Livres
477 750
Membres
458 721

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Étoile de brume



Description ajoutée par Velandra 2017-08-12T13:30:19+02:00

Résumé

« C’est comme si on m’avait fait un don. Un don qui m’a été arraché, me laissant bancale dans un monde qui ne veut pas de moi. »

Elle s’appelle Brume, un prénom étrange que sa grand-mère lui a donné. Brume… comme la couleur de ses yeux et de toutes ces pensées dans lesquelles elle se perd.

Elle s’appelle Brume, cette jeune femme particulière, cette jeune femme malade. Elle avance sur le campus de Berkeley en rêvant d’être comme tout le monde. Il lui arrive parfois de le croire durant quelques heures. Jusqu’à ce que l’alarme de son téléphone se déclenche, lui rappelant son traitement à prendre.

Elle s’appelle Brume… Indécise et insoumise Brume… Elle partage son temps entre ses cours de philosophie, ses toiles inachevées, sa grand-mère et son cousin Finn, gardiens de ses secrets, et ses amis qui la comprennent sans vraiment la connaître.

Un jour, elle rencontre Jensen et avec lui l’espoir d’un bonheur qu’elle a longtemps cru lui être interdit. De ses faiblesses, il construira ses forces. De ses peurs, il tissera ses certitudes. De ses errances, il créera son refuge. De ses cris, il inventera ses silences.

Avec lui, elle n’aura plus jamais ni à se taire ni à se cacher.

« Après les chemins de l’ombre, j’ai connu la lumière… »

Source : page Facebook de l'éditeur MxM Bookmark (Collection Infinity)

Afficher en entier

Classement en biblio - 76 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par PlumKreole 2017-10-16T19:28:52+02:00

« Je sais ce qu’on ressent quand on provoque autant de colère et de dégoût, alors qu’on ne cherche qu’une place dans ce monde. Une place où exister. Une place pour nous. Je sais à quel point ça peut faire mal. Et cette plaie-là, il n’y aura jamais assez de points pour la recoudre. C’est impossible. Il faut vivre avec ça. »

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Diamant

http://www.lmedml.fr/2017/11/08/etoile-de-brume-lily-r-davis/

Lire ce roman fut intense, très intense. Cette histoire aborde un thème qui me touche de très près. J’ai été confronté à la bipolarité, j’ai ressenti des émotions parfois indéchiffrables pour comprendre mon père qui était bipolaire. Ce roman, il fallait que je le lise, j’ai été de suite attirée par l’originalité du thème traité par l’auteure. C’était un pari très osé de mettre en scène une héroïne bipolaire, et je peux vous dire que ce roman offre au lecteur une palette incroyable d’émotions. Je pense que vous devez vraiment mettre de côté vos a priori sur la bipolarité, souvent très mal perçue par ceux qui ne connaissent en rien les tenants et les aboutissants de cette maladie.

Le résumé m’a tout de suite convaincue que cette histoire allait être abordée avec beaucoup de tact, de sensibilité et d’intensité. Mais j’étais très loin de m’imaginer être totalement emportée dans le tourbillon de la vie de Brume… J’avais envie de la suivre au quotidien, aux prises avec ses démons intérieurs, en proie à un espoir qui pourrait naître de sa rencontre avec Jensen.

Brume, notre héroïne, est une jeune femme exceptionnelle, elle est intelligente, passionnée, un peu fantasque et tout simplement particulière aux yeux des autres, aux yeux de ceux qui ne savent pas qu’elle est malade. Elle pourrait passer pour une originale tant que les médicaments musellent ses phases maniaques et ses phases de profondes dépressions. Brume a besoin de normalité dans sa vie, mais que peut-on qualifier de normal ? Elle va à l’université, elle étudie la philosophie, elle a l’âme d’une artiste qui se perd dans ses peintures, abreuvant ses toiles de tout ce qui la stimule. Et depuis sa rentrée à l’université et sa rencontre avec Jensen, c’est lui qui occupe toutes ses pensées, c’est, malgré tout ce qu’il lui apporte, lui aussi qui fait renaître ses vieux démons, tapis dans l’ombre, n’attendant qu’une incertitude, qu’une crainte ou un choc trop intense pour la faire retomber dans l’excès. Jensen va lui apporter de l’espoir mais aussi faire resurgir certaines peurs, alimenter son instabilité… Mais c’est sans compter sur la force tranquille de Jensen qui sera là au moindre faux pas, à la moindre part d’ombre de Brume.

Ce roman n’est pas une simple romance, ce livre transmet un message de tolérance et d’acceptation. La bipolarité est une maladie méconnue, je sais ce que les gens en pensent, comment ils jugent les personnes atteintes de cette maladie, sans savoir réellement de quoi il est question. Je me suis tout de suite attachée à Brume, et ce, grâce au style singulier de l’auteure. On est comme transporté dans le subconscient de cette héroïne, je vous en convient qu’à certains moments c’est très perturbant car on se retrouve dans sa tête, on vit avec elle son quotidien, ses angoisses, ses peurs et ses espoirs. J’ai été très touchée par son histoire, et sa relation avec Jensen. Cette romance qui flirte avec une réalité saisissante est un véritable coup de cœur pour moi. J’ai été percutée de plein fouet pour ce récit, évident comme un écho à ma propre relation avec cette maladie, j’ai été infiniment compréhensive envers Brume, adoptant un peu l’attitude de Jensen envers elle, j’ai adoré le cheminement de l’histoire, malgré l’aspect déchirant et dramatique de certains rebondissements qui éclairent le lecteur sur ce que cette maladie implique dans la vie du malade.

On début le roman avec une explication très claire de la part de l’auteure, elle nous averti sur le sujet qu’elle traite dans son roman. Elle sensibilise le lecteur dès les premières lignes, et pour tout vous dire, j’ai été suspendue à ses mots du début à la fin, j’ai souffert avec nos personnages, mais j’ai aussi aimé et ressenti énormément d’émotions diverses et variées. J’ai eu de nombreuses pensées pour mon père durant ma lecture, comprenant la vie de Brume, j’avais envie d’être là pour elle, de l’encourager dans ses rêves, en gardant toujours à l’esprit que cette maladie est sournois et qu’elle est difficile à vivre. Les personnages de ce roman nous emmènent dans un récit très complexe. Nos héros centraux sont très importants et apportent leur lot de peines et de joies. Je me suis beaucoup attachée à Finn, le cousin de Brume. Je l’ai trouvé tellement vrai, généreux et aimant. Sa relation avec Brume est très particulière, presque fusionnelle, il est son équilibre, celui à qui elle peut tout dire sans avoir peur d’être jugée. Bien sûr, je me suis aussi attachée à la grand-mère de Brume, j’aurais donné n’importe quoi pour avoir une grand-mère comme elle, tel un phare dans l’obscurité, car c’est ce qu’elle est pour Brume. C’est aussi chez elle que notre héroïne se réfugie quand c’est trop dur d’exister auprès de personnes qui ne sont pas au courant de sa maladie. J’ai aimé chacun des personnages, différemment, car ils apportent tous leur pierre à l’ouvrage. J’ai compris leur réaction, leur personnalité mais j’ai parfois ressenti de l’amertume et de la colère envers certains d’entre eux, tout en comprenant leur façon d’agir et de réagir, car le contexte est particulier, délicat et qu’il faut avoir les épaules solides pour apporter son aide à son prochain, surtout quand la dite personne ne souhaite pas être aider.

L’auteure met en lumière une maladie méconnue dans un scénario exceptionnel. A mes yeux, tout y est ! Elle a fait le tour de beaucoup de situation qui vont survenir dans la vie de Brume, nous mettant face à nos émotions. L’aspect psychologique est très intense, vous vous en doutez vu le thème, l’approche de l’auteure est hypnotique, on se fond dans les méandres de l’esprit de Brume, se déconnectant parfois totalement de la réalité, cherchant du réconfort dans un monde rempli de vide, dans un monde où elle ne serait Brume, la fille bizarre qui vit un peu trop vite, un peu trop intensément. La dynamique de la romance est unique, elle prend en compte énormément de paramètres, elle se développe avec douceur, sensibilité et compréhension. J’ai de suite adoré le personnage de Jensen, même si je vous avoue que j’ai douté de ses intentions vis à vis de Brume. Mais l’auteure nous propose un récit très complet, au fil des pages, au cœur de la tourmente, on apprend beaucoup sur nos protagonistes, sur leur histoire, leur passé et leur façon d’appréhender l’avenir. Elle nous transmet d’autres messages à travers le quotidien des personnages secondaires, toujours en corrélation avec la vie de Brume, car tout les gens qui gravitent autour d’elle se retrouvent inévitablement au cœur de ses démons.

Ce roman, j’appréhendais tout de même de le lire, de mon point de vue, il a forcément eu un goût différent par rapport à un lecteur lambda qui n’a jamais été confronté à la bipolarité dans son entourage. J’ai mon point de vue « extérieur », car j’ai été celle qui vit au quotidien avec une personne ayant cette maladie, je me suis sentie vraiment concernée par la vie de Brume, étant parfois très mal émotionnellement, ce roman m’a rappelé certaines choses de mon passé, et vous savez quoi, je n’ai jamais gardé de mauvais souvenir de mon père, j’ai toujours fait en sorte de me remémorer les bons moments, car après tout, ils étaient nombreux aussi.

La plume de l’auteure est singulière, unique en son genre avec un côté poétique et un peu lyrique. Vivre cette aventure avec Brume c’est poser un regard bienveillant sur quelque chose que l’on est pas à même de comprendre. J’ai aimé le style de l’auteure, sa façon d’emporter le lecteur, sa façon de fondre la réalité avec la fiction. Sa façon d’aborder ce thème si mal perçu. Les détails sont saisissants car ils se fondent dans l’histoire, on ne ressent pas de lourdeur dans l’histoire, on ne tourne jamais en rond, on progresse dans un récit dont il est impossible de deviner l’issue finale. Le roman est scindé en plusieurs parties, comme des étapes dans la vie de Brume. On la suit dans ses phases de manie et de dépression, c’est vraiment percutant. J’ai pleuré à plusieurs reprises, j’ai été assaillie par beaucoup d’émotions jusqu’à parfois ressentir une sensation d’étouffement, comme-ci j’arrivais à ressentir la détresse de Brume. Lily R. Davis ne surjoue pas, jamais, elle nous plonge dans un univers fantasque, très bien exploité pour que le lecteur se sente en osmose avec l’histoire. Comme je l’ai dit, le style est particulier, mais je n’ai eu aucun mal à m’y faire, au contraire, j’ai aimé cette différence, cette écriture à fleur de peau, intense et ô combien représentative de la particularité de Brume. Cette héroïne passionnante, attachante et pleine de fêlures.

L’auteure ne nous vend pas du vent. Elle nous plonge dans une histoire sensationnelle, vous allez très certainement être perdus au milieu des émotions qui se dégagent de cette histoire, car il n’est pas aisé de se positionner face à ce que nos personnages vont vivre. Pour moi, ce roman est un vrai chef-d’oeuvre. Vous allez être secoués, sachez-le, ce récit n’est pas enjolivé, j’ai été frappé par le côté « vrai » et « poignant » de cette romance, les sentiments amoureux viennent sublimer l’ensemble avec beaucoup de douceur qui contrebalance très bien avec le tempérament incontrôlable de notre héroïne et l’aspect dramatique du récit.

J’espère sincèrement que vous aurez envie de découvrir ce roman, pour son unicité et son originalité, pour le message qu’il transmet, pour le thème peut usité que l’auteure a abordé ! J’espère que vous aurez envie de découvrir la vie de Brume, cette jeune femme unique et particulière qui se débat avec ses émotions, sa vie et ses rêves. J’espère aussi que vous aborderez ce roman avec toute la considération qu’il mérite, car je vous assure que vous en ressortirez grandit, ce roman nous « montre » certaines facettes de la bipolarité, j’ai trouvé que l’auteure est restée juste du début à la fin, en restant crédible et cohérente, tout en nous faisant rêver avec son héroïne et son héros hors du commun.

En bref, vous l’aurez compris, ce roman a eu un impact particulier sur moi. Le coup de cœur s’est fait sentir très rapidement, à mesure que j’ai fais connaissance avec Brume, Jensen et tous les autres personnages. La plume de l’auteure est poétique, unique et libre de droit, ce roman sera perçu différemment d’un lecteur à l’autre, Lily R. Davis nous propose une romance percutante, menée tambour battant, mise en scène avec beaucoup de tact, le récit est parfois violant et perturbant, mais toujours avec cette pointe d’espoir et de petits bonheurs à venir. Ce roman restera pour moi particulier, un petit chef-d’oeuvre à découvrir sans aucune idées préconçue sur un thème encore très controversé. La littérature nous prouve que les mots sont de véritables armes mais qu’ils peuvent aussi être source d’un grand bonheur et d’émotions d’une rare intensité. Pour moi, un roman inoubliable et incontournable.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Ophelya 2019-07-09T17:42:40+02:00
Diamant

Il y a des moments hors du temps, qui ne laissent qu'un souffle ténu sur les lèvres, une émotion façonnée de mille couleurs coincée dans la gorge et une tempête dans le cœur.

Étoile de Brume m'aura laissé figée entre ses pages magnifiques, sublimées par cette plume qui nous offre des éclats de beauté à chacun de ses mots. Comment expliquer la claque que j'ai pris à lire cette histoire ? Impossible. Il faut en découvrir chaque saveur pour le comprendre. Car c'est l'histoire de Brume, une fille bipolaire, une fille qui, au plus fort de l'ouragan, peut se sentir pousser des ailes pour s'envoler et l'instant d'après descendre au plus profond de l'enfer. Une fille qui a besoin de peindre comme d'autres respirent et qui vit chaque seconde en brillant différemment et avec toujours plus d'éclat.

C'est l'histoire d'un amour plus fort que la maladie car il sait danser avec elle sans jamais la renier. C'est une histoire oscillant entre le blanc, le noir et les couleurs. Elle m'a coupé le souffle, m'a arraché des larmes quand il n'y avait plus rien d'autre à faire que de succomber à ces mots tellement puissants, si justes qu'ils compliment le coeur.

Alors peut-être que j'en fais trop avec ce roman, peut-être que j'ai ressenti les choses bien trop fort. Peu importe. Il fait partie de ces instants où l'on ferme les yeux bien après avoir refermé ses pages, pour s'accrocher encore un peu aux émotions qu'il nous aura donné. Comme une étoile gravé dans le coeur.

"Ma jolie Brume, sois cette étoile. Peu importe ce que disent les autres, ce qu'ils voient en toi ou ce que tu crois devoir sacrifier. Sois cette étoile sans jamais avoir peur de son éclat ou de son ombre."

"Je t'aime comme la nuit, soupira-t-elle contre mes lèvres. Oui...Je t'aime comme la nuit quand elle est pleine d'étoiles et qu'on y voit comme en plein jour."

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Ellea 2019-06-22T18:18:27+02:00
Diamant

*Avis Complet sur mon blog :* https://elleaclouds.home.blog/2019/06/22/mon-avis-etoile-de-brume-de-lily-r-davis/

°~°~°~°~°~°

J’ai tellement de mots qui me viennent à l’esprit, et pourtant, j’ai l’impression de ne pas pouvoir trouver un qui réussirait à vraiment décrire ‘Étoile de Brume’. À ne pas savoir comment décrire combien ce livre est puissant, intense. Je ne sais pas si je le relierai. Pas parce que je ne l’ai pas aimé. Mais pour le contraire. Ça peut sembler idiot dit ainsi, mais j’ai l’impression que je ne pourrais jamais retrouver exactement ce que j’ai pu ressentir lors de ma lecture. Quand je lisais sans savoir ce qui allait arriver. Parfois méfiante, parfois pleine d’espoir. Il surprend. Parfois en bien, parfois en mal. Ce livre, on le ressent. On le vit. C’est un chef-d’oeuvre que Lily R. Davis (Lily Haime) a écrit !

À propos d’une maladie trop peu connue, mais aussi d’amitié, de famille et d’amour, ce livre est intense. Il nous fait vivre à travers Brume, à travers ce qu’elle vit, aussi bien extérieurement qu’intérieurement. Il m’a complètement bouleversée, il m’a émue, m’a attristée, m’a troublée, m’a surpris. Il est absolu. Intense. Il est.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Iness45 2019-06-19T09:36:11+02:00
Diamant

Magnifique un cocktail d'émotions un livre bien écrit impossible de s'arrêter une fois commencer! Bouleversant on traverse ttes les émotions à lire de toute urgence!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par StaceyV 2019-05-11T03:30:51+02:00
Diamant

MAGNIFIQUE

INCROYABLE

INOUBLIABLE

SAISISSANT

VIVANT

!!!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ninegar 2019-03-29T10:56:56+01:00
Diamant

Ce livre m'a bouleversé, terrifié, anéanti, et j'ai juste adoré.

j'ai aimé Brume et Jensen au point que leur histoire m'a fait prendre conscience, que même à travers la maladie et l'incertitude,l'amour est source de toute guérison, aussi bien du corps que de l'âme.

Cette histoire est juste :

Magnifique, Intense, Dérangeante, Transcendante de beauté, quand les sentiments amoureux sans mêle tout est possible.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par bscmm 2018-12-11T00:11:47+01:00
Diamant

Une lecture qui me fût follement intensive, puissante, fiévreuse, frénétique, et finalement si peu qualifiable .

Absolument tout me marque dans cette histoire, des personnages, à leurs actions, en passant par leurs réactions, ainsi que les détails si beaux si puissants, la force de cet écrit si explosif, exaltant, arrachant, troublant mettant en doute la raison et sa manière de mettre en marche notre monde sur quelque chose de finalement impossible à quantifier.

Une barrière si floue, si éthérée.

Ce livre me touchant de très près, il m'a arraché et subjugué par sa véracité.

En commençant par mettre bien en avant le terme de psychose maniaco-dépressive et non bipolaire, le terme bipolaire ne reflète que si peu toute cette explosion, ses multiples rythmes éreintants, que ce soit pour la personne maniaco-dépressive ou pour son entourage.

Psychose maniaco-dépressif mets tellement plus en évidence les sommets vertigineux atteints, qui donne ce tourbillon ardant incessant d'énergie et de toute-puissance, pour céder à la plus vive et déchirante des chutes.

Brume incarne majestueusement cette lutte inachevable, avec sa nonchalance qu'elle n'a de cesse de vouloir contrôler pour ne pas céder aux pulsions qui lui soufflent à tout moment qu'une partie d'elle se terre, murée par la volonté de ceux qu'ils l'entourent.

Elle montre cette souffrance, ce doute qui taraude son esprit, ceux de ses proches, en ne sachant pas ou la limite d'un esprit malade se trouve par rapport à ce qu'on pourrait attendre d'un esprit dit rationnel.

On se demande ou s'arrête les sentiments, les émotions, les sensations dites normales et quand viennent s'entremêler, grignoter petit à petit cette intensité d'une extrême profondeur euphorique, exaltante, désinvolte, absoute de toutes limites, mélancolique si désillusoire.

Les personnages donnent tout à ce récit.

Il lui donne son essence, sa profondeur, ses sommets, sa passion, ses fulgurances, ses déchirances, ses déchéances, ses peurs, son trouble.

Je ne saurais décrire ce qu'ils éveillent en moi, ce qui est certain c'est qu'ils ne sont pas resté sur le papier, prisonniers des pages mais me sont devenue bien plus réels qu'illusoires.

Comme seule des personnages bouleversants, arrachant peuvent vous marquer.

Leurs relations sont aussi belles que dures, seulement en constatant que ce qui est négatif impacte cinq fois plus je conclue qu'elles sont infiniment éclatantes.

Je marquerais particulièrement le lien de Jensen et Brume.

Absolu, certain, dépendant, si aveugle qu'il illumine tout, tout en étant si lucide.

J'ai trouvé que ce moment où Jensen dit à Brume qu'il la suivra toujours, que ce soit dans ses isolements que dans ses incompréhensions avec parallèlement l'accroche de l'image de Brume se laissant guider dans leurs courses en parfait apaisement et confiance en Jensen résume très justement leurs relations.

En sentant l'importance et l'impact que ce livre allait avoir sur moi, j'ai vraiment voulu prendre mon temps pour me le rendre encore plus particulier qu'il ne l'était déjà.

Plus je poursuivais mon ascension plus j'avais le désir de faire se poursuivre l'histoire encore et encore, la repoussée toujours plus loin mais j'avais parfois tellement l'impression de suffoquer sous cette histoire écrasante, éreintante, vertigineuse que je voulais avancer encore et encore pour en finir au plus vite avec cette lecture étouffante, révélatrice.

J'avais une pression avant chaque retour dans ce livre qui m'empruntait une partie de moi hors de ses pages, et pourtant je replongeais entièrement dedans, aspirée et accrochée.

Je n'ai jamais autant réagi à une lecture, jamais aussi physiquement, avec ses pulsations harassantes, ardentes, paralysantes et douloureuses. Avec ce besoin de prendre absolument le temps de le lire, de l’absorber, le ressentir mais cela en devenait tellement intense, frénétique, que j'avais la nécessité de le finir au plus vite.

On ne peut que se demander tout du long où est la mesure d'une vie, d'une pensée, d'une réflexion, il n'y en a aucune car ça ne peut être.

C'est pages m'ont été et me sont encore tellement obsédante, en me laissant si vides, perdue tout en étant si expansive que la suite va me paraître plus fade tant ce livre a fait ressortir de folles pulsations.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LittlexHeart 2018-11-17T18:08:38+01:00
Or

Ce roman me faisait peur, je savais ce que j'allais y lire et qu'elle maladie y était traité. Une maladie que je connais de trop près et j'avais peur, peur qu'on soit loin de la réalité et pourtant Lily a sus coller a une certaine réalité même si au final il m'a manquer cette dureté et cette souffrance propre a la psychose maniaco-dépressif. C'est l'un des roman de Lily que j'aime le moins, peut être justement parce que je n'ai pas sus me dire assez que c'était une histoire romancé. Je ne saurais le dire, cependant ça reste du grand Haime sans nulle doute.

Ce que j'aime de ce roman c'est qu'elle met les points sur les "i" elle illustre cette difficulté d'être les proches de maladie psy, de cette maladie qui a ses facettes et ses vices. Elle a sus a travers Brume, rappeler que maladie psychiatrique ne rimait pas avec danger pour autrui. Elle a sus montrer a travers ses lignes la difficulté des antipsychotique ces médicaments qui étouffe une partie de son sujet.

Oui quoi qu'il en soit ça reste sans nulle doute du grand Haime.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par alexiabutler 2018-05-12T19:45:30+02:00
Or

Je n'ai pas aimé ce roman pour son histoire d'amour. Même si, oui, elle est saisissante, magnifique, à couper le souffle... Mais les 100 premières pages, celles qui relatent la rencontre des héros et le début de leur histoire, m'ont quasiment laissée de marbre. Je ne voyais pas ce que la maladie de Brume venait faire là, pire, je me disais même que l'auteur s'était trompée de pathologie et que son héroïne était hyperactive. Et puis il y a eu la chute... et là, je suis tombée amoureuse. De la justesse des mots utilisés, de la poésie qui s'en dégage, du combat mené par Brume et Jensen, de toutes les nuances de la personnalité de l'héroïne, qui la rendent si réelle et si imparfaite. Comme le dit l'auteur au début du livre, "bipolaire" est un mot trop souvent utilisé, et on ne se rend plus vraiment compte de tout ce que ça implique. Ce roman nous l'explique.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Opalinne 2018-05-07T12:46:54+02:00
Or

Comme toujours avec Lily, c'est fort en émotion.

Dans ce roman, elle relate avec justesse la complexité de la bipolarité.

Une histoire difficile, intense qui nous met le cœur à l'envers, qui nous retourne le cerveau et nous fait tomber amoureux des personnages.

De la grande Lily quoi ! ...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Jiro-Reru 2018-04-14T15:31:04+02:00
Bronze

Commençons par le négatif : en ce qui me concerne (et c'est donc totalement subjectif) ce roman est un peu "trop". Un peu trop intense, un peu trop de "angst".

Maintenant, objectivement, c'est remarquablement bien écrit, le style est toujours aussi magnifique et véhicule parfaitement les émotions des personnages. C'est évident que l'auteur a fait d'immenses recherches pour rendre crédible son personnage.

J'ai adoré les persos secondaires, probablement même plus que le couple central. Et j'ai vraiment aimé les émotions qui passent à travers la peinture de Brume.

Un très beau roman.

Afficher en entier

Date de sortie

Étoile de brume

  • France : 2017-10-11 (Français)

Activité récente

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Les chiffres

Lecteurs 76
Commentaires 23
Extraits 25
Evaluations 41
Note globale 8.32 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode