Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de etilou : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
La Trilogie de braises et de ronces, Tome 1 : La Fille de braises et de ronces La Trilogie de braises et de ronces, Tome 1 : La Fille de braises et de ronces
Rae Carson   
http://wandering-world.skyrock.com/3083743535-La-Fille-De-Braises-Et-De-Ronces-Tome-1-La-Fille-De-Braises-Et-De.html

Ouaw ! Quel merveilleux voyage j'ai fait grâce à ce roman ! La Fille De Braises Et De Ronces est le premier livre du genre "heroic fantasy" que je lis, et je dois bien avouer que cette découverte se révèle être excellente ! Rae Carson parvient vraiment à nous ancrer dans son récit, et à nous faire voyager avec elle dans les contrées lointaines de Joya d'Arena, d'Orovalle, du désert, et j'en passe. On s'évade complètement pendant notre lecture, un merveilleux atout pour cette histoire qui l'est tout autant.
Nous rencontrons véritablement une myriade de personnages, tous plus différents les uns que les autres, mais apportant tous un élément important à l'histoire. Entre le roi de Joya d'Arena, Cosmé, Rosalio, Humberto et Elisa, la fabuleuse héroïne du roman, nous faisons la connaissance de héros émouvants et déterminés. Au départ, Elisa est promise à Alejandro, premier personnage cité précédemment. D'ailleurs, son "envie" de l'épouser nous est exposée avec beaucoup d'humour dès les premières phrases. Exactement comme la palette de sentiments qu'elle ressent.
C'est d'ailleurs là l'un des atouts majeurs de la plume de l'auteure : elle arrive à complètement nous transmettre chaque émotion. On éprouve exactement ce qu'Elisa ressent. On rit grâce à son ironie et ses réflexions décapantes, on s'inquiète avec elle, on s'interroge, on est émus aux larmes... Bref, on réagit comme un miroir aux réactions, toutes parfaitement bien décrites, de la protagoniste principale du roman.
De plus, on s'attache sans aucune peine à elle. Je crois que sa transformation ( aussi bien au niveau physique que mental ) est l'une des plus belles et des plus époustouflantes que j'ai jamais vu. Elisa se métamorphose sous nos yeux, à chaque page. Les aventures qu'elle vit la touchent au plus profond d'elle-même. Elle apprend à s'en servir pour devenir plus forte, meilleure. La façon dont elle change m'a énormément plu. On découvre Elisa sous de nouvelles facettes à chaque chapitre. Elle devient de plus en plus adorable et fascinante. C'est vraiment très agréable de la voir se battre devant chaque épreuve, et faire preuve d'autant de détermination, de sagesse et de courage. Merci Rae Carson pour avoir fabriqué un personnage aussi exceptionnel !
En parlant de ce qu'elle traverse, je peux affirmer qu'Elisa en voit réellement de toutes les couleurs ! Les rebondissements et les surprises se succèdent sans cesse, et ils nous coupent le souffle de la même manière. Secrets, mensonges et trahisons sont ici des phénomènes récurrents et poignants. Mon coeur a loupé des battements, j'en suis sûr ! Je suis resté ébahi de maintes fois, et j'ai ressenti ce petit "choc intérieur" lorsqu'on apprend une nouvelle dévastatrice pendant une lecture. Un vrai bonheur !
Concernant l'écriture de Madame Carson, il n'y a qu'un mot qui peut la détruire : passionnante. Grâce à elle, on s'évade littéralement. Chaque mot est divinement bien choisi, et colle parfaitement à l'ambiance dans lequel il se trouve. On s'imagine sans mal les déserts, les montagnes, et les différents lieux du livre. J'ai vu de mes propres yeux les tempêtes de sables se déchaîner et la neige être teintée par le soleil couchant. Les paysages nous parlent vraiment. C'était magnifique !
L'action qui prend lieu dans ces captivantes contrées est haletante. Moi qui ne connaissais pas l'heroic fantasy, La Fille De Braises Et De Ronces m'a pleinement fait adhérer au genre. Ces histoires de Pierres Sacrées, de royaumes, de sorcelleries et de guerres sont tout bonnement exaltantes ! J'ai vraiment hâte de découvrir ce qui nous attend à travers ces différents aspects de l'intrigue dans les prochains tomes !
Le seul bémol que je pourrais trouver au livre n'en ai pas vraiment un, mais il m'empêche de donner un 5/5 au roman. Même si l'histoire est vraiment géniale, il m'a manqué le petit truc qui fait qu'on l'adore à cent pour cent. Alors oui, je l'ai énormément aimée, mais... Je ne sais pas... Il m'a manqué le "déclic" pour tomber amoureux. Après, cela ne m'a pas empêché d'être fan d'Elisa, de ses amis, et des expériences extraordinaires qui vont la forger et la doter d'un charisme et d'une force formidable. Mais, après tout, je me demande si ce petit moins ne vient pas de la romance. Moi qui suis un adepte des histoires d'amour, j'ai été un tout petit déçu par celle que possède cet opus. Elle est belle, oui, mais pas assez à mes yeux. J'ai eu du mal à y croire, je le reconnais. Alors qu'Elisa ressent complètement des sentiments comme la peur, la souffrance et l'angoisse, j'ai eu l'impression qu'elle survolait seulement ceux basés sur l'affection, la tendresse et la passion. C'est dommage, car, avec un idylle un peu plus développé, j'aurais totalement craqué pour ce livre !
La Fille De Braises Et De Ronces se révèle donc être un premier tome très prenant et vraiment fantastique. Notre chemin croise ceux de nombreux personnages profonds et incroyables, ainsi que celui d'une héroïne sensationnelle et incroyable : Elisa. Elle murit à vue d'œil et c'est un véritable bonheur d'assister à ce spectacle. Malgré une romance quelque peu mise de côté, l'action et l'aspect heroic fantasy sont très bien développés, tout comme le fil conducteur du roman qui est maîtrisé à la perfection. C'est donc un très bel opus que Rae Carson nous offre, et, en lisant la dernière ligne, on réalise que l'on a passé un très, très, agréable moment et qu'on en veut encore !

par Jordan
L'Amour Interdit, Tome 1 : Halo L'Amour Interdit, Tome 1 : Halo
Alexandra Adornetto   
Un livre vraiment GE-NI-AL! Franchement je vous le conseil vraiment. Bethany est un personnage des plus attachants et elle ne pouvait tomber amoureuse que de Xavier, c'était écrit, forcément xD C'était un plaisir à lire, l'histoire captive du début jusqu'à la fin, on retient son souffle, on se demande ce qu'il va se passer. Les personnages sont tous très attachants, j'ai simplement hâte de connaitre la suite!! :)

par takiko
L'Amour Interdit, Tome 2 : Hadès L'Amour Interdit, Tome 2 : Hadès
Alexandra Adornetto   
Hades, la suite de Halo, se révèle être beaucoup plus prenant que son prédécesseur ! J'ai adoré me perdre dans ce nouveau chapitre des aventures de Bethany et de Xavier... Ce roman regorge d'action et de surprises. Du coup, il est réellement plus intriguant que le tome 1. On entre dans le coeur de l'histoire, et c'est génial.
Dès le départ, on plonge dans un univers déroutant et captivant ! Souvenez-vous de mon avis sur Halo... J'avais beaucoup aimé, mais certains passages étaient "mous", lents, et l'intrigue en elle-même n'était pas vraiment dotée de rebondissements spectaculaires. Hades rattrape ces petits moins, car à partir de la première page, j'ai été ancré dans le roman ! On retrouve Beth, Xavier, Gabriel, Ivy et Molly et ça fait du bien ! Quelle joie de partager à nouveau du temps avec eux ! C'est vraiment une chouette petite bande qu'on a là !
Au début, une magnifique scène nous est offerte... Une qui se déroule pendant une soirée d'Halloween. Raaa, j'adore quand une histoire se passe dans ces moments-là. Tout le monde est déguisé, l'atmosphère est oppressante et mystérieuse... Chaque mot qu'on lit est pesant, et on a l'impression que tout peut basculer d'une seconde à l'autre. C'est exactement ce qui va se passer pour Beth et Xavier. Tous deux ont été invités à passer la soirée du 31 octobre dans une vieille maison loin de toute civilisation avec des tas d'étudiants de leur lycée. Beth n'était pas vraiment enchantée à l'idée d'y aller. En tant qu'ange, tout ce qui concerne la peur et l'horreur n'est pas vraiment sa tasse de thé. Mais pour Xavier, l'homme qu'elle aime, elle accepterait tout.
Une fois là-bas, Beth va être séparer de ce dernier. Xavier va rapidement devoir rejoindre ses amis pour qu'ils aillent se baigner, laissant Beth seule avec sa meilleure amie, Molly, et quelques-unes de ses connaissances. Ensemble, elles vont décider de faire une séance de spiritisme. Là, Beth n'est pas du tout d'accord. Mais face aux encouragements des adolescentes qui l'entoure, elle ne peut pas refuser.
Pendant les premières minutes, rien ne se passe... Jusqu'à que le roman nous fasse frissonner et nous prenne aux tripes ! En effet, d'étranges phénomènes vont alors avoir lieu. La planche de Ouija sur laquelle le groupe de fille jouait se met à fonctionner tout seul... Des courants d'air vont s'élever dans la pièce alors que toutes les fenêtres sont fermées. Pire encore, l'esprit qui communique avec elles veut les prévenir qu'un énorme danger approche. A ce moment-là, tout va s'arrêter, car une personne va briser le cercle. A partir de cet instant, la vie de Beth va chavirer dans les ténèbres.
Cette séance n'aura fait, comme l'avait pressentie Beth, qu'attirer de maléfiques puissances vers elle. Et par ceci, j'entends un très très mauvais démon que nous avons déjà rencontrés... Je parle bien sûr de Jake, cet être malfaisant qui s'en était déjà prit à Beth dans Halo. Il va réussir à l'enlever suite à un plan diabolique dans lequel Xavier va jouer un rôle clé. Bethany n'aura pu l'approcher que quelques secondes avant d'être emportée tout droit... en Enfer.
Elle va alors vivre dans une chambre luxurieuse, avoir des domestiques et vivre dans un monde de richesses... Avec Jake. Bethany va bien sûr se rebeller, et tout faire pour retrouver sa famille, ses amis, et son âme-sœur. Comment ? Dans quel but Jake a-t-il enlevé Beth ? Va-t-elle s'en sortir ? Là-dessus, je ne dirai rien, mais les réponses à ces questions m'ont conquis ! J'ai vraiment beaucoup plus aimé cet opus que le précédent. Tout est beaucoup plus intense, les personnes plus vrais, plus humains, et le contexte encore plus réaliste.
On en apprend également plus sur les conditions de vie des anges, ainsi que sur leurs existences, leurs histoires. J'ai beaucoup aimé les passages où Gabriel et Ivy parlaient de leur nature et de leur fonctionnement. Bien qu'ils soient des anges, ils ne peuvent pas vivre comme des humains. Enfin, pas totalement. Ils sont obligés de penser aux autres avant eux. Du coup, pas mal d'interdits vont nous être transmis. Il y a même un moment où Gabriel et Molly se parlent qui m'a touché. Gabriel se dévoile un peu plus. C'est un protagoniste qui est très intéressant. On découvre aussi Xavier sous un nouveau jour. Il montre un côté de lui courageux, fort, mature et prêt à tout par amour.
D'ailleurs, on sent fortement que le côté catholique et très traditionnel d'Alexandra Adornetto ressort dans ce livre. L'amour est le centre de tout. Il représente tout. Beaucoup de livres expriment la même chose, mais Hades le démontre d'une autre façon... L'amour est présent de différentes manières. Celui qu'on éprouve pour quelqu'un, celui qu'on éprouve pour sa religion, celui qu'on éprouve pour son dieu. Personnellement, ça ne m'a pas du tout dérangé ! Hades est un concentré de romance et d'action qui passionnera tout le monde, j'en suis sûr.
La fin du roman est d'ailleurs très axée sur le côté religieux. Vous comprendrez ce que je veux dire en lisant le livre, mais il est question de sexe. Hé oui ! Du sexe dans Hades, incroyable, non ?! Évidemment, cet aspect de l'histoire est abordé avec beaucoup de délicatesse et d'innocence. Que dire d'autre ? Ha si ! Les dernières pages du livre m'ont laissé pantois ! Puis les derniers mots... Argf ! Comment peut-on nous laisser comme ça ? Je veux la suite moi !
En résumé, Hades est meilleur que Halo. L'histoire est beaucoup plus prenante, et même l'atmosphère du livre est plus envoûtante. Les personnages deviennent plus épais et plus intéressants à suivre. Bethany et Xavier forment toujours un couple magnifique et plein de tendresse, qui m'a touché. En bref, une très bonne lecture qui donne envie de lire la suite parce que sincèrement, la fin est géniale !

http://wandering-world.skyrock.com/3033027538-Halo-Tome-2-Hades.html

par Jordan
L'Amour Interdit, Tome 3 : Heaven L'Amour Interdit, Tome 3 : Heaven
Alexandra Adornetto   
http://wandering-world.skyrock.com/3174680667-Halo-Tome-3-Heaven.html

Ok, c'est quoi cette histoire ? Le dernier tome de la trilogie HALO m'a juste laissé sur les fesses et m'a totalement pris au dépourvu... Mais pas dans le bon sens du terme, bien au contraire. Je crois que j'aurais dû lire HEAVEN directement après HADÈS, que j'avais adoré. En l'espace de deux ans, j'ai eu le temps de grandir, et je pense que cela a nui à mon attachement à la série. J'ai remarqué un tas de choses ULTRA dérangeantes qui ne m'avait absolument pas gêné jusque là. Le problème avec HEAVEN, c'est que j'ai eu l'impression de lire un remake de la bible. Alexandra Adornetto n'hésite pas à pousser à l'extrême ses valeurs religieuses dans ce roman : pas de sexe avant le mariage, dieu est partout et nous sauve toujours, il faut être croyant pour aller au Paradis et j'en passe et des meilleurs. Il n'y a vraiment pas grand chose qui m'a plu dans ce livre, si ce n'est de connaître enfin le dénouement de l'intrigue et les quelques rebondissements qui nous sont offerts. Les héros m'ont semblé plus inutiles et immatures que jamais, et la trop grande place de la religion dans le récit m'a tout simplement décontenancé.
Le problème avec HEAVEN, c'est que, suite à la fin du tome 2, l'auteure n'hésite pas à nous transmettre (ou essayer de nous transmettre, dans mon cas) des messages religieux de manière récurrente. Ayez la foi, priez dieu, croyez en lui car lui seul peut vous sauver, ne consommez pas votre relation avant d'être mariés, blablabla. Houla, on va s'arrêter tout de suite mademoiselle Adornetto. C'est quoi ce délire ? Depuis quand les livres YA sont aussi moralisateurs ? Soit je n'ai jamais remarqué ce trait dans les deux précédents tomes car j'étais plus jeune, soit l'auteure a décidé de mettre le paquet pour nous convertir. Désolé, mais ça ne fonctionne pas. J'ai vraiment eu l'impression que ce roman était là pour nous montrer à quel point l'existence de dieu et le fait d'avoir la foi étaient importants - voire nécessaires - pour vivre. Heu... ok. Je suis bien conscient qu'aux États-Unis les croyances de chacun occupent une place énorme dans la société, mais quand même ! Je ne m'attendais absolument pas à recevoir autant de valeurs en pleine tête. Surtout que je ne suis pas croyant, donc le contraste était assez bouleversant ! Je respecte bien évidemment les croyances de chacun, mais j'ai vraiment été surpris par cette omniprésence de religion.
Côté personnages, ce n'est pas beaucoup mieux. Moi qui adorais Beth, Xavier, Gabriel et Ivy dans les précédents romans, je les ai trouvé bien fades et immatures avec HEAVEN. Beth et Xavier sont plus niais et irritants que jamais. Leur relation ne m'a ni charmé ni envoûté. Bethany m'a semblé agaçante au possible. Elle est égoïste, naïve, et n'hésite pas à mettre tout le monde en danger. Ivy et Gabriel ont beau être conciliants avec elle, j'ai trouvé qu'ils n'agissaient pas assez pour faire changer les choses. C'est comme si tous les héros étaient passifs. Ils attendent. Ils sont mous et assommés. Cette impression m'a semblé étrange, vu que je ne l'avais jamais éprouvé jusqu'ici.
La seule chose qui a donné un tout petit peu d'importance au récit, c'étaient les rebondissements. Enfin, si on veut... Je m'explique : les coups de théâtre sont, en eux-mêmes, assez plaisants mais, dans l'histoire, ils apparaissent comme entrecoupés et saccadés. Rien ne se suit. Par exemple avec les Sept, je m'attendais à découvrir des personnages effrayants et ténébreux, qui auraient pu donner un second souffle à l'histoire. Oui... bah non. Ce n'est absolument pas le cas ! L'auteure nous offre bien certaines scènes avec les Sept, mais ça s'arrête là. Pas d'explications, pas de gros retournements de situation, rien n'a vraiment de sens. Le résumé laisse entendre qu'ils sont au cœur de l'intrigue et, pourtant, l'auteure passe complètement à côté. Elle les utilise de temps en temps, mais c'est tout. Ils disparaissent comme ça, en plus. Pouf, je n'en ai plus besoin donc j'arrête d'en parler. Au secours. Par contre, les surprises en elles-mêmes sont assez agréables à découvrir. Il y a certains passages plutôt prenants que je n'avais pas vu venir. Malheureusement, ces quelques (rares) moments sont bien trop entrecoupés pour qu'on leur attribue une quelconque importance. Les rebondissements se manifestent de temps en temps, comme si Alexandra Adornetto les avais mis ici et là car elle ne savait plus quoi faire. Dommage.
La conclusion du roman - et de la trilogie - m'a plu. C'est une belle fin, et elle me convient parfaitement. Malheureusement, il reste bien trop de questions sans réponses et d'épisodes que l'auteure a préféré sauter pour que j'en garde un excellent souvenir. Il y a même de gros trous qui ne seront jamais comblés, chose que je trouve juste ultra désagréable. Je ne comprends pas comment, en tant qu'auteur, on peut laisser ses lecteurs comme ça. Malgré tout, la fin regorge de révélations et permet à l'histoire de s'intensifier un peu. Le rythme s'accélère et les surprises s'entrechoquent à une vitesse bien plus agréable que durant toute notre lecture.
En résumé, HEAVEN est une lecture décevante et vraiment passable. Alexandra Adornetto nous livre ici un final qui possède de très nombreux aspects dérangeants et agaçants pour le lecteur. Entre la présence trop importante et trop marquée de la religion, les personnages antipathiques et immatures, ou les rebondissements bien trop saccadés, HEAVEN n'a pas grand chose à nous offrir pour nous divertir et nous plaire. Il n'y a que la conclusion du récit qui nous permet d'apprécier l'histoire, ainsi que certaines révélations qui nous sont faites. Je garderai donc un souvenir plutôt mitigé de la trilogie, car cet ultime opus m'a complètement pris au dépourvu et déplu, alors que j'avais adoré les précédents volets de la saga.

par Jordan
S.E.C.R.E.T., tome 1 S.E.C.R.E.T., tome 1
L. Marie Adeline   
Enfin un roman érotique qui sort de la mouvance BDSM .Mais S.E.C.R.E.T n’est ni l’un ni l’autre, plus simplement l’exploration des fantasmes plutôt modérés d’une femme de trente-cinq ans que la vie n’a pas gâtée. Il est plutôt réussi et le premier tome d’une trilogie, le chiffre magique actuellement !

par mantrisse
S.E.C.R.E.T., tome 2 : Secrets d'initiées S.E.C.R.E.T., tome 2 : Secrets d'initiées
L. Marie Adeline   
Dans ce second tome on retrouve une Cassie toujours aussi attirée par Will mais après les derniers rebondissements reste hors de portée malgré leur attirance mutuelle. Du coup c'est une Cassie impliquée dans S.E.C.R.E.T que nous retrouvons, en effet elle devient le mentor de Daphné jeune femme qui a décidé de reprendre sa vie en main. Le parcour de Daphné est différent de celui de Cassie mais tout aussi passionnant. Cassie tente d'oublier Will dans les bras de l'un de ses anciens fantasmes Jess, mais au final Will reste le centre de ses sentiments. D'ailleurs après un dernier rebondissement dans l'histoire entre ce dernier et Tracina elle pense pouvoir enfin vivre sa relation librement avec Will et pense même a quitter S.E.C.R.E.T mais tout est ruiné quand lors d'un Gala pour la societé Pierre Castille ex membres met Will dans la confidence et confronté a ces révélations décide de mettre un terme à sa relation avec Cassie. Si le premier tome est plus accés sur le sexe, le second est plus profond et dans un sens ils sont complémentaire, un bon moment de lecture.
S.E.C.R.E.T., tome 3 : Secret assumé S.E.C.R.E.T., tome 3 : Secret assumé
L. Marie Adeline   
Belle fin même si ça arrive trop rapidement.
Je le garde en liste diamant car l'histoire est tout de même pas mal dans son ensemble.
L'attente entre le tome précédent et celui-ci a été très très longue, c'est le point négatif du livre. En attendant, j'ai aimé l'histoire et je la recommande sans problème.
Red Room, Tome 2 : Tu dépasseras tes limites Red Room, Tome 2 : Tu dépasseras tes limites
Lynda Aicher   
http://www.voluptueusementvotre.fr/2016/07/16/red-room-tome-2-depasseras-limites-lynda-aicher/

J’ai découvert la saga Red Room bien avant l’ouverture du blog et je dois dire que relire ce tome deux m’a enchantée. Ce coup de cœur que j’avais eu pour Kendra et Deklanse confirme avec cette relecture.

L’histoire de Kendra est avant tout très touchante. Cette jeune femme qui a vécu la maltraitance est totalement brisée. Elle se sent faible, ridicule et pense avoir de gros problèmes à cause de son masochisme. Elle se révèle pourtant être une femme forte souhaitant plus que tout s’en sortir sans l’aide de personne et refusant désormais de laisser ses sentiments pour un homme dicter sa conduite.

Deklan va être subjugué par ce petit bout de femme. Dès les premiers instants ont ressent toute la force de son désir pour elle mais également ce sentiment profond de protection qui l’obsède. Tout naturellement cet homme fort, sensible, délicat va s’imposer comme le roc qu’elle cherchait. Progressivement et grâce à la patience de Deklan, Kendra va prendre conscience de la différence entre la domination librement consentie et la séquestration brutale.

Je ne suis pas une fan inconditionnelle de l’univers BDSM cependant ce livre n’est pas vulgaire, il est même tout le contraire. J’ai trouvé les scènes entre eux sensuelles, voluptueuses, érotiques mais, jamais je ne me suis sentie choquée ou révulsée par leurs ébats. Les seuls maîtres mots qu’il en ressort sont : excitation et plaisir.

La connexion entre Kendra et Deklan va se renforcer et s’intensifier au gré des révélations et des épreuves. La compréhension et la compassion de Deklan vont jouer un rôle essentiel dans la direction qu’ils vont prendre.

C’est un couple très attachant que l’on accompagne à travers cette histoire sincère, profonde, faisant ressortir le meilleur des personnes et surtout l’espoir et l’acceptation de soi.

J’ai beaucoup aimé l’écriture de Lynda Aicher qui sait où elle veut nous emmener et comment y parvenir. Après avoir refermé ce tome pour la seconde fois, je ne peux que réitérer mon coup de coeur.
Red Room, tome 4 : Tu apprivoiseras l'inconnu Red Room, tome 4 : Tu apprivoiseras l'inconnu
Lynda Aicher   
Un avis complet sur :
http://lestentatrices.net/2015/07/17/redroom-tome-3-tu-apprivoiseras-linconnu-lynda-aicher/

De tous les livres de la récente Collection Sexy des Éditions Harlequin, RED ROOM est ma préférée. Chaque histoire retrace la profondeur d’une relation entre l’un des propriétaires d’un club privé BDSM et d’une soumise.

J’ai beaucoup aimé les héros… Leur manière de se taquiner et la place laissée à la tendresse dans leur relation… Et, bien sûr (vous commencez certainement à connaître mes goûts, maintenant), leur façon de s’allumer et de s’enflammer !

J’ai adoré la manière de Marcus de laisser le pouvoir à Quinn, en l’obligeant à dire ce qu’elle aime et ce qu’elle veut… Il a su apprivoiser un « petit chat » sauvage, en l’amenant a lui faire confiance. Un dominant, sur de lui, déterminé à obtenir ce qu’il veut… tout en protégeant celle qu’il aime et en s’assurant de son bonheur.

Quinn a une fragilité attachante. Elle est entourée de personnes qui veulent la diriger et se servir d’elle… Mais, elle n’est pourtant pas devenue aigrie envers la nature humaine.

Je ne sais pas combien de tome comportera cette série mais si les prochains volumes sont comme les trois qui viennent de sortir, je continuerai à la suivre sans hésiter !
Red Room, Tome 5 : Tu assumeras tes désirs Red Room, Tome 5 : Tu assumeras tes désirs
Lynda Aicher   
C'est à l'aveugle que j'ai découvert la plume de Lynda Aicher ainsi que l'univers qui entoure la série Red Room. Je connaissais de nom, parce que les couvertures simples et élégantes m'ont marqués. De plus, ne pas avoir lu les tomes précédents n'est pas un problème.

Rock, ancien militaire fait appel à Carter un escort afin de passer une agréable soirée. Une soirée qui tourne au drame quand l'ex-militaire fini par prendre la poudre d'escampette. On sent très vite une tension dans l'histoire, une envie, un désir. Mais cette tension fait face à un mur très imposant. Un mur monté par Rock. Parce qu'être gay dans l'armée ce n'est pas une bonne chose. Et la loi sous silence s'applique encore et toujours. Pourtant, il ne peut s'empêcher de rêver de Carter. Carter, qui est un personnage qui mérite autant de câlins qu'une bonne paire de claques sur certaines scènes. Lynda Aicher offre une relation maladroite, où la communication du côté de notre bel ancien militaire est difficile. C'est tendre et adorable. Rock est comme un nounours en guimauve. Dur à l'extérieur, mais tendre à l'intérieur. Une jolie sucrerie avec laquelle il faut prendre son temps. Leur relation n'est pas précipitée et le blocage de Rock sur sa sexualité est réellement présente. Ce que je veux dire, c'est qu'elle n'est pas rapidement chassée comme dans un conte de fées. Elle est là et il faut le temps. Mais une fois accepté... Hooah !

En bref, une jolie découverte tant pour la plume de l'auteur que j'ai trouvé douce et délicate, que pour l'histoire intéressante et bien fournie, mais également pour l'attachement et le respect profond que j'ai envers Rock et Carter.

par Linkward