Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Esiil : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Louna La créature de Bryre Louna La créature de Bryre
MarcyKate Connolly   
J'ai lu ce livre dans le cadre du challenge de ma box, sinon j'avoue que je ne l'aurais pas fait. Dans une librairie, il aurait peut être attiré mon attention pour l'offrir à une pré-ado, mais pas pour enrichir ma bibliothèque.
A la lecture, cette impression se confirme. C'est une lecture que j'aurais pu apprécier à sa juste mesure vers 10/11 ans, mais qui ne m'intéresse pas plus que ça en tant qu'adulte. Trop de naïveté peut être, ainsi qu'une intrigue dont les ficelles sont un peu grosses... J'avoue être déçue, parce que de nombreux romans jeunesse m'ont plu en tant qu'adulte par leur fraîcheur, leur univers bourré d'imagination, leur humour, leur émotionnalité. Mais ce n'est pas le cas de celui-ci malheureusement.
Donc si je ne conseille pas ce livre à un public adulte, je le conseille d'avantage pour un jeune public, il est bien écrit et peut amener les enfants à se questionner sur la véracité de ce qu'on leur dit, à développer le esprit critique, à s'intéresser aux légendes.
Quelqu'un qu'on aime Quelqu'un qu'on aime
Séverine Vidal   
Touchant, émouvant, envoutant, entrainant… Quelqu'un qu'on aime, on est obligé d'aimer, si ce n'est pas le cas…… Je ne sais pas, je ne comprends pas. Peut-être pas un coup de cœur pour tout le monde, mais on est au moins touché par ses personnages et leurs histoires. Quelqu'un qu'on aime, c'est la création d'une famille, des liens qui nous lient les uns aux autres. Quelqu'un qu'on aime, c'est les moments de joie et de tristesse que l'on partage. Quelqu'un qu'on aime, c'est le bon côté des choses quand tout va de travers. Quelqu'un qu'on aime, c'est cinq générations qui partagent un voyage inoubliable. Quelqu'un qu'on aime, c'est un livre qui touche au cœur.

Matt, Gary, Luke, Antonia, Amber, Dixie et Susan voient leur destin s'entremêler les uns-aux-autres à un moment ou un autre, mais ce sont les cinq premiers que l'on suit en priorité.

Matt est le petit-fils de Gary qui est atteint de la maladie d'Alzheimer. Afin de réanimer la mémoire du monsieur, il décide de partir pour un road trip retraçant la tourner de Pat Boone, un vieux crooner qui faisait fureur pendant la jeunesse de Gary. Alors qu'ils sont sur le point de prendre l'avion pour commencer ce trip, Luke, Antonia et Amber s'ajoutent à leur périple qui sera loin de se dérouler comme prévu.

Je ne sais absolument pas si c'est parce que j'ai connu personnellement cette maladie ou bien grâce à l'écriture de l'auteure, mais ce livre m'a particulièrement touché. Les personnages sont attachants à souhait, avec un petit plus pour Gary et sa mémoire défaillante, mais aussi pour Matt, qui subit cette maladie. Sous nos yeux, on voit une famille se créer, se choisir, se lier. Tous avaient une raison de fuir San Antonio et c'est sur les routes des Etats-Unis qu'ils vont se trouver.

Quelqu'un qu'on aime m'a fait monter les larmes aux yeux et m'a touché profondément, c'est une bien belle façon de parler de cette maladie qui efface, petit à petit, la personne que vous êtes et que votre entourage connait. Quelqu'un qu'on aime, c'est un big up à toutes ces personnes atteintes de l'Alzheimer et à leur entourage qui doit aussi apprendre à vivre avec.

Bref, Quelqu'un qu'on aime, c'est un livre à lire et à ne surtout pas oublier.

http://monjardinpresquesecret.blogspot.fr/2015/09/quelquun-quon-aime-de-severine-vidal.html

par Orbianna
Emma - Édition double, tome 1 Emma - Édition double, tome 1
Kaoru Mori   
c'est la premiere fois que je lis un manga. Je lis cette série pour faire plaisir à mon fils et pour avoir une expérience


Grisha, Tome 3 : L'Oiseau de feu Grisha, Tome 3 : L'Oiseau de feu
Leigh Bardugo   
Dernier tome, mon cœur se brise. Très sérieusement, s'attacher à des personnages n'a jamais été une très bonne idée quand la fin approche. Surtout pour ce dernier tome. Lorsque je l'ai terminé, je me sentais seule, vide. J'avais envie de rire et de pleurer en même temps. Je savais pas si je devais m'écrouler ou sauter de joie. Je ne savais plus. Mais en tout cas, je suis sûre d'une chose; j'ai kiffé ma race, comme dirait mon petit frère. Il se passe tellement de choses dans ce troisième volet de la trilogie. Et pas des trucs où on se dit "ouais, bien trouver, c'est pas mal". Non, le genre de trucs où tu peux rien dire tellement t'es sur le cul. Personellement, j'ai adoré du début à la fin. Leigh Bardugo m'a fait découvrir une histoire hors du commun, une histoire que je recommande à n'importe qui et une histoire qui sera à jamais gravée dans ma mémoire. Je suis amoureuse de cette trilogie, de ces trois livres qui m'ont faire rire, pleurer, espérer, désespérer et tout un tas d'émotions différentes à tous les degrés possibles et imaginables. Si vous n'avez toujours pas lu La trilogie des Grisha, cessez immédiatement ce que vous êtes en train de faire et prenez le temps de la lire. C'est magique comme histoire, je vous assure.

par Sheo
Les Voleurs d'histoires, Tome 1 Les Voleurs d'histoires, Tome 1
James Riley   
La couverture et le thème de ce livre m'ont immédiatement séduite, mais j'ai eu beaucoup de mal à rentrer dedans. Cela s'explique par le style à la fois direct et enfantin, qui m'a déstabilisée au départ (on sent que l'auteur se cherche dans les premières pages), et par la psychologie des héros, qui ne m'a pas convaincue.
En fait, ce qui m'a réellement posé problème sur ce point, c'est qu'Andie révèle ses deux plus gros secrets à Finn au bout de même pas 20 pages, alors que : 1/ Ils ne sont même pas amis (ils se connaissent à peine en réalité parce qu'ils ne sont que camarades de classe), et donc elle ignore si elle peut lui faire confiance ; 2/ Elle n'a même pas essayé d'inventer quoi que ce soit pour lui expliquer de manière rationnelle ce qu'il a vu. Car même si son mensonge ne tient que 3 lignes, au moins elle aurait tenté de sauver les apparences. Non, au lieu de tout ça, elle lui balance tout comme si elle parlait de la météo ou des cours au collège, et répond à toutes les questions de Finn. Elle n'est pas méfiante pour un sous envers cet inconnu trop curieux et ça m'a profondément dérangée, parce que quiconque saint d'esprit voudrait se protéger, et donc savoir à qui il a affaire avant de se confier. La réaction d'Andie était donc pour moi totalement incohérente, particulièrement quand on sait que son don est en quelques sortes "maudit" selon elle.
Du coup, je suis restée bloquée au début du livre pendant environ une semaine. J'ai même pensé à l'abandonner tellement ce défaut m'avait contrariée, et puis je me suis reprise en me disant que ce serait vraiment idiot, parce que c'était le thème en lui-même qui m'avait attirée vers ce bouquin. J'y suis donc allée mollo : je lisais un chapitre, je posais le livre pendant plusieurs jours, puis je recommençais. Arrivée à 45 pages, je me suis dit que je ne pouvais plus continuer comme ça et je me suis donc posée dans le but de lire plus qu'un chapitre à chaque fois. Je n'imaginais pas que ça allait aussi bien fonctionner puisque j'ai terminé le bouquin en une après-midi !
Passées les révélations trop brusques et trop rapides, tout s'enchaîne parfaitement bien. C'est quand Finn décide de changer la fin de l'un de ses romans préférés contre l'avis d'Andie que tout démarre réellement (donc au bout de 50 pages). A partir de là, tout part en vrille et la mission des deux adolescents sera de réparer leurs bêtises, tant dans le monde fictif que dans le monde réel.
Parce que oui, le gros point positif de ce livre, c'est le mélange entre monde fictif et monde réel. Je ne peux pas en dire plus au risque de vous spoiler, mais la bêtise de Finn va faire que les deux univers n'en feront plus qu'un. Finn et Andie vont devoir donc redoubler d'ingéniosité pour parvenir à leurs fins, et heureusement pour eux, ils ne seront pas seuls.
J'ai bien aimé Kiel, qui se révèle intelligent et réfléchi, alors qu'il donne l'impression au départ de ne savoir que suivre les ordres qu'on lui donne. Charm est plutôt charmante une fois son bouclier baissé, contrairement au Magister, qui m'a rebuté dès sa première apparition. Quelque chose chez lui ne me convenait pas... Quant aux héros, j'étais mitigée au début. Finn m'a tout de suite énervée à cause de son impulsivité et de son refus d'écouter : il n'en a fait qu'à sa tête malgré tous les conseils d'Andie et a failli déclencher l'apocalypse. Heureusement, il évolue au fur et à mesure du roman car ce qu'il vit le fait mûrir ; je l'ai donc bien plus apprécié à la fin. Idem pour Andie, puisqu'elle change aussi : de renfermée et hargneuse au départ, elle finit par s'ouvrir aux autres, à s'accepter pleinement et à utiliser à bon escient son grain de folie. L'évolution des deux héros est flagrante et très appréciable.
Ce que j'ai aussi aimé dans ce roman, c'est la facilité avec laquelle j'ai enchaîné les pages. C'est au dérapage de Finn que j'ai enfin commencé à me sentir à l'aise avec l'univers et les personnages, et ensuite, je n'ai plus pu lâcher le livre. J'ai fait une pause goûter mais c'est tout : les actions sont si nombreuses et intenses que je n'ai pas pu me détacher du livre. Et puis, suivre deux histoires à la fois, j'ai trouvé ça passionnant. Tout se passe de manière parallèle et pourtant si indépendamment... Je ne parle pas seulement de Finn et Andie, mais de quelque chose que je n'attendais pas et que j'ai adoré.

En bref, préparez-vous à être surpris avec ce roman. Le début est un peu bancale à cause des réactions des personnages, qui m'ont fortement dérangée, mais je n'ai plus pu le lâcher une fois que Finn met son idée à exécution. A partir de là, les actions s'enchaînent de manière parfaitement logique et on se retrouve embringué dans deux histoires complètement différentes. En cela, ce livre ressemble aux poupées russes, car il y a une histoire dans une histoire, ce que j'ai trouvé passionnant. Les chapitres courts se lisent assez vite et la plume, très simple, facilite grandement la lecture. C'est une excellente découverte, dont je lirai la suite avec grand plaisir !

par KarolynD
Le Secret de l'inventeur, Tome 1 : Rébellion Le Secret de l'inventeur, Tome 1 : Rébellion
Andrea Cremer   
Avec ce roman les éditions Lumen nous prouvent une nouvelle fois qu’elles ont le nez pour les pépites et nous donnent encore plus envie de découvrir leurs prochaines sorties. Car jusqu’à présent je n’ai encore jamais été déçue par leur choix de titres ou de design.

Un beau livre-Objet

Pour commencer et pour tout vous dire j’avoue avoir été attirée dans un premier temps par la couverture, ce cœur mécanique laisse fonctionner l’imagination et m’a interpellée de façon à vouloir lire ce livre à tout prix.
De plus, j’ai aussi trouvé très bien fait les premières pages de chapitres avec ce fond Steampunk grisé. Cela met une touche supplémentaire de modernisme dans cette édition et m’a fait particulièrement apprécié de le tenir dans les mains. C’est un livre qui de par sa couverture, sa tranche et son intérieur, aura une belle place dans votre bibliothèque.

Des personnages bien menés et intéressants

Charlotte a 16 ans, elle vit dans un monde souterrain, les Catacombes pour fuir les Britanniques de l’Empire. Ils sont nombreux ainsi à vivre cachés et à sortir de temps en temps pour se tenir informés. C’est au cours d’une de ces sorties que Charlotte ramène un jeune homme avec elle. Celui-ci était poursuivi par les cueilleurs, des machines articulées pilotées appartenant à l’Empire.
Les Catacombes, lieu de vie des enfants de résistants avant leur 18 ans, âge auquel ils peuvent prétendre rejoindre leurs parents dans la lutte contre l’Empire. De nombreuses grottes sous la terre, aménagées de façon à ne pas se faire remarquer et à vivre en sécurité loin des Britanniques.

Ashley, le chef des Catacombes, est le frère de Charlotte. Il est proche de ses 18 ans et donc de son départ à l’extérieur pour continuer la lutte de façon active. C’est un jeune homme sérieux et plein de charisme qui tient les enfants des Catacombes en sécurité par son côté froid et sévère de prime abord. Il est cependant attentionné pour sa sœur et les autres et surtout empreint d’inquiétude à leur sujet.
Charlotte est tout son contraire. Elle est impétueuse, pleine de verve et d’ironie, surtout envers Jack, téméraire et casse-cou. Elle se veut adulte mais reste aussi impulsive et parfois irréfléchie comme la fois où elle ramène Grave avec elle.

Jack, dès le départ m’a plu. Il est arrogant, plein de morgue, il adore taquiner Charlotte au maximum, mais en même temps il est sérieux et très utile dans leur sortie pour récupérer du matériel. Et puis la suite va le rendre encore plus utile et attirant. Il a un petit côté espion qui me fait frétiller les neurones, même si les secrets qu’il cache vont le faire un peu baisser dans mon estime, il reste cependant un personnage que j’aime beaucoup. Meg, la bonne amie de Charlotte, leur guérisseuse et confidente est douce et compatissante pourtant la suite va nous la montrer aussi pleine de secrets. Et enfin Grave, notre malheureuse victime poursuivie par les Cueilleurs. Amnésique, pâle, empreint d’une inquiétude grandissante sans savoir d’où lui vient cette impression… Tout ce qui se rapporte à lui est mystérieux. La suite de nos découvertes ne va pas nous faire changer d’avis non plus sur lui et l’énigme qu’il représente. Lorsque la réponse nous apparaîtra enfin, ce ne sera que le début de nouvelles questions plus importantes les unes que les autres.

Un récit aussi palpitant que captivant !

Néanmoins, c’est lorsque les événements commenceront à se bousculer et à amener nos jeunes amis dans un monde inconnu d’eux et plein de danger que l’aventure, déjà bien omniprésente, deviendra alors un véritable périple.

Que de chamboulements cela va-t-il amener dans leur vie ?!

Toujours est-il que nous allons alors être plongés avec eux dans la politique, la bataille des adultes et les dangers inhérents à cette situation nouvelle et complexe. Pourront-ils et sauront-ils faire face à tout cela ?

Voilà les questions qui vont nous tenir en haleine, car même si le rythme n’est pas particulièrement soutenu, l’auteur nous campe le décor de façon plus qu’intéressante et captivante. L’ambiance, les détails décoratifs ou costumiers, les nouveaux personnages mais aussi les changements qui s’opèrent chez nos héros, tout cela nous imprègne un peu plus dans ce style Steampunk qui me plait énormément, il faut avouer.

Les personnages se dévoilent au fur et à mesure et ça complexifie le récit.

Tous ne sont pas ce qu’ils semblent être et nous allons de découvertes en découvertes, de surprises en secrets dévoilés. Ils sont savamment distillés dans le récit et nous tiennent captifs.

Mais ce n’est pas tout. Les petites merveilles technologiques que nous découvrons tout au long de l’histoire m’ont émerveillée par leurs descriptions et leur utilité. L’imagination de l’auteur sur ce point est magique. Qu’ils s’agissent des petites souris mécaniques, du canon à double polarité ou de la libellule, les imaginer m’a fait rêver et voyager dans le Steampunk de façon irremplaçable. Ce sont pour ces inventions surprenantes, ces anachronismes voulus entre le XIXe et ce modernisme que j’ai commencé à apprécier ce style de roman. Andrea Crémer sait nous plonger dedans avec style et une facilité déconcertante.
Sa plume nous entraîne avec elle au point de dévorer son roman et d’en redemander encore. Les derniers chapitres vont nous laisser dans l’expectative sur de nombreux points et en même temps nous attacher encore plus aux personnages qui vont développer devant nous une grande maturité et une conscience de leur mission digne du meilleur des adultes.

C’est donc un coup de cœur pour moi que ce roman du genre Steampunk, que ce soit l’objet en lui-même que le récit, j’ai tout aimé.

J’ai hâte de suivre à nouveau les aventures de nos jeunes héros et particulièrement de Charlotte qui a su mûrir contre vents et marées et nous donne un aperçu magnifique de la jeune femme qu’elle va devenir. Alors, maintenant à quand la suite ?



par Aelynah
Le Pays des contes, Tome 2 : Le Retour de l'enchanteresse Le Pays des contes, Tome 2 : Le Retour de l'enchanteresse
Chris Colfer   
Ce livre est fantastique comme le premier . Il m'a beaucoup émue . J'adore quand ils partent à l'aventure pour vaincre l'Enchanteresse .
J'ai totalement craqué sur la couverture . Je le conseille à tous .

Une bible des femmes Une bible des femmes
Elisabeth Parmentier    Pierrette Daviau    Lauriane Savoy   
En 1895, Elizabeth Cady Stanton réunit un comité de vingt femmes pour réécrire la Bible. Elles découpèrent les passages qui parlaient des femmes, et les commentèrent selon leurs convictions. Que deviendrait une entreprise de réécriture de la Bible au XXIe siècle par les femmes ?

Ce livre réunit à nouveau un comité d'une vingtaine de femmes théologiennes, protestantes et catholiques francophones (européennes, africaines et québécoises). En profitant des découvertes en sciences bibliques et grâce aux questions critiques féministes, les auteures développent une dizaine de thématiques majeures liées aux femmes, en mettant en évidence comment des textes bibliques peuvent être lus à frais nouveaux.

par Esiil
MANDALA Voyage vers le centre MANDALA Voyage vers le centre
Bailey Cunningham   
Tout un art en cercle, beaucoup d'aspiration comme d'inspiration sont en offrande dans ce très beau livre. Riche d'enseignement en tout point. Un régal coloré.

par CHAPITRE
Bel-Ami Bel-Ami
Guy De Maupassant   
C'est bien la première fois que j'aime un roman tout en haïssant viscéralement le héros ! Je l'ai maudit tout au long de ma lecture qui fut un régal, tant la plume de Maupassant nous comble et nous plonge au coeur même de Paris vers la fin du XIXe siècle ! Quel bonheur d'explorer le monde du journalisme, ce livre est riche, analysant la gloire et les déchéances qu'elle dissimule, la fortune, les femmes et les relations humaines avec lucidité . Un petit bijou d'intelligence !

par Godeleine