Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Erza-a : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Elites, Tome 2 : Hide & Sick Elites, Tome 2 : Hide & Sick
F. V. Estyer   
https://unlivreunehistoireunelectrice.blogspot.com/2019/11/hide-sick-de-fv-estyer.html

Hide & Sick est le deuxième tome de la saga « Élites ». Et si le premier tome mettait en avant les aventures de Jude et Zane, celui-ci relate l’histoire d’amour interdite de Cooper et Kane.

Kane est un homme de quarante-deux ans, ancien hockeyeur professionnel reconverti en entraîneur et top model pour des campagnes de publicités. Il est marié à Elizabeth, la maman d’Olivia, depuis quelques années.
Quand on le rencontre pour la première fois, on peut penser qu’il est un homme froid et distant mais… Il cache un énorme secret depuis toujours. En effet, il est gay, mais a préféré se cacher pour avoir accès à son rêve de devenir pro dans le hockey, chose qu’il a réussi haut la main.
C’est un homme qui a peur de perdre tout ce pour quoi il s’est battu toute sa vie, et à donc renoncer à vivre une réelle et belle histoire d’amour. Il pense être heureux dans son placard mais, l’amour n’a pas dit son dernier mot.

Cooper est un des meilleurs amis de Jude (rencontré dans le premier opus), il est âgé de dix-neuf ans, il est en première année de fac avec Zane (petit ami de Jude), il souhaite devenir journaliste et il entretient une relation avec Olivia depuis plusieurs mois. C’est un membre de l’élite new-yorkaise, mais il reste simple. C’est un beau jeune homme intelligent mais depuis leurs rentrées dans des facultés différentes, Olivia et lui s’éloignent. En effet, la jeune fille devient de plus en plus distante et cela le contrarie, il ne comprend pas pourquoi et souhaite remédier à ça.

Un soir, où ils se retrouvent chez Olivia, après plusieurs semaines sans se voir, il tente une approche qui malheureusement reste sans succès.
Frustré et ne trouvant pas le sommeil, il erre dans l’appartement et surprend Kane dans un des moments les plus intimes possibles.
Son corps réagit d’une manière inédite, il n’a jamais autant pris de plaisir et surtout pas en matant un couple d’homme pendant l’acte.
Et dès lors, Cooper ressent une gêne, un malaise et va remettre en question sa sexualité. Surtout qu’il doit passer les vacances de Noël dans le chalet de Kane à Aspen en compagnie de son épouse Beth et d’Olivia.

Kane a peur que Cooper ne révèle son secret. Il va alors pousser Cooper dans ses retranchements, essayer de l’effrayer en jouant sur son attirance et ses désirs, mais il est surpris quand le jeune homme répond favorablement à ses avances.
Un soir, une tempête fait rage et les routes sont devenues impraticables, bloquant les femmes en ville. Ils se retrouvent donc seuls au chalet.
L’espace de quelques heures, d’une soirée, d’une nuit, tout dérape…
Cooper prend son courage à deux mains et explore des envies jusque là restaient dans le monde du fantasme. Kane et lui laissent libre court à leurs désirs et bordel, c’est chaud bouillant !

Leur alchimie est explosive, c’est hot, c’est addictif et on en redemande.
Leur duo fonctionne à la perfection, ils sont différents mais en étant complémentaires.
Leur romance est belle, mais loin d’être simple car Kane est un homme compliqué qui a des règles de vie bien établies et il n’est pas prêt à changer, malgré son attirance et ses sentiments pour Cooper, qui pour lui est trop jeune, trop inexpérimenté, clairement pas pour lui.
C’est pourquoi il propose à Cooper de vivre à fond leur liaison le temps des vacances mais qu’il n’y a pas de suite possible de retour à New York.
Cooper étant accro, il souhaite profiter un maximum de ce que Kane peut lui offrir et lui faire découvrir, donc il accepte le marché.

Nouvelle année, nouvelle vie.
En effet, Cooper et Olivia ont rompu, la jeune fille ayant rencontré une autre personne. Ayant déjà fait le deuil de cette relation, cela ne le gêne pas plus que ça.
Il a tiré un trait sur Kane également comme ils l’avaient convenu. Il ne l’a pas vu depuis plusieurs semaines, mais s’en sort plutôt bien. Il se croit guéri et enchaîne les filles.
Mais pendant une soirée lors d’un gala de charité, il le croise et là, c’est un tsunami de souvenirs, il plonge et se noie.
Il prend conscience de ses sentiments et il ne peut pas laisser Kane s’en aller, impossible !

Kane lui en bave, il est plus accro qu’il ne le pensait et a du mal à refaire surface après ses quelques jours passés avec Cooper à Aspen.
Et il est très surpris lorsque celui-ci se pointe chez lui après le gala pour lui dire qu’il le veut, qu’il souhaite poursuivre leur histoire, et voir où cela va les mener.
C’est loin d’être facile pourtant et leur histoire est loin d’être simple, ils vont encore passer par des stades compliqués et rien n’est joué…
Des rebondissements, des révélations et des tonnes d’émotions vous attendent.

Ces deux protagonistes sont touchants et attachants de différentes manières car ils le sont tout simplement.
L’un est un adulte confirmé quand l’autre vient à peine de sortir de l’adolescence.
L’un est gay et dans le placard quand l’autre réalise être attiré par un homme, et assume complétement ce nouveau côté de sa sexualité.
L’un a peur quand l’autre est prêt à se dévoiler.
Les deux sont matures à leur manière et c’est intéressant de les voir évoluer, s’aimer et s’épanouir de cette relation.
Certes leur différence d’âge est un sujet d’actualité et réel, mais une fois de plus, la plume de Fred et ses mots nous montrent que l’amour est plus fort que tout.

J’ai tout aimé de ce second opus.
L’univers, l’histoire, la romance et les personnages (bon d’accord, Olivia est détestable et franchement elle ne sert à rien donc on s’en passerait bien).
Retrouver Jude et surtout Zane (ses répliques et son humour, j'adore !) m’a énormément plu et aussi la petite référence au roman « Fucking Love » d’Amélie C. Astier (extrait ci-dessous et chroniques des T1 à 2.5 dispo' sur le blog)

Ce tome-ci est plus léger que le précédent, moins sombre mais tout autant génial. Il est doux, tendre, nous montre deux hommes qui apprennent à s’aimer malgré les difficultés.

Et cette fin ? Oh la la, le troisième livre de cette saga nous promet un grand huit d’émotions.
Nous avons eu l’occasion de découvrir un peu Colt et Daniel, dans le premier opus Popul(i)ar, et nous savons que leur relation est toxique, mais quand on voit la dernière ligne de ce tome 2, on se demande comment on va les retrouver dans le 3 !
J’ai hâte, j’ai hâte, J’AI HÂTE !!!

Conclusion :
Un deuxième tome à la hauteur du premier. Il aborde des sujets différents mais traités de manières justes. Des personnages attachants, une belle romance avec des scènes hot. Une plume fluide, addictive qui nous plonge dans l’univers de l’Upper East Side et de ses hommes riches, beaux et influents. FONCEZ !

par Emy3489
Shades of Magic, Tome 3 : Shades of Light Shades of Magic, Tome 3 : Shades of Light
Victoria Schwab   
5/5

Ma review :
https://www.milkywaygraph.fr/article/books/294/chronique-shades-of-magic-tome-3-a-conjuring-of-light-de-ve-schwab

Noooooon. Je ne veux pas quitter ces personnages fabuleux, ces aventures palpitantes, cet univers unique et envoûtant et magique et sanglant et aaaaah.

Ce livre était tout ce que j'attendais et bien plus. Schwab nous propose un final éblouissant, dans la continuité de tous ces autres chef d'œuvres. J'ai. Tout. Aimé. TOUT. Il n'y a rien à redire. En réalité, ce livre excelle tellement à tous les niveaux que je ne parviens même pas à formuler des pensées cohérentes. I'M A MESS. Et VOUS SAVEZ. Vous savez que, quand un livre est un tel coup de cœur, j'en perds les mots pour mes chroniques. A Conjuring of Light EST ce type de livre.

On n'a pas le temps de s'ennuyer : du début à la fin on est tenu en haleine puisque tous nos précieux personnages sont constamment exposés à des dangers MORTELS. Et mon cœur souffre pour eux parce qu'ils ont tous TELLEMENT perdu. J'avais horreur de les voir aussi malmenés et anw, mes petits chéris. Mais l'histoire n'en était que plus captivante : je ne pouvais plus décoller mes yeux des pages. (quelle belle métaphore)

Kell et Lila. My god, ces deux-là… LE SHIP EST PRÉSENT MES AMIS. Ils sont tellement adorables ensemble sans pour autant être dégoulinant d'amour sucré et d'arc-en-ciel et ugh. J'adore les deux personnages individuels et je trouve qu'une fois ensemble, leur "badasserie" est amplifiée x1000. Je ne m'en lasse pas. Leur couple était la meilleure chose qui soit. J'ai pourtant l'habitude d'être déçue par les couples dans les livres, car une fois ensemble, les deux personnages concernés perdent toute leur saveur et leur personnalité. À mon grand bonheur, ce n'est pas le cas dans cette trilogie, et encore moins dans A Conjuring of Light. Lila est une jeune femme forte et indépendante et Kell n'est pas du tout du genre possessif ou TROP protecteur. Bien entendu, il se soucie d'elle mais pas au point de l'empêcher de le suivre ou d'agir ou quoi que ce soit. En même temps, personne ne peut stopper Lila Bard. Mais en tout cas, le fait qu'il n'insiste pas trop est très apprécié et ne fait pas ralentir l'histoire comme dans 99% des autres bouquins que l'on peu trouver sur cette planète.

Et pour l'Oscar du meilleur antihéros, j'ai nommé : Holland. MAIS JE L'AIME TROP, C'EST PAS POSSIBLE. Il m'a brisé le cœur dans ce livre. Il a l'air plutôt froid, distant et très fatigué mais ça ne fait que renforcer l'empathie que l'on éprouve pour lui. J'ai vraiment pitié. MON PAUVRE PETIT CHOU À LA CRÈME. On en apprend plus sur son passé dans A Conjuring of Light et ç'a rajouté tellement plus de profondeur au personnage. Quand on pense que depuis le début, tout ce qu'il souhaitait, c'était de sauver son monde (White London). Ses motifs sont parfaitement légitimes, c'est pourquoi, malgré son passé… un peu sanglant, on ne peut pas s'empêcher d'éprouver de la peine pour lui. Toutes les horreurs, les sacrifices, la torture, les pertes qu'il a subit m'ont tout simplement émue.

J'ai adoré voyager en même temps que nos personnages dans des contrées plus éloignées du monde où se situe Red London, la ville natale de Kell. On a pu découvrir de nouveaux endroits et de nouveaux personnages et des objets magiiiiiques. Ouiiii. I LIKE IT.

Gaah, ce livre est juste pure perfection. Que diiiire de plus. Je n'ai pas envie de vous spoiler donc c'est assez difficile ! Mais sachez qu'encore une fois, il y a beaucoup de sang, de torture, de violence, de morts. Rien de trop choquant, mais assez poignant pour vous faire éprouver des milliers de sentiments et c'est juste merveilleux. On se prend tellement à l'histoire, c'est la meilleure des choses ! Il y avait des scènes à la fois terribles et hyper émouvantes. JE NE M'EN REMET PAS. #destroyed

-- CITATION --
"And come back," added Rhy.
Kell paused. "Don't worry," he said. "I will. Once I've seen it."
"Seen what?" asked Rhy.
Kell smiled. "Everything.

La conclusion de ce tome épique était parfaite. Aucun des personnages ne ressort indemne, ils ont tous perdu quelque chose et c'est beaucoup mieux qu'un happy ending tout bête. J'adore la façon dont tout s'est terminé même si je suis extrêmement triste, justement, que CE SOIT terminé.

Anoshe.

par wilkymay
Covenant, Tome 3 : Éveil Covenant, Tome 3 : Éveil
Jennifer L. Armentrout   
Est-ce que sérieusement on peut ne pas aimer un livre de Jennifer L.Armentrout????? Pour ma part NON!!!!!!! Je ne fais que la vénérer, l'idolâtrer!!!!!!!!!!!!! Ces livres, et ce livre notamment, sont des véritables bijoux, des pépites!!!!!!!!!!
Les émotions sont toujours présentes mais puissance 1000 par rapport au tome précédent. Aiden se dévoile enfin et mon coeur a fondu, chaviré, chanté, explosé... Bref, gros coup de coeur une fois encore!!!!!
La Meute du Phénix, Tome 2 : Dante Garcea La Meute du Phénix, Tome 2 : Dante Garcea
Suzanne Wright   
Un coup de cœur !

Le tome 1 de cette série m’avait détruite, bouleversée, achevée, c’était juste une pure merveille, remplie de tension et d’attraction. Si ce tome 2 n’est pas tout à fait aussi puissant, il n’en reste pas moins une bombe, un bijou ! Le départ à été difficile, durant les 100 premières pages je n’étais pas emballé et je me disais qu’il était très en dessous du premier tome mais au final pas du tout, il est presque aussi bon, et une fois c’est 100 pages passés, je suis entrée dans la même frénésie dans lequel j’étais dans le tome 1 et alors j’ai dévorée le bouquin.

Dante Garcea est le Beta de la meute, second de Trey. Récemment, Jaime Farrow, son amie d’enfance, a rejoint sa meute. Elle à toujours eu le béguin pour lui mais ils s’était perdus de vus lorsqu’il avait quitté la meute des années auparavant. Immédiatement, l’attirance est puissante et partagée. Mais l’un comme l’autre ont des réticences à s’engager dans une relation… Cependant, seront-ils capables de résister ?

Dante est différent de ce à quoi je m’attendais. On pouvait déjà le voir dans le tome 1 et il n’était pas comme ça, et si au départ ce changement m’a un peu embêtée, j’ai fini par m’y habituer et par énormément appréciée son personnage, qui à une personnalité forte et intense, bien que je préfère toujours Trey. J’ai adorée Jaime. Elle m’a énormément touchée et elle à un caractère fort et de sacrée bonne réplique, elle m’a vraiment bien fait rire, bien qu’elle n’arrive pas à la cheville de l’inoubliable Taryn, elle m’a néanmoins énormément plu, je l’ai adorée. La relation entre Dante et Jaime se développe lentement, se construit sur la confiance, les épreuves, les efforts et les concessions que l’un et l’autre doivent faire, et au final leur couple devient très fort. J’ai adorée leur romance, elle est puissante et magnifique. Sinon gros coup de cœur pour les personnages de Nick et Shaya, qui seront les héros du tome 3, bon sang j’ai hâte de les découvrir vraiment !

Le langage est un peu moins cru et vulgaire que dans le tome 1, même si il ne perd pas de sa fougue et il y’a quand même moins de scènes de sexe, même si celles qui sont là reste très osés. Il y’a un scénario puissant, j’ai adorée le développement de la relation de Dante et Jaime, c’est vraiment le point le plus fort du roman, après l’histoire peut paraître un peu prévisible mais moi qui adorent quand d’autres femmes viennent mettre le bordel dans les couples… On peut dire que là j’ai été servie ! Que d’émotions ! Un second tome sublime, excellent, cette série fait partie des meilleures que j’ai lu parmi les Milady Bit-Lit, à égalité avec Belladone de Michelle Rowen et pas loin derrière Chasseuse de la Nuit et La Confrérie de la Dague Noire. Un second tome réussi et magnifique, un gros coup de cœur ! J’ai rie, j’ai angoissée, un cocktail d’émotions fortes !

Vivement le tome 3 !

La Confrérie de la dague noire, Tome 2 : L'Amant éternel La Confrérie de la dague noire, Tome 2 : L'Amant éternel
J.R. Ward   
Le seul reproche que je faisais au premier était le langage et la grammaire qui était employé. Rien de cela dans celui-ci. Ce qui me fait penser que c'est une volonté de l'auteur pour montrer les différences entre les frères. J'ai bien aimé ce tome. J'étais contente qe l'auteur commence à introduire le tome 3 e faisant se rencontrer Zsadist et Bella de celui-ci. Vivement le 20 aout!

par Liriel83
Charley Davidson, Tome 4 : Quatrième tombe au fond Charley Davidson, Tome 4 : Quatrième tombe au fond
Darynda Jones   
Et voilà, quatrième tome fini. J'ai adoré ! Dans ce tome-ci on retrouve les personnages habituels, mais dans celui-ci on a beaucoup beaucoup de révélation (qui amène bien sûr à se poser d'autres questions sinon ça serait pas drôle).

Sinon j'aime toujours autant l'humour de Charley développé par l'auteur. C'est toujours marrant ! Bref, l'histoire, enfin les enquêtes (4 voir même 6 de résolues, vous comprendrez quand vous lirez) sont bien ficelées sans pour être prises de tête !

Bref j'aime toujours autant cette série :) Vivement la suite :)

par Gkone
Le Clan Bennett, Tome 2 : Le Chant du corbeau Le Clan Bennett, Tome 2 : Le Chant du corbeau
T. J. Klune   
Comme chaque année, TJ Klune donne en janvier quelques indices de ce que seront ses nouveaux livres dans les mois à venir.

Voici ce qu'il à écrit sur son Facebook concernant "Ravensong" :

"In July, Ravensong : There's a reason Gordo Livingstone is an asshole, and a big part of that reason is Thomas Bennett."

Trad perso : Le Chant du corbeau en Juillet : Il y a une raison au fait que Gordo Livingstone soit un connard, et une grande partie de cette raison est Thomas Bennett .


Que de mystère ! J'ai adoré Le chant du loup et ne peut qu'être impatiente de lire la suite des aventures du Clan Bennett.
Je m'étais beaucoup attaché à Ox et Joe et suis à la fois curieuse et craintive de lire une suite qui ne sera pas centré sur eux (si je devine bien).

Dans tout les cas, je suis sûre que ce nouveau livre sera une tuerie comme la plupart des œuvres de TJ Klune !

par Lykoos
Prince captif, Tome 2 : Le Guerrier Prince captif, Tome 2 : Le Guerrier
C. S. Pacat   
Sublime.
Le premier tome avait été une bourrasque tiède, m’enveloppant délicieusement : un décor voluptueux, des mœurs presque indécents, des coups majestueux et des personnages subjuguants. Une atmosphère non sans rappeler celle de Jacqueline Carey.
Et ce deuxième tome aura été comme une tempête. Violente, électrisante. Des frissons à n'en plus finir, une histoire haletante. Nous évoluons sur un fil tendu à l'extrême, au moindre faux pas, c'est un fossé sans fond qui nous attend. Cette tension ressentie tout le long des pages était exquise. Je me délectais de l'univers de C.S. Pacat. Sombre, sensuel, addictif. Une écriture subtile mais saisissante, les accents des voix prenaient échos dans mon esprit et les scènes se déroulaient sous mes yeux, quasiment tangibles. Je me souviens m'être retrouvée, sans en être consciente, le souffle saccadé, la mâchoire crispée, ressentant la douleur jusque dans mes entrailles. Et je relisais, relisais chaque mot rempli de finesse, de délicatesse. J'avais les nerfs à vif, les émotions à fleur de peau. On se régale de cette douleur délicieuse. On ferme les yeux de plaisir face à tant d'ingéniosité.
Et on savoure Prince Captif, aussi doux que tranchant.
Je suis éblouie.

par Tiato
Fucking Love, Tome 2 : For You Fucking Love, Tome 2 : For You
Amélie C. Astier   
Oh purée, mais c'est pas possible! Mais oh p"`^°*, mais crotte, non, pas comme ça, non, il n'en n'est pas question! Cette fin est vraiment un vrai bordel… Enfin, pas tout à fait, mais pour quelqu'un en particulier que je ne citerai pas pour ne pas spoiler…
Autrement dit, ça se confirme avec ce deuxième tome, cette saga est un coup de coeur énorme, je n'ai pu que céder face à Dereck et Jax. Ils sont incroyables tous les deux et Sage adorable.
Et franchement, quelle plume! Whaouh! Bravo et merci à toi Amheliie d'avoir partagé avec nous les aventures de nos deux héros! Et maintenant, je ne peux plus attendre, donc je vais de suite attaquer le troisième tome!

par Nyselia
Fucking Love, Tome 3 : For Pain Fucking Love, Tome 3 : For Pain
Amélie C. Astier   
UN ROMAN INDESCRIPTIBLE, 662 PAGES DE FRISSONS, D’ÉMOTIONS BRUTES ET DESTRUCTIVES !
C’est un euphémisme de vous dire que j’ai aimé ce roman. Je l’attendais tellement, je m’étais imaginé une multitude de scénarios, mais je n’étais pas préparée au contenu de ce roman. Personne ne le sera…

Amheliie m’a bluffée par la puissance de l’histoire de Demon et Archer, par sa façon d’aborder des thématiques percutantes… Elle a su s’approprier l’univers du BDSM en l’insérant dans un contexte très particulier.

Ce roman c’est 662 pages en apnée, c’est des larmes, c’est mon cœur qui se serre, c’est ma peau qui se couvre de frissons… C’est une descente aux enfers absolument destructrice mais ô combien salvatrice. Une histoire d’amour avec un grand A.

FUCKING LOVE 3 – FOR PAIN > UN COUPLE ABSOLUMENT MAGNIFIQUE ENTRE ENFER ET PARADIS !
Demon et Archer… *Soupire*

J’avais eu un gros crush pour Archer, celui que l’on avait découvert dans les tomes précédents. Il m’avait même donné des frissons dans le tome 2,5… Archer avait su toucher ma corde sensible, il avait su s’attirer ma sympathie. Dans ce troisième opus, il m’est apparu comme un ange rédempteur, un homme capable de tout pour sortir l’amour de sa vie de l’enfer. Archer a une certaine force de caractère, il est déterminé, il puise en lui pour surmonter ce qui l’attend aux côtés de Demon. Archer est un homme loyal et généreux mais il n’est pas infaillible, il est humain et il va devoir se battre pour sauver ce qu’il a construit avec Demon au fil des années. Archer a une personnalité particulièrement touchante, j’ai aimé les choix qu’il a fait, j’ai aimé sa manière de prendre les choses en main, j’ai été touchée par sa souffrance apparente, par les doutes qui l’ont assaillis.

Matthews Riggs alias Demon… s’est totalement révélé dans cet opus. Mon avis n’était pas totalement établi avec les tomes précédents, sa froideur m’avait quelque peu déroutée et je ne savais pas si j’allais être en mesure de l’aimer. Grosse erreur de ma part, mon dieu, Demon c’est la grosse surprise de cet opus. Il m’a tellement touchée, c’est un homme brisé au sens littéral du terme… Demon sombre, il n’a plus aucun espoir de rédemption. Son histoire m’a tellement serrée le cœur. Demon est un personnage très complexe qu’il faut apprivoiser, les révélations à son sujet vous mettront à genoux. Demon c’est un déchaînement de passion, d’enfer et de désespoir. C’est une avalanche de colère, de honte et d’humiliation. C’est un passé qui ne cesse de le hanter et de définir l’homme qu’il est… Je ne saurais être à la hauteur de cet homme, ce qu’il a vécu c’est inimaginable et Amheliie ne nous a rien épargné, d’où la mention « Dark Romance ».

On retrouve les personnages des tomes précédents, surtout Jax et Dereck, pour notre plus grand plaisir. Nous rencontrons des personnages absolument déroutants tout droit sorti du passé de Demon, je vous assure que j’ai ressenti des émotions proches de la haine, j’étais en colère, démolie par ces salauds au même titre que Demon. Tous les personnages de cette saga sont travaillés avec soin, leur personnalité, leur histoire et toute la psychologie qui en découle. Les protagonistes de Fucking Love n’ont aucune mal à se faire une place dans ma vie de lectrice.

UN SCÉNARIO A COUPER LE SOUFFLE !
Jamais… jamais je ne m’étais attendue à ce scénario de dingue ! Jamais je n’aurais mesuré la portée psychologique de cette histoire à sa juste valeur.

Le récit m’a marqué au fer rouge… il s’est imprégné en moi, il m’a contaminé. J’ai beaucoup souffert pendant cette lecture. Entre passé et présent, Amheliie n’omet aucun détail de l’histoire de Demon et Archer. J’ai tellement aimé découvrir comment leur partenariat a commencé, j’ai aimé le cheminement de l’histoire, du bonheur à la descente aux enfers. Demon et Archer ont un lien particulier, l’alchimie entre eux est indescriptible. Il y a quelque chose de plus que de l’amitié, c’est indéniable…

Une partie du récit se passe en huis clos, la lutte entre Archer et Demon est acharnée !

Ce troisième opus est rythmé, les chapitres s’enchaînent à une vitesse folle, l’addictivité nous pousse à tourner les pages avec frénésie et fébrilité. Passé, présent et double narration, le kiffe ! Le récit est divisé en trois parties, les émotions montent crescendo, l’histoire flirte entre différents genres, il y a une romance bien évidemment mais il y a aussi un côté suspense/thriller très bien géré. Demon doit régler ce qui le ronge, il doit faire payer ceux qui l’ont détruit et la machine est en route…

L’érotisme accentue la noirceur du récit, forcément Demon a évolué dans des sphères nocives et loin de la légalité alors l’ambiance est parfois suffocante, écœurante et difficile à digérer ! On découvre le sexe sous toutes ses formes, le bon et le mauvais. N’oubliez pas que l’on navigue dans l’univers du porno gay et que nos héros ont un passé dans des labels loin d’être aussi sains que Fucking Boys !

LE BDSM ? ON EN PENSE QUOI ?
J’ai une certaine expérience de lectrice en ce qui concerne le milieu BDSM… Attention, pas cette vaste farce de 50 nuances de Grey qui ne reflète absolument pas l’essence même de ce monde. Non, des romans qui explorent le BDSM avec beaucoup de réalisme, que ce soit les récits d’Emma Cavalier ou encore Eva Delambre, j’ai de quoi comparer…

Dans Fucking Love, le BDSM se décline d’une manière qui est propre au tournage des films du label Fucking Boys. Demon et Archer s’adonne au BDSM dans leur donjon et uniquement lors des tournages. J’ai trouvé que les codes étaient respectés, que l’ensemble des scènes étaient crédibles et bien décrites. Les choses sont établies clairement entre nos héros, et cela fonctionne très bien avec le contexte. C’est totalement différent de ce que j’ai pu lire dans ce milieu car le contexte est particulier, Amheliie explique bien qu’elle a fait en sorte de s’adapter à ce monde en gommant ce qu’elle n’aimait pas elle-même dans ce genre de relation, exemple l’humiliation, ce genre de chose… Cela rend le récit accessible aux novices, à ceux qui aimeraient découvrir ce monde sans aller trop dans le dur. Attention, le récit est tout de même très sombre et vous allez sûrement morfler, voilà c’est dit hihi, je suis rassurante, n’est-ce pas ?

UNE ROMANCE QUI DÉFIE TOUS LES OBSTACLES, L’AMOUR AVEC UN GRAND A !
On est bien loin des bisounours et autres romances doudous… Ici on découvre une romance violente, qui ravage tout sur son passage. Les émotions de nos héros sont décortiquées, mâchées puis recrachées ! C’est l’amour avec tout ce que cela implique, le bon comme le mauvais… L’amour qui se déchire entre raison et sentiments.

L’amour s’explique rarement. Cela me fait souvent rire lorsque j’entends… pourquoi tu m’aimes ? C’est inexplicable, c’est viscéral et naturel. L’amour d’Archer pour Demon est difficile, il continue de vivre à travers l’enfer. Archer est déchiré par son amour pour Démon, il va vivre des heures sombres sans jamais rien lâcher. C’est admirable et cela prouve que l’amour ne meurt pas facilement.

La relation de Demon est Archer est une lutte acharnée, elle naît de la meilleure des façons, ces deux hommes m’ont donné des frissons, ils m’ont fait fondre et m’ont poussée dans mes retranchements, hors de ma zone de confort. Ensemble, ils sont magnifiques dans la confiance qu’ils se donnent, dans leurs corps à corps si puissants.

L’érotisme va vous heurter de plein fouet. Vous allez découvrir toutes les facettes du sexe, dans l’horreur et dans le bonheur. Le sexe n’est pas conventionnel, il exulte dans le domaine de nos héros. Le porno Arty est une fois de plus magnifié dans ce troisième opus, mais on découvre aussi les bas fonds du porno. Amheliie a fait un travail formidable sur ce troisième tome, je n’imagine même pas les heures de travail qu’il y a derrière une telle histoire, on sent que l’autrice s’est investie à fond dans ce livre. Elle aime ses personnages et cela se sent à chaque mot. Elle a dû souffrir le martyr en écrivant ce roman et je l’en remercie car elle a su apporter un certain équilibre dans l’histoire, insuffler suffisamment d’espoir pour ne pas rendre la lecture trop dure.

Ça m’a fait penser à la citation de Dumbledor…

« Mais vous savez, on peut trouver du bonheur même dans les endroits les plus sombres. Il suffit de se souvenir d’allumer la lumière »
PSYCHOLOGIE… QUAND TU NOUS TIENS !
Je ne pouvais pas faire l’impasse sur la psychologie de ce troisième opus, parce que c’est clairement une des forces de ce roman. J’aime analyser les livres qui ont un fort potentiel psychologique, et c’est le cas ici… Les thèmes abordés font mal, ils sont tellement percutants que j’appréhendais énormément. Amheliie heurte la sensibilité de ses lecteurs, elle les pousse à ressentir, à réfléchir et à s’abandonner !

Le roman fait 662 pages, et ce n’est pas pour rien. Aucune longueur, aucune redondance, seulement de la profondeur ! Sans mauvais jeu de mot bien sûr ! Le récit alterne ombre et lumière, j’espère que vous percevrez toutes les nuances de cette histoire. Que vous lirez entre les lignes et que vous comprendrez les personnages.

Ce genre de roman me stimule, j’apprends énormément de chose en découvrant des histoires psychologiques qui remettent parfois en question mes certitudes. C’est inspirant, ce n’est pas seulement du divertissement, c’est de l’épanouissement personnel, c’est un pas vers la tolérance et ma curiosité ne cesse de grandir.

EN BREF :
Vous n’avez peut-être pas eu envie de lire mon énorme pavé… Alors je vais faire court pour conclure ! [Fucking Love #3 – For Pain] c’est plus qu’un coup de cœur ! Ce roman est indescriptible, mes mots ne reflètent même pas la moitié de ce que je pense de ce roman. Je me suis totalement brisée et reconstruite aux côtés de nos merveilleux héros, Demon et Archer se sont solidement ancrés au fond de mon cœur, et je ne veux plus jamais qu’ils en sortent. Amheliie nous offre vraiment un récit extraordinaire orchestré d’une main de maître qui conserve un côté plus doux grâce aux liens entre nos personnages. Les Fucking Boys m’ont conquise, que voulez-vous ! Et j’en redemande !

PS : Impossible de choisir une #TEAM, désolé mais je les veux tous !!!