Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de estelleamb : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Driven, tome 8 : Down Shift Driven, tome 8 : Down Shift
K. Bromberg   
https://aliceneverland.com/2017/07/18/driven-tome-8-down-shift-k-bromberg/

Ma relation avec K. Bromberg est faite de hauts et de bas. Soit j’ai un énorme coup de cœur pour le tome, soit je passe complètement à côté. Je commence à en avoir l’habitude alors, après ma déception pour le précédent livre, j’étais impatiente de me plonger dans celui-ci.

Ça n’a pas loupé : j’ai tout simplement adoré ce tome ! L’histoire se focalise sur le personnage de Zander que l’on avait déjà rencontré tout au long des premiers tomes. En effet, il fait parti des garçons adoptés par Rylee et Colton. Mais, surtout, l’histoire de ce petit garçon qui ne parlait pas m’avait énormément touchée. Le découvrir adulte, alors que son passé refait surface, c’était juste une idée géniale de la part de l’auteur. De quoi boucler la boucle…

L’histoire de Zander m’a une nouvelle fois chamboulée. Devenu jeune pilote de course à qui tout réussi, son passé lui revient à la figure. Il va devoir s’affranchir de tous ses fantômes pour trouver la paix mais aussi, et surtout, la stabilité qu’il recherche inconsciemment. Son cheminement va le pousser à croiser la route de Getty. Getty qui, elle, ne s’est pas totalement affranchi de ses démons et reste sans cesse sur le qui vive. Tous les deux vont devoir apprendre à se faire confiance et vont, ainsi, s’appuyer l’un sur l’autre pour trouver la force d’affronter leurs démons.

J’ai adoré la justesse de cette histoire, et ce fut un régal de replonger dans l’univers de la course automobile qui avait tant fait l’originalité des premiers tomes. Mais, surtout, l’histoire entre Zander et Getty est belle. Deux âmes brisées qui vont se reconstruire malgré leur lourd passé et toutes les casseroles qu’elles trainent. Un récit plein d’espoir, de leçons de vie, de force et de courage. De quoi conclure en beauté cette formidable série !

par Kesciana
Clash, Tome 3 : Passion dévorante Clash, Tome 3 : Passion dévorante
Jay Crownover   
Avec Passion Dévorante, nous retrouvons tout ce qui a fait le succès de la série Marked Men c’est-à-dire de l'émotion, des scènes torrides tout en mettant l'accent sur les valeurs humaines.

Church a eu du mal à gérer les différents deuils auxquels il a été confronté par le passé. Il a l'impression que rien de bien ne peut arriver quand il est dans les parages. Il s'interdit de s'attacher à quiconque. C'est également la raison pour laquelle il s'est enrôlé dans l'armée en premier lieu. J'ai aimé voir ce travail de reconstruction "familiale". Les retrouvailles entre père, fils et frère sont maladroites car les années ont laissé place à des rancœurs qu’il est difficile d’effacer aujourd’hui. Et puis Jay nous embarque dans une intrigue assez inattendue où les hommes du clan CHURChILL vont devoir mettre leur amertume de côté pour se serrer les coudes.

Dixie est l'une des héroïnes les plus douces que j'ai jamais rencontrées. Sa joie de vivre est communicative, c’est un petit rayon de soleil avec un grand cœur qui va littéralement sortir de son chemin pour aider un étranger dans le besoin. Elle est tellement généreuse, confiante et je ne pense pas que quiconque puisse détester un personnage comme elle. Elle est aussi le contraste parfait avec notre ancien soldat et j’ai adoré ce couple si différent.

Je reconnais malgré tout avoir mis du temps à lire cette histoire car même si j’ai apprécié les relations entre nos héros, certains passages m’ont paru un peu longs. Jay mise beaucoup sur le ressenti de ses personnages mais ici les monologues internes sont un peu redondants et ont à mon sens cassé parfois le rythme de l’histoire, dommage.

Passion dévorante est une romance qui parle de guérison, d’amour et de courage. On se rend compte une fois de plus ici que la famille est vraiment le thème commun à tous les romans de Jay.

Ce n’est pas mon préféré de la série mais j’ai tout de même apprécié découvrir ces nouveaux personnages.

A lire !
Clash, Tome 4 : Passion irrésistible Clash, Tome 4 : Passion irrésistible
Jay Crownover   
J'étais tellement impatiente de mettre la main sur Salvaged et d'enfin découvrir l'histoire de Poppy & Wheeler. Dans le livre de Rowndy le personnage de Poppy vit quelque chose d'assez traumatisant et je dois dire que quand j'ai sue que Poppy allait avoir son histoire j'avais très hâte de la découvrir et puisque nous avons eu droit à des apparitions de Poppy dans les tomes précédents j'étais vraiment impatiente d'arriver à son histoire. Même chose pour Wheeler qui avait été introduit brièvement dans la série Mared Men mais Jay Crownover met en place l'histoire de Wheeler tranquillement au fil des deux dernier tomes. Alors j'étais vraiment intriguée de découvrir ses personnages mais surtout de voir où Miss Crownover allait nous amener avec ses deux personnages qui chacun à leur manière ont été blesser.

Comme toujours Crownover ne me déçoit jamais, elle est l'une de mes auteures préférées et sa plume est toujours aussi addictive et captivante. Elle sait inventer des histoires réels et touchantes et construit des personnages époustouflants qui rendent ses histoires plus que parfaites.

Une fois de plus avec Salvaged j'ai été conquise dès les premières pages, j'ai embarquer dans l'histoire de Poppy & Wheeler et je ne voulais plus les lâchers jusqu'à ce qu'ils aient leurs part de bonheur. Quels beaux personnages sont Poppy & Wheeler, ils sont touchants et attendrissants. Poppy a vécue une expérience traumatisante et n'a jamais été chanceuse avec les hommes qui ont partagés sa vie. Son histoire m'avait profondément toucher et je dois dire que j'ai été plus qu'enchanté par la force dont elle fait preuve au fil du roman, c'est un personnage qui prend son envol, qui réapprend à ne plus vivre dans la peur. Elle est douce et malgré toute cette fragilité je l'ai trouver forte. J'ai aimer que malgré le malheur qui l'a entourer elle cherche a être heureuse, aller de l'avant. Et Wheeler mais quel personnage sublime, gentil, attachant, doux, fin, beauxet j'en passe. Il est assez parfait, compréhensif, attentif, présent et le fait qu'il soit tatouer comme pas permis, un cœur en or et qu'il soit beau est juste un gros bonus. Malgré que sa vie est sans dessus dessous, vue comment son histoire nous avait été bien introduit dans le tome précédent on comprend très vite dans ce tome-ci que Wheeler est un peu à a dérive, sa fiancée l'a tromper, il a annulé son mariage et son ex fiancée est enceinte de son bébé. Il a le coeur brisé et ça se comprend j'étais donc intriguée de savoir comment Jay Crownover allait nous amenée la romance entre Poppy & Wheeler et je dois dire qu'elle a fait un travail d'enfer. Par ce que si Poppy et Wheeler sont extraordinaire comme individu ensemble ils sont sensationnel. J'ai adoré leur complicité, le positif qu'ils s'apportent, la force qu'ils se donnent l'un l'autre. Ils sont beaux et attachants ensemble et la romance est d'une simplicité et d'une beauté et c'est ce que ces deux personnages avaient besoin, de l'amour, du respect et de sentir qu'ils comptent l'un pour l'autre. J'ai aimer qu'ils reconstruisent leurs bonheurs ensemble sans jamais dépendre de l'autre pour se sentir forts. Ils font leur chemins ensemble et évolue de la plus belle des façons au fil du livre et je dois avouer que j'ai aimer comment Jay Crownover a aborder cette romance. Et Wheeler a tout simplement voler mon cœur, quel amour avec Poppy. Tout le monde devrait avoir un Wheeler dans leur vie.

C'est malheureusement le dernier livre de la série Saints of Denver, c'est donc aussi un peu la fin pour les Marked Men. J'étais donc un peu triste de finir Salvaged et de devoir dire au revoir à cette merveilleuse et belle grande famille, de dire au revoir à d'aussi beaux personnages et à cette univers magnifique que Jay Crownover a sue créer avec ses deux séries lier. Les mots me manque pour dire à quel point je trouve cette auteure talentueuse et à quel point cette univers va me manquer. C'est sans doute mes séries préférer et tout ses personnages garderont une place bien spéciale dans mon cœur.

par Marieno89
Ensemble, Tome 1 Ensemble, Tome 1
Sissie Roy   
Bon je n'ai vraiment pas pour habitude d'écrire un commentaire au sujet de livres que je n'ai pas appréciés pour la simple et bonne raison que je n'aime pas la négativité que cela implique, les goûts et les couleurs ne se discute (logiquement) pas. Mais cette fois.. aie aie aie.
J'ai encore un peu de mal à réaliser ce que j'ai lu.
Sans directement critiquer l'histoire, je trouve qu'il y a un soucis avec l'écriture même. Défaut de l'auteur ou du traducteur ? Allez savoir, cependant trop de petits écarts sont laissés ci et la et la lecture devient insoutenable ! Sérieusement les "voilà" transformer en " Vlà" à d'innombrable reprises comme si c'était un mot tout à fait acceptable me donnaient envie de fermer le bouquin mais après avoir également dû subir les incommensurables " la tête À brian" " c'est le téléphone a Abby " .... j'en pleurs encore... c'est tout simplement pas possible.
L'histoire demarre pourtant bien, même si niveau originalité on a vu mieux, la fille trompée par son fiancé et sa meilleure amie, qui donc s'évade à l'autre bout du pays.. oui c'est un peu revu mais toujours acceptable. Mais de trop nombreux points sont surjoués,bâclés voir même incroyable.
[spoiler] Sincèrement madame l'écrivain, aucune fille au monde n'avouerait s'être fait violée dans une cage d'escalier à l'âge de 15ans, à un type qu'elle connaît depuis le matin même et qui dans se court lapse de temps (de 12h !!? ) n'a fait que la critiquer, l'insulter ou la rabaisser plus bas que terre.. c'est juste ... irréaliste surtout au vu de la réactions des deux personnages, la gamine ( elle a 21 ans mais on les cherche très souvent dans ce livre) n'a même pas l'air émue par ce qu'elle avoue, et lui c'est limite s'il ne lui sort pas un :" Oups, c'est dommage" bref.. cette scène m'a fait arrêter la lecture pendant 4j [/spoiler]

Enfin, outre ce passage clairement irréaliste, de trop nombreux actes, paroles, sont laissés de cotés comme ci la protagoniste n'avait que 10 ans alors qu'elle en a 21.. elle quitte sa vie car son fiancé l'a trompée ( 3 fois déjà !!! Alors cette fois c'est trop vous comprenez ?!!) mais elle pardonne à Brian de l'avoir trompée ( déjà 2 fois quand j'ai arrêté ma lecture donc je n'ose imaginer la suite ) sous prétexte qu'ils étaient en froid.. oui bon. Le pire reste à venir quand il l'a trompe parce qu'il ne veut pas de l'enfant qu'elle attent, qu'elle fait une fausse couche ( elle pleur une nuit comprenez la ) mais qu'elle lui pardonne quand même par ce que bien sûr il est beau comme un dieu.

Bref.. je n'ai bien sûr pas finis ce livre, et ne compte décidément pas le finir un jour. Je respecte bien sûr toutes personnes ayant réussi à apprécier ce livre ..

Bonne lecture.
Monster In His Eyes, Tome 1 Monster In His Eyes, Tome 1
J.M. Darhower   
J'ai beaucoup apprécié cette Dark Romance !

Pourtant j'avais quelques appréhensions concernant le caractère de Naz ( notre héros mâle Alpha en puissance ! ) avant ma lecture ( je suis ouverte aux personnages sombres, dominants, possessifs, violents, déviants, mafieux, tueurs et j'en passe... ) mais j'ai quand même certaines limites dans ma tolérance au trash... c'est pourquoi je reste prudente dans mes choix de lecture en Dark Romance...

Mais là j'ai vraiment été conquise, complètement prise par l'histoire.

J'aime lorsque l'on a affaire à un homme inquiétant, dangereux ( hum mafieux dirons - nous ), qui se définit lui - même comme "mauvais"... ainsi que le fait [spoiler]qu'il y ait une vraie romance malgré le climat ambiant plus que violent et peu propice au développement de sentiments amoureux[/spoiler].

Le couple que forment Naz et Karissa est tellement improbable ( il est so dark, elle semble si pure ), et pourtant, c'est ce qui rend les émotions si fortes je trouve.

Leur différence d'âge ne m'a pas dérangé du tout (elle 18 et lui 36), et maintenant j'ai hâte de lire le T2 !

Juste un tout petit bémol me concernant, j'ai trouvé Karissa assez naïve par moments, mais je met ça sur le compte de son jeune âge... et je ne suis pas fan de la couverture du livre, je n'imagine pas Naz ainsi !





par Attila9
Fight, Tome 1 : Corps à corps Fight, Tome 1 : Corps à corps
J. B. Salsbury   
J'ai adoré ce livre même si c'est pas encore au niveau de Fight for love
L'héroïne est très attachante et bien qu'elle ait des parents particuliers elle reste une femme gentille douce et je l'ai beaucoup aimé
Quant à Jonah il est trop mignon il est devenu une sorte de bisounours et c'est assez craquant :)
Le seul reproche que je peux faire pour ce livre c'est que certains trucs se sont passés un peu trop rapidement pour que cela semble crédible
Mais à part ça j'ai passé un bon moment en lisant ce roman et les passages un peu fleur bleue m'ont bien plu aussi ( c'est bien que parfois le boxeur soit pas juste un homme bourré de testostérone qui ne fait qu'être jaloux et grogner comme un ours comme dans certains romans qui se passent dans le monde du sport )

par ingaelisa
Devil's Night, Tome 1 : Dark Romance Devil's Night, Tome 1 : Dark Romance
Penelope Douglas   
Voilà un roman que j’avais hâte de découvrir, notamment car son auteur avait déjà fait parler d’elle et ensuite l’histoire m’avait l’air assez inédite. J’aimerais remercier les Éditions Harlequin et NetGalley France de m’avoir permis de découvrir ce roman. Si je devais résumer mon état d’esprit ça donnerait ça : OhMonDieu. Je ne crois pas ressortir indemne de cette lecture, mon rythme cardiaque a été malmené par l’intensité du récit. Dès les premières pages le ton est donné et lorsque les sombres révélations ont été mises en lumière, j’ai cru que je n’allais pas m’en remettre. Le début a tout d’une romance classique et rapidement j’ai cru que j’allais suffoquer tellement certains chapitres sont frustrants.

Cette lecture ne conviendra pas à tous les lecteurs, ce n’est pas que le contenu soit dur, mais le récit dégage un côté malsain et l’intensité est telle qu’immédiatement la tension monte et j’ai parfois ressenti un certain malaise face à des scènes qui en soit du point de vue de l’héroïne sont stressantes, mais derrière pour le lecteur on a tendance à imaginer le pire. Tout ce stresse n’est pas bon pour mon cœur, j’ai ressenti tellement d’émotions par anticipations que j’ai vraiment cru que mon cœur allait lâcher. Afin de préserver l’intrigue, vous comprendrez que cette chronique n’abordera pas certains points essentiels à l’histoire et par sadisme, j’ai envie de vous voir tomber des nues face à la noirceur de l’intrigue.

Michael Crist est un personnage qui ne va pas dans la demi-mesure, issu d’une famille riche il a toujours obtenu ce qu’il désirait. Depuis l’enfance il côtoie Erika Fane, sans vraiment prêter à la jeune femme, également originaire d’une famille aisée, la jeune femme n’a jamais manqué de rien. La mort soudaine de son père, va la placer au rang de petite chose fragile par son entourage et tout le monde s’entend à la protéger de la moindre contrariété. Seulement seul Michael la voit telle qu’elle est vraiment et alors que tout le monde pense qu’elle prend une décision irréfléchie, Rika décide de quitter subitement son université, afin d’affronter la vie à sa manière et repartir de zéro sans parents, sans amis, rien qu’elle pour s’assumer.

Penelope Douglas a encore une fois prouvé qu’elle est maître dans l’art des relations mêlant haine/amour. Elle réaffirme son talent en suscitant des émotions contradictoires pour une romance qui n’aurait pas dû nous faire ressentir ça. C’est assez difficile à expliquer, on s’attache énormément au personnage de Rika, elle a tout d’une héroïne qui mérite d’être chouchoutée et pourtant elle n’est pas aussi sage que tout le monde le pense. Je suis passée d’un Michael qui fait grimper la température, à une douche froide face à ce qui se profile pour la jeune femme. J’ai été intriguée, excitée et finalement ce qui l’a emporté est un sentiment assez particulier, car arriver à un bon quart de la fin l’intensité est retombée d’un coup et le rythme du récit a pris un nouveau tournant qui m’a donné l’impression d’avoir perdu les émotions qui menaçaient d’exploser depuis le début du roman et pour ça, je n’ai pas pu lui mettre cinq étoiles.

Si vous devez retenir une chose de ce roman, c’est que la plume est très addictive et même si je n’ai pas toujours adhéré ce qui se déroulait, car assez machiavélique, les pages défilent à une vitesse impressionnante, même si le dernier quart m’a un peu déçu, car j’ai perdu une part de l’intensité qui m’avait animé pendant une bonne partie de ma lecture. Mais parfois, ça fait du bien de sortir de sa zone de confort, d’essayer des romans qu’on n’aurait pas pris le risque de découvrir. Toutes ces émotions contradictoires ont rendu ma lecture vivante et unique.

http://wp.me/p4u7Dl-30O

par Luxnbooks
Monster In His Eyes, tome 2 : Torture to Her Soul Monster In His Eyes, tome 2 : Torture to Her Soul
J.M. Darhower   
It's beautiful," she says quietly, staring down at the exposed underground tunnels. "I wish I could've been here back then and seen it all in tact."

I can't help myself. I laugh at the reverence in her voice. It's not mocking, although the look she casts me makes me think it sounds that way. "Yeah, that would be nice, I guess, if you like that sort of thing."

"What sort of thing?"

"Mass slaughtering."

Her eyes widen.

I laugh again.

So innocent.

"What did you think the Romans used this place for, Karissa?"

"I don't know," she says. "Plays, and shows, or sports, or like, festivals."

"Oh, they were festivals, all right," I say. "Just the kind that involved a lot of gore."

"I mean, I knew there were gladiators," she says as I step closer, pausing beside her at the railing. "I knew people watched them fight to the death sometimes. But they were warriors."

So naïve.

"Back then, they'd execute thousands of people in one day," I say. "And they certainly weren't humane about it. There would be so much blood they'd have to put down a layer of sand on the floor to soak it up. They'd unleash lions on unarmed men, and fifty thousand people would sit in this place and watch them be ripped apart, piece-by-piece. You wouldn't have lasted a minute in one of those seats, Karissa. You couldn't even watch the boxing match in Vegas without shielding your eyes when somebody got hit."

She looks torn between fascination and revulsion. "We just waited in line for half an hour to stand inside what's practically an execution chamber? Why?"
Mes 7 ex Mes 7 ex
S.N. Lemoing   
Je remercie l'auteur S.N Lemoing pour l'envoi de ce second livre numérique.

Concernant l'histoire, nous suivons Juliette, une jeune femme qui cherche l'amour et se demande si elle ne l'aurait pas laissé filer entre les doigts avec l'un de ses ex. 7 pour être plus précis. Un vrai parcours du combattant pour les retrouver, imaginer ce qu'ils sont devenus et les revoir en leur posant des questions qu'elle n'aurait jamais vraiment oser poser durant leur relation. L'amour avec un grand A, elle y croit toujours malgré ses désillusions, malgré les vents qu'elle s'est pris, malgré tout ce qu'elle a pu connaître en déboire. Parce que sept hommes ont su la faire vibrer de manière différente, lui faisant croire monts et merveilles ou tout simplement lui faisant croire qu'il se passe quelque chose, alors qu'en fait, elle s'est cassé les dents.

De l'adolescence à la majorité et bien plus loin encore, nous découvrons qui sont ces hommes. De Bruno l'adolescent qui ne pense qu'à coucher (même en version adulte) à Achille le vétérinaire, il y a quelques cas dans le lot. Pour Thomas et Carl, il ne se passe rien physiquement, disparition totale, flou perceptible et impossible de savoir si c'étaient ce qu'ils désirent ou pas. Maxence le sex-friend qui ne connaît rien de la réalité et encore moins de la vie. Guillaume qui aime avec ses poings de par son manque de confiance en lui, Patrick qui semblait être le bon mais les aléas de la vie et la perte du téléphone peut rater une vie... Je résume succinctement les relations, mais la plupart d'entre elles sont véritablement mauvaises pour la jeune femme et celles qui oseraient s'approcher de ces hommes.

Du gros lourd au décérébré en passant par le mâle en puissance, Juliette ne baisse pas les bras et cherche toujours. Elle revoit ses hommes, cherche à comprendre, à voir si elle n'avait pas raté quelque chose. Ce qui sera bien le cas, mais je n'en dis pas plus à ce sujet. Certains passages donnent quelques sueurs froides, surtout avec le schyzo/parano/et j'en passe. Heureusement l'auteur met de l'humour dans son récit apportant de la légèreté.

Les personnages évoluent plus ou moins selon ce que l'auteur écrit. Autant Juliette apprend énormément et se construit, autant je pense au premier : Bruno, il n'a toujours pas compris que devenir adulte ce n'est pas juste prendre de l'âge en continuant ses bêtises. Grâce aux relations, certains de ces hommes comprennent trop tard que c'était peut-être elle la bonne, mais au moins il en ressortent grandi.

En bref, une lecture plaisante qui fait sourire. Pour ma part, je sais que jamais je ne contacterais mes ex, le sujet est bien clos.

http://chroniqueslivresques.eklablog.com/mes-7-ex-s-n-lemoing-a127275030
Fausses Fiançailles Fausses Fiançailles
Victoria Rose   
Les personnages sont assez clichés et auraient mérité d'être plus développés. Cette nouvelle est pour moi un énième scénario sur une nana qui fait passer un type pour son petit ami et finalement ils tombent amoureux. Le titre dévoile les derniers paragraphes du livre ce qui est dommage.

par Skipere