Livres
564 388
Membres
616 622

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Fahrenheit 451



Description ajoutée par x-Key 2011-11-01T02:14:50+01:00

Résumé

451 degrés Fahrenheit représentent la température à laquelle un livre s'enflamme et se consume. Dans cette société future où la lecture, source de questionnement et de réflexion, est considérée comme un acte antisocial, un corps spécial de pompiers est chargé de brûler tous les livres dont la détention est interdite pour le bien collectif.

Montag, le pompier pyromane, se met pourtant à rêver d'un monde différent, qui ne bannirait pas la littérature et l'imaginaire au profit d'un bonheur immédiatement consommable. Il devient dès lors un dangereux criminel, impitoyablement pourchassé par une société qui désavoue son passé.

Afficher en entier

Classement en biblio - 3 996 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par Milieland 2010-10-20T21:00:30+02:00

On ne peut dire à quel moment nait l'amitié. Si l'on remplit d'eau une embarcation goutte à goutte, il en vient une dernière qui la fait chavirer ; ainsi quand les marques d'affection se succèdent, il en vient une dernière qui submerge le cœur.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Argent

Une oeuvre vraiment incroyable . On se retrouve face à des problèmes d'actualité . Bradbury a réussi à mettre le doigt sur le souci de notre société: les écrans, la télé et par extension internet ? On parvient à noyer les gens sous une tonne d'images, à les lobotomiser pour mettre de côté l'essence même du savoir: le livre. Quand les gens pensent, la population est moins facilement contrôlable alors que face à un écran, léthargique, on parvient à leur faire croire tout ce que l'on veut .

Un thème est quelque peu marquant pour l'époque et laisse planer une ombre assez mortifiante :

" La scolarité est écourtée, la discipline se relâche, la philosophie, l'histoire, les langues sont abandonnées, l'anglais et l'orthographe de plus en plus négligés, et finalement presque ignorés. On vit dans l'immédiat,[...] Pourquoi apprendre quoi que ce soit quand il suffit d'appuyer sur des boutons"

On est en droit de se demander si Bradbury n'avait pas déjà tout compris d'avance .

Afficher en entier
Or

Une anticipation d'un monde plutôt sombre qui nous guette si nous ne prenons pas garde à notre liberté d'expression. Une oeuvre devenue culte, devant figurer dans toute bibliothèque des amoureux des livres (que nous sommes ici).

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Filipe84 2021-09-11T11:36:02+02:00
Or

La pensée unique imposée par l'abrutissement de masse. Les moyens : la disparition de tout ce qui peut favoriser la réflexion et le libre arbitre (en particulier les livres mais aussi la culture en général ou une éducation au sens noble du terme), la noyade intentionnelle de la conscience dans un flot continuel de sons, d'images, de pubs, de slogans toujours plus soporifiques ou d'une agressivité anesthésiante. Ça ne vous rappelle rien ?

On se demande si les auteurs de science-fiction et dystopies (écrivant dans les années 50 !!) comme Bradbury doivent être décorés pour leurs dons de prescience qu'en véritables Cassandre nous ignorons superbement, ou condamnés pour les idées qu'ils semblent insuffler à nos dirigeants au sens large, idées que leur bêtise n'aurait même pas osé imaginer.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Allebei 2021-09-08T22:20:14+02:00
Or

On ne brûle pas encore les livres mais pour ce qui est du reste, nous y sommes déjà : l'ignorance qui s'installe, l'influence des médias avec la téléréalité qui lave la cervelle des gens et les réseaux sociaux qui abrutissent les jeunes. Ainsi, ce roman avait déjà prévu ce qui arriverait actuellement. Ce n'est plus de la science-fiction mais de l'anticipation totale ! Malheureusement, dans la réalité, nous n'avons pas un Guy Montag, pompier repenti (ancien destructeur de culture) capable de vouloir changer le monde actuel. Pas de nouveaux prophètes en vrai pour le moment. Ray Bradbury voyait juste et gardait foi et espoir dans l'humanité. Il faut espérer qu'il ait raison. Mais pour l'instant, c'est "mal barré"...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par dianaprince 2021-09-04T12:19:56+02:00
Or

Un livre très intéressant qui ne m'a pourtant pas aussi emballé que ce que je pensais.

Nous sommes dans un futur qui pourrait être le nôtre dans quelques années.

Comme je l'ai dit précédemment le sujet était intéressant et passe beaucoup de message sur la liberté d'expression qui est importante de nos jours et que l'on peut perdre à tout moment.

L'écriture est assez particulière j'ai beaucoup aimé la première partie mais la deuxième m'a moins plus et m'a un peu perdu.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Avallon 2021-08-20T15:56:02+02:00
Bronze

L'univers du futur est très bien décrit et imaginé.

Cependant, il est dommage que le scénario ne sois pas très poussé...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Fanny-135 2021-08-09T13:27:29+02:00
Lu aussi

Voici un livre dit de littérature classique que je n'avais encore jamais lu et que je voulais découvrir depuis un moment. Et pour un livre qui a été publié dans les années 1950, je ne m'attendais pas à une plume aussi fluide et simple. Je m'étais préparée à une lecture plus complexe, j'ai donc été très étonnée de cette facilité à le lire.

Le sujet est plutôt original puisque nous nous retrouvons dans une société où l'on brûle les livres (Ô sacrilège !) sous prétexte de rendre les gens plus heureux en les empêchant de penser par eux-mêmes, dans laquelle les écrans et la vie virtuelle bourrent le crâne de la population d'émissions sans intérêt et de publicités à tout-va.

Cependant, alors que je n'ai finalement presque rien à lui reprocher, je n'ai pas été transportée comme je m'y attendais. J'adore pourtant les dystopies, mais celle-ci n'a eu aucun effet sur moi. Montag n'est pas plus attachant que ça et j'ai trouvé son revirement d'opinion beaucoup trop rapide, facile.

En résumé, je peux dire ne pas avoir détesté ce livre, tout comme je ne l'ai pas adoré. Un livre qu'il faut avoir lu au moins une fois, ne serait-ce que par curiosité. Un bon moment quand même mais pas transcendant pour autant.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cairy 2021-07-31T11:41:41+02:00
Lu aussi

J'ai été un peu perturbé au début du roman parce que nous sommes jeté dans l'intrigue sans préavis. L'auteur ne prend qu'une page et demi pour poser le décor avant de faire survenir l'élément perturbateur qui fait se questionner le personnage. Et je suis le genre de lecteur qui préfère être pris par la main pour être progressivement emmené là où sa réflexion mène l'auteur. Ce n'est qu'à près d'un tiers du roman que l'auteur nous signifie réellement où il souhaitait se rendre, qu'il nous délivre sa réflexion par la voie du capitaine Beatty. Certes on se doutait de ce propos, mais je trouve ça un peu dommage. Comme je trouve dommage que le personnage ne soit pas plus approfondi. Finalement le reproche que je peux faire à ce roman est celui que je fais à la plupart des dystopies écrites au siècle dernier, l'histoire n'est qu'un prétexte à la réflexion. Je préfère de loin lorsque le propos est un second degré de lecture auquel seul le lecteur alerte accédera.

La fin m'a laissé un goût d'inachevé, j'ai trouvé le récit trop rapide, l'action trop concentrée. Il m'a manqué une évolution progressive au cours de ce récit qui n'a été qu'un ensemble d'actions qui se succèdent sans véritables transitions. Et ce manque de transitions fait perdre de son réalisme au roman, et aussi un peu de son sens. Montag passe un peu pour un fou, et même ce sent fou parce que l'auteur ne lui a pas laissé le temps de réfléchir sur ce qui lui arrivait, ne nous en a pas plus laissé.

Je critique mais j'ai beaucoup apprécié cette lecture, le fond du propos est vraiment prenant et tellement vrai, et si l'histoire manque de développement selon moi, elle garde cette ligne rouge qui pour moi manquait terriblement au Meilleur des mondes. Ce qui m'a beaucoup marqué dans ce livre est le culte de la vitesse, de l'occupation permanente qui nous empêche finalement de penser, ainsi que la dualité entre bonheur facile et réflexion qui divise et en même temps perturbe. Une réflexion que je m'étais déjà faite par moi-même et que ce livre m'a permis d'approfondir.

La plume est élégante et agréable, l'auteur a un véritable style qu'on peut savourer, même si certains passages m'ont semblé très flou, très brouillon, à tel point que j'avais du mal à comprendre ce que cherchais à dire l'auteur.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par zozozoe284 2021-07-25T10:42:28+02:00
Bronze

Ce livre est un clasique de la lecture on m'en avait dit autant de bien que de mal et le lire à été une découverte les façons de penser des personnages sont intéressantes et je pense que c'est vraiment un livre à lire pour se faire son avis

Afficher en entier
Commentaire ajouté par EloHailone 2021-07-21T16:59:34+02:00
Argent

Cette lecture m'a un peu laissée perplexe, mais je dirais que globalement, je l'ai appréciée... je crois. Mon premier sentiment en refermant le livre, ça a été quelque chose comme ça : "Ah, c'est intéressant... je comprends que ce soit un classique. ... Est-ce que j'ai vraiment tout compris ?". Je n'ai pas encore lu énormément de vieux romans de science-fiction, mais c'est sûr qu'il y a un décalage qui rend les choses sûrement moins évidentes qu'elles ne devaient l'être pour un lecteur de l'époque où le roman est sorti.

J'ai eu assez de mal avec l'arrière-plan du roman. La société dans laquelle se déroule l'histoire de Montag est relativement floue. J'avais l'impression de me retrouver dans un monde presque onirique tant les descriptions manquent de spécification. Certaines choses qui n'existent pas sont décrites, pour mieux nous immerger je suppose, mais il y a tellement peu de choses familières qu'on se sent complètement ailleurs. du coup, j'ai eu beaucoup de mal à entrer dans l'histoire, à comprendre vraiment de quoi il retournait, tant je ne me sentais pas dans une réalité tangible.

Ensuite, j'ai eu beaucoup de mal à m'identifier aux personnages, à me sentir proche d'eux. Montag est un membre de cette étrange société qui ne pense plus, et qui lui, essaie de penser à nouveau. Malgré ça, j'avais du mal à le comprendre, certainement aussi à cause du fait que son environnement me paraissait inaccessible. Pour les personnages secondaires, ils ne font que passer, et servent simplement le discours de l'auteur, alors... je ne m'y suis pas tellement intéressée non plus.

J'ai relevé tout au long de ma lecture, de nombreuses choses qui m'ont fait penser au Meilleur des mondes, de Aldous Huxley. Cette vision de la société où on aurait demandé à ses individus de ne plus penser, de suivre des préceptes de vie qu'il ne faut pas chercher à comprendre. La distraction avant tout, au point qu'elle n'a plus aucun sens si ce n'est de détourner l'esprit de tout ce qui pourrait le faire réfléchir. L'espèce de télévision améliorée m'a fait penser aux machines à images et odeurs du Meilleur des mondes. Apparemment, c'est un thème qui a beaucoup agité les auteurs de science-fiction à cette époque, bien que les publications aient vingt ans de différence. Aujourd'hui, ces thématiques sont encore largement d'actualité, mais je n'ai pas vraiment compris quelle était la finalité de Fahrenheit 451, si ce n'est dire qu'une société où les gens ne pensent plus court à sa perte, et qu'il est important de préserver le savoir.

Lien vers l'article du blog : https://www.lesplaisirsdesmots.fr/fahrenheit-451/

Afficher en entier
Commentaire ajouté par BarronsBabe 2021-07-08T11:43:34+02:00
Or

Magnifique classique de dystopie! C'est quand même dommage que toutes les oeuvres citées ne soient que des livres écrits par des hommes, ce n'est pas représentatif du patrimoine littéraire, mais bon la littérature classique étant ce qu'elle est, on lit ce roman en connaissance de cause. A lire!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par yagine 2021-07-02T10:12:57+02:00
Or

Je l'ai lu en 4eme avec ma prof préférée de français. Peut-être que je serai biaisée ^^

Ce livre m'a vraiment marquée dans son traitement de ses personnages, le fait qu'ils semblent vides, de sens, de substance, de tout... C'était la première fois que je prenais conscience de l'existence des autodafés et de leurs possibles conséquences, et ça me trouble encore maintenant.

Bref, un livre indispensable et à relire!

Afficher en entier

Dates de sortie

Fahrenheit 451

  • France : 2020-09-03 - Poche (Français)
  • Canada : 1995-11-01 - Poche (Français)

Activité récente

Kaiken l'ajoute dans sa biblio or
2021-09-16T04:55:42+02:00
Allebei l'ajoute dans sa biblio or
2021-09-08T21:57:22+02:00
emano l'ajoute dans sa biblio or
2021-08-28T20:17:16+02:00
Lucolix l'ajoute dans sa biblio or
2021-08-27T22:45:45+02:00
FLO29 l'ajoute dans sa biblio or
2021-08-26T22:29:36+02:00

Titres alternatifs

  • Fahrenheit 451 - Anglais

Distinctions de ce livre

Évaluations

Quizz terminés récemment

Les chiffres

lecteurs 3996
Commentaires 498
extraits 351
Evaluations 996
Note globale 7.8 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode