Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Evanswoods : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
La Cité des Ténèbres, Les Origines, Tome 2 : Le Prince Mécanique La Cité des Ténèbres, Les Origines, Tome 2 : Le Prince Mécanique
Cassandra Clare   
Comme le premier, comme les Mortal Instruments, quelque chose d'incomparable. Londres, à l'époque des robes et des calèches, des ruelles lugubres et des machines à vapeur : et au milieu de tout ça, des Chasseurs d'Ombres. Les Chasseurs d'Ombres avec leur classe, leur style, leur façon d'être (Les vampires, les fées et les magiciens aussi, bien sûr). Il faudrait décerner à Cassandra Clare un prix juste pour l'ambiance, et pour sa capacité à nous projeter en plein dedans. Pour peut on pourrait toucher les livres de Tessa, le violon de Jem…
Après bien sûr il y a l'histoire. L'histoire tordue comme on l'aime, c'est-à-dire vraiment bien pensée, et pas caricaturale comme (hélas) beaucoup de romans de romans bit-lit qui surfent sur la vague. Parfaitement bien intégrée dans l'époque — je veux dire, on est pas en 1800 et quelques rien que pour les robes et pour voir les ancêtres de personnages de la Cité des Ténèbres (William Herondale vs Gabriel Lightwood, juste, épique). C'est juste que les "clockwork machines" n'auraient eu leur place à aucune autre époque !
Oh, et l'humour (encore une fois, William et Gabriel qui ont eu ma mort à plusieurs reprises). Et le romantisme (encore mieux que pour Jace, Clary et les autres). Cette envie pressante de frapper Will, en même temps que la compassion que l'on éprouve pour lui. [spoiler]Et son changement, tellement bien traité après sa découverte que la malédiction était factice… bon, bien sûr, le drame quand il découvre que Tessa est fiancée avec Jem m'a fait pleurer un bon bout de temps…[/spoiler]
Et aussi l'amitié Jem/Will qui explore le lien entre parabatai, [spoiler]la scène entre Magnus et Will qui explique la réaction de Camille dans City of Fallen Angels…[/spoiler], Charlotte et Henry… Jessamine, loin d'être une poupée de cire en fin de compte…
Des personnages, une intrigue, une ambiance mémorable.
Bref, The Infernal Devices.

(Le tome 3 est déjà commandé depuis belle lurette et mes ongles sont rongés jusqu'à la racine)
La Cité des Ténèbres, Les Origines, Tome 3 : La Princesse Mécanique La Cité des Ténèbres, Les Origines, Tome 3 : La Princesse Mécanique
Cassandra Clare   
Geez, best book ever !!!
Je regrette qu'on ne puisse pas mettre une note de onze aux personnages, parce que c'est le grand point fort du bouquin.
J'adore la façon dont il est si intensément relié aux Mortal Instruments, et au présent de Jace et Clary, par des allusions aux allures de private jokes, tantôt drôles, tantôt émouvantes, et juste surexcitantes pour les fans comme moi. Les noms de famille, la couleur de leurs cheveux, aussi, qui se répercute de génération en génération, de façon suffisamment marquante pour faire sourire tous les aficionados, les détails, tels que le pendentif rouge, dont je me demandais justement d'où il venait, et puis, bien sûr, LE lien entre les deux séries, qui était déjà annoncé en quelque sorte dans City of Lost Souls, que tout le monde avait déjà plus ou moins deviné, mais qui pose un nouveau mystère dans l'épilogue de Clockwork Princess, un mystère qui fait monter mon impatience de trois crans.
[spoiler]Tout le monde se doutait déjà que Brother Zachariah était Jem, mais QUI a découvert le remède, et COMMENT ? J'aurais parié sur Jace et son feu divin, mais Clary et ses runes ont une chance aussi… ou quelque chose de plus général ? Toujours est-il que quand on relit les passages où le Frère Zachariah a la parole dans City of Lost Souls, tout s'éclaire[/spoiler]
Néanmoins, là où beaucoup ont critiqué l'auteur pour avoir fait un "remake" des Mortal Instruments, je dois les détromper. J'étais de cet avis au tout début, mais en lisant le tome 3, il devient évident que… les personnages ne pourraient pas être plus différents. Relire City of Lost Souls m'a d'ailleurs filé un mal de crâne lorsque j'essayais de relier les deux entre eux.
Dans les Mortal Instruments, les personnages sont plus indépendants, et l'amour entre eux, plus égoïste. Dans les Infernal Devices, tout est dans l'altruisme, le sentiment familial, la profondeur de leur (res)sentiments, de leur douleur, de leur amitié… bien sûr, c'est quelque part aux dépends du Big méchant, mais on pardonne, parce que ça sonne tellement vrai… Et la fin est d'une beauté ! (enfin, quand je parle de la fin, je parle de l'épilogue en entier, avec ce qu'elle nous apprend sur ce qui s'est passé, sur ce qui se passera dans City of Heavenly Fire…)
Vraiment, la profondeur des personnages est impressionnante. Ils ont un véritable relief. Revoir le personnage de Magnus lui rajoute vraiment de la consistance dans les Mortal Instruments, ce qui rejaillit sur les autres personnages. D'autant que maintenant, on connaît une partie de son histoire. On sait ce qu'il ressent lorsque Alec lui parle de Will, la boîte de Woolsey Scott prend une autre dimension…
Je sais que je déborde sur le commentaire de la Cité des Ténèbres, mais il est impossible de commenter l'un sans l'autre. Ils sont aussi différents qu'ils sont complémentaires.
De la romance, de l'humour comme s'il en pleuvait, et beaucoup, beaucoup de serrements de cœur (jamais je n'avais éprouvé autant de compassion, d'affection, de compréhension envers des personnages)… Et toujours l'univers sombre, gracieux et incroyable des Shadowhunters.
Je suppose que si vous êtes là c'est parce que vous êtes déjà au courant que ce livre est une pure merveille, un véritable trésor. Sinon, eh bien reprenez au départ. Tome 1, City of Bones. Si si. On l'apprécie d'autant plus que l'on se sent impliqué dans l'univers, qu'on le connaît dans ses détails, que l'on comprend les allusions.
Hunger Games, Tome 1 : Hunger Games Hunger Games, Tome 1 : Hunger Games
Suzanne Collins   
Wow... ce livre est un vrai régal ! Je l'ai fini en une journée tellement on a hâte de savoir ce qui va arriver aux personnages ! L'histoire est choquante, renversante et surprenante ! Adepte ou pas de lecture : vous allez adorer ! Bonne lecture. ;)

par Pamie
Hunger Games, Tome 2 : L'Embrasement Hunger Games, Tome 2 : L'Embrasement
Suzanne Collins   
Je n'aurais jamais cru que ce deuxième tome serait tout aussi excellent que le premier... pourtant c'est le cas! Je l'ai littéralement dévoré en quelques heures seulement tellement il est bon! Katniss est toujours fidèle à elle même, les Hungers Games sont toujours aussi excitants et Peeta et Gale sont toujours aussi amoureux et incroyables.. ce qui ne fait que mêler Katniss encore plus! Lisez vraiment cette suite si vous avez aimé le premier roman, car vous ne serez nullement déçus. Vivement la suite! Bonne lecture! ;)

par Pamie
Hunger Games, Tome 3 : La Révolte Hunger Games, Tome 3 : La Révolte
Suzanne Collins   
La saga Hunger Games se termine vraiment en beauté avec ce livre. Suzanne Collins sait une fois de plus nous tenir en haleine jusqu'à la fin du livre si bien que comme pour les deux tomes précédents il est quasiment impossible de reposer le livre jusqu'à la toute fin. Comme les précédents tomes, celui-ci est très sombre et apporte son lot de larmes aux moments parfois extrêmement difficiles. [spoiler]Larmes notamment aux retrouvailles de Katniss et Peeta qui nous font passer de la joie à l'horreur en quelques lignes. Certaines morts sont très difficile à digérer, notamment celle de Finnick qu'on ne comprend pas vraiment (ça m'a un peu fait pensé à la mort de Lupin dans le dernier tome d'Harry Potter). Finnick vient de se marier, même s'il ne le sait pas encore il va être papa, mais il meurt lors de l'assaut mené pour prendre le Capitole. Prim perd également la vie lors de cet assaut, et sa mort est d'autant plus dure puisque Katniss ne s'est retrouvé dans les jeux que dans le but de la protéger. Cela peut paraitre injuste, et ça l'est, mais ils sont en guerre. Dans une guerre ce ne sont pas que les méchants qui meurent et les gentils qui s'en sortent, il y a des pertes tragiques des deux côtés et c'est bien une des choses que Collins essaie de faire comprendre à ces lecteurs. Alors quand je lis que certains sont révoltés que des personnages meurent, je me dis qu'ils n'ont vraiment rien comprit à ce livre et aux précédents. Il y a d'énormes pertes dans chaque livre (24 tributs et 23 qui décèdent à chaque jeux, sauf dans le premier où "que" 22 perdent leur vie) et c'est en ça que réside toute la tragédie et la morale du livre. Quant à toute l'affaire Katniss/Gale/Peeta, je m'attendais à ce qu'elle choisisse Peeta. C'était assez évident et en lisant bien le tome 2 on savait déjà qu'elle finirait par s'en rendre compte elle aussi.[/spoiler]

par Althea
Avant toi Avant toi
Jojo Moyes   
Un vrai coup de cœur .
Un livre d'une rare beauté, magique, déchirant et un véritable choc émotionnel...
Car cette histoire pourrait êtes vrai!
Donc ma forte émotion pour ce livre je me suis mise dans la peau du personnage de Lou, on ne peut quand ressortir plus grand et fort...
Je ne vous ferais pas de grande phrase car je manque de mots tellement mon cœur et bouleversé .
Par ce roman si beau et si triste mon cœur a été touché.
Mes larmes ont coulé doucement au fil des pages...
Excellent une belle leçon de vie, et qui font réfléchir sur nos petits tracas de la vie quotidienne qui sont bien petits, car ça n'a beau être qu'un roman il sent dégage beaucoup d'émotions et bien plus encore...
Gros coup de cœur 2013 et un de met livre préféré dans ma biblio ❤❤❤❤
À lire ...
Je n'étais qu'un fou Je n'étais qu'un fou
Thierry Cohen   
Grisé par le succès de son premier grand roman, sa notoriété qui lui monte à la tête, l'argent qu'il gagne, les conquêtes virtuelles ou réelles qu'il multiplie, l'admiration des ses fans sur Face Book et le plaisir d'être devenu quelqu'un d'important, Samuel Sanderson, écrivain délaissé par sa femme et rejeté par sa fille, est devenu un homme superficiel, orgueilleux et égoïste, un homme qui "s'est éloigné de lui-même"...
Un jour, alors qu'il est en train de consulter sa page sur FB, il est surpris de constater que son homonyme lui envoie un message tout à fait insolite... le premier d'une longue série...

C'est avec "J'aurais préféré vivre" et "Je le ferai pour toi" que j'ai découvert Thierry Cohen. Deux lectures que j'avais particulièrement appréciées. C'est donc confiante que j'ai entamé la lecture de "Je n'étais qu'un fou".
C'est un roman que j'ai également beaucoup apprécié, un livre bien écrit, sans temps mort, un sujet pour le moins original.
Faut dire que l'histoire démarre assez fort : "A la fin de ce roman, je serai mort" : de quoi susciter l'intérêt, attiser la curiosité.

Si notre protagoniste se retrouve au coeur d'une situation qu'il croit au début maîtriser, le voilà embarqué dans une affaire qui très vite le dépassera au point de le rendre fou, fou d'amour, fou de haine, fou d'être devenu un pion, un otage à la merci d'un homonyme qui tire les ficelles.
D'interrogation en interrogation, de déduction en déduction, le voilà qui essaie de comprendre ce qui a bien pu le conduire à se retrouver impliqué dans une situation qui l'entraînera aux portes de la folie et de la peur, une aventure déstabilisante, une enquête complexe servie par un style vivant, une narration fluide, un suspense bien entretenu, de nombreux dialogues et rebondissements.

Si le côté "enquête" est privilégié, le livre montre également le regard réaliste que l'auteur porte sur les thèmes des maisons d'édition, les batailles médiatiques, les rencontres virtuelles sur FB, la critique des reality shows, les contraintes des auteurs que l'on oblige à produire un livre par an, le statut des écrivains, le milieu des journalistes, attachés de presse etc...
C'est donc un roman qui mêle enquête, réflexion et analyse sur de véritables problèmes de société, le tout superbement imbriqué.
Un moment de lecture très appréciable pour un sujet original et bien mené.

par SuperNova
Beautiful, Tome 2 : Walking Disaster Beautiful, Tome 2 : Walking Disaster
Jamie McGuire   
Il est genial :) même si la plupart du temps on sait ce qui va se passer, ça reste un vrai régal. On sait enfin ce qui se passe dans la tête de Travis, mais surtout, le prologue a lieu dans son enfance, et la fin du livre ne s'arrête pas au mariage comme dans le un. Il va quelques années plus loin.

par Satine62
Beautiful, Tome 2.5 : A Beautiful Wedding Beautiful, Tome 2.5 : A Beautiful Wedding
Jamie McGuire   
http://leden-des-reves.blogspot.ch/2013/04/beautiful-jamie-mcguire.html

Aaaah! Me revoici, me revoilà pour une petite chronique! Ca va me détendre en cette période d'examen... (si seulement!)
Alors, alors, alors, alors! A Beautiful Wedding... encore un bouquin, même trop petit, qui nous parle de mon coup de coeur? Mais comment vouliez-vous que je passe à côté de ce bijou pur et simple? Alors que Beautiful Disaster vous est enfin accessible (en Français, c'est loin d'avoir tout son charme, je vous l'assure, le simple poulette me rebute...), je continue ma route avec Abby et Travis!

Dans ce petit Spin-off, si on veut, nous découvrons ce qu'il s'est réellement passé à Vegas. Eh oui! Comment s'est passé le mariage si précipité de nos deux héros? Hein? Il fallait que je sache!
Et je ne suis pas du tout déçue du voyage... ouh non!

Dans A Beautiful Wedding, le récit est alterné entre Abby et Travis, ce que j'ai trouvé... exquis. Oui, vraiment! Savoir ce qui motive Abby, comment se sent Travis... tout ça crée une alchimie tout simplement géniale. Surtout que rien n'est rose mais tout est tellement fort, tellement... tellement Beautiful!
L'intensité des sentiments est toujours présente, des deux côtés. Abby qui se demande si elle fait bien, Travis qui n'ose pas croire à sa chance et qui a l'impression qu'Abby va le lâcher parce qu'elle va réaliser qu'elle mérite bien mieux... Jamie McGuire a su me faire tomber amoureuse de Travis une troisième fois, faut le faire!

Alors oui, encore une fois, nos personnages sont loin d'être parfaits. Ils sont bourrés de défauts, et néanmoins perclus de valeurs, d'amour, ils sont entiers. Entiers et avec un caractère bien trempé.

J'ai eu du mal à me détacher du bouquin, les rares fois où je devais m'en décrocher (comme pour aller dormir parce qu'il y avait examen le lendemain AHEUM), ce qui m'a une fois de plus prouvé le pouvoir addictif de cette histoire. Le seul bémol qui n'en est pas vraiment un, ce sont les scènes olé olé auxquelles nous avons droit, puisque moi je m'en passerais bien, comme d'habitude. M'enfin...

146 pages pour retrouver Abby et Travis, 146 pages pour prolonger encore l'histoire et comprendre un peu mieux nos deux personnages, 146 pages de bonheur pour une lectrice comme moi qui aime cette saga! Honnêtement... j'ai rarement vu 24h décrites avec autant de brio et me tenir en haleine aussi bien! J'ai fondu, je me suis inquiétée (tout en connaissant la suite, évidemment), me suis émerveillée, et tout et tout!
Avec ce tome 2.5, Jamie McGuire signe une nouvelle fois un succès chez moi. Ce n'est pas un coup de coeur, juste en dessous, un petit coup de coeur, mais qu'est-ce que j'ai été contente de retrouver mon couple favori pendant quelques pages!

En revanche, en ce qui concerne l'extrait de Red Hill à la fin... très utile! Je ne lirai pas ce livre, j'ai le coeur trop peu accroché pour ceci xD

Enfin bref, un dernier voyage avec les héros de Beautiful, voyage réussi, j'ai été transportée, comme d'habitude, émue et ravie. Bravo, Jamie, et merci, merci, merci.
Ce sera un 19.5/20 pour moi!
Vango, tome 1 : Entre ciel et terre Vango, tome 1 : Entre ciel et terre
Timothée De Fombelle   
Fini ! Trop, trop bien ! Un livre superbe, qui nous entraîne du début à la fin. Les personnages sont émouvants et drôle. Un livre intéresssant puisque l'histoire se passe en 1935, temps de guerre.Les periodes de histoire en allemagne sont très réaliste.

par Lâhhotep