Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Esther27 : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Châtiments Châtiments
Val McDermid   
Comme pour le tome précédent, je suis plutôt déçue à la fin du roman. Je ne sais pas si c'est par lassitude après avoir lu plusieurs tomes des enquêtes de Tony Hill et Carol Jordan, mais au fur et à mesure je me détache totalement des personnages et de l'intrigue. Particulièrement sur ce tome là qui pourtant était plein de promesses avec le retour de Jacko Vance qui pour le coup m'avais plutôt bien marqué dans le premier livre où il apparait. Mais son retour n'a été que déception pour moi. L'intrigue est sans surprise, sans grande personnalité à mon sens, alors que Vance était justement un tueur avec une personnalité particulière commettant des crimes atroces, je trouve que dans ce tome là on reste très en surface, et pour une vengeance je m'attendais à ce qu'il soit justement pire que la première fois et ce n'est malheureusement pas le cas.

J'ai aussi, encore, un gros problème avec les deux personnages principaux. Entre une Carol Jordan qui a des réactions totalement aberrante et incompréhensible et qui dirige sa colère contre la seule personne qui a toujours pris soin d'elle sans que ce soit justifié. J'en suis au stade où elle ne m'inspire aucune sympathie, sinon une vague compassion et sympathie suite aux actes de Vance mais ça n'excuse pas tout à mon sens. Quant à Tony Hill, il avait justement là l'occasion de se montrer plus fort, plus solide et de s'affirmer un tant soit peu, mais il n'en fait rien et je trouve ça dommage. Les personnages secondaires sont peu présents dans cet ouvrage et dépend sous un jour que je trouve plus négatif que dans les tomes précédents. Et j'ai encore ce sentiment désagréable que les autres unités de police sont dépeinte de façon grossière et exagérée pour mieux mettre en valeur les personnages principaux et je trouve ça dommage, un peu plus de finesse rendrait le tout un peu moins gros et flagrant.

La fin arrive très vite je trouve, trop vite même, pour les deux enquêtes et je suis clairement restée sur ma faim ce coup là.

par Ehowene
La souffrance des autres La souffrance des autres
Val McDermid   
4ème aventure de de TonY Hill et Carol Jordan. Toujours autant de suspens, de détails dans chaque personnage. Dès que l'on termine un livre de Val McDermid, je pense que l'on se dit 2 choses. La première, "je suis encore resté scotché de pages en page et je n'ai pas voulu me coucher avant de connaitre la fin de l'histoire. Cette femme femme est un petit génie de l'écriture". Et puis la seconde "Bon sang, mais quel est le titre suivant que je puisse replonger dans une nouvelle intrigue".
Et puis peut-être y en a t il une troisième... "Zut, quand je les aurais tous lus?..."

par serjyo
Lignes de fuite Lignes de fuite
Val McDermid   
Stephanie et son fils Jimmy partent en vacances aux Etats-Unis. Quoi de plus normal me direz-vous, pour une petite famille que de prendre l'avion pour cela. Mais il y a toujours un mais. Pendant qu'elle doit passer au contrôle à cause d'une plaque en métal dans la jambe qui a fait sonner le détecteur, elle voit un homme, en tenue de gardien enlever son fils qui l'attendait sagement. Elle devient hystérique pour tenter de les rattraper, mais se fait maîtriser par la sécurité avant d'avoir pu s'expliquer, ce qui permet au kidnappeur de s'enfuir. Elle va donc devoir raconter depuis le début les détails de la vie de Jimmy au FBI, dont l'existence à seulement cinq ans à déjà été plus que mouvementée, pour espérer le retrouver au plus vite.

Voilà pour le pitch de départ, et c'est ce qu'on apprend dans la première partie du livre, composée seulement de cinq chapitres. c'est dans la seconde que le récit commence réellement, et je trouve que c'est très bien fait, puisqu'on fait des flash-back à la première personne, comme si Stephanie nous racontait tout à nous, lecteur, plutôt qu'au FBI (qui est donc une excellente "raison" dans l'intrigue pour cette partie qui est la plus longue du livre avec plus de 300 pages sur les 440 du livre). On pourrait croire que tout ce blabla tout d'abord sur la vie d'une star de télé-réalité, puis ses amours, ceux de la protagoniste principale, le tout étalé sur cinq ans ne sont là que pour du remplissage (c'est tout du moins ce que je me suis dit de prime abord, je n'en voyais pas l'intérêt, il n'y avait rien de très policier là dedans). Mais en réalité, grâce à ça, l'auteur arrive en finalité à mettre en place un puzzle complexe qui sera résolu dans la troisième partie, une course poursuite sur les traces du petit Jimmy à une échelle internationale. Et c'est sans parler de la chute, qui selon moi est excellente, je ne m'y attendais vraiment pas et c'est rare, mais c'est finement joué.

Il n'y a qu'un seul petit point à lui reprocher, c'est justement au niveau des amours de Stephanie racontés dans la partie deux. Il y a deux phases, une rupture, et une rencontre. Autant, la rupture fait avancer l'enquête, autant la rencontre est tout bonnement là pour les lecteurs, et ne devrait pas être racontée au FBI, ce qui m'a gâché un tantinet le réalisme de la chose, mais c'est bien parce que je suis tatillonne.

En résumé, c'est une très bonne intrigue, couplée avec une écriture qui se lit très rapidement, vive et seulement ponctuée de courtes descriptions pour ne pas entâcher le rythme, et si on s'accroche un peu pour la partie deux qui pourrait paraître longue et sans intérêt, on a un final grandiose.

par Spika
Le chant des sirènes Le chant des sirènes
Val McDermid   
Premier épisode de la série Carol Jordan/Tony Hill, où nos deux héros font connaissance. Un thriller absolument excellent, passionnant de bout en bout. C'est sanglant, pervers, déviant... On est très loin d'Agatha Christie et Hercule Poirot !!!
La fureur dans le sang La fureur dans le sang
Val McDermid   
c'est un thriller très percutant , le duo flic psychiatre fonctionne très bien ! Une série a été tirée des romans de val mcdermid , si vous avez aimé les romans vous accrocherez aussi à la série !

par nattie
La Dernière Tentation La Dernière Tentation
Val McDermid   
Plus je lis cette série et plus j'aime les personnages et la plume de l'auteur.
Alors certes, certaines choses sont "faciles" mais c'est du pageturner de dingue !
Val McDermid a ce pouvoir de tenir en haleine son lecteur. Déjà parce qu'on est encore face à une double enquête, ce qui fait que, sans se perdre, on est pas mal occupé à essayer de recouper les indices pour découvrir la finalité.
La première enquête concernant le marin est particulièrement intéressante sur le plan pyschologique. Niveau horreur, on a de quoi faire, entre ce que le marin a subi et l'histoire de sa famille.... on est servi !
Mais là, en plus, on suit l'infiltration de Carol Jordan. Infiltration tendue, qui nous donne pas mal de sueurs froides.
Alors oui, on s'attend beaucoup à certaines choses (moins à d'autres), il y a des raccourcis faciles mais j'ai été tellement prise dans l'action que je n'ai pas réussi à décrocher !
Quatre garçons dans la nuit Quatre garçons dans la nuit
Val McDermid   
J'avais reçu ce livre en cadeau d'achat sur Amazon puis rangé sur une étagère, je l'ai ressorti l'autre jour, et j'ai bien fait.
L'auteure nous met direct dans l'ambiance avec la découverte du corps de Rosie Duff.
Le suspense sur l'identité du tueur de Rosie ne fait pas effet jusqu'au bout du livre car pas mal de détails nous le font découvrir. Hors les révélations finales du livre sont surprenantes, je ne m'attendais pas à cela.


Au final bon petit livre rapide à lire (sauf quand on est en plein examen comme je l'étais ^^ )
Fièvre Fièvre
Val McDermid   
Très bon livre un tueur Machiavélique...
J'ai passez un excellent moment ...
Marquise66
Sous les mains sanglantes Sous les mains sanglantes
Val McDermid   
Autant j'ai apprécié les précédents romans de cette série, autant ce cinquième tome m'a déçue pour ne pas dire agacée.
Si l'enquête et le scénario en général est intéressant et l'enquête bien menée et agréable à suivre, j'ai eu beaucoup de mal avec les deux personnages principaux : Tony et Carol. Ils m'ont tout les deux profondément agacée. Tony donne l'impression d'être un enfant capricieux qui fait une crise dès qu'on lui refuse quelque chose ou qu'on n'adhère pas à ces idées dans la seconde, même si les idées sont bonnes et elles paraissent quand même la plupart du temps sortir de nul part et être totalement invraisemblable sans un temps de réflexion et d'adaptation. Quant à Carol, on dirait qu'elle ne pense qu'à elle, et à sa fierté blessée lorsqu'elle n'est pas sur tout les fronts et le devant de la scène. si on peut comprendre sa frustration première d'être parfois tenue à l'écart, ça tourne vite à l'obsession et j'ai à nouveau eu l'impression de me retrouver face à un personnage totalement immature qui fait un caprice. De plus la relation entre les deux piétine et on tourne un peu en rond à mon sens sur ce point là.

J'ai aussi été dérangée par le portrait très dur de l'unité anti-terroriste. Je les trouve extrêmement exagéré dans les propos, les attitudes, au point où ça en devient vraiment caricatural et où on a l'impression qu'on fait tout pour nous pousser à les voir comme les vilains qui débarquent avec leurs mauvaises manières et leur sale méthode alors que l'équipe de Carol où tout en douceur, gentillesse, abnégation.

C'est un peu gros, il me manque de la finesse dans ce roman.

par Ehowene
Endgame, Tome 1 : L'Appel Endgame, Tome 1 : L'Appel
Nils Johnson-Shelton    James Frey   
Une heure après la fin de ma lecture, je suis toujours aussi bouleversée. Sous le choc. Comment définir Endgame ? Juste époustouflant, incroyable, impitoyable.

J'ai mis exactement deux jours pour lire ce pavé de 538 pages. Tellement c'était bon, tellement c'était addictif. Comme beaucoup, au début, à cause du titre et du descriptif, j'ai eu peur de lire un pâle remake de Hunger Games. Mais ça n'avait vraiment aucun rapport. Aucun. On ne peut même pas les comparer tant ils sont différents. Parce qu'Endgame est cru, Endgame est noir, rempli de cruauté.

Mais j'ai très honnêtement apprécié au possible ce petit bijou. Je peux sans crainte le placer parmi les meilleurs romans qui m'ont été donnés de lire. Et malgré toute l'horreur contenu à l'intérieur de ces pages, James Frey a réussi, plusieurs fois, à me faire sourire. J'ai même ri, à un moment. Après je suis peut-être folle, je ne sais pas, mais il y avait un peu d'humour dans ce roman, pas grand chose, mais juste ce qu'il faut à mon goût pour ne pas sombrer dans un pessimisme total face à la cruauté d'Endgame.

Puis les personnages, mon dieu qu'ils étaient bons ! Ils ont tous, TOUS, quelque chose d'unique. Il n'y en a pas deux qui se ressemblent, ils ont leur propre personnalité, leur propre passé, et leurs propres motivations de gagner. Et je n'ai pu m'empêcher de frissonner devant certains Joueurs qui ne reculaient absolument devant rien. [spoiler]Je pense notamment à Baitsakhan, qui à mon avis est le plus avide de sang du haut de ses 13 ans, encore plus que Maccabee.[/spoiler] Au bout du compte, on éprouve plus d'affection pour certains Joueurs que d'autres, peut-être parce qu'ils sont plus mis en avant dans ce premier tome. Nous verrons bien comment Frey et Johnson vont répartir la narration pour la suite !

Et puis, plusieurs questions me trottinent dans la tête maintenant : normalement, dans les romans dystopiques, il y a toujours une personne qui entraîne la rébellion. Dans Hunger Games, Katniss. Dans Divergente, Tris. Mais dans Endgame, cela reste un mystère total ! Est-ce que des Joueurs vont se dresser contre le Peuple du Ciel ? Si oui, lesquels ? En tout cas, à la fin de ce premier volet, aucun des joueurs [spoiler]à part peut-être Hilal[/spoiler] ne semblent prêts à arrêter de Jouer. Patience donc.

Pour conclure, Endgame est, et je le dis sans aucun doute, un de mes livres préférés. Tout est bien mené, le scénario est bien ficelé, pas prévisible, et les personnages sont très bien travaillés (on a l'occasion d'en apprendre plus sur eux dans Endgame : Mission, cela leur donne plus de profondeur encore). Un final qui m'a choquée et émue aux larmes. Bref, j'attends la suite avec une impatience non cachée !

par MarineL