Livres
436 674
Membres
362 339

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Et soudain la vie bascule !

Auteur

Thèmes

Sport, Drame


Description ajoutée par Opalinne 2018-06-16T07:29:19+02:00

Résumé

Maeva est une jeune adolescente de treize ans pleine de vie. Elle déborde d’énergie et pratique intensément le sport depuis quelques années. Elle a commencé à l’âge de cinq ans, emplie de motivation et talentueuse, elle a intégré une section Sport Études ayant pour objectif d’accéder au plus haut niveau, c’est-à-dire le pôle France. Ses disciplines de prédilection sont le hand-ball, et l’athlétisme, c’est bien plus qu’une passion, c’est sa raison de vivre. Un jour, elle surprend une conversation entre sa mère et sa grand-mère qui va la bouleverser. Elle quitte le domicile précipitamment et en une fraction de seconde sa vie, ainsi que sa famille, va voler en éclat. Perrine Marche, l'auteur vit dans le sud de la France. Elle aime la lecture, l'écriture et le sport.

Afficher en entier

Classement en biblio - 7 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par GabrielleViszs 2018-09-24T10:32:28+02:00

— C’est dégueulasse, ça fait des mois et des mois que je m’entraîne comme une folle. Je peux y arriver et si je réussis, je serai la plus jeune…

— Mais c’est que tu persistes et signes, en plus ! NON, c’est clair ? Quant au reste, nous allons y réfléchir entre adultes, ton père et moi.

— Le reste ? Ce n’est pas juste, vous ne pouvez pas tout m’enlever quand même.

— Tu baisses d’un ton, nous avons tous les droits, tu n’as que treize ans, je te rappelle ! explose Nina.

Je suis encore sous le choc, s’ils me privent de tout, je fais une fugue ! Alors que mes parents débattent sur mon cas, je pars en pleurs m’enfermer dans ma chambre.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par leslecturesdEsmeralda 2018-11-06T17:09:38+01:00
Argent

L'avis d'Esméralda :

L’adolescence est une période houleuse et douloureuse. S’épanouir tout en respectant les règles, est source de conflits familiaux. Pas tout à fait grande plus tout à fait enfant, Maeva est une passionnée un peu trop zélée à mon goût. Maeva respire le sport. Handballeuse émérite, athlète chevronnée et nageuse confirmée, elle respire, elle pense, elle mange, elle dort, elle parle, elle vit tout simplement au travers du sport. Régime drastique et rigueur rythment sa vie qui frôle la limite avec le danger. Maeva est une jeune fille entière, honnête et en parfait accord avec ses envies. Capricieuse, têtue, énervante et acharnée, elle a le don pour mettre les nerfs de sa mère à vif. Étant une maman, elle m’a littéralement fait sortir de mes gonds, même si l’admiration face à son courage force le respect. A scooter avec son petit copain, sa vie bascule lorsque un chauffard les percute de plein fouet.

Handicapée à vie, son courage force le respect. Combativité, détresse, peur, doute sont exacerbés par la perte et l’absence de repères. Entourée par sa mère et son petit copain, elle retrouve la foi en la vie, de nouveau, au travers du sport et de la compétition.

Perrine Marche traite un sujet bouleversant. La détresse due au handicap, des repères bafoués sont son chemin de croix tout au long de ce roman. Maeva est le personnage principal. Le lecteur est amené à suivre toutes ses péripéties, ses coups de gueule, ses frasques au travers d’une douleur qui ne s’estompe guère. Bon nombre de passage sont bouleversant et douloureux alors que d’autre sont désespérant et énervant.

Ce premier roman offre un moment agréable de lecture malgré les nombreuses maladresses de l’auteur. L’impulsivité et la colère sont parties prenantes d’une histoire où la trame a tout bon. La plume de l’auteur manque de maturité. Je pense que les aventures de Maeva me séduiront davantage dans le prochain roman.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par marie-nel 2018-10-30T11:51:18+01:00
Bronze

Ce roman m'a permis de découvrir une nouvelle auteure. L'histoire qu'elle a écrite est émouvante, poignante.

On fait la connaissance de Maeva, une jeune fille de 13 ans. Elle déborde de vie, d'énergie, le sport est sa grande passion, elle y consacre d'ailleurs ses études, elle adore courir, comme il est dit dans le résumé. Ses parents sont séparés, elle a un petit frère de 6 ans et une sœur jumelle. Elle est assez casse-cou et désobéit très souvent à ce que sa mère lui dit. Elle va surprendre une conversation entre sa mère et sa grand-mère, son monde chute autour d'elle, elle s'enfuit et c'est le drame...Un drame qui va bouleverser sa vie, la changer à jamais, et il va falloir qu'elle apprenne à vivre avec, qu'elle se fasse à l'idée d'abandonner des choses importantes pour elle. Heureusement elle est très bien soutenue par sa mère infirmière et par son petit copain Will, qui prend de plus en plus de place dans son cœur.

Perrine Marche parle du handicap et des changements que cela entraîne dans les vies de la famille avec beaucoup de justesse. Maeva a parfois des réactions démesurées, mais en se mettant à sa place, on les comprend aussi. Elle va faire preuve d'énormément de courage pour arriver à surmonter tout cela, à essayer de reprendre sa vie d'avant, même si c'est presque impossible, elle va se lancer de nouveaux défis. Même pour moi, lectrice, j'ai parfois réagi comme sa mère, Maeva est insupportable.

Ma lecture a été prenante surtout en seconde partie. J'ai eu un peu de mal au début, la construction de la narration m'a parfois un peu perdue. L'auteure passe du récit à la première personne à la troisième trop abruptement, sans transition. Il aurait peut-être fallu soit rester tout le temps au « je » ou faire des chapitres quand c'est le « il » ou le « elle ». J'ai trouvé les passages où c'est Maeva qui s'exprime et qui nous raconte ce qu'elle ressent très intimiste, on est confronté à sa réalité et on se rend compte que c'est loin d'être vivable. Je comprends ce qu'a voulu faire l'auteure, nous parler du chamboulement que cet accident a provoqué sur chacun des membres de la famille, des parents aux enfants. J'ai cependant trouvé les réactions du petit frère un peut trop matures pour son âge. Par contre, un personnage qui est bien dépeint, c'est Will, le petit ami. Cette épreuve le fait grandir et prendre de la maturité, et il sait se montrer persuasif avec Maeva lorsque celle-ci ne veut pas et pique une crise.

Perrine Marche parle de beaucoup de thèmes de la vie, de la séparation, de l'implication des parents lors de drames familiaux, du handicap, des bouleversements que cela entraine pour la personne mais aussi pour ceux qui vivent avec elle. Le sujet qui a été à l'origine de l'accident peut encore être travaillé, c'est aussi un gros changement pour les deux sœurs, peut-être la suite du roman va revenir dessus.

Cette histoire est une belle leçon de vie et nous démontre qu'il ne faut pas perdre espoir même quand ce qui nous semble le pire arrive, qu'il faut toujours garder une étincelle au fond de soi pour continuer, se battre contre nous-mêmes mais aussi contre les autres pour leur prouver que l'on est capable. Il est toujours possible de vivre ses rêves, même avec des bâtons dans les roues, on le fait autrement.

Une lecture qui ne peut pas laisser indifférent et que je vous invite à découvrir. L'histoire est forte, et malgré les petits soucis de narration, je suis restée suspendue aux épreuves que traverse cette jeune fille. Je suis curieuse de voir de quoi sera faite la suite !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par GabrielleViszs 2018-09-24T10:30:04+02:00
Bronze

Je remercie Perrine Marche pour sa proposition de lecture de son livre. Le résumé m'a convaincu de le découvrir. Une adolescente de treize ans qui adore le sport et qui un soir risque d'apprendre une nouvelle qui va tout changer. La question de savoir ce qui a bien pu se passer pour que cette vie de famille va voler en éclat est intrigante.

Maeva, treize ans, a une famille dont les parents sont divorcés, une soeur jumelle totalement différente d'elle et un petit frère qui lui voue une admiration sans faille. Le sport c'est une passion, SA passion. Rien ne peut l'arrêter, pas même le fait de signer à la place des parents pour une autorisation de courir 10 kilomètres. Par malchance, cette course devait se passer sans problème, sauf que ses parents ont décidé de l'emmener en vacances pile au moment où la course devait avoir lieu. Et comme elle n'avait rien dit, les ennuis commencent pour elle. Elle va devoir avouer qu'elle a signé à leurs places.

Une histoire de famille "ordinaire" qui va voir son monde basculer. Déjà les parents divorcés, dont l'un des deux s'occupent beaucoup plus des enfants que l'autre. Ensuite sur les trois enfants n'ont aucune pitié. Maeva ment comme elle respire, fuit la maison sans cesse, est douée en classe mais manque de respect aux professeurs, répond à ses parents, cherche la bagarre avec sa jumelle... Laurie adore les livres et sa passion est d'emmerder sa soeur. Jalousie pour ses bonnes notes ou autre chose ? Surement, peut-être, ou alors juste une envie de la mettre en rogne, qui sait ? Quant à Théo, six ans, c'est également une vraie calamité. Il adore Maeva, et veut faire comme elle. Il s'amuse avec les gros mots, se bagarre, veut faire du sport comme sa sœur, ment (par omission la plupart du temps). Bref, un enfant dans toute sa splendeur. Nina, leur mère n'arrive pas à s'en sortir avec eux trois. Punition (physique ou non), chantage, rien n'y fait.

Lorsque que l'accident arrive, c'est une famille meurtrie qui découvre qu'il va falloir du courage pour surmonter tout cela. Être une championne pour Maeva n'est plus qu'un rêve inaccessible. Elle va devoir avoir beaucoup de courage pour s'en sortir. L'éclatement d'une famille est montré dans toute sa splendeur. Le père qui n'arrive pas à surmonter ce qui s'est passé et qui fait tout pour se faire oublier. Sa mère a un courage hors du commun pour combattre tout ce qui doit lui passer par la tête. Trois enfants, un ex-mari qui fuit les responsabilités, elle fait ce qu'elle peut pour soutenir ce qu'il reste de sa famille.

L'histoire en elle-même est très intéressante. Le combat de toute une famille pour aider l'un des siens alors qu'il est dans une merde noire. Malheureusement il y a plusieurs points qui font que j'ai eu un mal fou à lire ce récit.

Le premier point est le fait que l'auteur passe de la première personne à la troisième en un claquement de doigts. C'est très déstabilisant et difficile de suivre qui parle, qui pense, qui agit. Habituellement on a un nom, prénom enfin quelque chose qui met directement le lecteur dans la position de celui qui parle, ce qui m'a manqué ici. Surtout comme dans l'exemple que j'ai pris ci-dessous, que le changement se fait trop rapidement.

Le second point est le caractère des personnages et surtout celui de Maeva. Elle a beau avoir 13 ans, (oui je suis déjà passée par là et j'ai un fils qui va avoir 12 ans, donc je sais comment cela peut se passer) c'est une sale peste. Qu'elle adore le sport est un bon point, mais le fait de ne pas savoir se retenir une seule fois, d'être égoïste à ce point, de ne pas voir qu'elle fait souffrir sa mère régulièrement... J'ai eu énormément de mal avec elle. Lorsqu'il lui arrive ce qu'il arrive, je n'ai pas eu de pitié, ou de compassion, rien. Je n'ai rien ressenti pour elle. Le comportement de Théo est celui d'un petit garçon de six ans qui défie tout et veut tester tout le monde. Il ne comprend pas tout et c'est difficile pour lui de voir tout le monde autour de Maeva, comme si on l'oubliait dans un coin. Qu'ils se rebellent, je le conçois, mais durant tout le livre, cela m'a fatigué je l'avoue.

Le troisième point concerne la façon dont l'auteur indique une fois maman, un coup Nina. Sachant qu'il s'agit, la plupart du temps, de Nina qui explique ce qu'elle fait, agit, voit, l'imaginer parler de sa mère en utilisant son prénom est étrange. Et puis il y a ce détail, insignifiant par rapport à ce qui se produit sur Maeva, ce qu'elle a appris avant que le destin se charge de sa vie. Ce fameux détail qui est donné comme point de départ et qu'on oublie jusqu'à quasiment la fin du livre. Dommage, cela aurait pu être un plus et surtout un moyen de montrer plus le pourquoi certaines émotions sont si exacerbées.

Par contre, j'ai apprécié le rôle de Will, le petit copain de Maeva. Il a une force en lui qui fera de lui un homme bon et généreux. On peut ressentir qu'il s'en veut au début, mais cela lui passe bien vite. Il aime par-dessus tout Maeva et effectue de nombreuses recherches pour l'aider et la voir heureuse. C'est un personnage qui met de la douceur dans leur vie sans pour autant s'abaisser. Lorsqu'il y a besoin, il est capable de hausser le ton. Il a une mentalité d'un jeune homme plus âgé qu'il n'est réellement.

En conclusion, l'auteur a montré une sacrée leçon de vie : devoir remonter la pente, apprendre à se reconstruire, aider sa famille, combattre la fatalité. Malheureusement le caractère du personnage principal ainsi que le changement de personne de façon si aléatoire ne m'a pas plu.

http://chroniqueslivresques.eklablog.com/et-soudain-la-vie-bascule-perrine-marche-a148658200

Afficher en entier
Commentaire ajouté par FloppyCorse 2018-08-26T22:30:13+02:00
Argent

Un roman très émouvant qui m’a chamboulée et dont je ne suis pas ressortie indemne. En effet, le thème de la reconstruction de soi après une terrible épreuve est déjà assez dur mais lorsqu’il touche un adolescente on ne peut qu’être émue.

Nous faisons connaissance dès le début avec Maéva, 13 ans, vivant entourée de sa mère ainsi que son frère Théo et sa sœur jumelle Laurie. Ses parents son séparés mais ils forment tout de même une famille aimante enfin sauf du point de vue de Maéva qui n’arrête pas de se braquer contre tout le monde et surtout ses parents et sa sœur, seul son petit-frère trouve grâce à ses yeux car il est comme elle… C’est une jeune fille débordante d’énergie et qui se « canalise » en faisant du sport, beaucoup de sport ce qui lui a valu d’intégrer une section sport-études avec le rêve d’accéder au plus haut niveau de compétition… Son rêve ultime les jeux olympiques ! J’avoues qu’au début de ma lecture ce personnage m’a tapée bien souvent sur les nerfs car elle est très capricieuse, désobéissante car elle ne fait que ce qu’elle veut sans penser aux conséquences de ses actes, égoïste car elle ne pense qu’à elle, tout lui ai dû et si ce n’est pas le cas elle use de tous les subterfuges pour que ce soit le cas. Elle explose pour un rien et semble presque tout le temps en conflit avec ses parents mais surtout avec l’autorité en général. Comme si ce n’était pas suffisant, n dirait qu’elle entraîne Théo à suivre ses pas grrrrrr que de baffes qui se sont perdues lol A côté de cela, c’est une très bonne élève de plus très douée en sport et d’ailleurs elle ne vit que pour ce dernier. Un soir, alors qu’elle surprend une conversation entre sa mère et sa grand-mère, elle n’en fera qu’à sa tête en prenant la fuite… Qu’a-t-elle appris qui nécessite une telle réaction de sa part ? Et là c’est le drame !!! Que s’est-il passé ? Comment va réagir Maeva ? Et son entourage ?

Par la suite on découvre une Maeva un peu moins égoïste bien qu’elle en fera parfois voir de toutes les couleurs au personnel soignant mais aussi à sa mère mais on peut comprendre que ce n’est pas facile pour une si jeune fille d’admettre son état. Elle se montrera de plus en plus mature, plus têtue mais dans le bon sens du terme car elle ne se laissera pas abattre par son handicap mais en fera sa force et décidera de reprendre sa vie en main sans pour autant abandonner ses rêves qui ont juste changé de contexte pour s’adapter à sa nouvelle « condition ». Elle n’est sera pas moins colérique mais elle se calmera plus facilement qu’auparavant. Elle fera surtout preuve de beaucoup de courage mais aussi d’une grande force de caractère. Heureusement pour elle, elle pourra compter sur la soutien de sa mère, sa sœur Laurie avec qui elle devient plus proche de jour en jour, son petit-frère Théo mais aussi son petit-ami qui la pousse à se dépasser et à transformer sa colère en « rage » de vaincre…

J’ai eu beaucoup d’affection pour le personnage de Nina, la maman de Maeva car elle se retrouve finalement seule à s’occuper de ses enfants et gérer Maeva suite à son accident. C’est une femme touchante, courageuse mais aussi une oreille attentive pour Maeva bien qu’elle sache se montrer autoritaire quand il le faut… Par contre concernant Frédéric, le père, je ne le félicite pas pour son comportement démissionnaire au moment où sa famille a le plus besoin de lui grrrrrr

Les personnages secondaires sont importants à l’histoire et y ont une place stratégiques. Théo m’a beaucoup fait rire car elle accumule les bêtises pour « exister » car je pense qu’il se sent un peu de côté depuis l’accident de sa sœur qui est une sorte de modèle pour lui, Laurie m’a touchée car on voit qu’elle regrette de n’avoir pas réussie à mieux s’entendre avec sa sœur auparavant… Je ne vous en dirai pas plus car c’est à vous de les découvrir et vous en faire votre propre opinion.

L’intrigue est bien menée, originale de par son sujet mais aussi l’âge du personnage principale. L’histoire est captivante et le devient de plus en plus au fil des pages qui se tournent. J’ai apprécié le fait que l’auteure aborde l’handisport et ses « exigences ».

On voit que l’auteure a vraiment travaillé son sujet avec minutie car on vit le quotidien d’une personne handicapée : l’aide dont elle a besoin, les soins, les douleurs mais aussi ses états d’âme car ce n’est pas facile tous les jours…

La plume de Perrine Marche est fluide, moderne, prenante et surtout entraînante. Par contre j’ai un ptit bémol concernant ma lecture : parfois la transition trop brute entre le récit à la 3ème personne du singulier et celui qui revient à la 1ère personne car c’est Maeva ou sa mère qui parle qui m’a parfois un peu déstabiliser même si ça ne gâche en rien la lecture.

Je vous conseille donc ce roman qui nous donne une belle leçon de vie et d’espoir : il ne faut jamais baisser les bras pour réaliser ses rêves, il suffit parfois de les modifier quelque peu !!!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par astonDB9 2018-08-08T16:37:48+02:00
Diamant

Mon avis

Mon Dieu !! Quelle histoire !! L’ayant fini, l’avis a du mal à sortir tellement l’histoire est belle et touchante à un point !! On y découvre l’univers d’une maman qui n’a pas les deux pieds dans le même sabot. Son courage et sa force de se battre, montre qu'il ne faut jamais baisser les bras car la vie ne tient qu’à un fil. Cette maman comme beaucoup d’autres qui vivent la même expérience doivent être décorées !!

Les épreuves quel qu’elles soient avec un degré plus ou moins grave (Celui de l’histoire est important) peuvent être surmontées du moment qu'on a un entourage qui est prêt à vous soutenir jusqu'au bout et le temps qu'il faudra (Oui, alors euh c’est plus facile à écrire qu’à faire parce que la famille en vrai ….J’en connais qui se carapate à la première difficulté et je ne dis pas ça en l’air c’est du vécu).

Le destin de Maeva, c’est un récit qui peut arriver à n’importe qui d’entre nous. Cette histoire, il faut la lire, elle se vit en même temps !! La plume de Perrine est magnifique, prenante et elle touche en plein cœur.

Je la remercie de m’avoir proposée de lire son histoire, je n’en dirais pas plus car ce serait spoiler et ce n’est pas mon but ; ce but étant de vous faire découvrir des auteurs qui le valent bien et il y en a beaucoup !! Perrine en fait partie !! Allez-y !! Je le conseille plus que fortement !!

Allez à plus !!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Maya54 2018-06-20T14:59:55+02:00
Lu aussi

J'ai entendu parler de l'auteure Perrine Marche à de nombreuses reprises, de sa force et de sa gentillesse. Je n'ai donc pas hésité un seul instant à me procurer son premier livre Et soudain la Vie bascule !

L'auteure va explorer les différentes facettes de ce drame aux travers des personnages. Elle nous montre que chacun réagit à sa façon devant une tragédie : on peut exploser sous la colère, s'effondrer totalement ou nier cette réalité et tout rejeter en bloc.

Je n'ai pas réussi à m'identifier à Maeva, tout simplement parce que j'ai lu et ressenti ce livre avec mon cœur de maman. Le personnage de la mère, Nina, m'a interpellée bien plus que les autres. C'est une femme forte, un brin autoritaire, qui est à elle seule le moteur de toute la famille.

Bien avant ce terrible incident, on voit en Maeva une jeune fille en souffrance qui se sent incomprise et si différente des autres. En pleine crise d'adolescence elle peine à trouver ses repères, alors elle se raccroche à ses rêves, à sa passion qui est le sport. Chaque obstacle ne fait que renforcer sa rage, les limites fixées par ses parents ne lui apportent plus cette sécurité nécessaire, c'est même tout le contraire, et puis un jour la vie lui joue un très mauvais tour.

Maeva devient alors une jeune fille extrêmement courageuse, je pense que l'auteur a dû lui insuffler une partie de sa propre hargne et de son esprit combatif. Entre découragements et petites victoires elle s'est fixée un objectif à atteindre, sans se soucier un seul instant de ce que cela lui coûtera.

J’ai apprécié l’histoire de Maeva et de sa famille, par contre je n'ai pas du tout adhéré aux réprimandes et aux punitions subies par le petit dernier. Cette vision de l'éducation m'a perturbée. Je trouve que l'auteur a eu la main lourde avec les châtiments vu qu’on est face à un petit garçon de 6 ans, en grande souffrance également, qui a juste besoin d'aide pour exprimer ses propres émotions.

Autre point gênant, la narration qui oscille sans cesse entre la première et la troisième personne m'a laissée perplexe, ce n'est pas évident de toujours s’y retrouver.

Certains pourront penser qu'il ne s'agit pas d'un best-seller et ce n’est pas le but ici je pense. Le texte souffre de quelques maladresses et coquilles mais c'est une histoire qui a été écrite et publiée avec le cœur, par une personne acharnée. Rien que pour ça je lui tire mon chapeau. En plus je viens d’apprendre que l'auteure prévoyait une suite, c'est une très bonne surprise qui va me permettre d'assouvir ma curiosité concernant l'avenir de Maeva et de son ami.

Pour conclure je dirais qu'il s’agit d’un livre poignant, qui nous balance une dure réalité en pleine figure. C'est un combat à la fois solitaire et familial fait de peurs, de désillusions et d'entêtement. Je vous invite à le lire pour découvrir Maeva dans son douloureux combat contre la vie.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par milleetunepagelm 2018-06-10T14:12:43+02:00

Cette lecture a été un énorme coup de cœur pour moi !

Maeva une adolescente comme tant d'autres, une passionnée des sports, d'ailleurs, elle est dans un programme sport-étude à l'école. Le sport est sa drogue, elle se défonce littéralement et ne vise rien de moins que les victoires dans les compétitions sportives qu'elle entreprend. N'est ce pas le cas de beaucoup d'adolescents typiques, tout ou rien !

Jusqu'au jour où...Tout bascule pour Maeva. Ses rêves, ses plans, rien ne sera plus ce qu'ils devaient être.

Le combat de cette jeune fille, pour retrouver un semblant de vie normale, pour surtout retrouver le goût de vivre, de continuer, de se battre.

Nina se battra au côté de sa fille, pour l'encourager, lui redonner le goût de vivre. Elle vivra les colères, le découragement, la rage de cette adolescente. Sans toujours avoir l'appui et l'aide de son ex-mari. Nina en a plein les bras, avec Maeva et Théo son petit bonhomme de 6 ans qui pique des colères à n'en plus finir. Au moins du côté de Laurie, la jumelle de Maeva, elle a un petit sursis, celle-ci, étant de nature plus docile et plus calme.

Perrine Marche nous fait vivre les émotions que vivent Maeva et sa famille. On peut ressentir directement au cœur, la douleur, la tristesse de cette jeune fille. L'impuissance de la mère, qui ne baisse pas les bras, une écriture touchante, émotive, sensible, et même les sentiments tel que la rage et la colère, sont ressentis intensément. Je ne peux que vous conseiller cette lecture, et vous tirerez peut-être la même leçon que moi, il faut vivre intensément le moment présent, on ne sait jamais quand notre vie, peut elle aussi, basculer.

La lecture se termine trop rapidement, j'aurais continué à lire et à accompagner Maeva et j'ai bien aimé ces 2 petits mots à la toute fin du livre : ''à suivre'' !

http://lesmilleetunlivreslm.over-blog.com/2018/06/et-soudain-la-vie-bascule-perrine-marche-auto-edition-par-lynda-massicotte.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Psylook 2018-05-21T12:37:06+02:00
Or

J’ai trouvé que c’était une très belle leçon de vie.

Si l’on croit en ses rêves, si l’on s’en donne les moyens, peu importe les épreuves que l’on traverse, on peut les réaliser. Et si la vie bascule, on peut transformer ses rêves, on peut s’accomplir différemment. Il suffit d’y croire, de ne pas abandonner, de persévérer.

J’ai beaucoup aimé cette lecture. J’ai vibré avec chacun des personnages : j’ai ri, je me suis sentie triste, en colère puis triomphante.

Afficher en entier

Date de sortie

Sortie récente

"Et soudain la vie bascule !" est sorti 2018-06-03T00:00:00+02:00 en version poche
background Layer 1 03 Juin

Date de sortie

Et soudain la vie bascule !

  • France : 2018-06-03 - Poche (Français)

Activité récente

Psylook l'ajoute dans sa biblio or
2018-05-21T12:33:09+02:00

Les chiffres

Lecteurs 7
Commentaires 8
Extraits 3
Evaluations 3
Note globale 7.33 / 10

Évaluations

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode