Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Eva-Vanalen : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Contes & Légendes inachevés, Tome 2 : Le Second Âge Contes & Légendes inachevés, Tome 2 : Le Second Âge
J. R. R. Tolkien   
Que dire de ce livre sinon qu'il est fascinant... Je l'ai particulièrement aimer car ce livre nous dévoile et nous montre a quel point l'univers de la terre du milieu est recherché, plein de petites histoires et legendes. Chaque roi a une histoire, chaque vallée ses legendes, chaque nom son origine (et j'exagère a peine) Tout cela écrit superbement ! À ne pas manquer

par ludo
Contes & Légendes inachevés, Tome 3 : Le Troisième Âge Contes & Légendes inachevés, Tome 3 : Le Troisième Âge
J. R. R. Tolkien   
C'est vraiment dommage que Tokien soit mort... Vu l'univers qu'il a crée il aurait pu écrire des tonnes des livres sans jamais lasser.
Ce troisième tome nous apporte des informations en plus sur la gestion du Rohan ou encore l'origine des istari et nous plonge une fois encore dans ce monde fabuleux. A lire et relire sans modération

par ludo
Histoire de la Terre du Milieu : le premier livre des contes perdus Histoire de la Terre du Milieu : le premier livre des contes perdus
J. R. R. Tolkien   
Un très beau livre de Tolkien pour tout fan qui veulent en savoir un peu plus sur l'univers crée par celui ci. Les contes sont pour la plupart interessants et les notes a la fin sont les bienvenues ! Bref a lire !

par ludo
Les Aventures de Tom Bombadil Les Aventures de Tom Bombadil
J. R. R. Tolkien   
Même si j’ai lu les Seigneur des Anneaux et Bilbo, je ne connais qu’assez peu l’oeuvre de Tolkien. Je n’ai pas lu le Silmarillon et c’est un gros manque dans ma culture. Mais l’occasion s’est présentée, alors j’ai commencé par les Aventures de Tom Bombadil, une vieille édition en bilingue, heureusement car la traduction n’est vraiment pas tip top.

On découvre un petit plus l’univers de la Terre du Milieu grâce aux différents poèmes. Certains restent plutôt obscures ou ne nous apprennent pas grand chose, d’autres sont plutôt plaisants. Quelques uns des vers de ces poésies sont mentionnés en tête de chapitres du Seigneur des Anneaux.

À part à être un fan à toute épreuve de Tolkien et de connaître son univers sur le bout des doigts, ce recueil est agréable à lire, mais n’apporte pas forcément les réponses qu’on aurait aimé trouvé sur Tom Bombadil. Les vers sont en tout cas d’une belle musicalité (à condition de lire en anglais, ce qui grâce à l’édition bilingue peut être accessible même si votre niveau dans cette langue n’est pas excellent).

par heleniah
À la recherche d'Alice Love À la recherche d'Alice Love
Liane Moriarty   
Alice Love se cogne la tête et oubli 10 ans de sa vie. Elle a 40 ans et croit en avoir 30 et (re)découvre toute sa vie avec ses yeux de jeune fille... et c’est un bel éclairage. Peut on vivre une situation de la même manière quand 10 ans séparent les 2 ? Avons nous le même regard sur les choses ? Sur les gens ? Alice est toute sa famille (Frannie, Elizabeth, Nick, etc.) sont très attachants.
Très bon livre.

par Mary3001
Petits secrets, grands mensonges Petits secrets, grands mensonges
Liane Moriarty   
https://jukeboxcornerblog.wordpress.com/

Je me suis engagée sur Petits secrets, grands mensonges / Big little lies bien que j'en ai déjà vu la récente et très intéressante adaptation en série TV avec Nicole Kidman, Reese Witherspoon et Shailene Woodley. Je connaissais donc l'histoire dans ses grandes lignes, son dénouement et ses personnages, que j'avais tous beaucoup aimés. Il restait à savoir si le roman original abondait dans le même sens ou si il proposait autre chose.

Malgré ma connaissances des faits et du contexte, je n'ai pas été déçue de ma lecture car l'autrice l'a rendue captivante en développant la psychologie de ses personnages au travers de pensées cohérentes et de plus en plus révélatrices.

Il y avait comme un air de Desperate Housewifes dans cette communauté relativement aisée de bord de mer en Australie, où tout le monde se connait et se côtoie. Dans les apparences tous semblent vivre une vie heureuse et idyllique de parents travaillant ou pas, élevant leurs enfants ou pas, mais plus on progresse dans le récit, plus on gratte le vernis en surface pour mettre à jour petits et grands secrets, plus les fêlures apparaissent et s'élargissent, jusqu'à devenir une porte ouverte sur un profond malaise latent.

La grande particularité de ce roman est de donner la part belle aux femmes en en faisant les premiers rôles et des facteurs déterminants de l'histoire, quand les maris, pour une très grande majorité, brillent par leur absence et leur effacement. Il y a une volonté de faire de cette communauté un domaine matriarcal où les femmes dominent, décident, influent et ont le dernier mot sur tout. Du moins, elles veulent le laisser penser.

Il en résulte un quotidien sous pression. Les femmes qui se disent amies, passent leur temps à s'observer et se juger les unes les autres, comparant leurs situations entre elles, ayant établi un modèle standard et exigent de ce que doit être une épouse et mère parfaite.

Car c'est bien là le coeur du roman: le rôle des femmes et leurs envies. Doivent-elle être des femmes au foyer pour élever leurs enfants ? Peuvent-elles travailler tout en les élevant correctement ? Peuvent-elles aussi mener une carrière quand le mari mène déjà la sienne ? Plus encore, peuvent-elles faire carrière et prendre la place des hommes dans la longue tradition d'appui financier du foyer ?

Toutes ces femmes tentent de concilier leurs envies incompatibles de tout faire à temps plein et, tandis qu'elles doivent faire des concessions et des sacrifices, angoissent de ne pas être à la hauteur, de ne pas avoir fait les bons choix et d'être mal jugées, tout en étant envieuses et jalouses des autres qui ont perduré avec succès dans ce qu'elles ont du abandonner.

C'est dans ce climat très paradoxale et hautement électrique de femmes qui s'admirent et se méprisent à la fois, que survient un drame lors de la soirée caritative organisée par l'école locale: un parent est mort. D'entrée aucun doute, c'est un meurtre. Mais qui est la victime ? Qui est le coupable ? Quel est le motif ? En remontant le temps quelques mois avant l'événement, l'autrice nous révèle la série d'incidents plutôt anodins qui ont pris une ampleur effrayante jusqu'à probablement aboutir à ce résultat.

Et tandis qu'elle nous livre le fil des choses par le biais des actions et pensées au présent de trois femmes amenées à devenir très liées par le cours des événements, en parallèle elle nous donne aussi à voir les réactions du reste de la communauté par l'intermédiaire d'extraits d'interviews post-meurtre où chacun y va de ses commentaires, jugements, commérages, mesquineries et interprétations diverses. Cette confrontation savoureuse des points de vue permet d'instaurer rapidement un suspense très bien géré, tout en semant des indices pour résoudre ce Cluedo grandeur nature où les protagonistes ont finalement tous de bonnes raisons de se débarrasser de quelqu'un.

J'ai particulièrement apprécié l'aspect "bitchy" du livre (frapper avant d'être frappé), de pouvoir voir comment chaque chose est déformée pour alimenter des tensions et des différents qui accentuent le fossé entre les clans de la communauté (Harper, respect), jusqu'à l'explosion de cette cocotte minute géante lors d'une soirée mémorable.

Si j'ai souri et même ri sur certains passages, mon coeur s'est aussi serré quelques fois, car les portraits de femmes développés peuvent paraître un peu clichés et superficiels au premier abord, mais ils sont rapidement creusés et développés au point de devenir intéressants et attachants, permettant d'aborder des thèmes graves et/ou sérieux tels que l'image des femmes, le viol, les violences domestiques, la famille recomposée, les différences sociales, l'éducation, la conscience sociale...

Au final, le fait d'avoir déjà vu la série n'a pas été un handicap. Au contraire, puisque j'ai pu coller sur les descriptions les lieux et les visages de la série que je trouve à présent fort bien choisis. Le livre apporte un approfondissement psychologique utile qui éclaire certains événements d'un jour nouveau et donne au livre une vocation clairement plus féministe. Ceci dit, je préfère la série sur un point crucial, le final, qui y est nettement plus impactant et ouvert dans ma mémoire. Je prévois d'ailleurs d'en refaire un visionnage sous peu pour confirmer cette impression.
Neuf parfaits étrangers Neuf parfaits étrangers
Liane Moriarty   
Avec Neuf Parfaits Étrangers, Liane Moriarty nous propose comme à son habitude une histoire inattendue et très originale.

Frances Welty, auteure actuellement dans le creux de la vague, décide de s’accorder une cure de 10 jours dans un centre de bien-être, Tranquillum House, dont la beauté du lieu et la promesse d’une approche très différente de la remise en forme l’interpellent.

Ils seront neuf à participer : Frances, Lars, Ben, Jessica, Napoléon, Heather, Zoe, Tony et Carmel.

Neuf personnes complètement différentes, totalement coupés du monde extérieur, réunis ici pour le meilleur... et surtout pour le pire.
Car si les méthodes sont effectivement bien différentes de celles des autres centres, elles ne ressemblent en rien à une partie de plaisir, et l’objectif poursuivi par la directrice de l’établissement et ses deux assistants est, pour le moins, obscur...

Avec ce nouveau roman, Liane Moriarty s’en donne à cœur-joie et balance allègrement sur tout et sur tout le monde.

Culte du corps, amitié, famille, écrivains, éditeurs, internet, réseaux sociaux, argent, hommes, femmes, tout est passé au crible sous sa plume et ça fait un bien fou !

Alternant les points de vue, on découvre petit à petit les vilains secrets de tout ce petit monde, et c’est juste jubilatoire.

Avec des dialogues tout à tour énigmatiques, touchants ou amusants, l’auteure nous régale de sa vision du monde actuel où le paraître, l’entre-soi et l’assujettissement au web règnent en maître.

Les personnages, attachants, agaçants, adorables et imbuvables, représentent un large éventail de cette société où le MOI dans le regard de l’autre est devenu la finalité de presque tout.

Le lecteur s’y reconnaît ou reconnaît fatalement des proches, et cela ne fait qu’ajouter à la vraisemblance des exemples.

On suit avec intérêt Frances et les autres, tournant les pages à toute allure vitesse, à la recherche des secrets des uns et des motivations des autres, se demandant comment tout cela va finir tout en espérant que ça dure le plus longtemps possible.

Une lecture qui nous fait rire tout autant que réfléchir, ce qui n’est pas si fréquent.

Et c’est une raison de plus pour ne pas hésiter à y plonger.

Foncez !
Va et poste une sentinelle Va et poste une sentinelle
Harper Lee   
J'ai bien aimé mais j'ai eu le sentiment que ce livre était inachevé. Je ne sais pas vraiment l'expliquer. Peut-être est-ce parce qu'il n'y a pas de fin au sens propre du terme qui nous laisse imaginer la fin à notre propre sauce... Sinon l'auteur a toujours cette plume qui nous permet d'entrer facilement dans la peau de son personnage. Mais en tout honnêteté j'ai préféré ne tirez pas sur l'oiseau moqueur.
Je vous laisse vous faire votre propre idée sur ce livre.

par Sheilap15
American Gods American Gods
Neil Gaiman   
Qu'advient-il des dieux lorsque la religion est remplacée par le consumérisme et les rites par la publicité ? Et s'ils ne disparaissaient pas quand les hommes cessent de croire en eux ? Dans ce livre, les dieux sont des clandestins : amener dans l'inconscient des hommes, ils se retrouvent piégés dans un nouveau monde qui ne veut plus d'eux. Victimes du melting pot. Vivant de combines, essayant de s'intégrer ou de tirer leur épingle du jeu.
Tout au long de ce road novel, Ombre et Voyageur nous emmènent jusqu'aux racines de la culture américaine et de ses contradictions, et c'est jouissif.
Glacé Glacé
Bernard Minier   
Un petit conseil pour les gens qui auraient commencés à regarder la série adaptée de ce roman sur M6 et qui hésiteraient à se lancer dans ce volume: FONCEZ! Je n'ai même pas fini le premier épisode que je peux déjà dire que cette série TV va être pourrie par rapport au livre x') les rapports entre personnages sont complètement modifiés, et rien que ces petits éléments vont vraiment bouleversés toute l'histoire :/
Alors n'hésitez pas à vous plongez dans les pages glacées du roman plutôt que devant votre écran! ;)