Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Extelle : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Silver Silver
Rhiannon Held   
Andrew Dare is a werewolf. He’s the enforcer for the Roanoke pack, and responsible for capturing or killing any Were intruders in Roanoke’s territory. But the lone Were he’s tracking doesn’t smell or act like anyone he’s ever encountered. And when he catches her, it doesn’t get any better. She’s beautiful, she’s crazy, and someone has tortured her by injecting silver into her veins. She says her name is Silver, and that she’s lost her wild self and can’t shift any more.

The packs in North America have a live-and-let-live attitude, and try not to overlap with each other. But Silver represents a terrible threat to every Were on the continent.

Andrew and Silver will join forces to track down this menace while discovering their own power and their passion for each other.
Une Rose en hiver Une Rose en hiver
Kathleen E. Woodiwiss   
J'adore ce roman ? De toute façon Katleen E Woodiwiss est mon auteure favorite . J'aime la façon dont elle arrive à déjouer le sort et faire que le destin joue des tours aux plus méchant .
Savoir qu'on peut aimer une personne qu'on deteste de tout son coeur et pour moi le plus beau du roman !
Le ranch de la vache perdue, Tome 1 : Le rapport matinal Le ranch de la vache perdue, Tome 1 : Le rapport matinal
Sue Brown   
Y'a pas de doute, les cow-boys ont un charme monstrueux. C'est un cliché et pourtant ça fonctionne toujours quand les auteurs ont des idées. J'ai aimé cette façon dont on nous présente le couple. Ensemble depuis dix ans, ils vivent heureux et restent pudique envers la communauté, mais une fois seuls...

J'ai aimé la façon dont les choses arrivent. On dit souvent qu'un ami vaux mieux que cinquante et c'est un peu ce qui arrive ici. C'est là qu'on reconnaît la valeur des gens et de ceux qui seront toujours là, ceux qui seront solidaires. Luke et Simon sont beaux ensemble et maintenant ils doivent faire face à un pasteur étroit d'esprit (et d'ailleurs j'imagine), des problèmes graves de toutes sortes. C'est réaliste, prenant et les scènes de sexe sont sexy, chaudes et perverses.

Un ensemble qui fait son effet. Une histoire qui capte notre attention jusqu'au bout. La plume de l'auteur est fantastique, j'ai adoré.

Je suis pressée de lire le second tome.

par Linkward
Les orages mécaniques Les orages mécaniques
Christelle Verhoest   
Ce roman exprime à nouveau l'incroyable capacité de l'auteure à explorer de nouveaux genres et de nouveaux styles : fantastique, réaliste, et ici science-fiction/futurisme, il y en a pour tous les goûts, pour peu qu'on ne soit pas rebutés par l'amour entre deux hommes.

Ici, nous suivons les aventures d'un prince rebelle au passé douloureux et de son androïde mystérieusement mû de sentiments alors qu'il n'est à l'origine pas programmé pour ça. À bord d'un vaisseau dirigé par un capitaine passionné et à la volonté aussi ardente qu'implacable, notre couple va devoir se battre pour la liberté de vivre et de s'aimer.

Vous l'aurez compris, le thème central de cet ouvrage est l'amour face à l'adversité - incompréhension, normes fixées par le Consortium, préjugés - et la lutte contre le pouvoir donné par l'inculture et la préservation de l'ignorance générale. Je m'explique : le Consortium, c'est un peu un mélange entre Big Brother et une oligarchie - puis une autocratie -; un petit groupe dirige la Terre et contrôle tout, sait tout. Les rois font office de figure publique décorative - un peu comme la reine Élizabeth II - et servent à donner aux Terriens l'illusion d'être encore à peu près maîtres de leur destin. Très encourageant, je suis d'accord. En deça, nous avons également le thème de l'acceptance de soi, tel que l'on est - ou tel que l'on est devenu -, ainsi que l'acceptance des autres. Ce dernier point est notamment présenté par David, qui se dégoûte et apprendra à s'aimer grâce à Anael, et le second de l'Angélus, qui aura dû altérer son corps pour se sentir elle-même... Mais il faut lire le livre pour bien saisir.

David, notre héros, se sent emprisonné dans la cage dorée que lui donne son rang de prince héritier, sans parler des nombreuses cicatrices que lui a laissées son douloureux passé - autant au sens propre qu'au sens figuré -. Il cherche donc tout d'abord à fuir, à se retirer du monde, espérant peut-être que s'il oublie ce qu'il est par naissance, on l'oubliera en retour. L'histoire commence doucement, mais les paripéties sont mises en place de telle sorte que les événements vont s'enchaîner de plus en plus vite pour atteindre leur paroxysme en toute fin, avec un dénouement brutal et une conclusion rappelant un peu les chutes de nouvelles. L'intrigue est linéaire, le but n'est pas de nous perdre dans les complots, coups d'état et autres jeux politiques, mais de nous offrir un récit divertissant et simple à suivre, afin de pouvoir se pencher sur le thème principal et "les bonnes questions" qu'il soulève. Les actions sont bien dosées, les descriptions réalistes et les personnages possèdent tous leur petit trait atypique qui les rend attachants.

En parlant des personnages, j'en profite pour faire remarquer qu'en plus d'être un roman d'un genre encore jamais vu chez l'auteure, il est également un hommage à diverses séries animées des années 80 et les personnages et lieux sont tout autant de clins d'oeils à des figures célèbres ayant bercé l'enfance de nombreuses personnes - Albator, pour ne citer que lui -. J'avoue, après discussion avec l'auteure, que je n'ai pas reconnu toutes les références - je suis de la génération suivante -, mais j'ai quand même repéré les principales et me suis même amusée à rechercher celles que j'avais manquées par la suite. J'en ai même trouvé qui n'existaient pas !... Ahem, bref.

Pour ce qui est de la romance entre les divers personnages - non, il n'est pas uniquement question d'un seul couple, ce serait trop simple -, c'est tout en tendresse. Le sexe fait partie intégrante de la relation entre Anael et David comme l'expression de leur amour et non comme une interaction entre deux lapins en chaleur. Les scènes sont sobrement décrites et les mots sonnent juste. Et pour en revenir sur le thème central du roman, l'amour face à l'adversité inclut également l'amour malgré la différence, sujet déjà abordé notamment dans Fés des Tempêtes. Ici, la différence réside dans la nature première des personnages - Anael est un androïde et David un humain -, même si l'on finit par se poser la question suivante : au bout du compte, qui est le plus humain, l'Homme né Homme - je parle en général - ou la création technologique créée de la main de ce dernier ? On pourrait se demander.

J'ai eu un véritable coup de coeur pour le couple "secondaire" du capitaine et de son second : pas de spoiler, mais je trouve qu'ils étaient adorables au possible - et de toute façon le capitaine en lui-même est mon héros. *essuie la bave de son menton*

Par contre, le dénouement m'a paru un peu précipité. Est-ce parce que la situation était urgente ? Parce que l'auteure voulait refléter le manque de temps ? Je me le demande. Bon, c'est aussi parce que je ne voulais pas arriver à la fin trop tôt, mais quan même.

Donc, pour résumer : une intrigue et une narration simple - première personne, rien de tel pour suivre le flux de pensée et d'émotions -, un thème intéressant et bien abordé, de la tendresse - qu'est-ce que ça fait du bien quand on a une overdose de yaoi dégoulinant -, des références et clins d'oeils amusants sans perturber le récit en lui-même, des personnages géniaux. Un régal :p

par Inukisama
Terre de Castes, tome 1 : Rébellion Terre de Castes, tome 1 : Rébellion
Ysaline Fearfaol   
Si vous lisez ce roman, vous le faites en connaissance de cause : l'avertissement de l'auteur est clair, et c'est une bonne chose. Je savais déjà qu'il y aurait des scènes difficiles, Ayleen m'avait prévenue et pensait même que je n'aimerais pas ce roman. Mais j'ai confiance en sa plume et j'ai décidé de tenter la lecture malgré tout.

Alors oui, il y a des scènes dures, que j'ai lues en diagonale, mais j'ai décidé d'en faire abstraction pour me concentrer sur le reste, car ces scènes, certes importantes pour l'histoire et la relation qui s'établit entre les 3 principaux personnages, ne représentent heureusement pas l'essentiel. Elles sont nécessaires et l'auteur n'a pas non plus exagéré, suggérant beaucoup mais ne s'étendant pas non plus avec complaisance.

Cette nouvelle série se déroule dans un univers futuriste. Les castes qui régissent la société sont clairement expliquées, et le côté "extraterrestre" ne dérange aucunement. En effet, les Intouchables, ces êtres qui ont énormément de gènes extraterrestres, s'avèrent très "humains" et attachants. Par ailleurs, le côté science fiction est contrebalancé par l'organisation très féodale des différentes strates de la société.

Au milieu de tout ça émergent plusieurs personnages : le trio central de l'histoire, mais aussi quelques personnages secondaires.
Il y a d'abord les amants maudits, Celdric et Falko. ils subissent, chacun, de nombreuses épreuves dont ils ressortent plus forts là où n'importe qui d'autre aurait été brisé, leur amour les soutenant. Ces sept années de séparation n'ont en effet pas entaché leurs sentiments. ils vont pourtant devoir surmonter de nouvelles épreuves, ensemble cette fois, orchestrées, encore et toujours par Reyjean. Je craignais un peu que Celdric soit effacé par rapport au mauvais garçon qu'est Falko, mais il n'en est rien. Il a beau être un Seigneur, il n'a rien d'un fantoche.
Reyjean, c'est Le méchant du roman, mais histoire de ne pas non plus faire trop simple, Ayleen Night arrive encore à nous le faire prendre en pitié par moments. Par moments, seulement, car il y a tout de même beaucoup de scènes où il est parfaitement haïssable.
J'ai apprécié de voir Celdric et Reyjean s'affronter par vieilles lois poussiéreuses interposées. C'est la loi qui a séparé les deux amants, qui les a fait souffrir, mais Celdric a su en faire une arme puissante dans la guerre qui l'oppose à son père d'abord, puis à Reyjean, et enfin à toute sa caste.

Du côté des personnages secondaires, on retrouve ce qui fait la force des écrits d'Ayleen Night : des personnages qui ont une profondeur, qui tiennent leur place et ne font pas de la figuration, et qui apportent en même temps une touche d'humour. Farrel, figure paternelle, mentor, manipulateur génial dont on devine qu'il va continuer à jouer un rôle important dans la suite, ainsi que Shahira la féline (non, l'auteur n'aime pas du tout les chats, vous l'aurez deviné), qui n'a rien d'une faible femme, chose appréciable dans cet univers très masculin.

Et puis bien sûr, il y a les scènes hot, puisque nous sommes tout de même dans le domaine de l'érotisme. Comme toujours, c'est bien écrit, c'est chaud et on ressent l'amour qui lie Falko et Celdric.

La fin laisse pressentir une suite où tous les coups seront permis entre les trois ennemis, avec une grande remise en question des castes.
Polux, tome 1 : Le prince oublié Polux, tome 1 : Le prince oublié
Aude Vidal-Lessard   
Ce livre est littéralement génial! Il se lit vite et on embarque très vite dans la peau du personnage! Mais c'est dommage qu'il soit pas plus long et plus en détail ...les actions passent trop vite ! On a l'impression de le lire en accélérer :/
Songs for lovers Songs for lovers
Lily S. Mist   
Une nouvelle qui forcément parait trop courte, mais quand cette auteur écrit, même 300 pages me semble trop court.
Cela m'a cependant permis de replonger dans son univers, et rien que pour ça et sa facilité à trouver les mots qui vont vous atteindre, elle mérite d'être lu.
Et tant pis si tout vous semble fade après elle :)
Les flèches du soleil Les flèches du soleil
Judith Tarr   
Il est le quatrième de sa lignée, Héritier du Soleil à la main emplie du feu de son dieu. Son père assassiné quand il était enfant, la régence de sa mère achevée, c'est à lui que revient la tâche de calmer la haine entre ses deux empires, celui de l'Est proche de son cœur et celui de l'Ouest froid et étranger. Car la révolte gronde et les nuages s'amoncellent sur son règne naissant. Tandis qu'autour de lui la guilde des magiciens resserre ses filets, place ses assassins, manipule ses marionnettes, il doit se plier aux règles de la cour qu'il est venu dompter, en adopter les atours et la vie qui lui est insipide, accepter de prendre une épouse et même par défi plusieurs, songer à assurer sa succession. Mais son pire ennemi est aussi celui dont il ne peut se passer. Son garde personnel a pour charge de le tuer, et même si les joutes des corps sont parfois prétextes à d'autres jeux que ceux de la guerre, le dernier Fils du Lion a sa vengeance à assouvir. Un roman de flammes et de sang, de haine et d'amour. De la Fantasy flamboyante

par Aude
Californie équestre, Tome 1 : Sombre est le cheval Californie équestre, Tome 1 : Sombre est le cheval
Kate Sherwood   
Je préfère avertir tout de suite les lectrices que cette romance de Kate Sherwood est non pas l'histoire de deux personnes, mais un ménage c'est à dire que la relation se passe entre trois hommes.Cette histoire est composée de deux parties bien distinctes et se déroule dans le milieu équestre. C'est un monde avec ces codes et une bonne partie du récit est jalonné de passages très descriptifs ainsi que d'un vocabulaire spécifique au cheval ce qui peut rebuter certaines lectrices . Autant vous avertir tout de suite si vous imaginez des pages ininterrompues de sexe débridé avec trois mâles dans une écurie, passez votre chemin vous seriez déçues. Oui il y a deux scènes sensuelles, explicites mais cette histoire est avant tout une romance, bien écrite, sensible et même très émouvante car certains passages de la première partie risquent de vous humidifier les yeux...

La première partie est principalement axée sur le héros Dan Wheeler qui traverse une difficile période suite à la chute de son compagnon un an auparavant et qui depuis végète dans un hôpital. Cette partie est particulièrement intense au niveau émotion, l’auteure nous fait plonger dans la douleur du jeune homme avec une plume très sensible. Ce n’est pas dramatique c’est juste émouvant, et nous permet de comprendre l’immense difficulté qu’il faut à Dan pour continuer d’avancer surtout que plusieurs événements surgissent qui vont l’obliger à remettre en question son futur. C’est dans cette même partie que l’auteure va introduire les deux autres personnages clé qui vont constituer ce fameux trio, mais d’une telle manière que nous ne savons pas du tout comment cette future relation pourra se construire. Evan Kaminski et Jeff Stevens forme déjà un couple mais pas d’une manière traditionnelle, ils s’aiment, cependant à l’occasion ils vont voir ailleurs mais jamais les sentiments ne rentrent en jeu jusqu’à leur rencontre avec Dan.

La seconde partie commence avec la nouvelle vie de Dan, il a accepté la proposition du richissime Evan de s’occuper de la nouvelle écurie. Une part de lui-même pour se prouver qu’il peut avancer sans son compagnon et l’autre part car il est incapable de se détacher des chevaux qu’il a entrainés avec son ancien compagnon. Dan complètement renfermé sur lui-même à la fois physiquement et émotionnellement se trouve vite pris au milieu du couple, si la douceur et la maturité de Jeff l’attire, la sensualité et l’énergie d’Evan le stimule. Manquant de confiance en lui, quand Dan accepte de s’ouvrir et de donner une chance aux deux hommes sans vraiment savoir comment pourrait s’articuler cette relation, nous ressentons bien qu’il le fait non pas par amour mais pour voir s’il est capable d’aimer à nouveau.

L’auteure Kate Sherwood a fait le choix d’utiliser le présent ce qui est assez déconcertant au départ, mais on s’y habitue assez vite nous permettant de vivre l’histoire en même temps que les personnages. D’ailleurs ce temps est parfaitement adapté à Dan qui vit au jour le jour depuis la mort de son partenaire, avançant pas à pas. La fin risque de vous frustrez mais sachez que cette histoire n’est que l’introduction d’une série et est surtout une mise en place des personnages, les prémices de leur relation à trois. C'est une superbe histoire que les lectrices appréciant la romance MM adulte vont adorer, pour ma part j'ai lu d'une traite ces 600 pages et j'attend le second tome avec impatiente.

par samba
La Prophétie des Enfers, Tome 1 : La Prophétie des Enfers La Prophétie des Enfers, Tome 1 : La Prophétie des Enfers
E.C. Tanengam   
Dès les 1ères page de ce 1er volume (de combien de tomes, c'est un mystère) nous sommes immergés dans le monde magique et onirique mais également sombre et violent créé par l'auteur. Un monde où anges, elfes, sorciers, gobelins, nains, magiciens, nymphes, ogres, vampires et bien d'autres créatures se côtoient (l'imagination de E.C Tanengam n'est d'ailleurs pas sans rappeler celle de J.K Rowling).
Nous entreprenons ce voyage au côté d'Erael, un ange gardien et d'Emmanuelle, une terrienne, qui devront affronter des épreuves terribles pour mener à bien leur mission: sauver les humains des anges déchus qui après plusieurs millénaires de captivité sont relâchés sur terre et sèment dans leur sillage le chaos et la mort.
Il n'y a aucun temps mort et aucune longueur inutile et quand ce ne sont pas les descriptions d'Ouram et les découvertes liées à ce monde magique, ce sont les nombreuses scènes de batailles qui nous tiennent en haleine et font de ce livre un véritable page turner.
J'ai adoré ce livre du 1er au dernier mot et c'est un coup de Coeur que j'ai eu pour l'univers et les personnages imaginés par l'auteur (et ce n'était pas gagné dans la mesure où je ne suis habituellement pas fan des publications Harlequin et que HQN en est une filiale).
J'attends à présent avec beaucoup d'impatience la suite de cette histoire...magique!