Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Era05 : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
La Malédiction du tigre La Malédiction du tigre
Colleen Houck   
Pour ceux qui doutent encore que ce livre soit digne d'intérêt, je vais vous le dire simplement : vous devez le lire. Marre des vampires, loups-garous, histoires banales et répétitives ? Ou même juste envie d'un bon moment de lecture qui déménage ? Foncez. Vous ne serez pas déçus.
Ça faisait très, très, très longtemps que je n'avais pas lu un livre au scénario aussi complexe et en même temps bien construit. Cette histoire de deux Princes maudits et condamnés à se changer en tigres est tout simplement passionnante. Elle m'a rappelé à quel point j'adorais les histoires de quêtes, de mondes cachés et de mythes venus des quatre coins du monde. L'auteure manie si bien le réel et l'imaginaire qu'on en vient à se demander où se trouve la limite entre les deux.
Dans cette aventure, vous rencontrerez de nombreux personnages, la plupart très attachants (comme nos chers Princes et Mr. Kadam, leur protecteur) et d'autres franchement effrayants, comme Lokesh, le super-vilain de l'histoire, responsable de la Malédiction pesant sur les deux Princes.
Mais vous serez surtout confrontés à Kelsey, la narratrice, seule personne capable d'aider les Princes à briser la Malédiction. Kelsey est pleine de contradictions, à la fois forte et intérieurement fragile, dévouée même si parfois égoïste, courageuse face à des créatures souvent horribles mais effrayée à l'idée d'être abandonnée... Elle est humaine et c'est ce qui fait tout son charme (même s'il y a des moments où on a vraiment envie de la secouer). Jetée dans une aventure qu'elle n'aurait jamais imaginée, Kelsey va se retrouver face à face avec une déesse, des monstres issus de mythologies en tout genre et un sorcier avide de pouvoir tout en menant une bataille intérieure contre ses propres sentiments.
De plus, l'auteure fournit une foule de détails sur la vie et les coutumes de l'Inde, aussi bien celle d'aujourd'hui que l'Inde à l'époque des deux Princes. Ce pays féérique qui sert de décor à la majeure partie du récit vous enchantera par sa beauté (souvent) sauvage.
Qui sait ? Peut-être ce livre vous donnera-t-il envie de vous y rendre comme Kelsey pour trouver un prince en détresse...
Balefire, Tome 1 : Le Calice du Vent Balefire, Tome 1 : Le Calice du Vent
Cate Tiernan   
Commentaire sur le recueil des 4 tomes, avant que quelqu'un ne fasse passer le recueil en tome 1 de la série en France... Donc attention il y a un risque de spoilers.

Le monde de Balefire est intéressant, il y a une belle mythologie et ça se passe dans une ville qui peut être captivante, la Nouvelle Orléans, avec son atmosphère étouffante, magique, dangereuse, le lieu parfait pour mettre en place cette magie ancienne, mêlée de mots en français qui donne un exotisme tout à fait particulier à l'histoire. Mais c'est difficile à suivre, le rythme est trop inégal : plein de la langueur dans les trois premiers tomes et trop rapide dans le dernier, mais bon, pour ça il faut savoir que Cate Tiernan avait prévu de faire plus d'une dizaine de tomes mais à dû réduire tout ça en quatre livres au final.
Le gros problème de ce roman, c'est le nombre de personnages. On a les membres du Treize (en français dans le texte anglais) dont on peut voir une tranche de vie au fil des chapitres, à la 3e personne en parallèle de la narration de Clio et Thais à la 1ère personne. C'est parfois difficile à suivre, et pas forcément intéressant, surtout sur le début quand on est plus interessé par les jumelles. Et puis, après, quand on arrive sur la fin, ça manque simplement dans la caractérisation. Il manque un petit quelque chose pour faire le lien entre les a ctions et l'attitude des personnages, cette chose qui nous permettrait d'avoir un peu d'intuition et créer plus de tension.
Enfin, parce que c'est quand même au coeur des 4 tomes, parlons histoires d'amour. Certes, elles sont bien compliquées (notamment celles de Thais et Clio, mais ce ne sont pas les seules, on a Richard/Marcel/Cerise, Manon/Sophie...) mais à aucun moment je ne me suis attachée à ces couples, à ce qui leur arrivait, à la douleur que ces amours non partagées, trahies, incomprises engendraient, on était trop éloignés des personnages ou le coup de foudre des jumelles ne me paraissait pas crédible.
Alors au final, est-ce que je le conseille ? Pas vraiment, vous devez l'avoir compris. Mais vraiment si vous êtes curieux, je ne vais pas vous dire de ne surtout pas le lire, vous me surprendriez peut-être à aimer, à faire sortir cette magie qui n'a pas voulu venir lors de ma lecture.

par Lothfleur
La Maison de la nuit, Tome 12 : Sauvée La Maison de la nuit, Tome 12 : Sauvée
Kristin Cast    P.C. Cast   
Le dernier tome d'une série qui ma transporté. La Maison de la nuit est sans doute une de mes série préfère bien que je sois assez déçus des dernier tomes.

Je l'attendais ce livre, tellement que j'avais oublié ce qui c'était passé du coup dans le 11. Bon alors je pense que je vais commencé par les points négatifs, tout d'abord est ce que c'est vraiment la fin fin ? parce que personnellement je pense qu'il manque quelque chose. Neferet est mis en état de nuire certes mais euh j'ai presque eu l'impression que c'était trop facile. Apres tout, elle était complètement folle, au plus haut point de puissance alors je comprend pas qu'il est pu la vaincre aussi facilement.
[spoiler] Et avec aussi peu de mort ( du groupe de nos personnages parce que c'est vrai que beaucoup de innocent sont morts ) nous avons perdue que Kalona est franchement ça ne m'a fait ni chaud ni froid quand il est mort. C'était vraiment une fin trop gentille[/spoiler]

Bon pour les histoires d'amour, je vais pas revenir dessus comme je le fait pour chaque tome mais je les trouves tellement cul cul à force.
Pour les personnages, bah comme dans les anciens tomes nos personnages principaux sont bien mis de cote mais du coup vue que on est habitue ben on fait pu vraiment attention. C'est dommage.

Pour les points positifs et bien j'ai quand même pas pu lâcher mon livres du week end parce que j'était pris par l'histoire, je voulais absolument connaître la fin et le suspense était tout de même bon.



En conclusion pour la série je la conseille vraiment mais je pense que faudrait s'arrête de lire au 7 ou 8eme tomes parce que après ça part quand même en cacahouète. Mais j'ai vraiment apprécie lire ces livres, connaître ces personnages géniaux, cette univers magique qui fait rêver et cette histoire.
Merci à mère et fille Cast.


par LolieVA
Crossfire, Tome 1 : Dévoile-moi Crossfire, Tome 1 : Dévoile-moi
Sylvia Day   
http://altheainwonderland.blogspot.fr/2013/06/crossfire-tome-1-devoile-moi.html

J'ai été agréablement surprise par cette lecture. Je pense que cela vient en bonne partie du fait que ce livre a été comparé encore et encore à Fifty Shades of Grey, de ce fait je ne m'attendais pas à grand chose alors que j'ai passé un très bon moment à suivre les aventures de Gideon et Eva. Parce que je vais pas m'en cacher, j'ai trouver FSoG très (TRÈS) moyen et la série des Crossfire s'annonce largement plus intéressante (avec d'ailleurs un style d'écriture bien meilleur).
Les grosses similitudes qu'on peut trouver entre les deux séries sont principalement le héros qui se trouve être un jeune et riche entrepreneur avec un lourd passé qui le hante et aimant contrôler son monde. Cependant la ressemblance s'arrête là. Car dans Bared to you, on a le vrai plaisir de croiser une héroïne qui est capable de se prendre en main comme Eva (opposée à l'insipide Ana de FSoG) et qui donc rééquilibre la relation (contrairement à de plus en plus de romances, dont FSoG, où on a une opposition mâle dominant plein de problèmes contre jeune fille innocente et incapable). Ici les deux personnages principaux ont un lourd passé et pas mal de choses à surmonter, ce qui donne une vraie dimension à leur relation.
L'auteur nous embarque très rapidement et pleinement dans le début de cette relation teintée par les secrets des passés de ses protagonistes. A noter également le personnage très attachant et étonnant du meilleur ami d'Eva, Cary, qui semble avoir encore plus de problèmes que Gideon et Eva réunis (je lui donnerais bien son propre roman à celui-là !).
En résumé une vraie lecture à ne pas manquer, et surtout pas sous prétexte que c'est un autre FSoG (d'ailleurs n'attaquez pas ce livre en pensant que vous allez tomber sur une copie de FSoG, si vous êtes fans, car vous serez indubitablement déçus). J'ai vraiment hâte de découvrir le second tome et de connaître les secrets non révélés et l'évolution du couple Gideon/Eva.

par Althea
Rebelle du désert, Tome 1 Rebelle du désert, Tome 1
Alwyn Hamilton   
«Hundreds of prayer cloths were tied around rocks and stakes all the way up the mountain, but God had failed here.»

J'ai aimé ce livre dès la première page et une fois lancée dans ma lecture, il m'a été impossible de m'arrêter tellement cette lecture fut addictive. Quelques heures de pur délice.

Rebel of the Sands est une surprise pour moi. J'étais intéressée par ce roman mais je savais à peine de quoi il parlait et je n'étais même pas sûre que l'histoire me plairait.
Pourtant rapidement ça a été comme une évidence. Et je me suis retrouvée complètement en admiration face à tout ce que représente ce roman. Il n'y a pas un seul aspect de tout ça que je n'ai pas aimé.

Déjà, la plume de Alwyn Hamilton est très agréable à lire. Elle est fluide et l'auteure nous a offert un récit assez visuel, bien détaillé... Elle a une plume qui nous pousse à toujours aller plus loin.

J'ai adoré l'univers de Rebel of the Sands. Je ne saurais pas l'expliquer mais il est vraiment complet et je l'ai tout bêtement adoré.
En plus de cela, les légendes, les croyances et même les histoires sur le Prince Rebelle m'ont énormément plu !

Quant à l'histoire, c'est celle d'Amani une fille du désert qui désire depuis toujours de quitter Dustwalk la ville dans laquelle elle a grandi. Quand elle trouve enfin l'occasion de fuir Dustwalk, elle le fait en compagnie de Jin qui est un fugitif recherché pour trahison.

J'ai beaucoup aimé l'histoire en elle-même. Alwyn Hamilton a très bien su la mener et la développer. Elle n'a rien fait trop vite et elle nous a même réservé quelques bonnes surprises ! [spoiler]Comme le fait que Jin soit un prince, le frère du Prince Rebelle Ahmed ou que Amani soit une demdji - la fille d'une mortelle et d'un djinn.[/spoiler]

J'ai beaucoup aimé les personnages. Et comme pour tout le reste de Rebel of the Sands, je les ai aimé dès le début. Par la suite, très rapidement, je me suis retrouvée à m'attacher à eux alors que parfois il me faut plus qu'une cinquantaine de pages pour m'attacher à un seul personnage.

Déjà, j'ai beaucoup aimé Amani. Elle est très talentueuse avec un pistolet entre les mains. Et puis, elle a un petit côté badass que j'aime beaucoup.

Jin est super. Il a du charme et il est très attachant.

Les personnages secondaires sont supers, eux aussi. Je les aime beaucoup et je n'ai eu aucun mal à m'attacher à Ahmed, Shazad, Maz, Izz, Hala, Delila... [spoiler]La mort de Bahi était tellement surprenante et rapide que je suis restée sur le cul pendant quelques secondes. Et ça m'a rendue triste parce que mine de rien je l'adorais déjà ![/spoiler]

Côté romance, je suis très satisfaite de ce que j'ai pu découvrir dans ce premier tome. Même si c'est clair dès le départ, la romance n’empiète pas non plus sur le reste de l'histoire, l'auteure garde son objectif.
En plus, j'ai trouvé que Alwyn Hamilton y mettait de l'émotion et qu'il y avait vraiment quelque chose entre Jin et Amani, ce n'était pas plat et juste une romance pour dire en coller une dans le récit. :)

J'ai toujours un peu peur que les fins des livres soient bâclées pour dire mettre un point final à ce tome et passer à autre chose. Mais bien heureusement, l'auteure n'a pas précipiter sa fin et l'a fait dans les règles de l'art.
C'est pour quoi elle m'a énormément plu. Elle nous fait clairement comprendre que ce n'est que le début et elle promet une suite vraiment intéressante.

En conclusion, c'est un travail complet qu'a rendu Alwyn Hamilton avec Rebel of the Sands. Avec un univers, une intrigue et des personnages extraordinaires dont je suis fan depuis la première page.
Je lirais le second tome avec grand plaisir et maintenant, je l'attends avec impatience.
[spoiler]Une nouvelle aube! Un nouveau désert![/spoiler]

«I believe money and guns get you a lot further in a war than magic these days.»

par Sheo
Samyaza, tome 1 : Les larmes du Calice Samyaza, tome 1 : Les larmes du Calice
Alfreda Enwy   
Surprise !

L'écriture est un peu maladroite dans les premiers chapitres mais si on s'accroche on est largement récompensé.
je n'ai pas lâché ce petit bijoux de la journée et le moins qu'on puisse dire c'est que j'ai adoré :)

Maden est juste miammm !!! Je suis tombé amoureuse de ce personnage haut en couleurs. Et très arrogant mais ça on aime ;)

Bref c'est une série que je suivrais avec assiduité !! Vivement la suite !!
Les Chroniques Kanines, Tome 1 : Givre enflammé Les Chroniques Kanines, Tome 1 : Givre enflammé
Amanda Hocking   
J'aime énormément la plume de Amanda Hocking. J'avais adoré la saga "La trilogie des Trylles" et j'étais fort peinée qu'elle se termine en seulement trois tomes! Et là, je retrouve cet univers avec "Les chroniques Kanines", où il y a quelques rappels des Trylles ainsi que de certains de ses personnages. C'est pourquoi, si jamais vous avez l'intention de lire "La trilogie des Trylles" et "Les chroniques Kanines", je vous conseille de lire tout d'abord celle des Trylles. Cela vous évitera d'être spoilé.

Les Kanins sont des trolls tout comme les Trylles, c'est un peuple pacifique mais qui ont les mêmes ennemis que les Trylles. Ils vivent dans un royaume reculé et froid. Tout comme eux, ils échangent les bébés à la naissance, mais ce peuple est avide d'argent et de richesse. Un jour, on constate que les enfants échangés sont menacés d'enlèvement et de mort. Qui agit ainsi et surtout pourquoi? Bryn qui n'est pas tout à fait une Kanine est traqueuse, elle va tout faire pour tenter de retrouver ceux qui se cachent derrière ces traîtres qui enlèvent les enfants. Mais elle devra aussi se battre contre Konstantin Black, celui qui faisait battre son coeur, celui qui a tenté de tuer son père!

Elle devra également se battre contre ses nouveaux sentiments tout en devant se montrer brave et digne! Les choses ne sont pas faciles pour elle, elle qui n'est pas vue à sa juste valeur puisque demi-kanine et ce même si son père est chancelier. Bryn devra également faire face au peuple de sa mère, le peuple de l'eau. Bryn est extrêmement courageuse tout comme Ridley, son patron. Concernant Konstantin, j'avoue qu'il m'intrigue. Je me demande bien ce que cache tout ce mystère et surtout pourquoi il agit ainsi! Pourquoi a-t-il trahi son peuple alors qu'il était au sommet de sa gloire?

J'ai été ravie d'avoir quelques "nouvelles" via ce premier tome de certains personnages des Trylles. Mais les Kanins, bien que Trolls, sont différents et ça c'est vraiment intéressants. Un premier tome qui met en place l'histoire. Une histoire d'amour qui ne va pas prendre toute la place et ça c'est tant mieux! Car le monde magique des Trolls est divin et fantastique, ce serait dommage de tout gâcher!

par cookies72
Audrey, Livre I Audrey, Livre I
Camille Eusford   
Très bon livre. L'univers ,l'intrigue et les personnages sont très bien trouvés. Une petite intrigue politique qui se laisse lire facilement . Il manque un déhouilla de description pour moi mais comme le livre est court, il faut que tout soit mis en place rapidement . Quelques erreurs de syntaxes et autres mais rien de bien flagrant.
Bref j'encourage cette jeune auteure. Son travail est très prometteur. Je lirais la suite avec grand plaisir .
Je lui mets un 17/20 parce que c'est très bon pour un début et pour l'encourager à poursuivre.
Grisha, Tome 1 : Les Orphelins du royaume Grisha, Tome 1 : Les Orphelins du royaume
Leigh Bardugo   
http://altheainwonderland.blogspot.fr/2014/05/the-grisha-tome-1-shadow-and-bone.html

Ma plus grande peur résidait sur le monde crée par Leigh Bardugo dans lequel j'avais peur de me perdre. S'il est vrai que j'ai un peu tâtonné au début, principalement à cause d'un vocabulaire imaginaire très présent, je m'y suis vite faite. Après tout il n'y a pas plus de difficultés et de choses à intégrer que dans un roman comme Le Labyrinthe, une dystopie au monde différent et au vocabulaire marqué. De plus, Leigh Bardugo devait avoir anticipé mes peurs puisque le roman possède un petit récapitulatif de la hiérarchie des Grisha, ces êtres magiques qui sont au centre du roman, mais également une jolie carte qui aide à se resituer dans l'univers. (Cependant il me semble que, sans surprise, la carte n'est pas présente dans l'édition française mais que vous pouvez la consulter sur le site de l'auteure.)

Bien sûr tout bon livre se doit d'avoir une héroïne du tonnerre, qu'il s'agisse d'un roman fantasy ou contemporain c'est toujours primordial. Or l’héroïne de Shadow and Bone, Alina, fait définitivement parti du haut du panier. C'est une jeune femme qui à la base n'a rien de remarquable. Orpheline, frêle, elle est une apprentie cartographe moyenne et a tendance à ne jamais réellement se démarquer. Sauf que lorsque son régiment travers le Fold, un brouillard sombre qui scinde le pays, et se fait attaquer par des Volcras, les bêtes ailées affreuses qui y vivent, son pouvoir se révèle. Malgré qu'elle ait été déclarée comme normale lors de l'examen pratiqué chez tous les enfants du pays, Alina est une Grisha. Une Grisha spéciale. Celle qui pourrait être la solution aux problèmes que pose le Fold. Et j'ai beaucoup apprécié la façon dont la jeune femme gérait ce nouveau statut qui lui tombe sur la tête. On ressent sa réticence à accepter qu'elle puisse être quelque chose d'exceptionnel, elle qui s'est toujours fondue dans la masse et a l'habitude d'être insignifiante. Elle est très touchante dans ses doutes et ses faiblesses, mais également dans la force qu'elle gagne au fil du récit et de l'apprentissage qu'elle fait d'elle-même.

Côté protagonistes masculins, deux se démarquent des autres et ont une certaine importance tout au long de l'histoire. Le premier c'est Mal, le meilleur ami d'enfance d'Alina. J'ai eu énormément de mal avec ce personnage qui représente exactement ce que je déteste chez un héro de Young Adult. Je suis tellement fatiguée des meilleurs amis de l’héroïne qui ne la regardent pas deux fois avant de finalement se rouler par terre dès qu'elles deviennent plus attirantes ou plus puissantes. C'est une attitude que je trouve extrêmement vaine et superficielle. Du fait Mal est passé dans ma liste noire très rapidement et je crois qu'entre lui et moi ce ne sera jamais le grand amour. Il est ce personnage du roman qui me met en pétard et envers qui l’attitude de l’héroïne me laisse coite. Le second personnage, à l'opposé du précédent, n'est autre que le Darkling, chef des Grisha. Je dois être faible et futile, comme Mal, mais je suis folle du Darkling. J'ai adoré ce personnage ambigu, sombre et fascinant, qui ne manque pas de nous laisser interrogateurs. On évoque souvent dans le roman le magnétisme de son personnage sur les autres, notamment sur les Grisha représentantes de la gent féminine, et c'est tout à fait remarquable de constater à quel point son magnétisme transpire au delà des pages. Le Darkling est à mon sens le personnage le mieux construit de l'univers, tout en facettes et nuances, et ce qui est certain c'est qu'il ne laissera personne indifférent !

Le monde mis en place dans Shadow and Bone est tout aussi riche et divers que ses personnages. Inspiré par la Russie du XIXème siècle, ce sont des paysages enchanteurs et un royaume bien installé que Leigh Bardugo nous offre dans ce premier roman. Le concept des Grisha, ces magiciens au service du royaume évoluant dans une hiérarchie dictée par leurs dons, est également fort et appliqué. J'ai été rassurée de voir qu'on intégrait très rapidement les subtilités de cet univers unique, puisque c'est ce qui m'inquiétait, et même le vocabulaire inventé par l'auteure finit par être retenu sans que l'on ne s'en rende compte. Le tout est bien sûr servit par une fluidité évidente dans l'écriture et le récit. Il y a beaucoup de rythme dans ce roman, les moments de réflexions plus posés sont insérés de manière très naturelle, et on ne s'ennuie jamais tout au long des près de 400 pages que dure cette histoire.

Shadow and Bone est un roman fascinant et captivant. Les personnages sont envoûtants, le monde original, et l'ensemble ensorcelant. Ce premier roman est une belle réussite et un coup de cœur comme on aimerait en avoir plus souvent. J'ai hâte de retrouver Alina, le Darkling, le Royaume de Ravka, les personnages secondaires, et même Mal, dans la suite Siege and Storm !

par Althea
Sorcière, Tome 1 : Le Livre des ombres Sorcière, Tome 1 : Le Livre des ombres
Cate Tiernan   
J'ai adorer !!!!!!!! tout simplement, il a l'air quel que peu normal mais plus on avance dans l'histoire et les tomes, plus on affectionne cet série et les personnages qui s'y trouve. Le premier tome d'une série de 15 livres.