Livres
475 850
Membres
454 085

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Extincta



Description ajoutée par BellaCullenSwan 2019-10-24T18:11:11+02:00

Résumé

L’espèce humaine disparaîtra dans 255 heures.

Les pires prédictions climatiques se sont réalisées, le Grand Effondrement a eu lieu et presque toutes les espèces animales se sont éteintes. Les Derniers Humains se sont réfugiés dans les Dernières Terres : un archipel rocailleux surgi des glaces, où ils survivent dans des cités-royaumes...

Afficher en entier

Classement en biblio - 1 lecteur


Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Saturna 2019-11-12T23:35:48+01:00
Bronze

Beaucoup de choses à dire sur ce roman que le représentant des Éditions Robert Laffont a eu la gentillesse de me déposer au boulot (tu gères Arnaud !)

Victor Dixen est l'un de mes auteurs préférés et j'attends chacun de ses livres avec une impatience fébrile mais là pour le coup je dois reconnaître que je suis moyennement convaincue...

Que les choses soient claires, malgré les éléments que je vais reprocher à "Extincta" l'auteur se démarque une fois de plus de ses collègues dans l'univers du YA avec cette oeuvre. Parce qu'il a vraiment une très belle plume digne d'un grand écrivain (même si le roman s'adresse à des ados et que c'est de la SF, on sent que l'écriture est soignée, travaillée), et parce qu'il maîtrise à fond son sujet. Comme pour ses précédents romans, on voit bien que M. Dixen a tout pensé, tout calculé, que son livre est le fruit de nombreuses recherches et profondes réflexions. L'univers qu'il développe est ultra maîtrisé.

Oui mais voilà, j'ai eu un mal fou à rentrer dedans et surtout à y croire...dans "Phobos", Victor Dixen était parvenu à me faire croire que tout ce qui se passait sur Mars etait possible. Dans "Cogito", je m'étais dit que le futur présenté par l'auteur avec les IA était plausible. Mais dans "Extincta" j'ai vraiment eu un mal fou à me dire "oui, ça pourrait arriver". J'ai eu le sentiment que l'écrivain partait trop loin avec ses histoires de castes et d'enfants mauves. Spoiler(cliquez pour révéler)Océrian qui brûle ses cheveux pour endormir tout le monde ? Pour moi on a franchi un cap. On est plus dans de la science fiction mais dans du fantastique. Le côté "chaque caste à sa couleur etc" fait en outre un peu redite. C'est quelque chose qu'on voit trop souvent dans la dystopie. L'écrivain se rattrape bien sur la fin néanmoins avec une explication assez logique et un petit rappel sympathique à ses oeuvres précédentes (j'aime cette façon qu'il a de relier ses romans les uns aux autres. Ils font en fait tous parti d'un Grand Tout) mais c'était trop tard pour moi. J'avais depuis longtemps cessé d'y croire. C'est dommage car cette manière que Victor Dixen à de me faire accepter l'impensable, c'est justement ce que j'adore chez lui...

Autre gros problème de ce roman, les personnages. Je l'avais déjà déploré dans "Cogito" mais les héros de Dixen sont vraiment beaucoup trop stéréotypés ou bien parfaits. Astréa est juste formidable selon le bouquin. C'est la meuf zéro défaut. Belle, courageuse, intelligente, elle guide tout le monde, redonne l'espoir à tous, tous ses amis sont amoureux d'elle bon sang mais c'est INSUPPORTABLE !!! Comment s'identifier à une nana aussi parfaite ? Tellement parfaite qu'elle en devient pénible. Personnellement j'ai eu envie de lui coller des beignes tout le long du livre. À côté d'elle, Océrian apparaît fade, sans aucun intérêt. Elle capte toute la lumière et plonge des personnages secondaires qui auraient pu être sympas comme Sépien ou Margane dans l'ombre.

Enfin, dernier point qui ne m'a pas plu et pas des moindres; la romance. Sérieusement plus cul cul la praline tu meurs. Astréa et Océrian tombent follement amoureux en à peine quelques jours et en se parlant vraiment mais alors vraiment très peu. Les scènes de dialogue entre eux ne sont pas nombreuses...Je n'ai pas du tout réussi à m'émouvoir de cette idylle guimauve et incompréhensible. Alors oui on va me dire le coup de foudre et blabla mais là on est au-delà de ça. Ils nous jouent une vraie tragédie grecque !

Je n'ai pas été très tendre avec ce roman...mais maintenant que j'ai déversé tous mes griefs, j'aimerai quand même terminer sur des notes positives. Je répète que le scénario est ô combien bossé avec un univers hyper peaufiner. On ne s'ennuie pas une seconde tant l'action est omniprésente. Malgré tous les défauts que j'ai trouvé à "Extincta" j'ai pris plaisir à effectuer ce voyage aux côté d'Astréa et de son prince des nuées. C'était dépaysant. Victor Dixen cite également quelques oeuvres et notamment des poèmes très beaux. La littérature et la poésie occupent une grande place dans cet ouvrage.

Enfin, le message véhiculé par le roman sur l'écologie est bien entendu très important.

Bref, je vous encourage donc tout de même à lire ce roman. Ce n'est pas le meilleur de Dixen à mon sens mais on passe malgré tout un agréable moment à sa lecture.

Afficher en entier

Date de sortie

Sortie prochaine

"Extincta" sort 2019-11-28T11:43:53+01:00
background Layer 1 28 Novembre

Date de sortie

Extincta

  • France : 2019-11-28 (Français)

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 1
Commentaires 0
Extraits 0
Evaluations 1
Note globale 7 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode