Livres
368 225
Comms
1 272 420
Membres
246 034

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Extrêmement fort et incroyablement près

52 notes | 45 commentaires | 37 extraits


Description ajoutée par x-Key 2012-02-08T20:46:34+01:00

Résumé

Oskar Schell a neuf ans. Il est : inventeur, entomologiste amateur, épistolier, francophile, pacifiste, consultant en informatique, végétalien, origamiste, percussionniste, astronome amateur, collectionneur de pierres semi-précieuses, de papillons morts de mort naturelle, de cactées miniatures et de souvenirs des Beatles. Un an après la mort de son père dans les attentats du 11 septembre, Oskar trouve une clé. Persuadé qu'elle résoudra le mystère de la disparition de son père, il part à la recherche de la serrure qui lui correspond. Sa quête le mènera aux quatre coins de New York où il pénétrera les vies d'inconnus et découvrira l'histoire de sa famille. Dans le sillon de ce gamin surdoué, ultrasensible et d'une inventivité presque maladive, se dévoile une ville qui, un an après les attentats contre les Twin Towers, panse ses plaies et recèle bien des trésors.

Afficher en entier

Classement en biblio - 286 lecteurs

Or
73 lecteurs
PAL
92 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par x-Key 2012-02-08T20:47:06+01:00

J’avais lu le premier chapitre d'Une brève histoire du temps quand papa vivait encore et ça m’avait collé des semelles de plomb incroyablement lourdes de lire à quel point la vie est relativement insignifiante et que, comparée à l'univers et comparée au temps, mon existence n’a pas la moindre importance. Quand papa était venu me border ce soir-là, on avait parlé du livre et je lui avais demandé de chercher une solution à ce problème.

« Quel problème ?

- Celui de notre relative insignifiance. »

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Commentaire ajouté par sunny
Or

Ce livre m'a beaucoup surprise. Le style est assez déroutant: j'ai du relire pas mal de passage parce que je ne comprenais pas où Oskar voulait en venir. Il a tendance à sauter d'une pensée à l'autre. C'est très perturbant. Est-ce réellement la façon de penser d'un enfant surdoué dont la tête fourmille et fourmille d'idée?

Dans tous les cas, les personnages sont très réalistes et très attachants. Et l'histoire ne tombe jamais de la mièvrerie. C'est d'ailleur ce qui m'a le plus étonnée. Je pensais que ce serait très triste et en fait, non pas tellement.

Et l'auteur ne nous emmène pas là où on pense aller.

Afficher en entier

Commentaires récents

Ajouter votre commentaire

Commentaire ajouté par LyceeDoisneau201 2017-02-17T13:24:41+01:00
Argent

C'est un roman de Jonathan Safran Foer qui se nomme ''Extrêmement fort et incroyablement près''. Il parle du massacre du 11 septembre . ''Oskar Schell'' est un enfant de 9 ans qui est fan des Beatles . Un jour il trouva un vase ou il y avait une clef pour y ouvrir une serrure qu'il cherchait pour comprendre comment sont père est mort dans les attentats terrible du World Trade Center . Cette Histoire se déroule à New-York dans un climat délétère . Je vous conseille d'acheter ce Roman car il est captivant,fabuleux et émouvant . Je pense que ce Roman va pouvoir toucher les enfants qui adorent lire . Pour ma part ce roman est un gros coup de cœur , c'est un livre à découvrir , on rentre facilement dans le déroulement de l'histoire , qui pour moi était un peut longue .

Afficher en entier
Commentaire ajouté par paulette42 2017-01-12T13:05:05+01:00
Argent

j'ai trouvé ce livre un peu déroutant. Parfois je me perdais un peu, et je revenais un peu en arrière pour savoir qui parlait.

Je trouve la mère un peu trop confiante envers Oskar.

malgré que Oskar soit surdoué je trouve qu'il a gardé des idées d'enfants ce qui le fait attachant . On ressent son désarroi face à la perte de son père et il n'arrive pas à faire son deuil j'ai bien aimé la fin , mais j'ai trouvé le livre un peu long

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Camstere 2016-08-19T01:33:05+02:00
Diamant

Ce livre ma totalement chamboulé émotionnellement parlant, il est magnifiquement bien écris et on s'attache vraiment au personnage principal .

A lire de tout Urgence!!!!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par celia23 2015-09-13T11:46:50+02:00
Or

Ce livre colle des semelles de plomb comme dirait Oskar. On s'attache énormément aux personnages, tous si humains. Je ne m'attendais pas du tout à

Spoiler(cliquez pour révéler)
ce que l'histoire des grands parents prennent autant de place
pourtant je me rend compte que ça a été quasiment mes moments préférés du romans. Leur histoire est bouleversante... La quête d'Oskar m'a tenu en haleine et c'est vrai
Spoiler(cliquez pour révéler)
que j'aurai aimé savoir ce qu'il y avait dans ce coffre, mais quelle importance? Encore une fois c'est le chemin le plus intéressant, pas la destination.

Et bien sur le thème central du livre, les attentas du 11 septembre, même 14 ans après on ressent toujours ce sentiment d’horreur. Rien que la photo de "The falling man" à de quoi nous briser le cœur de toute façon. D'ailleurs les différentes photos ont vraiment apportées une âme à ce roman je trouve.

Bref cette critique part un peu dans tous les sens, mais comme le roman! Jonathan Safran Foer réussi merveilleusement bien à nous émouvoir sans jamais tomber dans le pathos.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Amita 2015-09-03T22:36:17+02:00
Or

Un livre poignant raconté par un petit garçon en deuil, un livre historique et d'une pédagogie incroyable !

Un livre fascinant qui nous en apprend autant qu'il nous offre de beauté sur la vie et le monde !

Un point de vue un peu naïf sur les choses et les gens, mais un point de vue si intelligent !

Une histoire tantôt racontée par un petit garçon, tantôt par un vieil homme, récit entrecoupé de photos et autres

Afficher en entier
Commentaire ajouté par stoufnie 2015-09-03T21:07:39+02:00
Argent

Suite à vos votes, j'avais pour mission de lire ce roman dans le mois. Voila chose faite ! En commençant cette lecture, je me suis dit "Mmmmm c'est bizarre , cette histoire me dit vaguement quelques chose !! Pourtant je n'ai jamais lu ce livre, alors d'où ??" Et puis je me suis souvenue d'un film, vu il y a un petit moment maintenant, avec Tom Hanks. Mais c'est tout! rien d'autres! Quelques petits trucs par ci par là, mais je ne me souviens pas de la fin . C'est donc que le film ne m'a pas laissé un souvenir mémorable et pourtant il y a de sacrés bons acteurs !

Bref, on est pas là pour parler du film me direz-vous mais du bouquin! Et vous avez raison !

Oskar, est un enfant en plein deuil, qui a de grande capacité intellectuelle mais cela fait de lui un enfant différent. Son père lui donnait la possibilité de se dépasser, de le faire un peu rêver malgré son esprit cartésien. Malheureusement, ce père est décédé le 11 Septembre 2001.

Même si je ressens les choses très très fort, je ne laisserai rien sortir. Si je dois pleurer, je pleurai à l'intérieur. Si je dois saigner, je me ferai un bleu. Si mon coeur commence à s'affoler, je n'en parlerai à personne au monde. ça ne sert à rien. ça ne fait que rendre la vie de tout le monde plus difficile.

Oskar, virevolte entre dépression, culpabilité et le manque, lorsqu'il découvre une clé dans la chambre de ses parents. Persuadé que cela le rapprochera de son père, il part à la découverte de la serrure qui correspond à cette clé. Son seul indice est le nom Black. Oui mais des Black il y en a plus d'un à New York ! Oskar va donc être obligé de rencontrer chacun d'eux !

Attention, ce roman est beau mais aussi bourré de passages émouvants ! Si vous êtes comme moi, avec un cœur de guimauve légèrement saupoudré de sucre pétillant, alors prévoyez de le lire autre part que dans les transports en commun. Car des fois on a l'air un peu ridicule, la larme à l’œil entouré de banlieusards mal réveillés.

Donc, je disais, par moment ce roman prend ses petits mains et vient vous serrez la gorge. Et vous fait sourire avec son personnage d'Oskar tout en tendresse, il est vrai qu'il beau ce gamin! Mais. Car il ne faut pas toujours un Mais mais là il y en a un ! Mais, donc, au départ, ce roman m'a un peu perdu dans sa construction. Il y a 3 narrateurs. Oskar, sa grand-mère et son grand-père. Au départ, rien n'explique qui est qui . J'ai donc lu , au début, tout un chapitre sans savoir de qui il s'agissait pour le découvrir plusieurs chapitres plus tard. Voilà c'est mon bémol, qui fait qu'il n'a pas 4 flèches mais il s'en approche tout de même " incroyablement près " .

http://lesciblesdunelectriceavisee.blogspot.com/2015/08/extremement-fort-et-incroyablement-pres.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Sandy 2015-08-24T23:18:48+02:00
Diamant

C'est un roman vraiment émouvant et extrêmement touchant. On est touché par l'histoire d'Oskar, on vit chaque évènement avec lui si bien que lorsqu'on croit avoir lu le pire, en tournant la page suivante, on se rend compte que le pire n'était pas encore arrivé. Une lecture très enrichissante.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par marie_88 2015-08-20T09:40:10+02:00
Or

Un livre très émouvant ! On suit avec plaisir Oskar dans sa découverte de New-York, et avec émotion ses recherches sur son père. Il s'agit d'un petit garçon pas comme les autres, attachant, qui cherche désespéremment à garder un lien avec son père décédé dans les attentats du 11 septembre, qui cherche à comprendre la mort de son père.

Le style par contre est particulier, je l'ai trouvé pas facile à lire au début parce qu'il faut s'habituer à passer d'une idée à une autre, du récit d'un personnage à celui d'un autre soudainement d'une phrase à l'autre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Nie-chan 2015-08-02T17:56:44+02:00
Argent

Pour être tout à fait honnête, j'ai voulu terminer ce livre parce que je n'aime pas m'arrêter au milieu. Je n'attendais que la dernière page pour venir écrire que je n'appréciais pas vraiment ma lecture, que je trouvais que ce livre donnait une image de l'enfant surdoué distordue, qu'il laissait penser qu'un enfant surdoué, c'était comme ça, un point c'est tout. Déjà que les surdoués sont incompris alors y rajouter un enfant comme Oskar par-dessus, je trouvais que ça contribuait à alimenter le cliché type. Et puis, depuis quand une mère laissait-elle son gamin de neuf ans marcher plus de cinq heures en ville ? Quand bien même ce gamin serait le futur Einstein, cela ne signifie pas qu'il est assez grand pour se promener ainsi...

Spoiler(cliquez pour révéler)
même si la mère est au courant, même si la mère a prévenu tous les Black avant et même si elle le fait accompagner par le voisin. Je me disais aussi que l'accueil des Black était bien trop idéal.

Je me perdais un peu dans les narrations, ne comprenant pas les relations entre tous les personnages et recomposant difficilement l'arbre généalogique de la famille. Et je détestais l'expression "se fendre la pèche".

Et puis, finalement... Sans vraiment savoir à partir de quel moment, je me suis retrouvée embarquée dans le flot, par ses personnages qui ne s'exprimaient pas parce qu'ils avaient trop de mots et d'émotions en tête et que des phrases linéaires ainsi que le vocabulaire à leur disposition ne leur permettaient pas de véhiculer ce qu'ils ressentaient réellement, de poser des bons mots sur l'intensité de leurs émotions, des personnages qui souffraient de leur différence, qui tentaient d'aller à contre-courant et puis se laissaient finalement emportés par le flot. Toutes les réactions d'Oskar m'étaient familières, tout ressentir toujours si fort. Toujours penser sans s'arrêter. Et, je n'ai pu m'empêcher de serrer les dents pour ne pas pleurer à la fin, lorsqu'il

Spoiler(cliquez pour révéler)
lui dit qu'il ne veut pas être hospitalisé, qu'il va guérir très vite, devenir heureux et normal. C'est le lot de bon nombre de surdoués, de ne pas être dans la norme, de sortir des codes et de penser être dérangé et dérangeant. C'est résumer en une simple phrase tout le mal être que la surdouance peut apporter.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Joyeux-Drille 2015-06-22T22:05:24+02:00
Lu aussi

La confirmation du talent de Safran Foer. Son petit héros est irrésistible, son espoir de revoir son père est contagieux, même si l'on sait que c'est impossible, et sa découverte de New York un plaisir. Avec ses photos et son humour décalé qui fait mouche, voilà un grand roman post 11 septembre.

Afficher en entier

Dates de sortie

  • France : 2006-09-21 (Français)
  • USA : 2005-04-01 (English)

Activité récente

Distinctions de ce livre

Les chiffres

Lecteurs 286
Commentaires 45
Extraits 37
Evaluations 52
Note globale 8.14 / 10

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Titres alternatifs

  • Extremely Loud and Incredibly Close - Anglais