Livres
461 750
Membres
418 392

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Ririeb 2018-06-07T16:06:58+02:00

Désorientée, je recule, en état de choc. Comment ai-je pu me planter à ce point là ? Ignorer tous les signes ? La jalousie de Poppy Townsend ? Le silence d'Aaron durant une semaine ? Son absence de disponibilité pour moi ? Son putain de Smiley ? Sa façon odieuse de me parler le soir de notre rencontre, comme si je n'étais rien ? Est-ce que je suis vraiment si abimée, si dysfonctionnelle, que je ne sais même pas faire la différence entre un garçon à qui je plais et un parfait salaud ?

Afficher en entier
Extrait ajouté par SherCam 2018-06-06T20:20:02+02:00

– Tu n’avais pas à les chasser pour moi, protesté-je d’une voix faible.

– Tu préfères que je les rappelle ? sourit-il avec un air de sale gosse. Moi, je suis content qu’ils se soient barrés. Tu sais ce que je voudrais, en revanche ?

– Non, réponds-je le cœur battant.

– T’embrasser. Est-ce que tu m’autorises à t’embrasser, Fire ? me demande-t-il de sa voix rauque et virile qui m’électrise.

Je fais plus que l’autoriser : j’empoigne son T-shirt et l’attire à moi, jusqu’à ce que sa bouche se pose sur la mienne. Alors que nos langues se trouvent, je pose ma bière sur un petit meuble où s’entassent clefs, prospectus, pièces de monnaie pour pouvoir entourer son cou de mes bras. Je me rends soudain compte que depuis que j’ai quitté sa chambre jeudi soir, j’ai passé mon temps dans une sorte d’état de manque. Comme si le contact de ses mains, de ses lèvres, avait créé une sorte de dépendance en moi. Je n’avais jamais ressenti ça avant. Ce désir absolu, indomptable.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Bibounine 2018-05-19T16:11:10+02:00

En entendant son nom et en comprenant qu’on va aller faire un tour, Heaven se met à battre de la queue, à aboyer, à décrire des cercles dans le hall d’entrée. La première fois que j’ai vu ce chien, c’était il y a six ans. Il avait 5 mois et il gémissait tristement, enfermé dans sa cage de refuge. Moi, j’étais déprimé parce qu’on avait fait piquer Wax huit mois plus tôt – un cancer de l’estomac. J’ai toujours été un mec à chiens mais je n’étais pas prêt à passer à autre chose : si j’étais là, c’était uniquement parce que Malicia, 10 ans, réclamait un chiot. Mais quand j’ai vu ce croisement entre un beauceron et un rottweiler me regarder avec ses grands yeux bruns, j’ai craqué sur sa petite gueule noire et son oreille marron. On est rentrés avec lui le jour même.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Bibounine 2018-05-19T16:10:55+02:00

Je prends une profonde inspiration, boutonne ma chemise puis roule les manches sur mes avant-bras couverts de tatouages. Que Malicia se mette dans des états pareils me surprendrait si je ne la connaissais pas aussi bien. Si elle pique sa crise, c’est probablement à cause de cette Annalise, une petite bourge qui habite Cow Hollow, ce quartier huppé où j’essaie désespérément de convaincre ma mère de me laisser lui trouver une baraque. Gia vient des quartiers sud, comme nous – avec Malicia, elles sont probablement les seules de tout le bahut, ce qui explique qu’elles soient inséparables depuis leur premier jour. Mais Annalise représente tout ce que Malicia ne sera jamais. Je sais qu’elle aurait voulu impressionner cette fille, faire ami-ami avec elle et peut-être être invitée pendant les vacances d’hiver dans son chalet à Aspen… Malicia a envie d’être populaire : quelle ado n’en rêve pas ? Mais m’accuser de vouloir m’immiscer dans sa vie, c’est injuste ! Je sais qu’une bonne partie de notre enfance, j’ai volé l’attention qu’elle aurait dû avoir. Pas par choix, vraiment pas. C’est quelque chose dont je culpabilise déjà assez comme ça, alors j’essaie toujours de la mettre en valeur du mieux que je le peux et de ne pas l’écraser. Et puis, elle ne s’en rend visiblement pas compte mais je l’admire sincèrement. C’est peut-être grâce à l’argent de mes sponsors que j’ai pu payer son inscription à Lick-Wilmerding, mais ce sont ses résultats brillants qui lui ont permis d’y entrer ! Moi qui ai fini le lycée à peine au-dessus de la moyenne, je suis incroyablement fier d’elle.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Bibounine 2018-05-19T16:10:29+02:00

– Il a passé l’après-midi à parader en marcel, à rouler des muscles et à jouer les plombiers de calendrier, ouais ! « Regardez-moi, je suis Aaron Heller, je suis baraqué, je suis tatoué, je suis le skateur pro le plus célèbre de la côte Ouest : laissez-moi me charger de votre tuyauterie en prime, les filles. » Je te signale que Gia et Annalise étaient venues pour qu’on bosse, à la base. Histoire de récolter autre chose qu’un minable C+ à notre exposé ! Tu sais quelle pression je subis, dans mon école ? Lick-Wilmerding, c’est pas le lycée public, je te signale !

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode