Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Eurylia : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Le Cycle de Drenaï : La Légende de Marche-Mort Le Cycle de Drenaï : La Légende de Marche-Mort
David Gemmell   
Marche-Mort ! Le fameux nom que les nadirs ont donné à Druss ! Et quel nom pour ce héros atypique dans cette aventure plus profonde et tourmentée qui pose les fondations de l'avenir du peuple nadir et l'histoire conté dans le livre Légende. Une histoire tisée d'action et de drames dans un univers qui se veux impitoyable ou les personnages ne sont jamais tout blanc ou tout noir et où les alliés d'hier deviendront les ennemis de demain. Un livre très humain et réaliste dans sa dureté malgré le genre héroic-fantasy. Pour moi, il est le meilleur de la saga du Capitaine à la hache ! Surtout vers la fin, quand il fini de raconter son histoire au soldat, c'était très réaliste et émouvant.

par Mika-L
Le Cycle de Drenaï : La Quête des héros perdus Le Cycle de Drenaï : La Quête des héros perdus
David Gemmell   
Comme toujours le scénario est âpre et prenant, sans temps mort, avec des personnages taillés à la serpe, quelques révélations, et scènes qui prennent aux tripes.
La “mythologie” développée dans ce monde-ci demeure parmi l’une des plus intéressantes de l’auteur.
Le Cycle de Drenaï : Les Épées de la nuit et du jour Le Cycle de Drenaï : Les Épées de la nuit et du jour
David Gemmell   
Les Epées de la Nuit et du Jour est un roman à la Gemmell.
Seul cet auteur est capable sous couvert de résurrection (Skilgannon, Druss …) de préserver une dimension humaine aux personnages.
Une lutte perpétuelle entre un amour perdu et la sauvegarde d’une civilisation.
Un combat entre le bien et le mal a un point tel que les « méchants » peuvent devenir bons.
Un grand merci et bravo pour ce dernier book, que la Source le préserve de l’horreur du vide.
David Gemmell est décédé le 28 juillet 2006.
Le Cycle de Drenaï : Les Guerriers de l'Hiver Le Cycle de Drenaï : Les Guerriers de l'Hiver
David Gemmell   
David Gemmell à la faculté unique de transcender une histoire de fantasy en un récit initiatique et prenant.
Ces guerriers de l’hiver au propre comme au figuré, climat et âge oblige ont du mal à accepter leur mise à l’écart, leur retraite tout simplement.
N’est-ce pas encore le cas aujourd’hui ?
Un cycle immuable ou la jeunesse prend le pas sur l’expérience.
La magie est plus présente que dans ces récits précédents et la narration est toujours grandiose avec ces combats épiques.
Sans oublier la dualité entre le bien et le mal, peut-être la rédemption est-elle possible ?.
Un instant de bonheur.
Le Cycle de Drenaï : Légende Le Cycle de Drenaï : Légende
David Gemmell   
Légende, un livre inoubliable. j'ai pourtant mis des années à accepter de le lire. Parce que mon frère insistait, parce qu'il me disait que c'était un livre sur la guerre, mais que ce n'était pas grave, il fallait absolument que je le lise. et un jour, j'ai lu un autre livre de David Gemmell. Waylander. Je me suis faite avoir et j'ai pas pu décroché. j'ai tout simplement adoré. Alors mon frère est revenu à l'attaque en me disant de le lire. Et un jour, j'ai craqué. Je me suis plongé dans l'histoire et je n'en suis pas ressorti. J'ai combattu aux côté des Drenaïs, soutenu les personnages dans leurs entrainement, j'ai aussi pleuré comme un malade, pour Druss, pour la Légende, pour tout les morts de la guerre. Et une fois que je l'ai terminé, je me suis dépêche de trouver un autre livre de cet auteur merveilleux pour me replonger dans cet univers fantastique et si réel à la fois. Attention, lecteurs, une fois que vous l'avez en main, vous ne pourrez le reposer. Alors, je n'ai qu'un conseil a vous donner, profiter, et courez à la librairie la plus proche pour trouver d'autres aventures des héros de David Gemmell.

par lalisa78
Le Clan des Otori, Tome 2 : Les Neiges de l'exil Le Clan des Otori, Tome 2 : Les Neiges de l'exil
Lian Hearn   
Deuxième tome du clan des otori, ce roman n'a rien à envier au précédent. On suit avec plaisir la suite des aventures de Kaede et Takeo. Amour, trahison, violence... Une histoire qui confronte encore une fois nos héros à leur destin.

par Angie
Le Clan des Otori, Tome 3 : La Clarté de la lune Le Clan des Otori, Tome 3 : La Clarté de la lune
Lian Hearn   
Un troisième tome pleins de bruit et de fureur toujours aussi prenant et inoubliable. Nos héros sont touchants de justesse et de noblesse. Poésie et violence se côtoient sans cesse a suivre

par cathardy7
Le Clan des Otori, Tome 4 : Le Vol du Héron Le Clan des Otori, Tome 4 : Le Vol du Héron
Lian Hearn   
Ce dernier tome arriverait presque à nous décevoir le changement de Kaedé, la prophétie , mais cela n'est il pas fait pour préparer le cinquième tome ??? A voir donc sinon c'est un peu dommage l'idée de les retrouver 16 ans plus tard aurait pu être intéressante mais vu l'ensemble on regretterait presque, que l'auteur ne se soit pas arrêté à une trilogie.

par cathardy7
Le Clan des Otori, Tome 5 : Le Fil du destin Le Clan des Otori, Tome 5 : Le Fil du destin
Lian Hearn   
C’est passionnant de lire la genèse du Clan des Otori. Ce tome fait de Shigeru un héros à part entière de la saga, au même titre que Takeo, Kaede, voire Shizuka. En faisant plus ample connaissance avec Shigeru, en le voyant de l’intérieur et non par les yeux de Takeo, on se sent beaucoup plus proche de lui et on a très envie de relire le premier tome, maintenant qu’on le comprend parfaitement !
C’est amusant de vivre des évènements mentionnés dans les tomes suivants : les rencontres avec Shizeku, Kenji et Dame Maruyama, la défaite de Yaegahara, la construction du pont de Hagi et l’emmurage du maçon… On vit l’histoire d’amour avec Dame Maruyama de l’intérieur, romance qui présente beaucoup de similitudes avec celle de Takeo et Kaede… On voit aussi les dessous de l’amitié de Shigeru avec Kenji, mais surtout avec Shizuka.
Mais c’est affreux de voir évoluer les personnages en sachant qu’ils vont mourir, et dans quelles conditions : Takeshi, Shigeru, Dame Maruyama…
J’ai encore plus haï Kikuta Kodaru [spoiler]en comprenant que c’était lui qui avait poussé les Tohan à massacrer les Invisibles, dans l’idée que si Isamu avait eu un fils, il aurait disparu par ce biais, ce qui a failli se produire…[/spoiler]

C’est bien, un livre de ce genre, comme ça on est moins frustré par la fin. Car la « vraie » fin, c’est celle du tome 4, mais en enchaînant sur ce tome 0, on a l’impression d’une boucle bouclée, d’un destin accompli.

J’aurais vécu de bons moments avec cette saga :)
Haut-Royaume : Les Sept Cités, Tome 1 : Le Joyau des Valoris Haut-Royaume : Les Sept Cités, Tome 1 : Le Joyau des Valoris
Pierre Pevel   
Comme j'ai un petit faible pour les crapules, je ne pouvais que jubiler en arrivant dans la ville de Saramande, citée des bandits et détrousseurs en tout genre.
Le duo, Irryan et Sven est redoutable en agilité et ruse et nous font fondre avec leurs grands coeurs et leurs réparties piquantes.
Après le vol du diamant de valoris ils se retrouvent embringuer dans une lutte de pouvoir entre plusieurs pègres qui désirent plus que tout mettre la main sur le bijou maléfique.
J'ai vraiment apprécié que Pierre Pevel nous crée un nouveau personnage drac car j'avais déjà bien apprécié celui dans les lames du cardinal.