Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Esmeria : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Le Trône de fer, Tome 5 : L'Invincible forteresse Le Trône de fer, Tome 5 : L'Invincible forteresse
George R. R. Martin   
Le tome à la gloire de la force des Stark.
Battus, rompus, dépouillés… A l’image de Winterfell, les Stark montrent leur force et leur capacité à survivre. Nous les voyons, ceux qui avaient courbé l’échine, ceux que l’on pensait affaiblis, se redresser, mus par une force nouvelle, s’adaptant, se relevant, tel le Château de Winterfell. On se rend compte que cette famille a une grandeur inégalée par rapport à la plupart des personnages du récit. Et pourtant, tous essaient de les briser, un à un.
Ce tome rend hommage particulièrement à Sansa Stark dont on doutait de beaucoup de choses tant elle était écrasée par les Lannister. Et pourtant, nous la voyons ici devenir adulte et nous la voyons alors que ses derniers espoirs d’enfants se déchirent. A présent, elle devra œuvrer sans illusion, ce qui rendra ce personnage encore plus intéressant.

Les Sept Royaumes menacés de toutes parts.

En effet, ils sont menacés par la famine et donc par les diverses révoltes qui vont en résulter. Ensuite, ils le sont par des pillards, amenés au départ par Theon Greyvoy. Certainement le personnage le plus amer qui m’ait été donné de lire. Et puis, menacés par les dragons qui augmentent manifestement toute magie. Et enfin, par les Autres ont on apprend un tout petit peu plus l’histoire, le fonctionnement.
Un seul espoir se dresse ici, c’est que l’on s’aperçoit de tous camps qu’il y a des gens qui sont au service du peuple. S’accorderaient-elles plus tard ? Vont-elles s’affronter ? Les Sept Royaumes survivront-ils ?


par Kore
NORA - Mask of sanity. NORA - Mask of sanity.
Laëtitia Reynders   
Très bon polar pur jus. Une première partie qui permet de s'attacher à celle qui sera amenée à disparaître de la circulation. Une enquête menée avec intelligence et détermination par la Commissaire Nora et en parallèle une intrigue fil rouge qui invite à la découverte de nouveaux tomes. Un genre dans lequel l'auteure excelle à nouveau

par Luxanthon
Bane Seed, Tome 1 : Guerre ou paix ? Bane Seed, Tome 1 : Guerre ou paix ?
Fanny André   
Il y a deux ans j'avais découvert la nouvelle Le Choix de la Banshee publiée chez Laska, elle me paraissait prometteuse et donnait furieusement envie d'en avoir plus. Il y avait un truc : le potentiel avec le duo Bane et Dorian, le bestiaire et le folko nordique. Quant est-il alors de cette version roman ? Je voulais tellement adorer car ça avait été une jolie découverte et la couverture de Miesis, j'en suis dingue, mais ce premier tome me laisse grincheuse.

Forcément je suis déçue de me retrouver avec cette histoire remaniée de Leprauchauns et de Brownies car il s'agissait déjà de ça dans la nouvelle, j'aurais aimé quelque chose de nouveau, un préquel en faite. Pour ceux qui débarquent, cette histoire aura le mérite de proposer un folko qui change de d'habitude. Donc point de vampires, de métamorphes, dites bonjour au Banshee, au Incube, au Fae et Etres de petites tailles. Si vous n'avez pas l'habitude du genre, prenez d'autres romans avant, le surnat' est vite balayé. La hiérarchie des Banshee est vraiment sympa et mérite pour la suite de la saga un approfondissement, c'est malin d'utiliser les différentes traditions.

Bane est une misandre de première, ce côté revêche et amer lui donne un air horripilant. Oui, vous ne rêvez pas, je suis en désamour alors que c'est le genre de nana qui aurait pu être badass et féministe comme j'aime mais pas dans ces extrêmes là. En face Dorian est agréable, quelle patience et pour un Incube, il n'est absolument pas lourd ou obsédé comme on pourrait s'y attendre. Leurs échanges m'ont épuisée, Bane fait de chaque réplique un combat, elle est tout le temps en colère contre lui sans aucune raison valable. Elle a une haute estime d'elle même ce qui fait que je n'ai pas pu l'apprécier. J'espère que pour les prochains tomes, cette attitude se craquèlera pour qu'elle puisse devenir plus touchante et moins antipathique. Elle est parfaite en rôle de méchante ou de garce sans coeur si c'est le but de l'auteur mais dur de ne pas grincer des dents à chaque remarques désobligeantes envers les mecs ou envers Dorian. Je ne suis pas la dernière à dire qu'ils sont tous les mêmes mais là trop c'est trop !

J'aurais aimé savoir pourquoi Dorian est assigné à cette tâche, connaitre ou avoir des débuts d'indices sur son monde à lui, ses origines, etc. L'intrigue est tirée par les cheveux, à la base pour une nouvelle c'était gentillet, ici en roman je n'ai clairement pas adhéré. Le dénouement est une blague, cette fin décrédibilise l'univers, les personnages. Est-ce qu'on a à faire à un urban fantasy ou à une parodie ? Trop de clins d'oeil tue le clin d'oeil, il y en a beaucoup beaucoup trop. Et au delà, de faire des références pop à tout va, le fait de toujours expliquer d'où ça vient finit par donner l'impression que le lecteur est débile. Autant faire des easter eggs, ceux qui comprennent Demi-Lune, Chemin de Traverse... n'ont pas obligatoirement besoin de confirmation, pour les autres si ça passent au dessus, c'est tant mieux vu le nombre.

Alors que des termes comme Korriganes, Brownies, Kelpies mériterait plus de détails c'est le comble de l'incompréhension. On passe un temps infini sur les coups à boire, les explications sur la culture télévisuelles mais rien sur ce qui fait un roman UF. La mythologie. Beaucoup de créatures mais peu d'explications, il vaut mieux alors avoir l'habitude de lire de l'UF ou de bien connaitre ses mythologies sinon c'est vite confus et brouillon. Autant j'ai adoré la nouvelle, autant ce premier tome souffre de défauts de construction et d'un personnage féminin imbuvable. Certes Dorian, essaye de nous faire croire qu'il ne s'agirait que d'une carapace mais à aucun moment, vraiment rien de rien, on y a vu des fissures. Le défi sera alors de lui redorer son image et ce n'est pas forcément en les faisant coucher ensemble que ça fera d'elle quelqu'un de plus touchant.

par LLyza
On Dublin Street, Tome 1.5 : Until Fountain Bridge On Dublin Street, Tome 1.5 : Until Fountain Bridge
Samantha Young   
Vraiment trop bon ! Ce tome tient sur 9 chapitres durant lesquels Ellie fait lire à Adam des passages de ses carnets intimes durant les années où elle faisait tout pour attirer son attention et que lui la rejetait (souvent à contrecoeur) parce qu'elle est « la petite sœur de Braden ».

par Issa_
Accords corrompus, Tome 1 : Rêves de glace Accords corrompus, Tome 1 : Rêves de glace
Kelly St Clare   
J'ai commencé ce roman en étant sceptique parce que je préfère lire des romans situés dans des contextes plus contemporains mais cette dystopie m'a complètement convaincu et j'ai dévoré le roman d'une traite !

par ness86
Cœur d'ours Cœur d'ours
Mélanie Baranger   
OMG quel ennui ce livre. La seule raison pour laquelle je l'ai fini c'est qu'il était très court, et puisque je l'avais déjà acheté... ça m'a seulement pris quelques heures pour le lire, heureusement. Plusieurs fois j'ai pensé abandonner, énervée par le style très immature de l'auteur, les niaiseries de l'héroïne, et j'ai carrément zappé les longues parties inutiles qui desservent carrément la narration. J'ai bien compris que ce voyage humanitaire était important pour l'auteure et que c'était probablement un descriptif de ce qu'elle avait elle-même vécu, mais franchement quel est l'intérêt à part rallonger inutilement un récit qui est déjà très lourd et difficile à la base? L'écriture au présent est également insupportable, la narration passe d'un personnage à l'autre de manière incompréhensible, l'histoire elle-même était prometteuse mais elle est au final terriblement mal exploitée. J'ai peine à croire que derrière ce livre il y a un éditeur, à mon avis il devait avoir la grippe au moment où il devait lire ce roman, c'est pas possible autrement.

par Pluie9
Summerset Abbey, tome 2 : Le printemps des débutantes Summerset Abbey, tome 2 : Le printemps des débutantes
T.J. Brown   
Je m'attendais à mieux. L’histoire stagne un peu. J'ai eu plaisir à retrouver les 3 sœurs Buxton et leur histoire de cœur. J'espère que le 3ème tome sera plus trépidant.

par Ambree
Sur les falaises de Cornouailles, Tome 1 : Ross Poldark Sur les falaises de Cornouailles, Tome 1 : Ross Poldark
Winston Graham   
Quand j’ai vu que cette série passée sur Netflix, j’ai eu très envie de la voir mais pas avant d’avoir pu lire les livres. J’ai donc sauté sur l’occasion quand celle-ci s’est présentée et je dois dire que je ne suis vraiment pas déçue.

Dans ce tome, nous allons découvrir plusieurs personnages, mais plus particulièrement Ross Poldark, qui de retour de la guerre après la mort de son père va revenir sur ses terres. Nous le découvrons attristé par le fait que son cousin est sur le point d’épouser la femme qu’il aime, Elizabeth. Plein de projets en tête il va rouvrir les mines qui lui appartiennent désormais et se refaire une réputation, son père étant un coureur de jupons, les gens ont vite fait de le cataloguer.

Il fera la connaissance de Demelza lors d’une de ses sorties, il sortira la jeune fille d’une bagarre et décidera de la prendre sous son aile, ce qui fera encore une fois jaser. La jeune fille s’habituera rapidement à sa nouvelle vie, s’occuper de la propriété l’enchante, elle se sent bien loin d’un père violent et alcoolique.

Les années passant, elle devient une très belle jeune femme, elle fera en sorte d’attirer l’attention de son patron et bientôt ils se retrouveront mariés malgré leur caste différent. Elle sera une épouse aimante, mais a toujours vouloir le bonheur des autres elle mettra son couple en péril. Bien que confiante près de Ross, elle ne cesse de se sous-estimer face à la famille de celui-ci qui au départ lui feront très nettement sentir leur différence. De plus elle sait l’amour qu’a porté Ross pour Elizabeth et la côtoyer est une véritable torture pour elle. Elle ne peut s’empêcher de se comparer à elle et cela la tourmente, surtout que son époux n’est pas totalement guéri de son amour de jeunesse malgré l’amour qu’il porte à sa femme.

Entre eux, les sentiments sont forts : Ross aime son épouse et la chérie, sa beauté ainsi que son côté fougueuse et ouverte à tout lui plaisent, ils partageront des moments de bonheur malgré les qu’en-dira-t-on et les médisances des autres.

Nous découvrons aussi d’autres personnages : la cousine de Rosse, une jeune femme pleine de vie qui va avoir le cœur brisé, Demelza tentera de réparer celui-ci en lui offrant la possibilité de retrouvé son amant, mais cela ne se fera pas sans conséquence pour elle. Mais aussi Francis, Jim, Jinny. Jinny, cette femme est d’un grand courage, elle va vivre des épreuves difficiles, qui m’ont parfois angoissé, j’ai eu peur pour elle à plus d’une reprise. Tous ont une vie bien différentes les uns des autres, certains pauvres se démènent pour offrir de quoi manger à leur famille au risque de tout perdre. Alors que certains vivent dans la richesse sans peur du lendemain, ils vont vivre des moments intenses, partagés entre tristesse et bienveillance. Chacun d’eux apportent à l’histoire une importance, elles rejoignent toujours la vie de Ross, qui cherchera le bonheur de tous. C’est unis qu’ils se tiendront les mains dans les moments les plus violents de leur vie. Ross est un homme écorché par la vie, il se bat chaque jour pour aider les autres, leur apporter de quoi vivre, ce qui fera de cette homme un modèle, il sera très respecté et apprécié de son entourage, ne faisant aucune différence du niveaux social de ses amis.

Une lecture qui m’aura vraiment plu, j’ai aimé les personnages, même ceux les moins présents. On entre entièrement dans leur univers, on souffre pour eux, car très franchement ils ont la vie dure, c’est une époque où il faut se battre pour survivre. Certaines scènes m’ont mis la larme à l’œil, c’est un récit très émouvant, on s’attache à tous ceux qui vont croiser les Poldark.

Le petit point négatif de cette histoire est que certains passages arrivent trop vite, j’aurais aimé plus de détails, ce qui m’a un peu perturbé. Il se passe tellement de choses dans ce premier tome qu’il est difficile d’en parler facilement, on avance dans le temps de façon très rapide, ce qui n’est pas simple à retranscrire sans oublier le moindre détail. Mais malgré ça on se laisse rapidement emporter par la plume de l’auteure qui arrive sans mal à nous plonger dans cette série pleine de rebondissements. J’ai hâte de pouvoir continuer à partager le ressenti de ces personnages, de voir comment ils vont gérer ce qui leur arrive. Je sens que le second tome sera poignant car vu les actions qui se déroulent à la fin de ce tome, celui-ci risque d‘être perturbant et encore plus poignant. Le tome deux se trouvant déjà dans ma PAL l’attente ne sera pas trop longue.

http://www.livresavie.com/poldark-le-tome-1-les-falaises-de-cornouailles-de-wiston-graham/#more-11923

par Natoche
Une fille parfaite Une fille parfaite
Mary Kubica   
La narration est peu commune et pourra peut-être en agacer plus d'un : l'on suit trois personnages (Eve - la maman de Mia -, Gabe - l'enquêteur - et Colin - l'homme du bar -) sur l'"après" et le "précédemment" de la disparition de la jeune fille. Du coup, l'on change sans cesse de point de vue et d'époque : bien que ça ne m'est pas spécialement dérangée, je dois dire que ça m'a un peu ralenti dans ma compréhension de l'histoire : j'ai mis un peu plus de temps que d'habitude pour résoudre le mystère !
La fin est surprenante : même si j'y avais pensé, je ne m'attendais pas du tout à une telle chute. Bizarrement, elle remet beaucoup de choses en questions notamment sur nos "sentiments" envers certains personnages. Certains sont beaucoup moins réglo' que ce qu'ils essayaient de nous faire croire (les petits cachotiers !).

Mon avis complet
[spoiler]http://lunazione.over-blog.com/2015/04/une-fille-parfaite-mary-kubica.html[/spoiler]

par LunaZione
Ivy Wilde, Tome 1 : Quand fainéantise rime avec magie Ivy Wilde, Tome 1 : Quand fainéantise rime avec magie
Helen Harper   
Gros coup de coeur !

J'ai eu un peu de mal au début avec la traduction, l'absence de négation correctement écrite était vraiment pénible et ça hache la lecture. Puis, soit je m'y suis faite soit ça s'est amélioré, allez savoir… mais pour une fois, ce n'est pas un “baby” traduit par “chérie, juste des "je sais pas” qui me vrillaient les yeux. Bref, passons parce qu'Ivy est géniale et vaut bien quelques sacrifices.

C'est une feignasse qui s'est fait jeter de l'école des sorciers, non pas de Poudlard. Elle aime jouer la branleuse qui n'en a rien à faire, elle est très bien dans sa petite vie pépère à conduire son taxi. Elle a fait une croix sur l'Ordre, ça ne l'intéresse plus depuis… Alors quand elle se retrouve malgré elle rattachée par un sortilège avec un coéquipier récalcitrant, et pas vraiment commode, on se doute qu'il va y avoir des moments cocasses.

J'ai adoré leur duo et on craque autant pour Winter que pour Ivy. Elle est lumineuse et drôle, on voit rapidement qu'elle est plus ce qu'elle ne laisse paraitre. Elle est douée, il n'y a qu'à voir ce qu'elle a fait à son chat… J'ai tellement riz, mais ris ! J'imaginais mon chat me parler de la même manière, je suis persuadée s'il pouvait, il me traiterait également de connasse. Elle est confronté à son passé et on en apprend un peu plus sur ce monde de magie et sur la hiérarchie des sorciers. Winter est l'archétype de l'enquêteur zélé et bourreau de travail, mais avec une Ivy à ses côtés, elle va vite le dérider.

L'enquête est finalement une excuse pour nous présenter ce monde, et les différentes branches des formations des sorciers, des runes et des herbes utilisées pour les sortilèges. Il y a aussi les familiers et visiblement, le monde a connaissance des sorciers sans s'en mêler. A voir par la suite comment c'est développer ou si l'on reste encore dans ce monde de magie. Il reste également ce petit truc entre Winter et Ivy qu'on a hâte de voir se concrétiser.

C'était une superbe surprise, et un urban fantasy déluré et plein de peps que j'ai pris immensément plaisir à lire ! Je vous recommande vraiment si vous souhaitez une lecture rapide et pétillante. Ivy est un personnage attachant et féministe, elle n'a pas son pareil pour remettre à sa place Winter ou lui faire un peu de rentre dedans…

par LLyza