Livres
458 542
Membres
412 143

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Commentaire de Les-Histoires-dAmelia-Culture-Geek

Fabuleux Nectar


Un roman politique…

Au premier abord, à la vue de cette superbe couverture surtout, je pensais tomber sur un roman de fantasy basique, avec une histoire de sirène et de trésors engloutis. Ce n’est pas vraiment ça, et ce n’est pas pour me déplaire. En prenant de la hauteur, je me rends compte que j’ai lu un roman presque politique, plein de stratagèmes et de manipulations. Une île qui veut son indépendance, une royauté qui refuse de lui donner pour cause pécuniaire, nous sommes dans un contexte possible, quasi-réel. Puis, pour réussir à obtenir cette indépendance, les dirigeants de l’île vont mettre au point un savant stratagème, fait de manipulations et de tromperies. J’ai adoré découvrir cette sorte de complot, au fil des pages. Apprécier l’évolution de cette stratégie, bien pensée et finement menée. En face, nous avons la royauté, le dirigeant. Un roi qui n’en a que le titre en apparence, mais qui se révèle plus intelligent que peuvent le croire ses sujets. C’est ce que j’ai ressenti car il a, finalement, conscience des enjeux politiques et économiques d’une indépendance possible de cette île. D’où cette guerre. D’où cette histoire, même, oserai-je dire.

Avec une touche de fantasy…

Et puis dans le même temps que toutes ces manigances politiques, nous apprécions la fantasy, le décor, les histoires, les coutumes, les mythes et la magie. La plume exceptionnelle de l’auteur participe à cet effet global de douceur, créant une véritable alchimie entre l’intrigue et le style. Vincent Portugal a un phrasé simple, pas ostentatoire pour deux sous, mais empreint de tendresse. Plus terre à terre, son style foisonne d’adjectifs qui rendent le texte visuel, et presque tactile. Parce que j’avais cette sensation d’y assister. De toucher tous ces livres, ces coquillages, de voir ces fresques et broderies… Concernant le monde dans lequel nous évoluons, il a suffit de peu de mots à l’écrivain pour nous y immerger complètement. L’univers de fantasy est posé, et nous, on se régale autant au sens propre qu’au figuré.

Le goût mis à rude épreuve…

Je vous ai parlé d’un texte visuel et tactile, mais ai-je mentionné sa qualité gustative ? Comme le dit le titre, nous goûtons un « fabuleux nectar ». L’auteur et sa manière de décrire, nous offre cette boisson qui paraît si délicieuse et c’est à travers ses mots que l’on se délecte. J’ai été épatée par la force de cet écrivain de malmener nos cinq sens, et surtout celui du goût. Il nous donne envie de tout goûter, de se régaler. Quand on arrive à imaginer les événements, les lieux, les sensations, c’est que l’auteur a réussi son pari. Eh bien, Vincent Portugal l’a réussi, et haut la main !

Je ne me suis pas ennuyée ?!

Voilà une phrase interrogative, parce que moi-même je m’interroge. Je suis étonnée de ne pas m’être ennuyée. Bizarre comme sensation, mais finalement, en prenant un peu de hauteur, il n’y a pas d’actions à proprement parlé : des dîners, des discussions, des machinations, mais rien de plus. Alors que s’est-il passé ? Pourquoi n’ai-je pas ressenti une seule fois un sentiment d’ennuie, pourquoi ai-je lu ce roman si rapidement que je l’ai vu à peine défiler ? J’avoue que je n’en ai pas la moindre idée. Parfois certaines questions n’ont pas de réponses. Pfiou, me voilà bien philosophique. Tout ça pour que vous preniez l’ampleur de ce tour de force de la part de l’auteur. Fabuleux Nectar n’est en plus qu’un spin off d’une saga de fantasy intitulée Le souffle des Dieux. Et là, une autre question : si ce roman était si excellent, que vaut la saga principale ?

Afficher en entier

Répondre à ce commentaire

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode