Vous utilisez un bloqueur de publicité

Cher Lecteur,

Nous avons détecté que vous utilisez un bloqueur de publicités (AdBlock) pendant votre navigation sur notre site. Bien que nous comprenions les raisons qui peuvent vous pousser à utiliser ces outils, nous tenons à préciser que notre plateforme se finance principalement grâce à des publicités.

Ces publicités, soigneusement sélectionnées, sont principalement axées sur la littérature et l'art. Elles ne sont pas intrusives et peuvent même vous offrir des opportunités intéressantes dans ces domaines. En bloquant ces publicités, vous limitez nos ressources et risquez de manquer des offres pertinentes.

Afin de pouvoir continuer à naviguer et profiter de nos contenus, nous vous demandons de bien vouloir désactiver votre bloqueur de publicités pour notre site. Cela nous permettra de continuer à vous fournir un contenu de qualité et vous de rester connecté aux dernières nouvelles et tendances de la littérature et de l'art.

Pour continuer à accéder à notre contenu, veuillez désactiver votre bloqueur de publicités et cliquer sur le bouton ci-dessous pour recharger la page.

Recharger la page

Nous vous remercions pour votre compréhension et votre soutien.

Cordialement,

L'équipe BookNode

P.S : Si vous souhaitez profiter d'une navigation sans publicité, nous vous proposons notre option Premium. Avec cette offre, vous pourrez parcourir notre contenu de manière illimitée, sans aucune publicité. Pour découvrir plus sur notre offre Premium et prendre un abonnement, cliquez ici.

Livres
727 369
Membres
1 062 792

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Et si j'étais tout ce qui ne se voit pas



Description ajoutée par CarmenSilvera 2023-04-15T15:14:04+02:00

Résumé

Cherchez la lumière et vous trouverez l’ombre. Plongez dans l’ombre et vous accéderez à la lumière.

Maxence et Tarjei étudient en terminale dans la même école d’art : l’un est comédien, l’autre danseur. Tous deux sont en lice pour obtenir la place de Major de promo, précieux sésame qui pourrait déterminer leur carrière artistique.

Il y a quelques mois, Maxence aurait tout fait pour décrocher ce titre. Aujourd’hui, la montre qu’il conserve dans sa poche pèse de plus en plus lourd sur sa volonté. Le souvenir qu’elle contient l’éloigne de la réalité et estompe les contours de son existence.

Lorsque le lycée lui impose de danser avec Tarjei pour l’examen de fin d’année, il n’a pas d’autre choix que de laisser son rival approcher. Physiquement et émotionnellement.

Maxence l’a compris : l’ombre et la lumière sont scellées dans le même caveau. Et sa collaboration forcée avec Tarjei pourrait bien les exhumer.

Afficher en entier

Classement en biblio - 30 lecteurs

extrait

" - 𝙋𝙖𝙧𝙛𝙤𝙞𝙨, 𝙟𝙚 𝙢𝙚 𝙙𝙚𝙢𝙖𝙣𝙙𝙚 𝙨𝙞… 𝙨𝙞 𝙟𝙚 𝙣𝙚 𝙨𝙪𝙞𝙨 𝙥𝙖𝙨 𝙩𝙤𝙪𝙩 𝙘𝙚 𝙦𝙪𝙞 𝙣𝙚 𝙨𝙚 𝙫𝙤𝙞𝙩 𝙥𝙖𝙨

- 𝙌𝙪’𝙚𝙨𝙩 𝙘𝙚 𝙦𝙪𝙞 𝙣𝙚 𝙨𝙚 𝙫𝙤𝙞𝙩 𝙥𝙖𝙨?

- 𝙇𝙚𝙨 𝙛𝙚𝙡𝙪𝙧𝙚𝙨. 𝙇𝙚𝙨 𝙥𝙚𝙣𝙨𝙚𝙚𝙨. 𝙇𝙚𝙨 𝙨𝙤𝙪𝙫𝙚𝙣𝙞𝙧𝙨. 𝙇𝙚𝙨 𝙛𝙪𝙞𝙩𝙚𝙨… "

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Bronze

Et si la lumière venait d'un étranger...

Maxence est un jeune homme qui se cache, qui ne s'ouvre pas aux gens malgré ses quelques amis. Il s'ouvre surtout à un fantôme qui réponds au doux nom de Maxine. Mais les professeurs ne l'entendent pas de cette oreille, et quand il faut départager les élèves pour obtenir une bourse, Maxence n'a d'autre choix que de faire un binôme avec Tarjei. L'un et l'autre ne se connaissent pas, n'étudient pas la même chose mais vont devoir apprendre à l'autre leur spécialité.

Maxence pour le théâtre et Tarjei pour la danse. Les deux se complètement harmonieusement mais les soucis personnels de Maxence ne les épargne pas vraiment.

Au fur et à mesure, les deux vont vers des pas vers l'autre mais les ténèbres ne sont pas loin....

Un roman dont je ressors mitigée et j'en suis frustrée. La couverture est magnifique, sombre à souhait mais aussi lumineuse par endroit. Elle nous donne un avant goût de ce que l'on va retrouver dans ce roman, mais c'est surtout un avant goût d'inachevé qui domine. Mitigée car le fil du roman est décousu, on saute d'évènement en évènement qui pour moi n'ont pas de sens. Mais j'ai adoré cette belle histoire de vie où on parle de deuil, de reconstruction de soi, de découverte de son corps via la danse mais aussi l'amitié, la famille et les sentiments amoureux. Ce roman pourra plaire à ceux qui recherche la lumière dans les ténèbres, là où tout n'est pas tout beau tout rose.

Les personnages ne sont pas travaillés comme je m'attendais dans ce genre de roman et c'est vraiment dommage car un peu plus de psychologique aurait aidé à plus entrer dans l'intrigue.

Et surtout j'aurai voulu comprendre comment Maxence en est arrivé à avoir un fantôme dans ses pensées. En effet, nous ne savons pas comment il en est arrivé là, ce qui lui est arrivé.

Par contre j'ai trouvé la plume fluide et entraînante jusque dans la remise en question de Maxence mais pas assez poussée dans les détails. Tout comme le début de romance qui n'est pas exploité, et c'est dommage car dans ce roman la romance se retrouve combinée à la danse/théâtre.

En bref, un roman qui aurait pu me plaire si l'intrigue était plus poussée.

Afficher en entier
Diamant

Envie d'un roman qui parle de théâtre, de danse et d'expression de soi ? Alors lisez ce livre.

Carmen Silvera signe là une histoire forte en émotions. Les thèmes abordés sont difficiles surtout en proposant des jeunes adultes pour les explorer.

Plume poétique pour exposer la violence des émotions et les tragédies de la vie, ce roman nous entraîne au cœur des tourments de son narrateur, Max. C'est sombre et lumineux à la fois, doux et percutant.

L'amitié est mise à l'honneur. Hugo et Ismaël sont des amis en or, ainsi que Thalia qui se dessine bien plus attachante au fil des pages.

Tarjei est le genre de personnage que j'aime beaucoup. Mystérieux (on n'a pas son point de vue), à l'attitude parfois ambigüe, patient et bienveillant.

Une romance qui prend son temps mais surtout un livre qui parle de se (re)construire et de se trouver. J'ai adoré.

Afficher en entier
Diamant

Terminer cette lecture m'a complètement chamboulée. J'ai eu énormément de mal à lâcher le livre après l'avoir commencé, à tel point que je lisais en marchant, en prenant mon petit déjeuner, en me brossant les dents… Si j'avais pu, je crois que j'aurais lu sous la douche !

Maxence et Tarjei sont des personnages extrêmement attachants. J’ai beaucoup aimé la petite référence des deux prénoms des acteurs qui jouent Eliott et Isak dans les versions française et norvégienne de la série SKAM.

L’histoire se déroule surtout du point de vue de Maxence, alors il est plus facile de le comprendre – quoique certains éléments de sa vie se révèlent au fur et à mesure, même si j’avoue que j’avais compris pas mal de choses au fil de la lecture, avant que tout soit dévoilé au lecteur.

L’idée de base de devoir sortir de leur zone de confort et découvrir le monde de l’autre (Tarjei découvre le théâtre et Maxence, la danse) m’a beaucoup plu. Pas mal de sujets assez durs sont abordés, comme le fait que Maxence rejette tout le monde suite à ce qui lui est arrivé, et j’ai adoré voir l’évolution de leur relation, d’abord amicale, puis amoureuse, tandis qu’ils se découvrent et se dévoilent petit à petit.

Comme avec ma découverte du roman "Accords profanes", j’ai été happée par l’écriture de Carmen Silvera. Elle a une plume captivante et fluide qui permet d’entrer dans l’histoire et de ne plus vouloir en sortir. J’avais d’ailleurs très envie de connaître la fin, mais j’étais triste de quitter les personnages quand elle est arrivée, même si je l’ai adorée !

Côté personnages secondaires, ils ont tous leur importance (même Oscar, qui m’a tapé sur le système tout le long) et j’aime la façon dont certains évoluent. Mention spéciale à Hugo et Ismaël !

J’ai à présent hâte de découvrir la novella "Au Neuvième Jour", offerte par l’autrice sur son site Internet, qui promet aussi de dépayser puisqu’il s’agit cette fois d’une histoire impliquant la mythologie nordique.

Afficher en entier
Or

(attention aux spoils ! je n'ai censuré que les infos les plus explicites)

Quand j'ai commencé ce livre, je m'attendais à une histoire agréable à lire mais sans grande originalité, comme on en trouve des dizaines sur Wattpad ou autres. Je me disais que c'était sans doute le genre de roman que je voudrais écrire.

Et bien, une seule chose s'est confirmée. Ce livre est comme une allégorie multiple, un condensé des mots et idées de tout ce que je voudrais un jour écrire. Des thèmes abordées à la romance BL, en passant par les relations à la fois drôles, lumineuses et profondes entre les personnages... C 'est comme si ce livre avait été conçu pour me plaire. Même les détails des débuts de chapitres m'enchantent : les citations magnifiques et ce décompte inverse (un peu à la "Qui es-tu Alaska") pour finir en un libérateur "Chapitre 1" à la clôture du roman...

Je ne pouvais qu'adorer cette lecture.

A travers les pensées tourmentées de Maxence, l'auteure nous offre une histoire sincère, belle et profonde, sur le deuil et la culpabilité de celui qui survit, la douleur de la perte et la peur de l'inconnu, mais aussi sur les amitiés plus fortes que tout, la résilience, l'amour qui fleurit dans le noir.

Les thèmes abordés me sont très importants. J'y suis profondément sensible. Spoiler(cliquez pour révéler)Quand j'ai compris (avant que cela soit évident) que Maxine n'était qu'une réminiscence, un souvenir taché de culpabilité, j'ai senti mon cœur se déchirer. Et ce n'était que le début... L'accident terrible, l'état dans lequel Maxence évolue jour après jour, sans apercevoir la fin de sa souffrance... Je serais incapable de dire combien de litres de larmes ont coulé.

Sans être un thriller ou une épopée fantastique, l'auteure est arrivée à me dévoiler, dans une certaine tension, des indices au fur et à mesure de ma lecture, sur ses personnages, leurs passés et leurs fissures.

Tout est équilibré et parfaitement dosé.

Les relations entretenues entre les personnages, que ce soit de l'amitié ou de l'amour, ne sont pas parfaites. Elles sont vraies tout simplement. Et belles.

Maxence et Tarjei ne sont pas ces âmes-sœurs qui tombent éperdus d'amour au premier regard, non. Leur histoire d'amour n'est pas instantanée, ce n'est pas la panacée pour guérir l'esprit meurtri de Max. Ils construisent au fil des pages des liens fragiles, mais magnifiques. Comme des bulles de savon ;)

De plus, j'ai beaucoup apprécié l'univers artistique, leur projet et ce qu'ils ont construit ensemble pour transmettre une idée de ce qu'est leur identité. C'était une manière très intéressante de suivre leurs progrès et difficultés, leurs rapprochements et dépassement de soi, grâce à leur danse. Je regrette seulement que leur représentation finale ne puisse pas être un spectacle que nous puissions voir de nos propres yeux (et non de nos yeux de lecteur :) ).

J'ajouterai que c'est un roman français ! Ce n'est pas du patriotisme ou quoi que ce soit, mais simplement, savoir que ce sont les mots véritables de l'auteure (et non une traduction aussi subtile soit-elle), c'est quelque chose d'encore plus exaltant. Certaines phrases qu'échangent Maxence et Tarjei... C'est avec ce genre de romans qu'on se rend compte à quel point la langue française peut-être belle et comment la poésie de l'écriture est délicate. Je réserve de suite sur mon mur de postits quelques place pour ces charmants assemblages ;)

J'essaye d'être une critique à part entière en retranscrivant également les points négatifs que j'ai relevés durant ma lecture. Mais je dois avouer que c'est plutôt difficile, car je n'en n'ai pas réellement relevé.

Le seul bémol, infiniment minime, serait peut-être cette histoire de Major. Finalement, elle n'a pas été exploitée comme le résumé le laissait entendre, cela reste assez minoritaire dans l'intrigue (chose dont je ne me plains pas, car je ne l'imagine plus autrement à présent). Spoiler(cliquez pour révéler) Et même si renoncer à ce prix, à bien des portés, est un acte d'amour et d'acceptation de soi, ça me semble un peu énorme de refuser ce genre de privilège (moi je le refuserais pas en tout cas-). J'avoue que je pensais que cela finirait à la "Hunger Games".

Pour conclure, c'est un livre magnifique, un petit coup de cœur que je conseille vivement (je l'ai d'ailleurs déjà recommandé plusieurs fois mdr). C'est à la limite si je ne suis pas ressorti de ma lecture en ayant effectué une introspection complète (mais n'est ce pas le propre de bien des récits?). C'est un point de vue très personnel, peut-être parce que certaines choses ont trouvé écho en moi, mais ce roman me donne de l'espoir et me chuchote que la vie est assez belle pour être vécue <3

PS: Si je devais rajouter quelque chose, ce serait cette citation de Andrew Davidson : "Je suis plus que mes cicatrices." Je trouve qu'elle s'accorde plutôt bien ;)

Afficher en entier
Diamant

Ce roman est une merveilleuse découverte, je l'ai trouvé juste, sincère et sublime, un beau coup de cœur.

Une fois que l'on pénètre dans la bulle de Carmen Silvera, il est très difficile d'en sortir tant ses mots nous happent et nous enveloppent en nous faisant ressentir un maelstrom d'émotions fortes et intenses. Et je n'avais tellement pas envie que cette bulle éclate.

Les personnages sont magnifiques et attachants. Maxence lutte contre ses angoisses et survit, mais heureusement il peut compter sur Ismaël, calme et bienveillant et Hugo, le clown de service avec un grand cœur, une amitié à toute épreuve qui fait tant de bien et qui allège l'atmosphère. Et Tarjei c'est la force tranquille, si apaisant et parfait. Tarjei et Maxence m'ont entraîné dans leur danse et ils ont fait virevolter mon cœur.

J'ai adoré du début à la fin, transportée par une histoire fabuleuse et addictive. Un joli pas de deux porté par une plume délicate et poétique qui a réussi à toucher ma sensibilité. Et malgré les larmes, le ventre qui se tord, la gorge qui se sert et le souffle qui se coupe, c'est une véritable ode à la vie et à l'amour. Et j'ai aussi adoré les citations en début de chapitres.

Même la nuit la plus sombre prendra fin et le soleil se lèvera ( Victor Hugo).

Afficher en entier
Diamant

Nous entrons dans le monde de Maxence et Tarjei.

J’ai dévoré ce roman en moins de 24h et je le regrette presque car j’aurais aimé rester encore un peu avec eux.

Nous découvrons Max qui se bat contre ses fantômes et ne retrouve pas le chemin de la lumière. Il est taciturne, renfermé et ne supporte pas qu’on le touche. Ces émotions sont profondément enfouies et il peine à redevenir lui même suite à la tragédie qui l’a touchée.

Tarjei a ses propres démons, il ne laisse personne lire en lui. C’est seul et sans public qu’il s’exprime à travers son corps.

Un lien fort les unit, l’un danse, l’autre joue. La collision entre leurs deux mondes est éprouvante mais sans doute nécessaire.

J’ai beaucoup aimé la personnalité de ces deux personnages entre fragilité, force, tendresse et passion.

Leurs passés et leurs histoires se dévoilent au fil des pages ce qui rend ce roman très addictif.

Chaque révélation est dosée, bien placée. Les mots choisis sont justes et percutants.

Les personnages secondaires ne le sont pas vraiment tellement leur place est importante. Ils jouent un rôle dans l’histoire et apportent des émotions complémentaires et indissociables.

Une auteure que je découvre avec beaucoup de plaisir.

J’aime la plume, la façon de traiter les sujets avec justesse et sensibilité.

Les émotions sont maîtrisées, authentiques et censées.

Quelques larmes ont coulés, mon cœur est un peu égratigné mais l’espoir, la détermination et l’amour ont percuté mon âme.

J’ai aimé lés citations à chaque début de chapitre, c’est une chose que j’apprécie dans les romans.

Bref un gros coup de cœur. Une plume qui j’espère va encore écrire de nombreuses histoires.❤️

Afficher en entier
Or

Avis : un immense coup de coup !

L’autrice, Carmen Silvera, nous livre une histoire forte, addictive et pas des plus facile.

Côté personnages, nous avons Maxence, jeune lycéen terriblement attachant. Il est distant, agoraphobe et cache des fêlures qui le rendent Maxence fragile. Il a une passion pour le théâtre. Puis il y a Tarjei, un adorable lycéen. Touchant mais mystérieux, ‘Jei aime la danse.

Bien entendu, nous avons les personnages secondaires qui sont vraiment adorable avec l’amitié sans faille de Ismaïl et Hugo ou encore Thalia.

J’ai beaucoup aimé découvrir cette histoire à la fois douce et poétique grâce à l’écriture de l’autrice mais aussi forte, poignante à cause des thématiques abordées.

Grâce à l’amitié, à la confiance et à l’amour, Max et ‘Jei vont, tels de belles fleurs, éclosent. Ils vont s’ouvrir, s’aider, s’animer. Des pas de danse en pas de danse, l’univers va resplendir de beauté. la noirceur n’aura plus sa place et la lumière entrera dans leur cœur.

L’autrice développe parfaitement son univers. Le décors est bien planté. Les personnages sont bien pensés et leur psychologie est bien précise. Le cadre et la tournure des évènements font de cette histoire une vraie pépite.

J’ai eu un véritable coup de cœur pour ce roman dont la douceur et la simplicité est marquante. Les thématiques sont frappante de réalisme avec son lot de difficulté.

C’est un roman que je vous recommande dans le style Young Adult 😉

Afficher en entier
Or

Maxence est en terminale il est entouré de ses amis pourtant il y a un malaise en lui qui mine sa vie.

L’arrivée de Tarjei va l’obliger à évoluer…

Maxence s’effondre dans sa vie même s’il est très bien entouré mais son mal est intérieur. Il a beaucoup de difficultés à en parler, même à ceux qui lui sont proches.

Tarjei est un jeune danseur, félin et lumineux. Il est très à l'écoute de Maxence même s’il a du mal à partager ses émotions.

J’ai aimé l’opposition de caractère des deux lycéens mais aussi de vision du monde qui les entoure.

J’ai adoré suivre leur évolution, leur questionnement. L’auteure m’a donné la sensation d’être à leur côté.

La relation entre Ismaël et Maxence est forte, poignante. On rêve tous d’avoir un ami tel que lui, présent sans s’imposer. Il est là, il écoute mais ne juge pas.

J’ai été touché par la gaucherie Hugo car au fond de lui c’est une bonne personne mais qui a du mal à extérioriser ses émotions.

J’ai apprécié que l’auteure prenne le temps pour faire évoluer la relation des deux jeunes hommes, pas de précipitation mais une réelle découverte de soi et de l’autre.

Nos protagonistes ont le temps de grandir.

