Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de eurydice1893 : Liste d'argent

retour à l'index de la bibliothèque
Je serai celui qu'il te faut Je serai celui qu'il te faut
Louisa Méonis   
Et de deux ! Je serai celui qu’il te faut est mon deuxième coup de cœur. Une histoire d’un romantisme à souhait et comme je les aime. Une grande émotion était aussi au rendez-vous. J’ai vibré comme un avec les personnages bouleversants de cette nouvelle captivante. Une histoire dans laquelle les malentendus et les non-dits en sont les mots d’ordre.

Edward, soldat stationné en Irak, vient de recevoir une mauvaise nouvelle. Il vient de perdre son jeune petit frère adoré dans un accident. Aux funérailles, il rencontre un ange qui perturbe ses sens et conquiert son cœur… Cet ange, s’appelle Julia, elle est enceinte jusqu’au cou. Mais elle était aussi…la fiancée de son frère. Il n’a aucunement le droit de penser à elle, ni à en être amoureux. Mais en amour, on n’a pas vraiment le choix. Edward doit vivre avec sa culpabilité de convoiter une femme qui n’est pas sienne…
Mya
6 ans 6 ans
Elle Seveno   
Suis-je la seule à ne pas avoir véritablement accroché à ce livre ?

A la base, ce roman ne figurait pas dans mes prévisions de lectures. Le titre ne m'avait pas tapé dans l'oeil, et je ne me rappelle pas m'être attardée sur le résumé de l'histoire. Mais tout a changé après ma lecture de ''Too Young'' qui nous propose un thème très proche de celui de ''6 ans''. Comme cela avait été un énorme coup de coeur, je me suis dis qu'il serait intéressant de pouvoir faire une comparaison. De voir si le roman de Elle Seveno pouvait faire encore mieux.

J'étais persuadée que j'allais aimé.

Mais finalement, il manquait beaucoup de choses pour rendre cette lecture mémorable.

Pourquoi je n'ai pas accroché ?

Tout d'abord, je pense que l'histoire est beaucoup trop brouillon, et n'est pas assez peaufinée. C'est d'autant plus dérangeant que l'auteure avait selon moi toutes les cartes en mains pour cartonner. J'ai sincèrement eu l'impression qu'elle n'allait pas jusqu'au bout de son thème, et qu'elle en oubliait l'important. C'est à dire, la différence d'âge entre les deux personnages.

En effet, nous avons une romance qui se développe beaucoup trop rapidement à mon goût, avec une héroïne qui ne nous montre pas le moindre signe de doutes. Elle n'est pourtant pas dans une situation des plus anodines. Elle a connu ce garçon quand elle s'occupait de lui quand elle le gardait en tant que babysitteur, mais elle ne semble même pas le moindre choqué de pouvoir ressentir de l'attirance pour lui. Ils ont six ans d'écart, mais à aucun moment elle ne vient mettre ce détail sur le tapis. Si ce n'était pas un point important, alors Elle Seveno aurait dû choisir un titre différent. Alors oui, cela nous montre aussi une héroïne qui est sûre d'elle, mais ce n'est pas spécialement ce que j'en attendais. Au final, nous n'avons pas ce jeu du chat et de la souris qui aurait pu être intéressant à mettre en place. Sans dire que l'héroïne n'éprouve pas le moindre remord quant à ce qu'elle fait à Brice, même si ce dernier n'est pas non plus un ange.

La romance se développe beaucoup trop rapidement, et elle devient tellement omniprésente que nous en oublions l'intrigue qui tendait à mettre en avant un drame familial avec la sœur de l'héroïne. Le sujet aurait pu être intéressant, mais rapidement relégué en arrière plan. L'auteure aurait dû le privilégié en retirant quelques scènes de sexe.

En fin de compte, je dénote également de ne pas m'être aussi attachée aux personnages. Raph a une personnalité qui m'a parfois un peu dérangé, et qui ne m'a pas tout le temps conquise. Il ne pense qu'à se faire Vic, et cette obsession m'a parfois semblé un peu perverse. Son manque de maturité a eu raison de ma patience. Quant à cette dernière, je l'ai trouvé assez fade, bien que son audace et le fait qu'elle ne soit pas une femme timide puisse nous changer un peu. Maintenant, c'est quand même dingue qu'elle se jette aussi facilement dans cette relation sans vraiment réfléchir. Au final, la romance ne m'a pas fait rêvé. Je trouve ça dommage.

Toute cette combinaison fait que nous n'avons pas forcément une lecture sans prise de tête. J'avais vraiment hâte de la finir pour commencer autre chose. J'ai conscience que mon avis est très négatif, mais il me fallait dire vraiment ce que j'en pensais. Je pensais que j'allais aimé cette lecture en fonction du thème, mais cela a été une déception.

Est-ce que mon avis aurait pu être différent si je n'avais pas lu ''Too Young'' avant ? Je ne pense pas. Au contraire, car même si le premier chapitre de ce roman avait été plaisant, la suite m'a rapidement démontré que l'intégralité du roman ne me correspondait pas. A vous maintenant de vous faire votre propre avis sur la question.
La Librairie des rêves suspendus La Librairie des rêves suspendus
Emily Blaine   
Je ne lis pas très souvent de la romance. Mais comment voulez-vous résister quand on vous allèche avec une romance qui met en scène une amoureuse des livres ? Sarah ne vit que pour les livres, par les livres... Elle n'est pas du tout prête à faire entrer Maxime dans sa vie, cet acteur écorché vif qui parle avec ses poings. Et lui n'a pas plus envie de se retrouver dans le giron de cette libraire effarouchée par son ombre.
Pourtant, ils vont être forcés de cohabiter.
On a là les principaux ingrédients d'une romance, les personnages sont en place, ouvrez le rideau...
J'avoue que j'ai pris du plaisir à côtoyer ces personnages. Ils sont attachants, avec leurs failles, les moments, surtout, où ils arrivent à se dépasser eux-mêmes.
J'ai un peu regretté certaines facilités dans le roman, un manque de suspense (un fleuriste faisait battre le cœur de notre libraire, l'acteur se méfie de lui, sans expliquer pourquoi... j'aurais voulu que cela aille un peu plus loin).
Certains épisodes m'ont fait lever les yeux au ciel et pourtant j'ai continué ma lecture, et si je l'ai continué, c'est parce que je l'ai appréciée. Parce que, oui, on s'attache à ces deux héros, même si le scénario est parfois un peu convenu. Et on se demande même (tout en sachant que, forcément, ça finira bien puisque c'est une romance) comment ils vont réussir à vivre quelque chose ensemble. Là encore, la solution choisie par l'autrice n'est pas forcément celle que j'aurais préconisée. Mais je suis un peu comme ça : j'aime la romance, parfois, et aussi parce qu'elle ne ressemble pas à ce qu'on ferait dans la vie. Lire pour rêver, c'est bien aussi, non ?

par meldc
Never Tear Us Apart, Tome 2 : Never Let You Go Never Tear Us Apart, Tome 2 : Never Let You Go
Monica Murphy   
https://lmedml.com/2017/03/11/never-forgive-monica-murphy/#more-37669

Je poursuis sur ma lancée avec un second coup de cœur pour cette suite et fin. Monica Murphy nous bouleverse avec un épilogue très riche en émotions et en rebondissements. Je ne ferais pas la comparaison entre les deux tomes car ils sont vraiment très différents tout en étant totalement complémentaires.

[Never Forget] m’avait surprise, entièrement possédé et j’étais ressortie de ma lecture vraiment sous le choc de ce que j’avais découvert dans ce récit sombre et pourtant plein d’espoir. On retrouve Katie et Ethan/Will pour le pire et pour le meilleur.

Katie avait retrouvé un semblant de vie en normale en tombant amoureuse d’Ethan, la révélation de sa véritable identité lui fera l’effet d’une gifle monumentale, pire encore, Katie se sent trahie, humiliée et perdue, elle ne comprend comment Will a pu la tromper de cette façon. Lui qui représentait tout à ses yeux, celui qui l’avait sortie des griffes de son ravisseur. Mais malgré les émotions contradictoires qu’elle ressent, Katie ne peut se résoudre à écarter Will de sa vie. Le lien particulier qui les unissait est toujours aussi intense et même si cela sera semble incompréhensible, étrange et sombre, elle a besoin de Will, tout comme il a besoin d’elle. Mais comment vont-ils réussir à surmonter toutes les épreuves qui vont se dresser sur leur chemin ?

Cet épilogue est à la hauteur de mes attentes, et bien plus encore. Dans une ambiance totalement différente, j’ai retrouver l’engouement que j’avais ressenti avec le début de l’histoire de Katie et Will. Avec cette petite pointe d’angoisse quant à l’issue de leur si belle histoire d’amour.

Le récit s’oriente sur les sentiments de nos personnages, que ce soit ceux de Katie et Will, mais aussi les sentiments et réactions de leur entourage. La mère et la sœur de Katie ont un rôle important, elles gravitent autour de Katie tels des remparts de protection. Sont-elles de bons conseils ? Sont-elles assez objectives pour épauler Katie ? L’auteure prend le temps de développer la partie de l’histoire qui se concentre sur la famille de Katie, les révélations sont surprenantes et s’insèrent dans le récit pour nous éclairer sur l’attitude de ces personnages. Lisa Swanson, la journaliste, reprend son rôle à merveille, son personnage est encore plus travaillé, elle occupe une place clé dans l’intrigue, elle tire certaines ficelles qui ont un impact énorme sur le présent de nos héros. L’ai-je aimé ? Et bien je ne l’ai pas détesté mais j’avoue qu’elle m’a pas mal énervée, et pourtant sa présence est indispensable dans la crédibilité de l’histoire. L’auteure a su gérer avec brio l’aspect médiatique d’une telle histoire en ajoutant un côté vendeur à cette dramatique affaire d’enlèvement/viol.

Nous retrouvons la narration à la première avec les points de vue de Katie, Will et Aaron.. Et oui dans ce tome nous avons des chapitres dédié à ce monstre qu’est Aaron Monroe. Et j’avoue que cela m’a donné des frissons de me retrouver dans sa tête, de voir la véritable nature de ce diable personnifié. Cela a renforcé le côté sombre de l’histoire en mettant en lumière ce personnage malveillant. Vous remarquerez que cela rend ce que Katie a vécu encore plus violent et percutant.

En terme d’émotions, cela a été très intense. Je dois dire que je suis restée suspendue au bord d’un précipice, page après page, en rongeant mon frein et en priant pour le bonheur de nos héros.

J’ai vraiment été bluffée par le parallèle que l’auteure fait entre Will et Ethan, la distinction qu’elle fait entre celui qu’il était dans le passé et celui qu’il a décidé de devenir. Devenir Ethan, cela a été une libération pour lui, comme s’il arrivait à effacer toutes ces années de malheur qu’il a vécues sous le prénom que son père avait choisi pour lui. Will est la preuve concrète que l’on ne devient pas une personne définie par les faits et gestes de nos parents, on devient la personne que l’on a envie d’être, du moment que l’on s’en donne les moyens. Kate m’a époustouflée, cette jeune femme sort enfin de sa coquille, elle prend ses propres décisions quitte à en assumer les conséquences. Terminé la petite fille apeurée qui se cache et qui survit dans la peur, ses retrouvailles avec Will lui ont donner la force d’affronter ses vieux démons. Je reste admirative de la façon dont l’auteure a exploité la merveilleuse histoire d’amour, les ténèbres ont laissés la place à la lumière et l’espoir.

En bref, cette suite ne pouvait pas être plus intense et plus émouvante. J’ai ressenti toutes les émotions contradictoires qui ont assailli Katie. En ayant toujours cette certitude qu’elle était faite pour Will. A travers ce récit, sombre et envoûtant, Monica Murphy m’a captivée, elle mène son scénario d’une main de maître en distillant l’angoisse, la peur et l’amour. [Never Forgive] apporte la conclusion rêvée à cette histoire hors du commun, aucunes minutes de répit pour nos personnages, ni pour nous lecteurs. Un rythme soutenu et addictif qui m’a tenu en haleine du début à la fin. Monica Murphy peut être fière de cette série qui aborde des thèmes difficiles qu’elle a su traiter avec beaucoup de justesse.

Une saga coup de cœur qui restera longtemps dans ma mémoire.
Never Tear Us Apart, Tome 1 : Never Forget Never Tear Us Apart, Tome 1 : Never Forget
Monica Murphy   
Je serais passée à côté de ce livre sans vraiment lui accorder la moindre attention si une amie (coucou!!) ne me l'avait pas conseillé et fait promettre de le lire. ;)

C'est très rare mais j'avais envie de me plonger dans ce roman en sachant le moins de choses possibles dessus. Et c'est ainsi que je me suis lancée dans cette lecture. Comme l'a très bien dit True-Book-Fan (qui est l'amie en question, haha) ce roman est sûrement à éviter pour ceux qui ne sont pas à l'aise à l'idée d'une romance comme celle-ci -qui met en scène une victime de kidnapping et son sauveur qui est le fils de son agresseur-. Et aussi, je pense tout comme elle (puisque c'est elle qui m'a donné ce conseil en premier lieu) qu'il est préférable de lire la note de l'auteure au début. Celle-ci vous met justement en garde quant au sujet dont traite son roman, etc.

Maintenant, passons aux choses sérieuses. Mon avis sur ce roman? Je ne vais pas tourner autour du pot, j'ai vraiment apprécié ma lecture mais ce roman est tout-de-même passé assez loin du coup de cœur. (Sorry.)

Je vais peut-être en étonner ou peut-être pas mais je ne suis pas particulièrement fan de la plume de Monica Murphy. Je ne sais pas si c'est juste moi (et de toute façon c'est pour ça que ça n'est que mon avis) mais je l'ai trouvé sans charme, un peu trop... simple.
(Sorry #2.)

En revanche, comme elle a écrit une histoire qui vaut tout-de-même la découverte, j'ai trouvé Never Forget assez addictif et je n'ai donc pas eu besoin d'une éternité pour lire ce roman.
En fait, une fois que j'étais plongée dans l'histoire, la plume n'avait plus vraiment d'importance pour le coup, je voulais juste connaître la suite.

En parlant de se plonger dans l'histoire, ça a été un peu difficile. Je ne sais pas spécialement pourquoi (peut-être à cause de la plume) mais il m'a fallu un peu de temps pour vraiment me perdre dans le récit.

Pour revenir sur l'histoire, comme dit plus haut, l'histoire se base sur un sujet délicat et que je considère comme «casse-gueule». Au moindre faux pas le roman peut perdre toute sa crédibilité et selon comment les choses sont mises en place, c'est le genre de sujet qui peut blesser certaines personnes.
Mais heureusement, j'ai trouvé que Monica Murphy s'en est bien sortie, ce que je considère sincèrement comme étant un très bon point. Elle a bien su «doser» les choses, rendre cet aspect de la lecture réaliste et impactant (ça se dit?). Elle ne nous a absolument pas donné une impression de «le nouvel homme idéal est le fils du gars qui a brisé une part de vous à vie...». Justement, dans la note qu'elle laisse au lecteur au début, elle nous dit à quel point elle a toujours été fascinée par ces Hommes qui commettent des actes aussi monstrueux et qu'elle ne les minimise pas dans son roman... J'ai apprécié le fait qu'elle précise bien qu'elle n'essaie pas de rendre ce sujet «glamour» car je trouve que mine-de-rien beaucoup de personnes auraient penser le contraire pour telle ou telle raison.
Bref, je m'arrête là concernant ce point (je crois que vous avez compris là où je veux en venir) et je passe toute-de-suites aux personnages.

Je les ai vraiment apprécié, ils sont attachants et ils ont réussi à me toucher. Comment aurait-il pu en être autrement? Je n'ai rien de plus à dire (oui, vraiment rien) mais ils valent vraiment la découverte.

Je ne suis pas la plus grande fan de dark romance. Mais la relation entre Katherine et Ethan/Will a été intéressante à découvrir (et addictive, j'avoue). [spoiler]Ça doit être horriblement difficile d'aimer le fils de son bourreau. Mais l'aimer sans le savoir dans un premier temps doit être pire.[/spoiler]

Je recommande cette romance à ceux qui ont apprécié celle de Ten Tiny Breaths de K.A. Tucker puisque le concept est le même.

Honnêtement, je ne sais pas si je lirais la suite rapidement mais un de ces quatre, je le ferai c'est certain. Parce que vu comment ça se termine, je ne peux pas imaginée une seule seconde de ne jamais connaître la suite de cette histoire.

En parlant de la fin, celle-ci est en tout point ce que j'attendais qu'elle soit, même si c'était assez prévisible [spoiler]mais en même temps, ce n'est pas comme si on pouvait s'attendre à une autre réaction de la part du personnage. J'aurais sûrement été déçue si Katherine avait réagi autrement; sa réaction fasse à la découverte du fait qu'Ethan et Will sont la même personne convient à son personnage et n'importe qui saint d'esprit réagirait ainsi, je pense.[/spoiler]

En conclusion, Never Forget est un roman qui mérite la découverte et qui plaira très sûrement aux fans de dark romance. Le sujet très sérieux aurait pu être une faiblesse pour ce roman mais l'auteure a su en faire sa force.
Je serais curieuse de découvrir la suite (un de ces jours).

par Sheo
My Teacher My Teacher
Marjorie Burbaud   
Pas un coup de coeur. Mais comme beaucoup de commentaires, j'ai bien aimé le revirement de ton au premier tiers du livre, une petite surprise. Ensuite, le suspense est bien mené, presque jusqu'au bout, mais une petite déception quant à la révélation et au final qui se passe un peu trop rapidement. Les 2 héros sont cependant bien travaillés, et on ressent bien leurs sentiments et le pourquoi de leur comportement.

par cicrane
The Wedding Girl The Wedding Girl
Tamara Balliana   
Alice est organisatrice de mariage. Séparé depuis longtemps, elle ne vit que pour son métier, les amours ? De côté… Elle n’y croit plus trop. Jusqu’au jour, où tout change pour elle. Récemment revenu à Nice, elle retrouve Paul, meilleur ami de Nico, son frère, lors d’une soirée entre amis. Mais quelle ne fut pas sa surprise de découvrir Paul le lendemain dans le bureau de son agence, avec sa future femme.

Difficile pour elle d’organiser leur mariage en sachant que des années plus tard son cœur fait des pirouettes quand Paul est dans les parages.

L’histoire est fraîche et sympathique, de quoi se changer les idées pour quelques heures. Un roman court certes mais l’auteur nous donne les ingrédients disponibles pour ne pas s’ennuyer.

Alice est pleine d’énergie, d’humour. Les personnages en autres les amis d’Alice font partie intégrante de l’histoire.

Un petit bémol pour moi : la fin, elle se déroule trop rapidement mais peut être qu’une suite se profile à l’horizon ?

par Malou08
Tout en haut de ma liste Tout en haut de ma liste
Emily Blaine   
Des personnages un peu torturés mais attachants, du sex-appeal, des situations amusantes, et la magie de Noël.
Encore une fois Emily Blaine a réuni pour nous un cocktail d’éléments qui m’ont fait passer un moment de lecture somme-toute agréable.

Trois couples, trois histoires. C’est le petit cadeau que nous fait l’auteure en nous offrant non pas deux, mais six personnages à découvrir et à adorer (ou pas).
Chaque chapitre est consacré à un des protagonistes de l’histoire.
Dans ce récit le narrateur est le personnage, ce qui nous permet de partager sa vision des faits et de se sentir impliqué dans l’histoire, que ce soit dans les moments forts de leur rencontre, dans les moments de doutes, ou encore dans les moments plus sensuels.
Et je trouve que dans ce type de narration Emily Blaine excelle !
Elle a le souci du détail et arrive à nous transporter dans le lieu où se déroule l’histoire : assis à une table avec Jefferson, dans les bras du beau Callum, ou encore en train de déneiger l’entrée du chalet avec Mason.
Parlons-en de ces beaux gars ! Oui, comme chaque lectrices j’ai mes chouchous, et je vais commencer par eux..

Les premiers personnages à faire leur entrée sont le couple Olivia-Callum.
Olivia est la dernière de sa fratrie à ne pas être casée. Et pour cause, elle attend que l’amour de sa vie la remarque enfin. Jeune femme légèrement timide et ayant peur de décevoir sa famille, Olivia attend depuis ses 7 ans que son ami Scott pose un regard intéressé sur elle. C’est chose faite au mariage de sa sœur lorsque Scott lui porte l’intérêt dont elle avait tant rêvé.
Mais c’était sans compter sur son amie Anne et son idée farfelue de rendre jaloux Scott en lui parlant de Callum, le fiancé imaginaire d’Olivia.
Imaginaire ? Pas tant que çà, puisque Callum existe bel et bien et tient le bar situé à côté du magasin de vêtements dont Olivia est propriétaire.
Callum et ses cocktails, Callum et ses tatouages, Callum si sûr de lui et toujours là pour remonter le moral de la jolie Olivia ou lui porter secours. Si cette dernière ne le voit que comme un ami, le barmaid sait quant à lui qu’il est prêt à tout pour conquérir le cœur de la jeune femme dont il est secrètement amoureux.
A tout ? Et même à jouer son propre rôle lorsque Olivia lui raconte que pour rendre Scott jaloux, elle doit être accompagnée par son fiancé au dîner familial de Noël.
Mais pour être crédible il faut entrainement à réagir comme un vrai couple, chose que notre héroïne n’avait pas prévue… Elle ira de surprise en surprise et découvrira, bien au-delà du mensonge, un Callum comme elle ne l’aurait jamais imaginé...

Je n’en dirai pas plus aux petites curieuses que vous êtes, mais je trouve que ce couple est le plus « Hot » du récit. Je me suis facilement laissée guider dans les tourments d’Olivia et de son viril de faux-fiancé. Callum est un homme qui ne se pose pas de question, il agit ! N’en déplaise à sa partenaire. Et je trouve qu’Emily Blaine a su nous insuffler un petit vent de plaisir brutal, voir bestial à travers ce duo, et c’est ce que j’attendais de ce genre de lecture.

Deuxième couple à entrer en scène : Alana et Jefferson.
Jefferson est un garçon paumé qui semble filer un mauvais coton. Il a arrêté ses études et travaille dans le bar de Callum. Il vit en collocation dans un appartement plus que désordonné, et passe des nuits de débauches alliant alcool et sexe débridé. C’est le personnage que l’on a envie de prendre sous son aile et de remettre sur les rails. Son rapport à la famille semble délicat, mais c’est en répondant à l’appel de détresse de sa sœur Claire, qui rédige une étude sociologique sur les comportements amoureux, qu’il va faire la connaissance de la personne qui va le bouleverser à tout jamais : Alana.
Entre la douce et timide Alana et Jefferson se sera le coup de foudre. Mais aussi vite la foudre s’abat sur eux, aussi vite les moments de doute surviennent. Leur histoire subsistera-t-elle au-delà de Noël ?

Selon moi, le problème de ces deux personnages est que l’on assiste à leur rencontre et à la montée crescendo de leurs sentiments, mais le tout beaucoup trop vite. Il n’y a aucune surprise et aucun suspense au début de leur relation. C’est à peine si on a le temps de les connaitre et de s’attarder sur eux, que le tour est déjà joué.
C’est mon avis personnel, et je tiens également à préciser que j’ai grandement apprécié la sensibilité que ce couple a dégagé, ainsi que le scénario « secret inavouable » dont fait l’objet Alana, car oui, la miss détient un secret… Mais lequel ? A vous de le découvrir ?.

Le dernier duo du roman est le couple Stella-Mason.
Mason Graham, acteur Hollywoodien très médiatisé, est coincé dans une relation qui a été monté de toute pièce par son agent. Il se sent étouffer et rêve de voir autre chose que le soleil californien lors des fêtes de fin d’année.
Un jour il plaque tout sur un coup de tête en répondant à l’annonce de Stella. Cette dernière cherche de la main d’œuvre pour retaper son chalet et être prête pour la grande soirée d’inauguration de ses chambres d’hôtes.
En échange de services rendus, Stella s’engage à nourrir et loger la personne qui répondra favorablement à son appel à l’aide.
Entre Stella et Mason ça vole bas ! La jeune femme, tout d’abord surprise de se trouver face au célèbre Mason Graham, se rend très vite compte que la bonne volonté de son invité ne suffira pas si elle veut terminer à temps ses travaux. Saura-t-elle voir au-delà de son incompétence en matière de travaux manuels et apprécier l’homme qu’il est réellement ?
Mason quand à lui apprécie ce qu’il voit, mais également le fait d’avoir affaire à une personne qui s’adresse à lui de façon naturelle et spontanée.

J’ai trouvé ces deux personnages attachants et j’attendais avec impatience le dénouement de leur histoire. C’est selon moi, le petit vent de fraîcheur du roman. Les personnages sont marrants, se taquinent très souvent, et l’auteur prend bien son temps pour leur insuffler une dynamique de couple et maintenir ainsi les lectrices en haleine.
Entre les travaux, la neige, les petits accidents domestiques, les railleries de l’un et les compliments de l’autre, ce duo m’a fait passer de bons moments.

En résumé
Pour clôturer, je dirais que certains personnages sont plus marquants que d’autres, mais que je n’ai pas été époustouflée par une fin inattendue avec des « waouh », des « youpie » ou encore des « snif-snif ».


Je dois tout de même mettre en évidence la plume de l’auteur qui sait diriger ce genre de romance d’une main de maître, en trouvant les détails qui permettent de rendre cette lecture addictive, et en donnant l’envie, aux lectrices passionnées et curieuses que nous sommes, de vouloir aller au bout de l’histoire et d’en connaitre le dénouement.
Si je devais relire un roman, je dirais sans mauvais jeu de mot, que ce dernier roman de Emily Blaine ne serait pas « tout en haut de ma liste », mais qu’il a au moins eu le mérite de me faire sourire et de me vendre du joli rêve.
Mon coloc, mes désirs et moi Mon coloc, mes désirs et moi
Lena Jung   
Je tiens tout d’abord à remercier les « Éditions Addictives » pour m’avoir fait découvrir ce livre et pour leur confiance. Un titre intriguant pour qui, comme moi, aime les romans mettant en scène des colocataires. Je me suis laissée emporter dès les première lignes, car l’histoire de Lori et Andreas est prenant et tellement addictive que, plus on tourne les pages, plus on a envie de connaître la suite (et puis, avouons-le, on a envie de savoir si nos deux protagonistes vont céder à la tentation). Le récit est rythmé, bourré d’humour, plein d’émotions et de rebondissements. Dans ce livre, nous sommes projetés dans la jolie ville d’Hambourg, en Allemagne. C’est la première fois que je lis une histoire qui se déroule autre part qu’en France, aux Etats-Unis ou en Angleterre ; et je dois avouer que, pour le coup, c’est complètement dépaysant. Alors Merci Lena Jung de m’avoir fait voyager. Lori est une jeune femme enthousiaste, charmante, honnête et déterminée, mais qui se pose aussi beaucoup trop de questions avant d’agir. Andreas est sexy, ne mâche pas ses mots, sexy, solitaire, passionné, sexy (oups je crois que je l’ai déjà dit). La plume de l'auteure est fluide, agréable, entraînante. Certaines punchline sont tout bonnement savoureuses et nous laissent un petit sourire en coin tout au long de notre lecture qui est remplie d'amour et de rire. Ce fut un excellent moment de lecture que je vous recommande. À lire ! À dévorer !
#Virginie
Rosemary Beach, Tome 12 : Best Kiss Rosemary Beach, Tome 12 : Best Kiss
Abbi Glines   
Je suis une grande amoureuse, une fan fini de la plume de Abbi Glines. Tout ce que j'ai lue d'elle ne m'a jamais déçue. Elle écrit des histoires addictives & construits des romances superbes avec des personnages à chaque fois géniaux. Elle sait toucher & captiver & avec The Best Goodbye elle ne fait pas exception à la règle. J'ai aimée du début à la fin & dès la première page j'étais déjà conquise & après le premier chapitre j'étais captiver par l'histoire.

L'histoire de Captain & Rose étaient vraiment très bien & je ne m'attendais pas à ça en commençant ce livre & j'ai adorée où l'auteur nous amène avec cette romance, c'était différent des autres de la même série. Avec The Best Goodbye on se laisse emporter dans l'univers de Rose & Captain où les deuxièmes chances sont permises & où l'amour guéri les blessures du passé & donne espoir au futur. C'est une romance belle & touchante où on découvre un Captain complètement différent au contact de Rose & que dire de cette Rose? Je l'ai tout simplement adorée, forte, battante, courageuse, belle, aimante vraiment elle m'a bien plu. Captain aussi a sa manière un peu bourru & un peu connard par moment m'a fait craquer car dès qu'il est au côté de Rose WOW il est juste super. Et puis la petite Frannie qui se mêle à cette histoire c'était du pur bonheur. J'en aurait prit encore plus de scènes entre Captain & Frannie. J'aurais aussi voulu plus de scènes encore entre lui & Rose si j'ai une seule critique à faire sur ce livre c'est celle-ci. J'aurais vraiment apprécier plus de scènes vue leur histoire j'en aurais simplement prit plus. C'était une romance très belle & émouvante où les émotions nous accompagnent tout au long du livre. Le tout était très bien doser & l'histoire très bien construite. Vraiment Captain & Rose on conquis mon cœur. C'est définitivement l'une de mes chouchous de la série.

Abbi Gline est l'une de mes auteurs préférer et après avoir lue de The Best Goodbye elle m'a rappeler pourquoi je l'aime tant. Sa plume est tellement belle & ses histoires sont toujours captivantes, addictives & belles. L'univers qu'elle créer chaque fois m'émerveille, pour moi du Abbi Glines c'est une valeur sur d'être combler. Décidément Abbi GLines à du talent & quand cette série va être close je vais être super triste. Vivement le prochain tome que j'attends avec IMPATIENCE.

par Marieno89
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3