Livres
559 499
Membres
608 501

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par NaelleR 2020-01-09T22:10:17+01:00

- Parfois j'ai envie d'y croire, moi, à ce monde. Tu sais pourquoi ?

Je fais non.

- Parce que, s'il a existé, il peut renaître...

Afficher en entier
Extrait ajouté par Laurine-25 2021-05-13T14:54:52+02:00

L’Ancienne a parlé d’arbres qui soignent, d’autres qui empoisonnent, mais elle parlait de l’écorce de l’arbre, je crois. Mon père m’a dit que les boules vertes des buissons tuaient. Mais ces boules-là ? Elles sont protégées par leur étui, n’est-ce pas différent ?

Je reste à les étudier, les renifle. En écrase une, la respire. L’odeur est bizarre, pas désagréable.

Finalement, la curiosité l’emporte. Je prends un morceau de petite boule lisse et douce, le glisse dans ma bouche et le mâche. Le goût est aussi répugnant et amer que celui des bestioles travailleuses.

Je crache tout.

C’est bien ma veine : je suis tombée sur un arbre qui ne se mange pas.

Afficher en entier
Extrait ajouté par -OneStar 2021-04-06T22:25:35+02:00

Si j'avais des pouvoirs magiques, que je pouvais façonner la terre, le ciel, inventer l'endroit où nous vivons, je voudrais un monde plein de Naïa, de sources et de Tewida. Voilà le monde que je voudrais.

Afficher en entier
Extrait ajouté par -OneStar 2021-04-06T22:25:18+02:00

Les arbres ont mille visages. Hélas, nous sommes désormais incapables de les lire.

Afficher en entier
Extrait ajouté par -OneStar 2021-04-06T22:25:06+02:00

Ils verront bien. Je suis capable. Même si je suis une fille et que mes cheveux sont courts.

Afficher en entier
Extrait ajouté par chamalow2005 2020-10-28T08:07:43+01:00

Que les bêtes les emportent, elle et sa vieille bouche fripée.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Cababip 2020-02-07T17:08:11+01:00

Les petites bêtes sont si sérieuses, concentrées, en ligne avec leurs morceaux de feuilles, et si fragiles à la fois. Avec un doigt, je peux en tuer des centaines. Existe-t-il un doigt pouvant tuer des centaines d’hommes ?

Afficher en entier

Mon coeur bat, je suis vivante, un être vivant dans ce monde infini dans lequel je suis si petite.

J'ai peur, mais je suis résignée.

Afficher en entier

J'ai ouvert les yeux où ils repartaient, les ai regardés se perdre dans le ciel. Ils étaient beaux, libres, vifs, ils sont sortis si facilement ! Comme je me suis sentie balourde, clouée au sol !

Afficher en entier

C'est plus facile de ne pas savoir ce qu'il y avait avant.

Ce que j'ai perdu.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode