Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Erolin : J'ai lu aussi

retour à l'index de la bibliothèque
Divergente, Tome 1 Divergente, Tome 1
Veronica Roth   
Que dire d'autre après avoir fini ce livre que "ouaw" ? C'est vrai, je viens juste de le finir est je suis encore sous le choc. Il est plein de rebondissements surprenants, de passages à couper le souffle et d'instants magiques époustouflants.
Divergent est un nouveau roman dystopique que j'ai adoré. En même temps, quel livre de ce genre ne me plaira pas ? Ici, nous sommes loin du contexte de Delirium ou Promise, et plus proche du style de Hunger Games. En effet, dans le monde de Beatrice, nous devons choisir entre cinq factions : Candor ( l'honnêteté ) Abnegation ( la générosité ), Dauntless ( le courage ), Amity ( la patience ) et Erudite ( l'intelligence ). Depuis sa plus tendre enfance, elle vit dans la faction Abnegation avec Caleb, son frère. Leurs parents et lui se sont toujours montrés à l'écoute, gentils sans rien attendre en retour. Mais pour Beatrice, les choses sont différentes.
Depuis toujours, elle a beaucoup de mal à s'adapter à sa faction, et bien que sa vie lui plaise, elle sait que quelque chose cloche. Heureusement pour elle, elle est âgée de seize ans. A cet âge là, les adolescents choisissent à quelle faction ils vont dédier leur vie jusqu'à leur mort. Beatrice va alors devoir passer un test pour savoir vers quelle vertu elle va se tourner. Malheureusement, les résultats de ce dernier vont se révéler être très étranges...
Là je me tais, et je vous laisse découvrir le suspense totalement prenant que cache cette fabuleuse histoire. Et quelle histoire ! Tout d'abord, il faut que vous sachiez que Beatrice va se faire surnommer Tris durant le roman. Pourquoi ? Je vous laisse le plaisir de le comprendre. Mais vous devez également savoir que cette héroïne est juste parfaite. Oubliez les protagonistes qui ne font aucune faute et qui semblent "bons" à chaque instant. Ici, on a le droit à une personne qui fait des erreurs, qui doute, qui souffre et qui ressent des émotions brutales. On ne peine pas à s'attacher à ce personnage troublant et touchant. Tris est courageuse et vulnérable à la fois. On sent en elle une véritable volonté de se battre pour vivre.
D'ailleurs, ce point est un élément clé de l'histoire. On découvre avec émerveillement jusqu'où l'héroïne est prête à aller pour découvrir qui elle est. Ce livre est également basé sur la découverte de soi d'ailleurs... En effet Tris va apprendre à dépasser ses limites et à se battre contre elle-même pour avancer. Cela n'a fait que renforcer mon admiration pour elle.
De plus, derrière cette personnalité forte et poignante, on entre dans un univers passionnant. Veronica Roth possède en effet ce rare pouvoir, celui de nous déchirer par de simples mots. Elle n'hésite pas à décrire de sanglants spectacles pour nous bouleverser et à nous décrire des scènes d'amour à nous en donner la chair de poule. Car oui, la romance n'est tout de même pas oubliée. Beatrice va rencontrer un homme durant son initiation. Un qui va énormément la troubler. Comme nous grâce à leur histoire.
Qu'est-ce que je peux ajouter ? Ce livre est vraiment sensationnel. On voyage au cœur d'une intrigue fascinante et palpitante. C'est vrai, j'ai ressenti plusieurs fois de fortes montées d'adrénaline, de stress et de tension. L'atmosphère de Divergent est à la fois oppressante et captivante...
Vous savez, ce livre nous attire alors qu'on sait qu'en le lisant, on va se faire mal. On sait pertinemment qu'il va y avoir des morts, que la douleur ne va pas s'arrêter pour les héros et que les cicatrices vont mettre du temps à se fermer. Mais on y retourne, inlassablement. C'est angoissant et extraordinaire. C'est Divergent, tout simplement.

par Jordan
Miss Peregrine et les enfants particuliers Miss Peregrine et les enfants particuliers
Ransom Riggs   
Fait rare, j'ai acheté ce livre tout juste deux semaines après sa sortie. C'est un magnifique objet, parsemé d'images, décoré... Bref, de très bonne qualité et qui m'a attiré tout de suite de par sa couverture mystérieuse. N'ayant pas vu le résumé à l'intérieur du rabat, je me suis contentée de lire les quelques lignes derrières, disant que nous allions évoquer le nazisme, la persécution des juifs, l'enfermement et l'immortalité. Publié aux Editions Bayard, ce premier roman de Ransom Riggs est à vendre à 14,50€ et je n'ai qu'une chose à dire : de par la qualité et la beauté de l'objet et aussi pour son histoire particulière, foncez vous le procurer !

Je ne vous résumerais pas l'histoire. Un des attraits du roman est justement ce côté mystérieux. Si certains l'ont jugé légèrement inquiétant par sa couverture, il n'en fut rien pour moi et c'est plutôt intriguée que j'ai commencé ce livre. Je ne savais absolument pas à quoi m'attendre ! Et j'ai avalé tout bonnement ces 450 pages.

450 pages qui se lisent relativement vite car nous n'avons pas affaire à de grandes narrations. Les pages sont aérées, la police n'étant pas spécialement grande mais les interlignes sont plutôt espacés. De plus, certaines pages ne comportent qu'une photo, ou le numéro du chapitre.
Puisque j'évoque ces photos, si étranges et si bizarres mais qui attirent immédiatement l'attention, je tiens à préciser, pour augmenter l'étrangeté du bouquin, qu'une note en fin de roman nous apprend que très peu d'entre elles sont truquées. Je serais curieuse de savoir lesquelles !
Ces photos apportent un plus à l'histoire. Elles nous permettent de mieux entrapercevoir les choses, les personnages, les lieux. Elles m'ont permis de mieux me figurer ce "monde".

Les personnages sont attachants mais je ne sais pas trop sur quels pieds danser avec eux. Comme tout dans le livre, ils possèdent leur part de mystères, ce qui les rends difficiles à les cerner, autre que Jacob, notre protagoniste.
Les idées de l’histoire sont très intéressantes, mais encore survolées dans ce premier tome. Ne sachant pas qu'il s'agissait d'une série, j'ai lu ce roman comme un one-shot et j'ai été un peu déstabilisée vers la fin, ne comprenant pas où l'auteur voulait en venir (mais quand j'ai appris que c'était un premier tome, j'ai mieux saisi ^^). On peut reprocher à ce roman, pourtant addictif, les défauts d'un premier tome : une histoire un peu longue à s'installer. C'est vrai et nous ne savons pas grand-chose en refermant le livre : il reste un part entière de mystères à découvrir !
Sans trop vous évoquer l'histoire en elle-même, je tiens à préciser que les horreurs de la seconde guerre, la persécution des juifs ainsi que le nazisme, sont très en arrière-plan dans ce premier tome, mais seront mis certainement davantage en avant dans le second. Contrairement à la classification du futur film (il va peut-être être adapté pour Tim Burton), je ne qualifierais pas ce roman d'épouvante ou d'horreur. Certes étrange, je ne l'ai pas trouvé effrayant, et il demeure dans le genre fantastique pour moi. Mais le film peut être adapté d'une autre manière...

L'écriture n'est pas un atout du livre, elle se fond avec le reste. Fluide, simple et sans attrait particulier, c'est tout de même elle qui nous entraîne, à l'aide des photos. On arrive rapidement au milieu de l'histoire sans s'en rendre compte !

Conclusion :

Pour décrire ce livre, un seul mot me vient : particulier. L'histoire en elle-même n'est peut-être pas innovante, bien que je n’aie jamais lu de roman lui ressemblant. Mais ce livre prend sa force de part un magnifique travail d'édition qui lui a donné une couverture intrigante qui attire l'œil. C'est vraiment un magnifique objet, parsemé de photos authentiques pour la plupart, qui augmentent le mystère. Si on peut lui reprocher quelques défauts d'un premier tome, à savoir un début un peu lent le temps d'installer l'histoire, il n'en fut pas moins une lecture addictive et très mystérieuse ! Le nazisme et la seconde guerre sont plutôt en second plan, mais ils vont prendre de l'avant dans le second tome (la fin le suggère...)
Vous l'aurez compris, ce roman est à découvrir pour tous les amateurs de fantastiques, à ceux qui aiment Tim Burton (ce qui n'est pas mon cas) et à tous ceux qui hésitent encore : laissez-vous tenter !

par Freelfe
Du bout des doigts Du bout des doigts
Sarah Waters   
J'avais ce livre depuis longtemps dans la liste de mes envies sans non plus savoir trop de quoi il s'agissait vraiment et j'ai profité de son adaptation au cinéma pour le lire. Et WOW ! On y suit un parallèle entre deux jeunes femmes, deux classes sociales, la riche dans sans manoir, bien éduquée mais "prisonnière" de son oncle et la jeune voleuse de Londres. Et puis les chapitres se suivent et tout se mélange. Qui est la plus escroquée, qui est la plus emprisonnée ?
C'est un roman plein de mystère et d'originalité qui nous tient en haleine jusqu'à la dernière page. Sarah Waters nous fait plonger avec brio dans l'Angleterre Victorienne au détour des rues sombres de et au son du clocher de Briar.
J'ai découvert avec "Du bout des doigts" Sarah Waters et j'ai hâte de lire d'autres romans de cette merveilleuse auteure !
Les forêts d'Opale, Tome 6 : Le sortilège du pontife Les forêts d'Opale, Tome 6 : Le sortilège du pontife
Christophe Arleston   
Un tome truffé d'action et de rebondissements.
A la suite d'une mission de Xarchias, ils doivent quitter le village...
L'amour de la sœur de Darko est fortement contrarié....
..etc !
Par contre, je trouve qu'il faudrait donner une fin à cette série. Parce que de rebondissements en rebondissements, il n'y a pas forcément de suite logique, on perd le fil de l'histoire.

Les forêts d'Opale, Tome 3: La cicatrice verte Les forêts d'Opale, Tome 3: La cicatrice verte
Christophe Arleston   
Une très bonne suite, où se mêle différents sentiments (la dernière page nous fait apparaitre la guerrière Tara sous un autre jour, et nous laisse espérer ....).
Le scénario est habilement construit, les images sont claires et précises, les couleurs sont vives.
Quelques pointes d'humour agrémentent tous les tomes depuis le début.
Du plaisir !

Les forêts d'Opale, Tome 4: Les geôles de nenuphe Les forêts d'Opale, Tome 4: Les geôles de nenuphe
Christophe Arleston   
Même s'il y a un peu moins de références, un peu moins d'humour potache, ce volume reste une très bonne histoire, pleine de rebondissements inattendus. Le graphisme reste dans la lignée des opus précédents, et les jeux de lumière et de mouvement avec l'eau sont très bien réalisés. Ce qui ne gâche rien, c'est que j'ai eu une très belle dédicace au salon du livre, avec cachet de cire, de la part de Monsieur Christophe Arleston. Je vais devoir courir m'acheter la suite.
Les forêts d'Opale, Tome 5: Onze racines Les forêts d'Opale, Tome 5: Onze racines
Christophe Arleston   
Dans la même veine que toute la série : des dessins ciselés, des couleurs vives et agréables.
Le scénario nous amène dans un village particulier, ou Darko va devoir relever de nouveaux défis...avec l'aide de ses compagnons, mais sans l'aide de son démon , pour une fois !!!!
Ce qui retire la pointe d'humour apportée habituellement, par ce démon maladroit...
Les forêts d'Opale, Tome 2: L'envers du grimoire Les forêts d'Opale, Tome 2: L'envers du grimoire
Christophe Arleston   
Une histoire pleine de rebondissements, où l'on découvre la citadelle des titans, et où des alliances improbables se forment. Toujours plein d'humour pour cette BD aux planches détaillées, colorées et expressives, ce qui est vraiment un plaisir. L'avoir entre les mains m'a fait passer un très bon moment.
Les forêts d'Opale, Tome 7:les dents de pierre Les forêts d'Opale, Tome 7:les dents de pierre
Christophe Arleston   
Après 2 ans d'attente pour obtenir ce 7ème opus. c'est comme le bon vin cela valait le coût d'attendre du très bon Charleston.Je reste sous le charme des dessins. à lire

Les forêts d'Opale, Tome 1: Le Bracelet de Cohars Les forêts d'Opale, Tome 1: Le Bracelet de Cohars
Christophe Arleston   
Opus sympathique dans lequel on retrouve tout ce qui peut être classique dans le genre : un monde à part, un type qui a un secret, un jeune qui ne sait rien mais semble promis à sauver le monde, un pouvoir qui aide à s'en sortir mais pas trop sinon c'est trop facile, des gros méchants...

Un poil complexe à installer l'histoire des prêtres de lumières que oui mais non mais les bardes non mais oui, peut-être...

Bref, rien de neuf sous le soleil mais agréable à lire.