Livres
473 254
Membres
446 911

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Alias-Rosiel 2016-07-26T20:04:01+02:00

Savez-vous qu'il existe de par le monde quantité d'écrivains dont le seul tort est de n'avoir jamais rien écrit ?

Afficher en entier
Extrait ajouté par Marie-A 2015-07-28T17:03:41+02:00

Alors oui : je chante ! (le répertoire de notre chef de chœur va du gospel aux chants liturgiques orthodoxes, en passant par la chanson populaire, c'est quelqu'un de bien). Et, figurez-vous que je danse aussi ! Et je me contrefiche d'avoir l'air d'un ours ou d'un hippopotame. Vous devriez essayer.

Afficher en entier
Extrait ajouté par clem95 2019-04-12T15:06:14+02:00

Neuf raisons de trouver que la vie est belle ? Est-ce qu'une seule ne suffirait pas ? Je ne suis pas en train de me débiner. Je pourrais vous en trouver de très poétiques et de très vivifiantes, c'est mon boulot. Il y serait question de la nature, de la nourriture, de la littérature, de Mozart, de Shakespeare, de Cervantès et des Romling Stones. Mais si je devais ne vous donner qu'une seule raison d'essayer de survivre encore un peu avant de vous abandonner à ces enfoirés de requins, c'est celle-ci : je vous promets des marrades, des poilades, des bidonnades, meilleures que tous les Lexomil, Prozac et Temesta réunis, des fois rires qui vous laisseront pantelante d'avoir trop ri. Vous me croyez ?

Afficher en entier
Extrait ajouté par Mikassa 2016-06-24T23:22:25+02:00

Au fait, connaissez-vous la définition d'un ami? C'est quelqu'un que vous pouvez appeler à 3 heures du matin pour lui dire: je crois que j'ai fait une très grosse bêtise, peux-tu venir avec une bâche et une pelle? Et il vient.

Afficher en entier
Extrait ajouté par EliStrauss 2019-03-10T00:26:11+01:00

Ça doit être l'âge, je suis de plus en plus émotif. Je comprends mieux mon grand-père que les trois mots Chemin des Dames bouleversaient instantanément : sa voix déraillait, il quittait ses lunettes pour s'essuyer les yeux. Je finirai comme ça, même si je n'ai pas fait Verdun.

Afficher en entier

Savez-vous qu’il existe de par le monde quantité d’écrivains dont le seul tort est de n’avoir jamais rien écrit ? J’ai la conviction qu’on croise au quotidien ou presque des Proust, des Kafka, des Faulkner qui ne le savent pas et qui restent agents immobiliers, professeurs de judo ou moniteurs d’auto-école. J’exagère à peine. À l’inverse, je connais pas mal d’écrivains qui sont les seuls à penser qu’ils le sont, mais c’est un autre sujet.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Fleurdencre 2017-07-02T22:17:41+02:00

Vous souffrez d'un manque d'inspiration, d'accord, mais est-ce une raison pour haïr ce que la plupart des gens vous envient ? Vous avez choisi d'être écrivain, non ? Alors, assumez ! Soyez écrivain dans le silence et le désarroi, soyez écrivain sans un mot, sans virgule. Vivez cette souffrance avec autant d'intensité que les instants grisants qui vous manquent : c'est le prix à payer !

Afficher en entier
Extrait ajouté par Rowena77 2016-07-29T17:36:14+02:00

Vous y recourez peu, aux points de suspension et c'est tant mieux. Je ne les aime pas, et d'ailleurs je vous mets au défi d'en trouver plus d'une quinzaine d'exemplaires dans tous mes livres. Ceux qui les utilisent me rappellent ces types qui font mine de vouloir se battre, qui vous forcent à les retenir par la manche et qui vocifèrent : retenez-moi ou je lui pète la gueule à ce connard ! En réalité, ils seraient bien embêtés qu'on les laisse aller au combat.

De même, ces obsédés des points de suspension semblent vous dire : ah, si on me laissait faire, vous verriez cette superbe description que je vous brosserais là, et ce dialogue percutant, et cette analyse brillante. J'ai tout ça au bout des doigts, mais bon je me retiens. Pour cette fois !

Afficher en entier
Extrait ajouté par cam881995 2016-06-08T21:24:04+02:00

La troisième donc, sera cette neige qui nous surprend au matin, derrière la fenêtre, qui transfigure en blanc la campagne devant chez nous, ou le trottoir, ou les arbres, ou les toits d'usine, qu'importe. Voilà, c'est ça : une raison de trouver que la vie est belle, c'est de pouvoir un matin annoncer à celui, celle, ceux qui ne sont pas encore debout, ou à soi-même si on est seul, cette nouvelle en trois mots : il a neigé.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Palmyre 2019-09-06T13:03:50+02:00

Adeline, je sais comme vous que dans cette enveloppe se trouve la fin de notre innocence. Je le sais d'autant plus depuis ce matin. Après le petit déjeuner, je suis allé dans mon bureau et je suis resté longtemps à la regarder. Je dois vous dire qu'elle me fait peur votre enveloppe grand format renforcée.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode