Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de esilerlt : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Miss Peregrine et les enfants particuliers, Tome 2 : Hollow City Miss Peregrine et les enfants particuliers, Tome 2 : Hollow City
Ransom Riggs   
Un second tome riche en rebondissements, à la hauteur du premier! On se plonge encore plus profondément dans le monde des particuliers, et c'est un régal! Les personnages sont toujours autant attachants. (D'ailleurs, véritable coup de cœur pour Addison.) La fin, pleine de suspense, ne nous donne qu'une envie: lire la suite!

par Cymille
L'aube sera grandiose L'aube sera grandiose
Anne-Laure Bondoux   
Un roman qui se dévore en moins d’une journée. Nous sommes entraînés par la rapidité des révélations, happés par ce tourbillon d’émotions et de rebondissements, il est tout simplement impossible de lâcher ce roman avant de l’avoir terminé.

Anne-Laure Bondoux nous surprend dans L’Aube sera grandiose ; elle nous lie intimement à chaque personnage et stimule sans difficulté notre empathie.
Notre cœur bat au rythme de celui de Nine, nous devenons nous aussi esclaves de cette avalanche d’informations nouvelles, qui nous bouleverse autant que cette dernière.
La relation mère-fille de Titatia et Nine est très particulière, loin de la complicité classique à laquelle on s’attend, mais reste néanmoins très forte. Nous sortons des sentiers battus et de la typologie habituelle des relations à travers cette immersion familiale.

Les allers-retours dans le présent et le passé rythment le récit qui reste très dynamique. Nous nous y habituons, et les retours au présent permettent de marquer une pause dont nous avons parfois bien besoin.

L’univers des 70’s y est également très bien décrit, et une atmosphère de mélancolie ambiante nous submerge à l’instar des deux protagonistes. Le voyage dans le passé y est très bien retranscrit, à la manière d’un carnet de voyage, ou de souvenirs de vacances.

C’est une lecture palpitante, mais qui apaise, étrangement. Je suis ressortie presque fatiguée d’avoir appris tant de secrets, et d’avoir vécu cette nuit intense avec ces deux femmes dans l'intimité de leur histoire familiale. Une très belle découverte que je conseille à tous !
https://bibj.viry-chatillon.fr/2018/05/29/l-aube-sera-grandiose/

par Svea
Les Mille Visages de notre histoire Les Mille Visages de notre histoire
Jennifer Niven   
MON. DIEU. Lâchez tout ce que vous êtes en train de faire et foncez lire cette pure merveille. Après "Tout nos jours parfaits", Jennifer Niven ne nous déçoit pas du tout.
Ce roman fait passer un message absolument magnifique. Une ode à l'acceptation de son corps, au pardon, et à l'estime de soi.
Libby est une héroïne fantastique. Je me suis beaucoup identifiée à elle. Elle parle beaucoup de bodyshamming dont on parle dans les médias aujourd'hui. Elle utilise des mots très durs mais qui montre la réalité de certaines femmes.
Jack est magique aussi. Son ressenti de la différence est très bien construit. La façon dont il vit et surmonte son "handicap" est magnifique.

Un énorme coup de coeur.

par GreyPearl
Nous les filles de nulle part Nous les filles de nulle part
Amy Reed   
Une lecture sur les ados pour les ados !
Nécessaire, ce livre doit trôné dans toutes les bibliothèques des établissements scolaires... car on ne sait jamais, il pourrait tomber entre certaines mains, et peut être tout changer.
16 nuances de premières fois 16 nuances de premières fois
Sévérité Vidal    Clémentine Beauvais    Manu Causse    Gilles Abier   
J'ai beaucoup aimé certaine de ces histoires et bien moins d'autres. Il y en a des dures pas évidentes à lire et d'autres plus amusantes et plus humaines. Je penses que la plupart des personnages sont jeunes et je penses que ça ne veut pas dire que tout le monde passe cette étape avant ces dix huit ans. Mais c'est un bon recueil quand même

par cass9713
Tous nos jours parfaits Tous nos jours parfaits
Jennifer Niven   
Je n'ai jamais autant pleuré en lisant un livre. Je ne m'attendais pas à pleurer jusqu'à ce que mes larmes coulent d'elles-mêmes. Et je dois avouer que je n'ai aucun mot pour décrire ce que je ressens pour ce livre.

Tous nos jours parfaits est simplement... parfait. Plutôt indescriptible. C'est pas un roman qui reste uniquement dans votre tête. Il emménage carrément votre cœur et il le fait battre à son rythme. C'est unique.

Je sais que ce que je vais dire va être très contradictoire mais ce bouquin a réparé mon cœur en même temps qu'il l'a brisé.

Et il est beau, ce livre. Sérieusement.
Je ne me suis pas posée une seule fois la question; je le sens au plus profond de mon être que j'aime ce livre.
Et j'aime Theodore Finch. C'est l'un de mes personnages préférés de tous les temps. Il est unique, il a une drôle de façon de voir les choses et tout ce qu'il est le rend beau. C'est le genre de personne qu'on ne croise qu'une fois dans une vie ou pas du tout. Mais qui reste à jamais dans les cœurs et les mémoires.
Il est génial à sa façon et ça le rend encore plus génial.
[spoiler]Sa mort m'a littéralement brisée. Je ne voulais pas y croire. Je m'attendais à ce qu'il émerge des eaux du Blue Hole en souriant comme un imbécile et qu'il annonce qu'il avait touché le fond. J'espérais. Et j'ai espéré jusqu'au dernier mot de ce roman. [/spoiler]

Je me suis dit qu'un tel roman ne pouvait pas avoir une telle fin. Mais avec du recule et une bonne dizaine de mouchoirs, je sais que c'était la fin parfaite. Et dès le départ il n'en existait qu'une : celle qui se trouve parmi les pages de Tous nos jours parfaits.

C'est un roman très bien écrit, complètement vrai qui nous fait réaliser des choses qu'on croyait déjà savoir. Qui nous fait vivre des choses qu'on croyait déjà avoir vécu ou qu'on espérait ne jamais avoir à vivre. D'un certain côté je crois que ça montre que les choses arrivent comme ça, sans vraiment prévenir. Mais que dès le départ elles nous pendaient déjà au bout du nez. [spoiler]Que la vie tourne autour d'un trou noir et qu'un jour ce trou noir nous aspire et nous disparaissons.[/spoiler]

Je n'ai pas vraiment de mots à mettre sur ce roman. Je crois qu'il faut le lire pour tout comprendre. Pour tout ressentir et pour tout vivre.
Il faut le lire pour s'attacher à de tels personnages si exceptionnels et à une histoire si unique. C'est le genre de livre qui vous laisse à bout de souffle comme si vous aviez couru aux côtés de Finch. C'est une superbe sensation quand on y pense bien.

J'aurais tellement de choses à dire mais "tellement" les rends impossible à sortir. Je ne trouve pas les mots.
Je pense juste que Violet, Finch, Brenda et tous ces personnages qu'on croise dans cette histoire valent le coup d'être découverts.

Tous nos jours parfaits est un roman qui devrait être obligatoirement lu.
Et aussi il nous fait comprendre que, contre toute attente, la vie vaut le coup d'être vécue, quoiqu'elle nous fasse subir. Qu'il y a toujours un petit rayon de soleil qui réussit à se faire un chemin entre les nuages.

Je le répète, c'est un très beau roman.
Vous devriez vous y plonger et voir si vous réussissez à toucher le fond ou pas.

C'est un coup de cœur. Un très très gros coup de cœur. De ceux qui au départ font mal puis semblent tout rendre plus léger.

En bref, c'est un roman qui m'a marqué et que je relirais un jour ou l'autre. Sûrement quand j'oublierais que la vie est belle de pleins de façons différentes.
[spoiler]Ah et j'allais oublier. J'ai trouvé émouvants les moments où Violet fait les dernières balades et trouve les traces de Finch qui est passé avant elle. J'ai trouvé que ça leur faisait garder un lien vraiment très fort. Et c'est beau.
Et la lettre qu'il lui a laissé à la fin. Waouh. Ce... poème tout mignon qui m'a fait versé encore quelques larmes. Une jolie lettre d'adieu.[/spoiler]

Jennifer Niven a fait un travail de génie avec Tous nos jours parfaits et je crois même que je devrais aller la remercier pour cette si jolie perle.

par Sheo
Coeur battant Coeur battant
Axl Cendres   
Quel espoir reste-t-il après avoir tenté de ce suicidé ? Plus beaucoup, alors le groupe des « suicidants » sont bien décidés de parvenir à leur fin et enfin réussir à se suicider ! Suivez leur périple où la mort ne leur fait pas peur mais plutôt envie !

Cette histoire est tellement atypique et tellement bien que je n’ai pas pu m’arrêter ! Je l’ai lu d’une traite et franchement, c’est un vrai bijoux ! Les personnages, tous plus intéressant les uns que les autres sont très attachant. J’aimais beaucoup Alice pour son cynismes et les piques qu’elle envoie mais elle n’est pas réellement méchante c’est « son malheur » qui parle pour elle. Chaque personnage avait son histoire et toutes ses facettes parsemées dans l’histoire nous permettait de mieux comprendre pourquoi ils pensaient que la vie ne valait plus la peine d’être vécue. J’aime beaucoup la vision de la mort dans ce roman, et comment la vie peut-être détester par des personnes qui ont, à leur yeux tout perdu. En effet on a le droit à tellement de métaphores, et autres comparaisons sur la vie et la mort que je trouve que ce roman a un vrai côté poétique ! Cette histoire ce lit très facilement et n’est pas pesante. Je trouvais presque que les personnes normales étant les « suicidants » alors que les médecins semblaient très détachés de la réalité, pour moi c’était eux les plus fous de l’histoire. J’ai également trouvé un rapprochement avec le roman « Dysfonctionnel » du même auteur dans le personnage de « Jésus », je ne sais pas si c’était volontaire mais je n’ai pas pu m’empêcher de penser à son autre roman. Il y a aussi beaucoup d’humour, ce à quoi on ne s’attendrait pas forcément quand on sait que le thème du livre est le suicide ! J’ai trouvé cette histoire rafraichissante et d’un côté pleine d’espoir ; elle m’a laissé avec un sentiment de bonheur. La fin était juste comme il fallait, il ne manquait rien d’autre pour que ce livre soit un grand chef d’œuvre !

Ma note : 20/20 Un roman étonnant qui aborde un sujet grave mais avec légèreté et une très belle justesse ! Aller y foncer, franchement c’est une pépite !
#Frimousse

par Isabelle1
Bossman Bossman
Vi Keeland   
https://aliceneverland.com/2017/10/31/boss-man-vi-keeland/

Par un étrange concours de circonstance, Reese se retrouve employée par l’entreprise de Chase. Sauf qu’il y a entre deux une attirance indéniable. Mais, après une expérience malheureuse lors de son précédent poste, il est hors de question pour Reese de succomber au charme de son patron, malgré les belles paroles de ce dernier. Ils se lancent alors tous deux dans une lutte sans merci : une lutte l’un contre l’autre, mais également une lutte contre eux-mêmes, et contre leurs sentiments.

L’histoire de Boss Man est simple, sans chichi : une romance pleine de pétillant, d’humour, de quoi faire passer un délicieux moment au lecteur. Personnellement, j’ai immédiatement accroché. Pourtant, Boss Man ne brille pas par son originalité, mais Vi Keeland nous prouve avec cette histoire que cela ne sert à rien d’en faire des tonnes et de verser dans le mélo pour nous servir une romance exquise et sensuelle à souhait.

Je me suis donc régalée avec cette histoire. La plume de Vi Keeland est simple mais regorge d’humour, de sensualité et de douceur à en faire frémir mon petit cœur de romantique. J’ai adoré le personnage de Chase, bien loin de l’aspect dominant que l’on pourrait en attendre. Quant à Reese, elle est l’image même de la femme forte mais pas non plus entêtée. Deux personnages normaux en somme, qui nous présentent leur histoire toute mignonne comme il faut. Le genre de romance que j’adore lire et relire et qui fait un bien fou !

par Kesciana
Dans le silence de ton coeur Dans le silence de ton coeur
Alice Ranucci   
J’ai été attirée par ce livre en raison du résumé qui permettait une comparaison avec Hell de Lolita PILLE avec une héroïne cassante et cynique. Sans aller aussi loin que PILLE, on peut effectivement comparer ces deux livres : les auteures sont très jeunes et font plus un témoignage qu’une fiction par une narration quasi-orale. La narratrice semble écrire ses pensée ce qui donne un style très oral : phrases courtes mais percutantes. Et si la couverture et le résumé ne semblent pas très originaux, c’est cette narration qui distingue un mélodrame New Adult d’une véritable œuvre littéraire.


Claudia, 16 ans, ne pense qu’à boire, sortir et à Rodrigo. Les disputes entre sa mère et elle sont donc nombreuses. Mais pour Rodrigo, elle est prête à tout, y compris braver la colère de sa mère. C’est donc en la cherchant que celle-ci a un accident de voiture et y laisse la vie. La mort de sa mère ouvre les yeux à Claudia : ses amis sont fascistes et sa vie est vaine, il faut remédier à cela. Elle décide alors de lui rendre hommage en terminant sa dernière punition : être bénévole pour un foyer d’immigrés.


Les thèmes traités sont donc forts et d’actualité : la disparité des richesses, la pauvreté croissante, les immigrés de guerre ou qui cherchent un Eldorado. On connaît malheureusement tout cela mais traité par les infos. Le récit est moins impartial, on s’attache à ces victimes et petit à petit on devient comme Claudia : d’indifférents ou vaguement compatissants, on devient engagés et écœurés par le comportement des autres. Ces autres sont les amis de Claudia et même si ils exagérés, je trouve qu’ils représentent notre comportement : la bimbo, le macho, les soumis, les méprisants… On a tous un peu de cette essence en nous et Ranucci nous fait voir notre confort et notre chance. L’héroïne n’est pas franchement attachante mais nous faire compatir à ses malheurs n’est pas le but de l’auteure. Elle nous montre la puérilité et l’idiotie de ses 15 ans. Son récit est un exutoire destiné à son père qui augmente l’aspect autobiographique. Le récit est donc plus authentique et touchant. Cependant, je dois avouer que j’ai trouvé quelques longueurs dans la lecture bien que celle-ci soit vraiment rapide. La base de l’intrigue est trop classique : la fille rebelle dont le père se fiche, la mort de la mère, la repentance. C’est du déjà-vu. Sans compter que la promesse d’une héroïne badass et le cynisme ne sont pas franchement au rendez-vous. C’est un Hell pour très jeunes adolescents qui aime se concentrer sur le changement d’une héroïne. Je ne dirai pas que je suis fan car il n’y a pas assez de drame pour moi, mais ça reste un bon livre pour voir d’un autre œil les problèmes de société.

Vous pouvez retrouver un extrait de ce livre ici : http://lecturesdunenuit.blogspot.fr/2016/08/dans-le-silence-de-ton-cur.html
Treize raisons Treize raisons
Jay Asher   
malgré une couverture atroce, ce livre est un petit bijou...
Une histoire de suicide pas comme les autres, sans morale à la fin, sans point de vue sur la question.
Une seule chose résulte : quand quelqu'un se suicide, on a tous eu un rôle à jouer, même celui qui l'a fait. On a le droit de lui en vouloir, de s'en vouloir aussi, mais c'est juste comme ça... De toute façon, il est trop tard...
Bref, ce livre, écrit par un homme à la sensibilité frappante, c'est une belle histoire d'amour, une histoire de vie aussi... ça fout des frissons et ça fait pleurer mais on prend sa revanche sur les salauds qui ont ponctué nos études. Hannah n'a presque rien vécu d'extraordinaire ; elle a juste vécu. Et malgré le fait qu'elle ait abandonné, elle a vécu. Avec courage et ténacité.

par flo0wer
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4