Livres
461 346
Membres
417 577

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Vampangefun 2014-01-23T08:19:44+01:00

Je me dégage délicatement pour rajuster mon décolleté. Lorsque son regard croise le mien, je ne peux m’empêcher de lui sourire.

- C’est ma méthode pour charmer les cobras. Ça fonctionne pas mal, j’ai l’impression…, lancé-je sur un ton taquin.

Il sourit à pleines dents, les yeux pétillants de malice.

- Si tu veux t’en assurer, je te montrerais avec plaisir l’effet que tu as fait à mon reptile…, réplique-t-il.

Source : Dans notre petite bulle

Afficher en entier
Extrait ajouté par Vampangefun 2014-01-23T08:19:00+01:00

Bouche ouverte, je ne peux plus détacher mon regard de lui. une fois rhabillé, il fait un pas dans ma direction. Je ne bouge pas d’un pouce. son sourire perd en moquerie, se fait séducteur; mes jambes menacent de se dérober. en plus d’être pétrifiée, je me sens terriblement excitée. Il n’arrange pas mon cas en se penchant pour murmurer à mon oreille…

-Tu ferais mieux de fermer cette bouche; je suis à deux doigts de t’embrasser et de te donner une bonne raison de te sentir aussi brûlante que gênée.

Je déglutis. Je suis choquée, à vrai dire… pas par ses paroles, mais parce que je meurs d’envie qu’il mette sa menace à exécution; mon ventre s’affole à cette seule pensée.

Source : Dans notre petite bulle

Afficher en entier
Extrait ajouté par Esperance 2014-02-18T00:38:19+01:00

J'entends le sang battre dans mes tempes. Puis je lui rappelle d'une voix plus calme :

- Je croyais que tu gardais tes distances avec tes salariés.

- Pour toi, je peux faire une exception.

Son visage se rapproche de plus en plus. Lentement...

Centimètre par centimètre.

- Je croyais que c'était une des rares règles auxquelles tu te conformais.

- Tu me pousses au crime, alors..., murmure-t-il.

- Je n'y suis pour rien..., répliqué-je, haletante.

- Très bien. Dans ce cas, tu es virée..., réplique-t-il avant de poser ses lèvres sur les miennes.

Afficher en entier

— Sans rire, tu l'as trouvée où, ta robe ?

[...]

— Je l'ai volée à une sans-abri, dis-je, impassible. Elle pionçait à côté de la stripteaseuse qui t'a filé la sienne.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Vampangefun 2014-01-23T08:20:29+01:00

- Tu n’es jamais montée sur une moto?

- Non.

- Il mangeait quoi, ton bad boy, des chamallows?

- Oui, mais acidulés.

Source : Dans notre petite bulle

Afficher en entier

— Et ton bad boy ?

— Mon bad boy ?

— Oui, le type que tu évites comme la peste.

— Ah, lui...

Je ris jaune et poursuis.

— Il est tombé dans une bétonnière, riposté-je d'un ton qui, je l'espère, fera comprendre à Cash que j'aimerais autant que possible éviter le sujet.

Il marque une pause, son verre en suspens, à mi-chemin entre le comptoir et sa bouche. J'ai l'impression qu'il se demande si je suis sérieuse. Au bout de quelques secondes, il sourit et sirote une gorgée de Jack Daniels.

— Pauvre gars... Et celui d'avant ?

— Dévoré par un requin.

— Et celui d'avant ?

— Kidnappé par un cirque itinérant.

Il se marre.

— Ta vie est un vrai roman d'aventure, dis-moi.

— Avec une vraie morale pour mes futurs prétendants.

— Je suis du genre à prendre des risques, annonce-t-il en ponctuant sa phrase d'un clin d'œil.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Vampangefun 2014-01-23T08:18:10+01:00

—Liv, aide-moi!

Je lève les mains, lui mimant tant bien que mal que je vois mal quoi faire, et elle désigne le beau gosse planté derrière Ginger, telle une statue grecque.

—Tu t’en occupes!

—Tu plaisantes? Je ne désaperai pas ce gogo!

—pitié! Tu sais que je le ferais pour toi!

Et merde…

La garce avait raison. elle le ferait sans hésiter. Pourquoi faut-il toujours que la fille la plus timide au monde se retrouve dans ce genre de merdier?

Fidèle à mes habitudes, je réponds à mes propres questions. Parce qu’elle est bien brave, la petite! Quelle conne je fais…

Source : Dans notre petite bulle

Afficher en entier
Extrait ajouté par toutoun 2014-02-08T10:56:33+01:00

J'ai juste l’impression que ma vie est compliquée en ce moment.

— Oh oh ! Ça sent la crise de queue, ça !

— Mais non, Ginger ! Il n’est pas question de queue…

Pourquoi est-ce que tu ramènes tout au sexe ?

— Peut-être parce que tout se résume à une histoire de cul ?

Je pouffe.

— N’importe quoi.

— OK, donc ça n’a rien à voir avec un mec ?

Je me tais quelques secondes C’est trop.

— Ah ! Je le savais ! Crise de queue ! Crise de queue !

— Arrête ça ! Disons juste qu’il se trouve que la cause d’un de mes problèmes en a une, OK ? Enfin… Plutôt deux, d’ailleurs…

— J’y crois pas ! Tu sors avec un type qui a deux queues ?

— Ginger ! Je voulais parler de deux types, pas de deux pénis !

— Oh…, réagit-elle, manifestement déçue. Dommage, ça aurait été franchement chouette, ça.

— Je ne vois pas en quoi ça aurait été chouette.

— Ben, deux queues, deux trous… Je dis ça, je dis rien, moi !

Afficher en entier
Extrait ajouté par Marvyne 2014-05-04T16:08:46+02:00

Point de vue de Cash

Lorsque je relève la tête, ,nos regards se croisent et, qu'elle le veuille ou non, je ne vois plus qu'une chose dans ses yeux: du désir. Le genre de désir embrasé et aveugle qui vous pousse à plaquer une personne contre un mur à lui faire l'amour sans plus attendre.

Afficher en entier

— Vous pourriez au moins vous rhabiller.

— Vous pourriez au moins me rendre mon tee-shirt, dans ce cas.

En baissant les yeux, j'aperçois le tee-shirt noir qui pend de mes poings serrés. Furieuse, je le lui jette au visage, mais il le saisit au vol avant que celui-ci atteigne sa cible.

Enfoiré !

Le plus étrange, c'est qu'alors même que je fulmine, je me demande pourquoi tout cela m'affecte à ce point. Je suis à fleur de peau, c'est indéniable.

— Eh ben ! Enflammée comme vous êtes, il aurait peut-être mieux valu que ce soit votre top qui tombe, lance-t-il en enfilant son tee-shirt.

— Ah ? Et qu'est-ce que ça aurait changé, au juste ?

Mis à part créer une situation dix fois plus gênante...

Il marque une pause et m'adresse un regard insolent et terriblement sexy qui m'affecte plus que de raison.

— Disons que vous en auriez eu pour votre argent, et que vous seriez nettement plus souriante à l'heure qu'il est.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode