Livres
429 640
Membres
351 462

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

"J'aurais dû te le dire il y a bien longtemps. Je suis tombé amoureux de toi dès l'instant où je t'ai vue. C'était comme si tu étais une partie de moi que j'avais perdue sans avoir jamais su que je l'avais, jusqu'à ce moment précis. Mais j'étais trop froussard, je me suis dit que je te reverrais."

Afficher en entier

"Les gens étaient vraiment bien plus imprévisibles que les ordinateurs."

Afficher en entier

"Elle avait appris qu'une grande part de l'autorité reposait sur la capacité à agir en ayant toujours l'air de savoir ce qu'on fait."

Afficher en entier

"Derrière elle surgit alors un groupe d'adolescents très variés. Certains étaient gothiques, d'autres faisait plutôt skaters et deux d'entre eux étaient grunge. Tous étaient hirsutes et débraillés, comme la plupart de ceux qui vivent dans la rue, mais Téo n'avait jamais vu aucun d’eux auparavant.

En revanche, il en avait entendu parler. C'était une autre de ces rumeurs qui circulaient la nuit, sur le ton de la confidence : il existait une organisation, l'armée de Perséfone, qui se battait pour protéger les jeunes sans-abri. Téo n’y avait pas cru davantage. Une poignée d’ados qui jouaient les Robin des bois des temps modernes ? Il s'était dit que ce n'était qu'une légende urbaine de plus.

Et pourtant, ils étaient là, en chair et en os."

Afficher en entier

Il s'était déjà fais agresser et n'avais aucune envie que cela se reproduise. La dernière fois, il s'en était sorti avec trois côtes cassées et une commotion cérébrale.

Sans compter que de nombreuses rumeurs inquiétantes circulaient depuis quelque temps. Certains prétendaient notamment qu'une mystérieuse organisation enlevait les jeunes sans-abris pour se livrer à des expériences sur eux.

Teo n'y croyait pas vraiment, cela lui paraissait trop tiré par les cheveux. Mais il savait qu'il pouvait arriver malheur aux jeunes comme lui à force de vivre dans la rue. Et il n'avait pas l'intention de finir dans la rubrique Faits divers.

Afficher en entier

- « Chercher à ne pas avoir l'air ridicule est l'un des nombreux fardeaux de la jeunesse », soupira-t-il. [Roy

- Hein? fit-elle d'un air perplexe. [Noa]

- C'est de John Updike.

- De qui?

Roy avait cette manie de citer des phrases qu'elle ne comprenait pas, de gens dont elle n'avait jamais entendu parler.

Afficher en entier

"Oh, jolie. Alors comme ça, on essaie de contourner le système central depuis un autre terminal? Excellente idée, très cher."

Il tapa une série de commandes sur le clavier avant de presser la touche "Entrée" avec un geste théâtral.

"Malheureusement, c'est encore raté!"

Afficher en entier

Vous avez sans doute entendu dire que nous avons été mis hors jeu, que le Projet Perséphone avait réussi à nous écraser.

Eh bien pas du tout. On est toujours là. En effectif réduit, c'est vrai, mais désormais plus forts que jamais et prêts à poursuivre la bataille.

On a encore besoin d'aide. Nos ennemis sont cruels et impitoyables, et ils ne reculeront devant rien pour arriver à leurs fins. Il existe un remède contre la PEMA et il est entre leurs mains.

On va s'en emparer.

Même si on doit y laisser la vie.

Restez forts. Protégez-vous les uns les autres. Et n'oubliez pas que le combat est loin d'être terminé.

Publié par PER5EFONE le 22 février

/ALLIANCE/ /NEKRO/ /#PERSEF_ARMY/

< < < < > > > >

Afficher en entier

Noa secoua la tête, refusant d'admettre ce qu'il disait.

- Tu as toujours le pistolet ?

Elle opina, incapable de parler.

- Alors donne-le-moi. Je ferais en sorte qu'ils ne vous suivent pas.

Noa sentait le sang chaud de Zeke couler sur ses jambes. [...] Il ne tiendrait pas jusqu'à Steamer Lane, pas après avoir perdu tant de sang. Et le sifflement dans sa poitrine s'accentuait à chacune de ses respirations.

D'une main tremblante, elle lui remit le pistolet.

Afficher en entier

Elle [Noa] vit Cole ramasser son arme en se relevant. Il était bon tireur, et Teo et Daisy n'étaient pas loin. Il allait les tuer, c'était évident. Et elle ne pouvait pas laisser d'autres membres de son groupe mourir cette nuit.

Sans réfléchir, Noa leva son pistolet, le serra des deux mains et tira.

Cole s'effondra à nouveau, mais en avant cette fois.

Elle s'avança prudemment jusqu'à lui. Il ne bougeait pas. Prenant son courage à deux mains, elle le fit rouler sur le dos. Il avait les yeux figés, vides d'expressions. Il était mort.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode