Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Estellelol : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Chroniques de Zombieland, Tome 2 : Alice et le Miroir des Maléfices Chroniques de Zombieland, Tome 2 : Alice et le Miroir des Maléfices
Gena Showalter   
http://altheainwonderland.blogspot.fr/2014/02/chroniques-de-zombieland-tome-2-alice.html

Ce que j'ai particulièrement apprécié avec ce second tome c'est que toutes les choses que j'avais appréciées dans le premier y sont encore et toujours valables. Une fois de plus l'histoire et les personnages sont captivants et il est quasiment impossible de reposer le roman avant de l'avoir terminé. On est typiquement face au "page-turner" type qui vous fera dire "Allez, plus qu'un chapitre et je fais une pause !" jusqu'à finalement arriver au bout du livre sans vous en rendre compte.

J'ai également une fois de plus adoré suivre Alice dans ses aventures. La jeune femme est toujours aussi fraîche et déterminée, peut-être plus encore que dans le premier tome. Les épreuves auxquelles elle est contrainte de faire face ici la rendent d'autant plus impétueuse et combative, et c'est tout simplement comme ça que je l'apprécie ! Il faut dire que la jeune femme est loin d'être épargnée entre les éternels problèmes Zombies/Anima, son histoire avec Cole qui part dans tous les sens, et l'ennemi qui semble avoir envahi son être. Y'a pas à dire, elle a les épaules solides la petite !

Et puisqu'on parle de Cole, je ne peux pas revenir sur son attitude dans ce tome-ci... Monsieur nous envoie sur de vraies montagnes russes émotionnelles tout au long du roman et pour être totalement franche avec vous je ne savais plus vraiment ce que je ressentais à son égard à certains moments (Alice non plus d'ailleurs). Y'a des moments où avec Alice on lui en voulait terriblement toutes les deux parce qu'il rendait les choses terriblement compliquées.... Puis deux chapitres plus loin, c'était de la haine pure et simple.J'étais furax et je l'aurais volontiers étripé. Alice aussi. Quelques chapitres de plus, et des allers-retours entre les deux émotions précédentes, et au final c'est le craquage. Saleté de Cole ! Pourquoi faut-il qu'il rattrape toujours ses bêtises par des doses de perfection comme ça ? C'est sûrement illégal !

Peu importe l'émotion dominante, au final c'est juste tellement génial de vivre tout ça avec l’héroïne ! C'est la preuve que les personnages sont très bien définis et exploités à merveille par l'auteure. Je suis sûre que quand le roman est sorti Gena Showalter a du se frotter les mains en riant machiavéliquement, toute fière de savoir ce qu'elle allait faire endurer à ses lectrices... Le fait est que l'immersion est complète, même dans les combats auxquels doit faire face Alice. L'arrivée de ZA, abréviation de Zombie Alice, met un vrai coup à la jeune femme qui doit alors se lancer dans une vraie lutte contre elle-même tout au long du récit. Un petit clin d’œil à Alice au Pays des Merveilles est d'ailleurs fait avec une importance accordée aux miroirs dans cette dualité Alice/ZA. Même si je maintiens mon point de vue selon lequel le pseudo rapport avec Alice au Pays des Merveilles n'est que purement marketing, c'était tout de même un appréciable effort.

Globalement j'ai donc préféré cette suite au premier tome que j'avais tout même énormément apprécié. Les personnages principaux m'ont toujours autant plu, les secondaires Kat, Frosty, Bronx et toute la clique, sont encore une fois géniaux, et le meilleur c'est que l'histoire est bien plus prenante et aboutie que dans le premier tome. Les événements s’enchaînent de manière effrénée, on ne s'ennuie jamais tout au long des plus de 500 pages que dure la lecture, et Gena Showalter évite encore une fois avec beaucoup d'intelligence tous les petits clichés du genre sans pour autant les dénigrer.

Une superbe réussite pour un second tome haletant qui donne qu'une seule envie : se jeter sur le troisième !

par Althea
La Cité des ténèbres, Tome 4 : La Cité des anges déchus La Cité des ténèbres, Tome 4 : La Cité des anges déchus
Cassandra Clare   
Wow… Je viens juste de le finir. Il est tout simplement magnifique ! J’en suis encore toute chamboulée.
Pour commencer, je vais parler de la lettre. Je la trouve sublime ! On découvre réellement comment Jace voit les choses, ce qu'il ressent, ses sentiments. J'en ai eu des frissons !
Concernant le livre. La première chose que j'ai noté, c'est que Simon est nettement plus présent. Il essaye de s'adapter [spoiler]à sa condition de vampire[/spoiler]. Je l'ai préféré dans ce tome-ci que dans les précédents. D'un certain côté, je l'ai trouvé plus mature, malgré une grosse bêtise qu'il a commise.
Jace est plus "tortué" que dans les autres tomes, mais ça ne l'empêche pas de faire des répliques sarcastiques, même dans les pires situations.
Clary, toujours fidèle à elle-même, n'en fait qu'à sa tête, quitte à se fourrer dans les ennuis jusqu'au cou.
Concernant l'intrigue, j'ai adoré ! Elle est tellement bien ficelée que je n'ai pas réussi à savoir comment ça allait se terminer, ni qui était derrière tous ça. J'ai été tenu en haleine jusqu'au bout, aucun temps mort, et dans les 3 derniers chapitres, tout s'enchaîne et s'accélère. Jusqu'au moment où on se dit "Ouf', c'est fini"
Et là, "pof" un nouvel événement, et on se rend compte que c'est loin d'être terminé.
C'est une fin comme ça dans ce livre. Elle fait passer le dénouement du tome 1 et du 2 pour une promenade de santé ! Cassandra Clare a vraiment le don pour les gros retournements de situation. C'est une fin horrible, qui laisse pleins de questions en suspens. Quand j'ai lu la dernière phrase, ma première réaction a été de regarder s'il ne manquait pas une page. Et bien non. On termine ce bouquin sur un gros cliffhanger. Et on ne peut s'empêcher de se demander comment ça va évoluer, quel sera le dénouement (si il y en a un !).

Amour, joie, tristesse, colère, action, suspens et rebondissements, voilà les ingrédients de City of Fallen Angels.

J'ai vraiment hâte de pouvoir lire City of Lost Souls !
Endgame, Tome 3 : Les Règles du jeu Endgame, Tome 3 : Les Règles du jeu
James Frey    Nils Johnson-Shelton   
Decevant, et je rajouterai même : Inachevé et baclé, surtout la fin.

J'y vais peut être un peu fort vous allez me dire, mais là, c'est bien la première fois que je suis autant décu par la fin d'une trilogie qui m'a captivé !
Les livres 1 et 2 étaient géniaux ( enfin voila ... ), très interessant, des personnages qui ne demandait qu'une fin mémorable tout comme leur histoire ! Et là, rien le vide complet, un gros bide.

Mon conseil, lisez le 1 et le 2, mais surtout pas le 3, on a l'impression d'avoir perdu son temps franchement.
Et c'est dommage, vraiment, il y avait tout pour réussir !

du coup voila les points qui m'auront véritablement décu :

[spoiler]-> On commence tranquilement, en mode in médias res là, où on l'avait laissé, tout coup ca repart bien et de plus belle. Et là, se joue une alliance qui n'a plus rien à voir avec le jeu !
Une alliance de 5 joueurs pour stopper le jeu ...

en gros, il y en a un autre qui continue son Taf ( Maccabee ), donc j'ai du respect pour lui. Il évolue et plutot bien, il se remet en question, mais il continue ce pour quoi il a été formé ( et endoctrinné ) toute sa vie !
Et puis il y a le Chinois là : An.
Pour moi, c'est bien le personnage le plus naze et le plus raté de la saga.
Non mais sérieusement, un sociopathe qui fait que joujou avec des bombes accroché à sa ceinture ! Et puis sa copine Japs se fait tuer dans le tome 1 du coup, il la coupe en rondelle pour en faire un collier autour de son cou ... Répugnant.
Et puis dans le tome 2, le voila qui va voir les Mu et qui leur dit vouloir jouer pour eux à la place de Chiyoko ...

Du coup, le vieux sage Jap's l'envoyer chier ( j'ai adoré ce moment je dois dire ) et sur un coup de tête, An le tue ... Ok.
Alors si je récapitule, ce gars est un gros connard bourré de tic et de toc qui ennerve le lecteur à n'en plus finir, parce qu'en fait, on arrive même plus à lire ! De plus c'est un traitre à sa lignée et rajoutez le fait qu'il ne veux plus que tuer tout le monde sur Terre parce que tout le monde, c'est que des gros méchants, et que personne ne mérite de vivre.
Mon Dieu ! Mais donnez lui une paire de baffe et un coup de pied où je pense ! Comment sa lignée a pu creer un crétin comme joueur et le laisser détruire Endgames ?
Alors là je sais pas, mais pas du tout !

-> Les autres, et bien, c'est à peu prêt pareil, du n'importe quoi dans cette partie de la saga essencielement.
Hilal : Rien à dire, il suit la voie qu'il s'est fixé depuis le début. Et puis il trouve un bouquin avec une Australienne qui peut tout lui traduire ... ( c'est pratique ca ), et le lecteur apprends juste que tout sur Endgames est expliqué dans le livre et ... point. En fait le lecteur n'apprends strictement rien du livre. Ah oui, il est joli et il a une belle reliure.

En fait on sait rien, et on sent que l'auteur ne le savait pas lui non plus. Bref, un livre qui apporte des solutions en monde facile pour tout le monde. Et qui s'arrete là ! Génial.

-> Aisling ... ah je l'aimais bien elle, une bonne Celte, elle aussi c'est une bonne joueuse, elle décime avec son trio de choc les Harapéens et tu te dis : oui c'est triste mais c'est le jeu après tout !
Je vois pas pourquoi on devrait pleurer pour eux alors qu'on s'en foutait des hommes et des femmes que An Liu écrase avec sa voiture blindé.
Bon il faut avouer qu'elle a des remords, et ca la rends plus humaine et sympathique à nos yeux ( pas comme Sarah ).
Ce qui est Nul avec Aisling, c'est qu'à partir de là, c'est fini pour elle. Elle ne servira plus à rien jusqu'à la fin du Livre ! l'inutilité même faut le faire ca. Elle avait une équipe de Choc, toute la CIA derrière elle, mais rien. Les Celtes sont mis hors jeu par Keppler 22B qui décide comme ca de bousiller le jeu qu'il a orchestré.
Là, ca partait vraiment en cacahuete, je ne comprenais plus rien. Un bordel général.

-> Shari : touchant au premier abord, mais ensuite elle nous ennerve ! Je veux retrouver ma fille ! Ok, mais réfléchit un petit peu quoi avant de foncer. Et, en fait elle ne servira plus à rien jusqu'a la fin du livre ... comme Aisling d'ailleurs.

-> Jago et Sarah. Il y a beaucoup à dire sur eux. Apres tout le livre 1 tournait presque que autour d'eux, le 2 pareil. On les découvre, on suit leurs périéthies ... On connait tout d'eux, leurs défauts et même leur flirt tiens !
Je m'attendais à une fin grandiose avec eux deux sur le devant de la scène, soit il gagne ensemble à la Hunger Games, ou bien un seul survie à la Divergente ! Ou bien il se sacrifie tout les deux pour un autre joueur ! Je sais pas moi ! Ou encore, l'un qui trahit l'autre et le ou la tue ! Un rebondissement pour ces jeunes qui joue ensemble depuis le début !
Et vous savez quoi ? RIEN ! Il descende de l'avion avec trois des gros Bonnets Cahokiens ( mais qu'est ce qu'il foutait là eux ??? Zéro intrigue pour eux !! ) , et puis là, ya An Liu qui tue tout le monde à distance avec un sniper ...
En 30 s c'est réglé allez.
et pour le lecteur, eh bien ca passe si vite qu'on se demande si ce n'est pas un rève. NULLISSIME comme fin. Après tout ce que l'auteur avait fait avec eux, il aurait pu leur accorder une fin décente, mais RIEN !
Oh déséspoir.


Je m'attendais à mille scénario pour la fin d'Engames, il y avait tout pour reussir, les personnages, le décor, le suspens, les lignées tout ! Et ca c'est réglé à coup de baguette magique dans un temple englouti. Bref, baclé.
Je m'étais imaginé que toutes les lignées allait rejoindre leurs joueurs dans une bataille décisive, quelque chose de d'énorme !
Mais non, Sarah et Jago se font descendre dans un trou paumé et sur un trottoir, Aisling et la CIA allez savoir, Ya que Hilal qui là au rendez vous avec An.

Hilal tue le créateur avec une arme sorti de nul part ( en fait on se demande si, depuis le début, Sarah se servirai pas qu'a aller chercher cette arme ... ) Ben oui, c'est bien de faire des créateurs invincible ! Mais comment on les élimine après ? C'est simple, il suffit d'inventer une arme que les créateurs on laissé sur Terre pour bien que quelqu'un la pique ! Ouah.
[/spoiler]

Donc pour résumé, je dirai que ce livre tourne surtout autour du cinglé qu'est An. On suit ses pensées de psychopathe et il tire dans tout les sens. Il n'y a même plus d'intrigue ni de suspens autour de Maccabee car on se doute déja ce ce qu'il va arriver. Et les autres autres jouers qui veulent tout arreter ...
[spoiler]Non mais quoi ... pour stopper la déstruction de la Terre orchestré depuis des milliers d'années, il faut juste tuer le maitre du jeu ?
Genre, les créateurs ultrapuissant derriere ils peuvent rien faire ? Ils ont juste dépéché un asteroide qui détruit l'Occident et c'est tout ... pas crédible. Il aurait au moins fallu que tout le conseils des créateurs meurt, le minimum quoi ! mais rien.
Il n'y a, tout simplement, pas de fin. Pas de vainqueur. [/spoiler]

Ce livre m'aura vraiment décu au plus au point, et c'est vraiment étrange vu comme j'avais apprecié les deux précédents. C'est vraiment une première pour moi pour ce style de livre et de trilogie.
On s'en doutait un peu vue la taille du livre qui est bien plus fin que les deux autres. C'est un livre qu'on peut lire en diagonale car il ne nous apprends rien. On suit juste les pensées pour la plupart inutile des protagonistes et leurs actions ( en gros, ils pilotent des avions et tirent dans tout les sens ... ) .

La première impression était la bonne, il n'y avait plus d'inspiration pour une vrai Fin.

par Steph87
Damnés, Tome 1 Damnés, Tome 1
Lauren Kate   
J'ai, comme Lilwen été surprise de la texture de la couverture.
Très agréable au toucher et matière assez inédite.
La couverture en elle-même est superbe, quand on ouvre le livre, la mise en page attire le regard de par son esthétisme.
Maintenant, parlons de l'histoire.
Le prologue nous met tout de l'eau à la bouche. (Ah là là incorrigible romantique que tu es Ysandir !)
J'ai été entrainée tout de suite dans l'univers sombre du centre de réinsertion "Sword & Cross".
L'attitude des personnages est très étrange, ils ont tous une personnalité sombre, même quand ils sont joyeux !
Les interventions de Cam arrivent toujours à point nommé.
L'ambiance qui règne est mystérieuse, troublante et surnaturelle.
Maintenant,la relation entre Daniel et Luce... Je dirai qu'elle n'est pas assez développée et manque un peu de profondeur, même si je l'ai beaucoup aimée. (De toute façon je suis preneuse de toutes histoires portant sur les anges !)
J'ai vraiment beaucoup aimé ce livre que je recommande surtout pour son ambiance, et j'ai hâte de voir la suite en Juin 2011.
Mais je me demande si j'attendrai jusque là ! Vais-je le lire en anglais avant ? Bref, dès que vos le voyez en vitrine, précipitez vous dessus !!

par Ysandir
Chroniques des vampires, Tome 1 : Entretien avec un vampire Chroniques des vampires, Tome 1 : Entretien avec un vampire
Anne Rice   
un livre à dévorer tout cru!! le premier que j'ai lu sur les vampires! je le conseille vivement.

par Bella57
Le Serment d'Andrew Le Serment d'Andrew
Nine Gorman   
Promet-moi mon cœur que tu prendras toujours soin de ton frère, quoi qu'il arrive, et que tu la retrouveras et que tu t'occuperas d'elle, qu'elle ne manquera de rien.
Mémoires d'une jeune fille rangée Mémoires d'une jeune fille rangée
Simone De Beauvoir   
C'est un livre qui m'a accompagné toute mon adolescence. C'est la première fois que j'ai eu l'impression qu'on me parlait à moi et rien qu'à moi. J'ai lu quasiment par la suite tous les livres de Simone de Beauvoir. Quand je les relis parfois, je retrouve des façons de penser que je croyais uniquement miennes mais en fait, c'est ELLE qui m'a inspirée et façonnée mon esprit. La liberté, l'indépendance des femmes, les doutes, les erreurs, l'amour, être soi aussi et s'accepter.

par chantwal
La Nuit des temps La Nuit des temps
René Barjavel   
Un livre fantastique ! Dès la première page, on se trouve entraîné dans l'histoire et on s'attache aux personnages. Une magnifique histoire d'amour, mais aussi de découverte et d'exploration. Le récit nous tient en haleine tout du long, et ne nous déçoit pas à la fin. Superbe !
Frankenstein Frankenstein
Mary Shelley   
Un excellent livre avec son lot de monstruosité et parfois surpris par ce récit vraiment bien écrit et pas toujours facile, car le monstre n'est pas toujours celui qui a l'apparence du monstre excellent !
qui ne connaît pas Frankestien un livre choc j'ai adoré!
Les Faux-monnayeurs Les Faux-monnayeurs
André Gide   
Tristesse que de voir bon nombre de gens lire ce livre dans un contexte scolaire, forcé et ne pas apprécier un tel chef-d'oeuvre. Tristesse aussi de lire dans la catégorie "Livres ayant des thèmes similaires", Les Faux Monnayeurs se retrouve comparé à des échecs tels que "Fedeylins". Ce livre demeure pourtant un des plus marquants du 20e, une histoire fragile, triste, symbole de la jeunesse de l'époque. Un style puissant, visuel, ce livre nous happe. Une lecture fluide, agréable, un scénario simple mais absolument sublime.