Livres
475 845
Membres
454 069

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Commentaire ajouté par al61 2019-10-07T17:12:09+02:00
Diamant

Ce roman est dédié à tout les soldats de toutes les guerres qui firent don d'eux même à la mère patrie.L'auteur vante les mérites d'une société qui s'appuie sur les qualitees de l'armée des années soixante à former et forger des hommes au service de l'idéal de leur société. Mais il le fait avec tant de bonheur que l'on fini par y croire.Au de la de l'idéologie très bon roman.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par FeyGirl 2019-03-28T13:21:00+01:00
Pas apprécié

Voici un livre que je n’ai pas apprécié !

L’auteur y développe une vision fantasmée de l'armée très extrême, qui en devient dystopique. Dans un futur où seuls les anciens militaires sont citoyens (sans autre vrai avantage que le droit de vote), il nous narre la formation d'un jeune homme qui n'éprouve aucun sentiment quand il apprend la mort de camarades à l'entraînement (ce qui arrive souvent) ou au combat (une phrase, et on passe au point suivant). Le sacrifice est glorifié, mais ne marque pas le lecteur car les militaires décrits ont peu de personnalité. Dans ce livre, on se fiche que des hommes meurent, ce qui est un comble.

Robert Heinlein, qui n’a pas pu poursuivre sa carrière dans l’armée, se sert de ce roman pour écrire à une ode à l’infanterie, selon lui supérieure à tout autre corps d’armée et au reste de la société. Les soldats de son univers y meurent souvent, mais on a le sentiment que pour l’auteur ce n’est qu’une conséquence inévitable de sa vision de l’entrainement militaire et de la tactique de combat, sur laquelle il ne s’attarde pas. Quant à la société dans son ensemble, il prétend que dans une civilisation idéale la délinquance disparaîtrait grâce à des sanctions fortes allant jusqu’à la peine de mort, oubliant que l’Histoire a prouvé que l’ordre n’est pas qu'une conséquence de la sévérité des peines.

Il fait preuve de peu de psychologie, et son univers idéal est … inhumain.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Vance 2018-08-22T09:29:21+02:00
Diamant

Alors oui, Heinlein est un ancien militaire, frustré par une grave maladie qui lui a fait renoncer à la brillante carrière qu'il avait entamée. Oui, la citation finale est :

"A la gloire éternelle de l'Infanterie."

Oui, la seule note historique met en exergue l'acte d'héroïsme du soldat de 2e classe Rodger Young pendant la Seconde Guerre Mondiale (blessé 3 fois, il a pu à lui seul détruire un nid de mitrailleuses et permettre à son unité de s'en sortir). Oui, le roman est dédié à un certain A. G. Smith ainsi qu'à

tous les adjudants de tous les temps.

Et oui, l'histoire met en lumière la façon dont un jeune ado désoeuvré trouvera dans l'armée le cadre et les valeurs qui feront de lui un homme.

Doit-on pour autant s'arrêter à ce genre de discours fascisant ? Ce serait une erreur. Car quoi qu'on en dise, Heinlein est un sacré écrivain. Autant pour les passages où les personnes doutent, se sermonnent, prennent des résolutions, que pour les moments de bravoure où il décrit les combats, âpres, inhumains, où le fantassin malgré son équipement incroyable (armure auto-réparatrice, unité de propulsion - ou jet-packs - permettant de faire des bonds de plusieurs dizaines de mètres, réseau de communication inter-unités) n'est qu'un pion presque impuissant, mais un pion nécessaire. Face à l'adversité, à l'enfer qui se déchaîne à la surface des planètes où s'effectuent les raids, oui, les jeunes hommes pour survivre doivent faire appel à toutes leurs ressources, et ne font confiance qu'à la voix féminine qui leur signalera le retour au bercail (car dans ce monde, les femmes, plus vives, plus douées, plus rationnelles que les mâles, sont pilotes).

Starship Troopers est un roman jouissif d'une très rare qualité d'écriture. Avec En Terre étrangère et son Histoire du Futur, Heinlein a prouvé qu'il était capable d'écrire autre chose, avec un talent sans cesse renouvelé.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Acharat 2017-07-26T09:12:02+02:00
Or

Formidable !

Un roman passionnant.

Une écriture fluide qui capte le lecteur.

Afficher en entier
Diamant

Bien mieux que le film tiré du roman, l'histoire est une critique politique d'un totalitarisme futur à craindre!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LireauxWC 2016-03-19T18:34:57+01:00

Ce que j’ai aimé : Le bouquin est parfaitement écrit, il se lit très vite.

Ce que je n’ai pas aimé : L’auteur se sert de ce livre pour exprimer sa vision militariste et politique et n’a pas, à mon sens, su noyer cela dans une histoire lisible. On aurait pu lire un discours politique, ça aurait quasiment été pareil. Les chapitres s’enchaînent thématique par thématique : l’éducation, l’anticommunisme, la citoyenneté, … et une fois le livre refermé on se dit que son objectif est rempli mais qu’il aurait mieux fait d’en faire un cycle de dix bouquins avec une vraie histoire tout en disséminant sa vision du monde un peu comme dans le cycle Honor Harrington. En plus, Johnnie Rico semble être sans âme, certes, il kiffe une meuf mais on ne la voit jamais, j’aurais par exemple bien aimé savoir si ça lui faisait des papillons dans le ventre de penser à elle.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cellophane 2015-08-31T15:21:36+02:00
Pas apprécié

Je serai à l'heure actuelle le seul à ne pas avoir apprécié ce livre sur 68 lecteurs.

On lui reproche dans le milieu de la SF son anti-communisme. Ce n'est pas primaire pour autant : c'est une réflexion, un avis et on peut juger si l'on est d'accord ou non.

Pour le reste, l'histoire tient sur un confetti : il y a la guerre et on se bat, basta.

Les plus de 300 pages du livre son un playdoyer pour les soldats. Il faut des soldats, les soldats, c'est bien, les soldats, c'est utile, c'est protecteur, valeureux, fort, blablabla.

Il n'y a là aucun avis ou réflexion : c'est ce qui nous est imposé tout au long du livre avec Johnnie, jeune homme qui va gravir les échelons, se battre et comprendre petit à petit la beauté d'être fantassin, la nécessité de la rudesse dans l'enseignement, le blablabla...

Je n'ai même pas fini le livre tant je n'ai plus supporté, au fil des pages, cette propagande.

La palme à l'explication - fort logique et bien détaillée - de deux pages arguant qu'il faudrait plus de châtiment corporel sur les jeunes afin d'éviter qu'ils ne deviennent par la suite délinquant.

Il semble que ce soit le seul opus de l'auteur dans ce sens (j'en avais lu un autre de lui, excellent) et si on peut en éviter un, c'est bien celui-ci !!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cuyckie 2015-01-18T23:21:18+01:00
Or

Ayant que de vagues souvenirs du film qui fut extrait de cette oeuvre; je ne suis pas déçue ni surprise; une bonne découverte ce livre: quelques passages un peu longs mais j'ose croire que c'est souvent le cas dans mes lectures de ces temps-ci;

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Siara 2014-02-02T11:13:27+01:00
Or

haaa, les désordres engendré par la sortie d'un films après un bouquin... ça donne deux clans: ceux qui ont lu le livre et ceux qui ont vu le film... Pas forcement les même! Sur ce coup là le bouquin et le film, même s'il raconte la même histoire, ils ne la raconte pas de la même manière. Les deux sont à considérer...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Karun 2013-10-20T11:06:04+02:00
Diamant

Je viens de le finir à l'instant et je dois dire que je suis resté scotché (oui je le suis encore actuellement :p). Écriture fluide, histoire captivante, personnages extrêmement attachants... Je ne vois pas vraiment ce que l'on reproche à Robert A. Heinlein...

A lire impérativement pour tout fan de SF !

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode