Livres
414 982
Membres
327 003

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Commentaire ajouté par revesurpapier 2018-05-06T16:59:22+02:00
Bronze

https://revesurpapier.blog4ever.com/et-ils-meurent-tous-les-deux-a-la-fin-de-adam-silvera

Que feriez-vous de votre journée si on vous annonçait que c'était la dernière?

Peu après minuit, Matéo et Rufus ont reçu un terrible appel du DeathCast, leur annonçant qu'ils mourront le jour même. Les deux garçons ne savent ni quand, ni comment, mais si il y a bien une chose dont ils sont certains, c'est qu'ils n'y échapperont pas. Désemparés, ils s'accrochent à leurs derniers instants sur Terre. Tous deux inscrits sur l'appli Derniers Amis, Matéo et Rufus se mettent d'accord pour se rencontrer et vivre leurs toutes dernières heures ensemble.

Je ne savais absolument pas à quoi m'attendre avec ce roman, si ce n'est un contexte particulièrement dramatique. Je ne m'attendais donc pas à cette belle histoire d'amitié, ni à tous ces petits moments précieux qu'ils vont vivre. Nous rencontrons deux jeunes garçons aux destins complètement foutus. Ils vont mourir dans les prochaines vingt-quatre heures et ils ne peuvent rien faire pour empêcher ça. Ce titre et ce destin tragique ne laisse pas le lecteur indifférent. On se met à leur place et on tente d'imaginer tout ce que ça remettrait en cause de savoir que la fin est imminente et inévitable.

Matéo a toujours été super prudent, limite parano et on réalise qu'il a finalement raté les occasions de vivre réellement. C'est un personnage qui manque d'assurance, d'audace, qui vit un peu dans sa bulle. Mais il est surtout ce garçon profondément gentil et généreux qu'on prend plaisir à découvrir au fil des pages. Rufus, quant à lui, est un garçon un peu rebelle. Il a déjà fait des conneries, il a déjà pris des risques. Nous voilà donc avec deux héros un peu écorchés par la vie, très différents, très complémentaires aussi. Ils se confient leurs peurs, leurs déceptions, leurs frustrations, leurs erreurs. Et inévitablement, on se met à aimer ces deux garçons pour l'influence positive qu'ils ont l'un sur l'autre ce jour-là.

Le rythme de lecture est plutôt lent mais j'ai aimé suivre le déroulement de cette journée à travers des chapitres courts et différents points de vue (et pas seulement ceux des deux garçons mais aussi ceux de personnages totalement extérieurs). Les dernières vingt-quatre heures de nos héros s'écoulent doucement et on espère qu'elles ne seront ni trop sombres, ni trop noires, ni trop déchirantes. Je ne voulais pas d'un récit larmoyant et il n'en est pas un. Ils meurent tous les deux à la fin est un de ces romans qui nous fait réfléchir sur la direction que prend notre propre vie. Le message est simple, mais nécessaire.

Verdict : On ne peut choisir sujet plus sombre que la mort. Pourtant, le récit est aussi beau que triste. Aussi lumineux que tragique. Nos deux héros s'accrochent à la vie et tentent de réaliser tout ce qui leur tient à cœur. Mateo et Rufus veulent se sentir vivants une dernière fois et ça nous touche en plein cœur. L'auteur nous rappelle simplement qu'on partira tous un jour. Alors autant vivre cette vie pour de vrai, pour ne pas avoir de regrets.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Jordan 2018-02-20T19:50:14+01:00
Or

Dans un monde alternatif où il est possible de connaître la date exacte de sa mort, il existe une application – Last Friend – qui va permettre à Rufus et Mateo, dont le destin est scellé, de se rencontrer et de nous éclater le cœur. En effet, They Both Die at the End est un véritable coup de poing, une lecture à la fois philosophique et introspective qui pousse son lecteur à la réflexion et le prend aux tripes. Adam Silvera nous livre ici un récit étonnamment lumineux et plein de vie, à la fois drôle, pétillant et doté de leçons de vie absolument inoubliables. Et vous, que feriez-vous s’il ne vous restait qu’une seule journée, à peine vingt-quatre heures, à vivre ?

C’est en utilisant cette question à la fois effrayante et pleine de possibilités comme point de départ que l’auteur est parvenu à créer des héros émouvants, uniques et absolument fascinants. Sans surprise, Mateo et Rufus portent cette histoire avec brio. Dès les premières pages, on s’attache à eux, c’est plus fort que nous. Bien que très différents, ils parviennent à nous toucher en plein cœur. Je suis follement tombé amoureux de leurs personnalités, leurs passés, leurs souvenirs et leurs désirs de vivre une dernière fois avant que tout ne s’arrête. Séparément, ils sont attachants. Ensemble, ils représentent une véritable force de la nature qui nous émerveille. Leur duo est tout simplement grandiose : leurs caractères se juxtaposent à la perfection, ils sont à la fois complémentaires et présents l’un pour l’autre autant qu’ils se cherchent, se perdent et se retrouvent dans leurs craintes et la joie qu’ils ressentent face à leur relation naissante. J’ai énormément aimé assister à l’évolution du lien qui les unit. Une journée, c’est très court et, pourtant, Adam Silvera nous tient en haleine d’un bout à l’autre de son récit alors qu’il ne décrit que quelques heures passées aux côtés de protagonistes loin d’être les seuls dans cette situation critique. C’est absolument déconcertant et fascinant.

CHRONIQUE COMPLÈTE : https://motsdejo.wordpress.com/2018/02/20/they-both-die-at-the-end-adam-silvera/

Afficher en entier
Commentaire ajouté par damon_1999 2018-02-18T17:57:12+01:00

Mon coup de cœur de l'année 2017, TBDATE est sans contexte parmi les romans les plus touchants que j'ai eu la chance de lire. Cette intrigue, mais aussi ce monde que parvient à développer l'auteur ne peut nous rendre indifférent et transmet une merveilleuse leçon de vie !

Et si vous n'êtes toujours pas convaincu pour lire ce roman, voici la chronique qui m'a personnellement poussée à le lire : https://lifeisaboutartblog.wordpress.com/2017/11/12/they-both-die-at-the-end-une-belle-lecon-de-vie/

Afficher en entier