et de connaître les secrets non révélés et l'évolution du couple Gideon/Eva.

par Althea
Rebelle du désert, Tome 1 Rebelle du désert, Tome 1
Alwyn Hamilton   
«Hundreds of prayer cloths were tied around rocks and stakes all the way up the mountain, but God had failed here.»

J'ai aimé ce livre dès la première page et une fois lancée dans ma lecture, il m'a été impossible de m'arrêter tellement cette lecture fut addictive. Quelques heures de pur délice.

Rebel of the Sands est une surprise pour moi. J'étais intéressée par ce roman mais je savais à peine de quoi il parlait et je n'étais même pas sûre que l'histoire me plairait.
Pourtant rapidement ça a été comme une évidence. Et je me suis retrouvée complètement en admiration face à tout ce que représente ce roman. Il n'y a pas un seul aspect de tout ça que je n'ai pas aimé.

Déjà, la plume de Alwyn Hamilton est très agréable à lire. Elle est fluide et l'auteure nous a offert un récit assez visuel, bien détaillé... Elle a une plume qui nous pousse à toujours aller plus loin.

J'ai adoré l'univers de Rebel of the Sands. Je ne saurais pas l'expliquer mais il est vraiment complet et je l'ai tout bêtement adoré.
En plus de cela, les légendes, les croyances et même les histoires sur le Prince Rebelle m'ont énormément plu !

Quant à l'histoire, c'est celle d'Amani une fille du désert qui désire depuis toujours de quitter Dustwalk la ville dans laquelle elle a grandi. Quand elle trouve enfin l'occasion de fuir Dustwalk, elle le fait en compagnie de Jin qui est un fugitif recherché pour trahison.

J'ai beaucoup aimé l'histoire en elle-même. Alwyn Hamilton a très bien su la mener et la développer. Elle n'a rien fait trop vite et elle nous a même réservé quelques bonnes surprises ! [spoiler]Comme le fait que Jin soit un prince, le frère du Prince Rebelle Ahmed ou que Amani soit une demdji - la fille d'une mortelle et d'un djinn.[/spoiler]

J'ai beaucoup aimé les personnages. Et comme pour tout le reste de Rebel of the Sands, je les ai aimé dès le début. Par la suite, très rapidement, je me suis retrouvée à m'attacher à eux alors que parfois il me faut plus qu'une cinquantaine de pages pour m'attacher à un seul personnage.

Déjà, j'ai beaucoup aimé Amani. Elle est très talentueuse avec un pistolet entre les mains. Et puis, elle a un petit côté badass que j'aime beaucoup.

Jin est super. Il a du charme et il est très attachant.

Les personnages secondaires sont supers, eux aussi. Je les aime beaucoup et je n'ai eu aucun mal à m'attacher à Ahmed, Shazad, Maz, Izz, Hala, Delila... [spoiler]La mort de Bahi était tellement surprenante et rapide que je suis restée sur le cul pendant quelques secondes. Et ça m'a rendue triste parce que mine de rien je l'adorais déjà ![/spoiler]

Côté romance, je suis très satisfaite de ce que j'ai pu découvrir dans ce premier tome. Même si c'est clair dès le départ, la romance n’empiète pas non plus sur le reste de l'histoire, l'auteure garde son objectif.
En plus, j'ai trouvé que Alwyn Hamilton y mettait de l'émotion et qu'il y avait vraiment quelque chose entre Jin et Amani, ce n'était pas plat et juste une romance pour dire en coller une dans le récit. :)

J'ai toujours un peu peur que les fins des livres soient bâclées pour dire mettre un point final à ce tome et passer à autre chose. Mais bien heureusement, l'auteure n'a pas précipiter sa fin et l'a fait dans les règles de l'art.
C'est pour quoi elle m'a énormément plu. Elle nous fait clairement comprendre que ce n'est que le début et elle promet une suite vraiment intéressante.

En conclusion, c'est un travail complet qu'a rendu Alwyn Hamilton avec Rebel of the Sands. Avec un univers, une intrigue et des personnages extraordinaires dont je suis fan depuis la première page.
Je lirais le second tome avec grand plaisir et maintenant, je l'attends avec impatience.
[spoiler]Une nouvelle aube! Un nouveau désert![/spoiler]

«I believe money and guns get you a lot further in a war than magic these days.»

par Sheo
Samyaza, tome 1 : Les larmes du Calice Samyaza, tome 1 : Les larmes du Calice
Alfreda Enwy   
Surprise !

L'écriture est un peu maladroite dans les premiers chapitres mais si on s'accroche on est largement récompensé.
je n'ai pas lâché ce petit bijoux de la journée et le moins qu'on puisse dire c'est que j'ai adoré :)

Maden est juste miammm !!! Je suis tombé amoureuse de ce personnage haut en couleurs. Et très arrogant mais ça on aime ;)

Bref c'est une série que je suivrais avec assiduité !! Vivement la suite !!
New York Challenge, Tome 1 : Le Boss New York Challenge, Tome 1 : Le Boss
Nancy Herkness   
Beaucoup de longueurs qui alourdissent l’histoire classique d’une intérimaire et de son boss.... j’ai l’impressIon de lire toujours la même histoire avec des prénoms différents, je ne dis pas que ce roman est mauvais c’est juste que le manque d’originalité qui me fait grincer des dents...

par Nina4401
Désirs Coupables, Tome 1 : Blake & Harper Désirs Coupables, Tome 1 : Blake & Harper
Rose Darcy   
Une nouvelle sulfureuse parsemée de tendresse et d'amour. J'ai passé un très agréable moment de lecture.

Avec ce texte, Rose Darcy réussi l'exploit de faire pratiquement une seule scène de sexe dans tout le livre, mais alors quelle scène ! Nous avons un début d’introduction sur l'attraction entre nos personnages, puis la scène, puis la fin qui clôt en beauté cette attirance impossible à taire.

Nous suivons donc Harper et Black, un pasteur, un prisonnier. Au fil de leur rapprochement pendant deux ans, un sentiment bizarre naît entre eux, une attraction fusionnelle, mais pas faite uniquement de l'appel de la chair, non, c'est bien plus que cela.

Ce que j'ai apprécié dans ce 'désir coupable", c'est la faculté qu'à eu l'auteur de réussir avec brio à entremêler les sentiments et la psychologie de nos personnages à leur étreinte brûlante, passionnelle, folle, mais également à nous distiller quelques bribes des souvenirs de leur rencontre, comment ils en sont arrivés là, ce qu'ils ont ressentis, éprouvés, ce que cela leur a apporté.

Cet amour qui brûle Harper et Black est une folie, une folie destructrice mais ô combien salvatrice. Cette chose qui se passe entre eux est surtout une ode à la vie, une renaissance, une lumière qui fait voir le monde d'un œil nouveau, qui repousse les ténèbres, donne l'espoir, l'espoir d'un futur à deux, d'une vie meilleure, d'un tout.

A travers cette exquise scène de sexe, nous ressentons tout le désespoir et toutes les attentes de nos deux personnages, cette rage qui les consume, cette rage d'aimer, cette folie de se libérer. C'est intense, sexy, sensuel et emplie d'émotion. La bestialité charnelle qui envahi Harper est d'une vibrante émotion, sa vraie facette, il se met à nu pour Black, et seulement pour lui, ce donne le droit d'être entier, d'être enfin lui-même, sans peur, car avec Black, il a trouvé sa moitié. D’ailleurs, celui-ci lui rend bien, rendant coup pour coup, devenant d'une lascivité incroyable, se révélant à lui-même, osant défier l'interdit, lâchant cette bride qu'il s'imposait pour enfin aimer celui qu'il admire depuis si longtemps.

Leurs aveux et leurs confessions sont poignantes, car oui, au milieu de ce sexe, c'est beaucoup plus que vous trouverez, c'est une véritable personnalité pour chacun de nos protagonistes, un passé difficile, des personnages au final assez complexes et tout a fait fascinants. J'ai complètement craqué pour eux.

La plume de l'auteur a réussi à se faire coquine, sexy, érotique, juste ce qu'il faut pour nous émoustiller, nous chauffer, elle a su également s'adoucir pour nous donner de l'émotion, du sentiment, ce qui confère à cette relation quelque chose de beau, d'unique, de véritable, de sincère.

Les quelques morceaux de lettres dévoilées à la fin du récit ont intensifié celle-ci et m'ont beaucoup plu. J'ai trouvé que cela apportait encore une autre facette à nos personnages, nous montrant tout l'amour qu'ils se portent et ce que leur rencontre leur a offerte.

Bref, j'ai adoré cette nouvelle qui va à l'essentiel sans omettre de détail. Il y a juste ce qu'il faut pour comprendre Harper et Black, pour les voir tels qu'ils sont, aussi bien dans leurs doutes que dans leur vérité nue. Du sexe sans être vulgaire, bien mené, des sentiments exacerbés par la fusion des corps, des phrases tantôt piquantes, tantôt douces, tendres, deux âmes qui ont su toucher mon cœur.

A découvrir.

par Tikimel