Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de EvelyneJoly : Je n'ai pas apprécié

retour à l'index de la bibliothèque
Phobos, Tome 1 : Les Éphémères Phobos, Tome 1 : Les Éphémères
Victor Dixen   
PHOBOS fait parti de ces livres que vous commencez doucement en vous disant "ouais pas mal ...", et puis au fil des pages vous ne pouvez plus le poser, ça devient addictif, vous tournez les pages plus vite, votre impatience grandit pour arriver à la dernière ligne en vous disant "c'est déjà fini !".
Nous avons là une lecture qui vous renvoie dans l'univers de la télé-réalité et de la fiction. Mais pas que ! Ce n'est pas aussi simple qu'il n'y parait car derrière la recherche du grand amour et d'une nouvelle vie sur Mars, se cache des enjeux politiques et financiers.

En ce qui me concerne, avec PHOBOS je découvre la plume de Victor Dixen et c'est une belle découverte ! C'est clair, c'est précis, c'est riche, c'est détaillé mais sans être redondant, c'est recherché et c'est instructif.
C'est tellement juste et bien écrit que lorsque l'action se déroule dans le Cupido, on s'imagine parfaitement avec les candidats. Tout comme on se voit posé devant notre poste de télé en train de regarder la chaîne Genesis, comme on le ferait pour n'importe quelle émission de télé-réalité ! C'est totalement prenant et déroutant.
Très vite on découvre les dessous et le but de ce programme, mais notre impuissance à venir en aide aux douze candidats nous oppresse, nous stresse, et peu importe qu'on nous dévoile tout, on a quand même la curiosité de voir comment les candidats vont le découvrir et comment ils vont gérer cette nouvelle et cette situation.

La narration peut être déconcertante car nous suivons plusieurs personnages et/ où situations. Mais tout ceci est bien amené et à chaque fois on attend avec impatience de découvrir l'évolution de chacun. Que ce soit le point de vue de Léonor quand nous sommes dans Cupido, qui nous permet de suivre l'évolution des filles. Où que ce soit l'émission H24, qui nous permet de suivre les speed-dating et les aventures des candidats. Où encore Serena, la Directrice de production, et William, le fils de l'un des instructeurs. Tous ont de l'importance !
En résumé, ce Young Adult français fait parti des surprises et des belles découvertes. On peut dire sans risque qu'il n'a rien à envier à ses homologues étrangers.

par coco69
Zodiaque, Tome 1 Zodiaque, Tome 1
Romina Russell   
Ce livre est... Génial.

À la base, je l'ai acheté sur un coup de tête. Moi qui suis assez méthodique dans l'achat de mes livres, ce jour là je me suis dit "Tiens, la couverture me plaît et le résumé est sympa" donc je l'ai acheté.
Et malgré quelques appréhensions, je ne regrette pas du tout ce coup de folie !

On commence l'histoire avec Rhoma, une jeune étudiante de la constellation du Cancer. Celle-ci lit dans les astres de terrifiants cataclysmes mais personne ne la croit... Jusqu'à ce qu'une des quatre lunes de Cancri, la planète-mère de la constellation, explose...
Elle va alors prevenir les douze maisons zodiacales qu'elles courent un grave danger : treize maisons existaient à l'origine... Et cette dernière a décidé de se venger.

L'univers créé par Romina Russel est tout simplement grandiose. L'idée de réinventer le Zodiaque pour en faire une civilisation séparée entre les douze signes est vraiment super ! La façon dont elle caractérise chaque maison par rapport à sa Qualité par excellence n'est pas sans rappeler les Factions de Divergente mais de façon tellement différente et subtile qu'on ne s'en rend même pas compte sur le coup.
De plus, chaque maison à ses mythes et légendes, ce qui nous fait plonger dans douze mythologies passionnantes foncièrement différentes, et pourtant tellement semblables.

Les personnages, même s'ils ne sont pas extrêmement profonds, on quand même assez de profondeur pour qu'on les aime (ou les déteste !) et qu'on se réjouisse ou s'attriste pour eux. Ils sont vraiment vivants et dynamiques, avec de puissants caractères et des secrets plus ou moins inavouables.

Le scénario, lui, est haletant. Lentement, on sent l'étau se resserrer autour de Rhoma au fil des pages. L'atmosphère devient oppressante et rien ni personne ne peut plus nous faire lâcher le roman. On a tellement envie de savoir comment elle va se sortir de ce fouillis inextricable d'embrouilles qu'on ne veut plus s'arrêter de lire. Qu'on ne PEUT plus s'arrêter de lire.
Le suspens monte crescendo, d'abord lentement et imperceptiblement jusqu'à devenir une contrainte pour le lecteur. Il nous tient en haleine jusqu'au dernier mot de la dernière ligne de la dernière page et on se sent vidé lorsqu'on referme le livre et que toute la tension qu'on a ressenti durant les presque 500 pages qui le composent s'est évanouie.

Le seul point négatif que je pourrais lui trouver est peut-être une trop grande complexité dans l'histoire qui nous perd parfois un peu et qui est dommage.

Romina Russel est une auteur émergente que je me suis fait une joie de découvrir et que j'espère pouvoir suivre encore longtemps.

J'attends avec impatience le second tome et vous conseille très vivement celui-ci !
Millénium, Tome 1 : Les hommes qui n'aimaient pas les femmes Millénium, Tome 1 : Les hommes qui n'aimaient pas les femmes
Stieg Larsson   
Excellent livre, avec une superbe ambiance noire. C'est sympa aussi que d'avoir comme cadre la Suède qu'on voit peu souvent dans les livres. J'ai adoré le livre alors qu'à la base je ne suis pas très porté sur les polars. Les personnages ont des personalités fortes et l'intrigue devient de plus en plus prenante au fur et à mesure des pages. J'ai hâte de commencer le tome 2 mais je vais quand même lire autre chose avant, le temps de digerer le premier. :)

par Virgile
L'Épreuve, Tome 4 : L'Ordre de tuer L'Épreuve, Tome 4 : L'Ordre de tuer
James Dashner   
Une vraie tuerie, si vous me permettez le jeu de mot ! J'étais déjà une grande fan de la saga TMR et de la plume de James Dashner, mais là, c'est encore pire !

On replonge avec grand plaisir treize ans avant le WICKED, avant l'arrivé de Thomas parmi les blocards avec de nouveaux personnages, qui pour ma part, sont tous aussi attachants les uns que les autres. On en apprend plus sur les irruptions solaires et sur la Braise.

Beaucoup d'entre vous dise être déçu, mais ce n'est pas mon cas. Je me posais tellement de questions, que je suis ravie d'en avoir obtenue les réponses. Et le fait de n'avoir pas de lien direct (à part dans le prologue et dans l'épilogue) avec Thomas et compagnie ne m'a absolument pas dérangé. Après tout, ce n'était pas le but de ce tome prequel.

Et cette fin... Mon dieu ! Qu'est-ce qu'elle a le don de m'agacer. Argh. J'ai failli verser une larme.

[spoiler]Et sincèrement, je continue de penser que Deedee est Teresa. L'âge peut coïncider vu que l'auteur ne donne pas son âge et reste vague là dessus. Les personnages sous entende qu'elle n'a pas plus de six ans, mais elle peut très bien en avoir beaucoup moins. Ensuite, il y a la cicatrice de la fléchette, Teresa n'en a pas une dans la saga TMR ? Il me semble que si...[/spoiler]

Pour conclure, le seul petit bémol que je pourrais trouver, c'est qu'il est trop court et qu'on en redemanderait presque afin d'attiser notre gourmandise de savoir. Je conseil réellement L'ordre de tuer pour tous les fans de la trilogie !

par Philla
Phobos, tome 2 Phobos, tome 2
Victor Dixen   
Lorsque j'ai terminé « Phobos 1 », j'avais été complètement conquise par cette histoire. J'attendais donc la suite avec impatience, tout en espérant avoir de nouveau un coup de cœur pour ce second tome.

Dans « Phobos 2 », nous retrouvons tout notre équipage au même moment où nous les avions laissés, dans les dernières pages de « Phobos 1 ». Un terrible choix s'offre à eux, l'heure du vote a sonné. Mais il est parfois difficile de choisir entre l'espoir et la vengeance.
Quelle décision vont prendre Leonor et ses compagnons ? Et comment cela va-t-il changer leur quotidien ?
Au même moment, Andrew continue son enquête. Il est loin de se douter qu'il va trouver des secrets bien enfouis.

J'avais donc mis la barre très haut après avoir lu le premier tome.
C'est avec un peu d'angoisse que j'ai donc commencé ce livre, car généralement lorsque j'en attends beaucoup, j'en ressors déçue.
Mais ici, ce n'est absolument pas le cas, bien au contraire.

Victor DIXEN nous replonge dans l'histoire exactement au même moment où on avait laissé nos personnages. Pas d'ellipse temporelle, son choix est de vraiment nous faire participer à ce fameux vote qui est plus qu'important pour nos petits astronautes : c'est un choix vital.
La tension est donc extrêmement pensante dès les premières pages. C'est intense, puissant et enivrant. J'ai rarement été projetée dans la tension si rapidement dans un second tome.

Nous suivons l'action toujours de plusieurs points de vue différents. Nous avons celui de Leonor, celui de Serena sur Terre, celui d'Andrew dans sa quête, celui des téléspectateurs qui regardent la chaîne Genesis. Nous avons également des petits passages dans lesquelles nous suivons une terrienne, fan de la chaîne, mais aussi quelques courts moments où nous suivons uniquement les garçons participants.
Je suis contente de retrouver cette alternance de points de vue. Certes, c'était très déstabilisant dans le tome 1 d'être ballotté d'un côté et d'un autre, mais c'est essentiel pour saisir tous les éléments de cette histoire.

Car oui, l'histoire qui nous paraissait complexe dans le premier tome, l'est encore plus dans « Phobos 2 ».
Attendez-vous à être surpris du début à la fin du livre car les révélations vont se succéder et d'autres mystères apparaissent. Victor DIXEN ne nous ménage absolument pas.
On sent que l'histoire prend vraiment un tournant capital pour la suite et l'auteur réussit à nous mener là où il le souhaite.

Nous retrouvons les personnages que l'on a aimés dans le précédent livre, mais aussi ceux que l'on n'a moins aimé. Certains masques tombent et les véritables caractères font surface. Parfois, on reste un peu bouche bée devant le caractère de certains.
Leonor est toujours mon personnage préféré. Elle reste égale à elle-même et ne se laisse pas embobiner ( ou presque, malheureusement ).
Que dire de Marcus ? Simplement qu'il a fait faire les montagnes russes à mon petit cœur..
J'ai beaucoup aimé Kelly dans ce tome. Elle est une vraie bouffée d'oxygène.

Et enfin, que dire de cette fin !
Plus j'en approchais, plus j'étais certaine que je n'allais pas apprécier ce que j'allais découvrir. J’avais élaboré plusieurs scénarios tous plus ou moins plausibles ou loufoques, mais je ne m'attendais absolument pas à cela ! Je ne sais pas qui est la plus choquée en fait : Leonor ou moi ?

Monsieur Victor DIXEN, si vous lisez cette chronique, voici un petit message personnel pour vous. Je ne sais pas si je vous vénère ou si je vous déteste avec cette fin qui est explosive. Je ne sais pas si je l'aime ou si je la hais. Je peux tout simplement vous remercier de ne pas me laisser indifférente, d'avoir réussi à me surprendre et à me mettre dans tous mes états. Maintenant, il ne vous reste qu'une chose : écrire le troisième tome au plus vite, car c'est une question de survie !


En conclusion, « Phobos 2 » réussit à être encore meilleur que son prédécesseur, chose que je ne pensais pas possible. Victor DIXEN arrive avec brio à nous faire ressentir toute une palette d'émotions toutes aussi contradictoires les unes que les autres. Attendez-vous à ne pas lâcher ce livre dès que vous l'aurez commencé. Sensations fortes garanties.



Un livre à lire absolument et de toute urgence !

( http://lectrice-lambda.blogspot.fr/2015/11/phobos-2-victor-dixen.html )
Phobos, tome 3 Phobos, tome 3
Victor Dixen   
Sublime ! C'était Waouh ! Oh my god, c'était WAAHOUUH !!!
Je ne vais pas en faire un tas car vous l'aurez compris ce dernier opus est juste WAOUH :p Étant donné les éloges des autres commentaires, je suis rassurée de ne suis pas être la seule à être retournée ;)
Les petites bombes en fin de chapitre m'ont tué un petit peu plus chaque fois, j'ai même dû m’arrêter de lire quand [spoiler]Serena s'est fait tiré dessus pour réaliser et ne pas m'emballer et spoiler tout le monde autour de moi (j'étais dans le bus vous comprenez qu'il faut garder son self-control pour ne pas être vu comme une dingue .... ) [/spoiler]
Bref, j'ai AD-OR-E !! et pis [spoiler]Marcus sooooooo sad *grosses larmes de crocodiles* (je n'étais plus dans le bus heureusement, vous imaginez bien )[/spoiler]
Je m'adresse donc à toi qui lit ceci et je te dis "Vas toute suite lire c'te livre et n'attends pas Noël ou alors trouves la cachette du paquet ;)"
W

par Wanheda
American Psycho American Psycho
Bret Easton Ellis   
Une lecture extrêmement difficile de part l'écriture, l'histoire et le personnage. Si j'ai trouvé intéressant d'utiliser un ton uniforme pour décrire tous les aspects de la vie de Bateman afin de montrer son côté sociopathe, le tout devient trop redondant. C'est long, avec des descriptions totalement inutiles (je passerais sur les chapitres sur Whitney Houston, Hewey Lewis ou Genesis, sans intérêt aucun) et même les descriptions des meurtres ne m'ont pas fait sourciller.
J'ai trouvé l'histoire brouillonne, sans réel sens et insipide.
Si le côté vulgaire ne m'a pas dérangée, j'ai par contre trouvé l'écriture horripilante; les descriptions à foison,les dialogues à la limite de l'absurde m'ont ennuyés.
L'idée de base est pourtant très intéressante, mais le traitement du sujet qu'en fait Ellis m'a empêché de rentrer dans l'histoire. Pourtant, entre un sociopathe et une critique sous jacente de l'apparence, le tout sur un ton froid adéquat il y avait matière à créer un récit plus prenant.
Pour une fois, j'en resterai à la version cinématographique et me contenterai d'oublier mon calvaire livresque avec ce roman.
Le Passeur Le Passeur
Lois Lowry   
J'ai ADORE ! Cette oeuvre est vraiment formidable ! J'ai tout de suite été séduite par l'histoire, cette conception de la vie est vraiment... incroyable. J'ai beaucoup pleuré pour la fin.

par Roxye
La Trilogie des Survivants, Tome 1 : Arène Un, Les Chasseurs d'Esclaves La Trilogie des Survivants, Tome 1 : Arène Un, Les Chasseurs d'Esclaves
Morgan Rice   
J'ai vraiment beaucoup aimé ce livre! Il se passasse tellement de chose en si peux de temps, c'est remarquable! Mais, je trouve que justement tout vas un peu trop vite! Pour l'action c'est génial, mais je trouve que pour les personnages sa va trop vite![spoiler]Ils (Ben, Brooke et Logan) viennent de se rencontré, ne parle presque pas de eux et ils (Ben et Logan) sont déjà jaloux l'un de l'autre!![/spoiler] Je trouve juste que ça n'a aucun sens!

par Ainako
The Ones The Ones
Daniel Sweren-Becker   
https://aliceneverland.wordpress.com/2016/10/05/the-ones-daniel-sweren-becker-concours/

The Ones est sûrement la dystopie la plus actuelle que j’ai pu lire. A ce titre, le premier chapitre est tout simplement phénoménal et nous met immédiatement dans l’ambiance. De plus, l’auteur ne s’est pas projeté trop loin dans le futur et nous livre une situation qui pourrait bien être celle de demain, tout en faisant écho à celles d’hier et d’aujourd’hui. Bref, dès le départ, The Ones promettait d’être une lecture déroutante…

Et, en effet, dans un monde où certains sont nés différents, pas « comme les autres », Daniel Sweren-Becker a parfaitement réussi à faire ressentir cette peur de l’autre, de l’inconnu. Une peur qui s’adapte cruellement à de nombreuses réflexions faites actuellement dans les médias. Surtout, à l’heure de la génétique actuelle, où l’éthique s’efface tout doucement au profit de l’idéalisation des bébés catalogues, il est très intéressant de lire les réflexions que l’on trouve dans The Ones.

Car ce livre fait réfléchir, incroyablement. Au-delà de l’intrigue, superbement bien amenée et à travers laquelle il est bien difficile de prendre position tant les avis sont partagés et se valent les uns les autres, l’auteur développe une critique que l’on ne peut s’empêcher de vivre. Je me suis révoltée, j’ai vibré devant les injustices que subissent nos personnages. Mais j’ai aussi compris un bon nombre de pensées, j’ai réfléchi autant que je me suis indignée.

En somme, Daniel Sweren-Becker a su dépasser le caractère habituel de la dystopie. Ici, on a véritablement une réflexion sociétale que l’on ne peut s’empêcher de ramener à notre actualité d’aujourd’hui. L’intrigue est aussi rythmée qu’intelligente, on a du mal à savoir qui va s’en sortir indemne ou non. Très rythmée, elle donne une véritable fluidité et un côté addictif à l’histoire. Et quand vient la fin.. Quelle fin !! Elle révolte encore plus et nous laisse sur un sentiment d’impuissance qui ne donne qu’envie d’en lire la suite, tout simplement.

En définitive, j’avais peur que The Ones ne soit qu’une dystopie de plus, mais ce livre se révèle être beaucoup plus que cela. Je me suis régalée, de la première à la dernière page, et j’ai été surprise de découvrir un univers bien plus proche du notre que l’inverse. Mais, surtout, j’ai adoré toutes les réflexions que ce livre amène à se faire. Extrêmement intelligent, vous ne pourrez pas vous empêcher de dévorer cette histoire et d’en ressortir plus grandis encore. Une lecture marquante pour un sujet qui possède bien des échos…

par Kesciana
  • aller en page :
  • 1
  • 2