La plume est belle, le champ lexical bien développé et ils sont au service d’une intrigue prenante et originale. J’avoue ne pas avoir imaginé où l'auteure voulait m’amener mais dès que j’ai cédé à son écriture, elle m’a emportée dans son univers où parfois les silences en disent plus que de grands discours.

Elle mène son récit d’une main de maître avec un parfait équilibre entre les émotions et les événements.

Carmen a su me faire sourire avec Ismaël et Hugo, elle m’a mise en colère face à la bêtise de certains. Mais surtout, elle m’a émue jusqu'aux larmes face à la douleur qui traverse Maxence.

Cette lecture a été un moment fort, qui m’a bouleversé jusqu’au coup de cœur ♥️.

Afficher en entier
Diamant

Un gros coup de coeur! Malgré les sujets pouvant être très lourd, j’ai trouvé le roman léger et sans prise de tête! L’histoire est solide, originale, fluide et se lit très rapidement! Durant le roman, il y a une intrigue qui flotte au dessus des têtes des garçons et ce qu’il s’y cache n’est pas beau à voir…

Aussi, il y a vraiment un moment touchant, triste, vers la fin du roman… si vous aimez ce genre de livre..😉

Au passage, j’ai éclaté de rire à leur rencontre…

Dès les premières pages, j’ai été scotchée par la plume de l’auteure! Elle est douce, addictive, contrôlée et tout aussi fluide que l’histoire! Carmen (l’auteure) est vraiment intéressante!

Avant de présenter les personnages, je tiens à dire qu’ils ont vraiment eu une belle évolution réaliste durant le roman!

Maxence est un garçon anxieux, mystérieux et solitaire. Malgré ce dernier point, il a peur que la vie enlève ses proches… je l’ai beaucoup apprécié!

Tarjei est un garçon qui ne parle pas vraiment de lui si personne ne lui pose des questions.. mais pourquoi? À vous de voir… il est doux et gentil, toujours prêt à aider!

C’est deux personnages attachants que j’ai vraiment adoré côtoyer!

Je vous le recommande les yeux fermés!

Afficher en entier
Diamant

C'est une autrice que j'aime beaucoup et dont j'achèterai chaque livre comme un trésor. Car je veux la soutenir mais aussi car je sais que peu importe les sujets, même ceux qui peuvent m'être étrangers ou difficiles, j'y trouverai quelque chose qui fait sens ou qui me parle. Carmen joue des mots, des émotions, des images qu'elle nous fait entrevoir ou ressentir. Que ce soit un titre qui prend tout son sens, des personnages si vivants qu'on s'y reconnaît et qu'on peut y reconnaître d'autres personnes alors même qu'ils sont uniques également. Que ce soit des citations qui font sens à chaque chapitre, un travail sur le livre et sa présentation, des sujets qui sont forts et malheureusement qu'on peut être amener à vivre soi ou ceux que l' on connaît. Beaucoup trop d'émotions et d'expériences de Maxence m'ont touché même si l'ampleur est très loin de la sienne. Résilience, sensibilité, amitié, et bien d'autres mots qu'il est et vit... Fort. J'ai également aimé Tarjei, son magnétisme, sa force, sa patience et sa douceur. Son charme et son approche. Un rythme qui m'est totalement étranger, la danse et moi ça fait deux mais j'ai aimé lire ce qu'il est. J'ai beaucoup apprécié aussi les amis de Maxence et il va s'en dire que de tels amis sont une richesse. Mais ce n'est pas facile.... Ahlala Maxence me parle trop tout en m'étant étranger. Je ne suis pas douée en critique. Je dirai juste, allez y et tentez car c'est une plume qu'on sent riche d'une généreuse culture et d'un très beau talent littéraire. Merci à elle de nous immerger dans son univers. J'espère toujours la lire et j'espère que vous prendrez plaisir à la lire également.

Afficher en entier

Date de sortie

Et si j'étais tout ce qui ne se voit pas

  • France : 2023-05-02 (Français)

Activité récente

Poppy24 l'ajoute dans sa biblio or
2024-03-26T15:19:02+01:00

Évaluations

Editeurs

Les chiffres

lecteurs 30
Commentaires 14
extraits 2
Evaluations 15
Note globale 9.13 / 10