Livres
421 228
Membres
337 443

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Fahrenheit 451



Description ajoutée par x-Key 2011-11-01T02:14:50+01:00

Résumé

451 degrés Fahrenheit représentent la température à laquelle un livre s'enflamme et se consume. Dans cette société future où la lecture, source de questionnement et de réflexion, est considérée comme un acte antisocial, un corps spécial de pompiers est chargé de brûler tous les livres dont la détention est interdite pour le bien collectif.

Montag, le pompier pyromane, se met pourtant à rêver d'un monde différent, qui ne bannirait pas la littérature et l'imaginaire au profit d'un bonheur immédiatement consommable. Il devient dès lors un dangereux criminel, impitoyablement pourchassé par une société qui désavoue son passé.

Afficher en entier

Classement en biblio - 3 067 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Milieland 2010-10-20T21:00:30+02:00

On ne peut dire à quel moment nait l'amitié. Si l'on remplit d'eau une embarcation goutte à goutte, il en vient une dernière qui la fait chavirer ; ainsi quand les marques d'affection se succèdent, il en vient une dernière qui submerge le cœur.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Commentaire ajouté par Sadess
Argent

Une oeuvre vraiment incroyable . On se retrouve face à des problèmes d'actualité . Bradbury a réussi à mettre le doigt sur le souci de notre société: les écrans, la télé et par extension internet ? On parvient à noyer les gens sous une tonne d'images, à les lobotomiser pour mettre de côté l'essence même du savoir: le livre. Quand les gens pensent, la population est moins facilement contrôlable alors que face à un écran, léthargique, on parvient à leur faire croire tout ce que l'on veut .

Un thème est quelque peu marquant pour l'époque et laisse planer une ombre assez mortifiante :

" La scolarité est écourtée, la discipline se relâche, la philosophie, l'histoire, les langues sont abandonnées, l'anglais et l'orthographe de plus en plus négligés, et finalement presque ignorés. On vit dans l'immédiat,[...] Pourquoi apprendre quoi que ce soit quand il suffit d'appuyer sur des boutons"

On est en droit de se demander si Bradbury n'avait pas déjà tout compris d'avance .

Afficher en entier
Or

Une anticipation d'un monde plutôt sombre qui nous guette si nous ne prenons pas garde à notre liberté d'expression. Une oeuvre devenue culte, devant figurer dans toute bibliothèque des amoureux des livres (que nous sommes ici).

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Ayu_lis_ 2018-07-17T07:47:36+02:00
Argent

Livre très intéressant, dystopie incroyable, personnage principal formidable. J'ai adoré

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Fleurdencre 2018-07-16T20:36:05+02:00
Bronze

Un bon roman d'anticipation. On se demande s'il s'agit d'utopie ou de dystopie. Deux façons de voir les livres qui font réfléchir les grands lecteurs.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Mataii 2018-07-08T20:55:46+02:00
Or

Une sacrée anticipation d'un futur pas si lointain finalement : un questionnement sur la liberté d'expression (la liberté tout court, même?). Quelques moments totalement visionnaires (internet?) qui nous laissent sans voix. Un très bon moment de lecture.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par VArose 2018-06-30T11:42:33+02:00
Argent

Mon blog : http://lemondelaure.com/index.php/2018/06/30/fahrenheit-451/

Ce livre s’inscrit dans la lignée de 1984 (publié en 1949 tandis que celui-ci l’a été en 1954), il fait partie de ces dystopies parfois bien loin de celles que l’on peut lire aujourd’hui.

Dans cette société la lecture et les livres sont interdits. Ceux qui conservent des œuvres sont considéré.e.s comme des criminel.le.s, et leurs ouvrages brûlés par les pompiers, qui ont dorénavant pour mission de brûler les livres et de chasser ceux qui les protègent. On suit alors le destin de Montag, pompier, qui un jour, se prend à vouloir comprendre ces livres dont tout le monde semble avoir si peur.

Ce roman exploite l’idée d’une société dont le pouvoir veut assurer un bonheur factice, en proposant uniquement du divertissement au premier sens du terme. C’est à dire une chose visant à divertir les gens de quelque chose. En l’occurrence, la réalité.

Les citoyens sont face à des ‘films’ sans sens réel, des mondes où chacun peut s’immerger sans n’avoir plus à penser. Ainsi la réalité et un imaginaire très limité se mélangent, et créent des individus qui ne pensent plus vraiment, et certainement pas par eux-même. D’une manière similaire à 1984, les protagonistes sont bien incapables d’expliquer les guerres ou les ennemis de leur pays, tant ces éléments importants de leur réalité sont flous.

Le message de cette œuvre c’est aussi l’importance des livres dans la vie d’une société, et de tout ce qu’ils apportent : une connaissance du passé mais aussi un imaginaire qui pousse à la réflexion. C’est un outil qui transmet énormément de choses, et qui aide les uns et les autres à se souvenir de ce qui a été pensé, pour en tirer les leçons nécessaires, en observer les bons et les mauvais côtés. C’est aussi un divertissement beaucoup moins lisse que ce qui est proposé par le pouvoir. Ici on développe des pensées, on véhicule une conception du monde propre à celui qui écrit. Les livres c’est une manière d’inscrire de manière indélébile des faits, des pensées, une trace du passé pour ceux qui viendront après. Je ne vais pas vous refaire un sermon sur le devoir de mémoire, néanmoins je trouve intéressant de veiller à ne pas oublier des textes, ou bien des éléments de notre passé à la guise de certains puissants qui préfère occulter certains pans de l’histoire.

Également en ces temps de turbulences pour les droits des auteurs, je trouve que se rappeler de l’importance de ceux-ci dans une société est capital. ( Un petit lien si tu veux comprendre de quoi je parle )

C’est aussi une question posé par ce roman : que sommes-nous sans souvenir des civilisations passés ? Dans en sens plus large, comment une personne peut-elle être sans image précise de ce qu’elle fut ? Ce qui est très intéressant dans cette œuvre ce sont justement tous ces questionnements vers lesquels le lecteur est poussé au fil de sa lecture.

A l’instar de 1984, ou The Handmaid’s Tale, dans Fahrenheit 451 l’atmosphère est très sombre, tout comme les personnages. Montag, qui est pourtant le protagoniste, ne paraît pas vraiment attachant. Il représente surtout l’ « humain moyen » si je peux utiliser cette expression. Il n’est pas particulièrement marquant mais a eu la capacité de réaliser que quelque chose clochait avec sa vie et celles des autres. C’est bien là toute sa force.

La plume de Ray Bradbury est assez incise. Beaucoup de paragraphes sont ponctués de phrases courtes qui résonnent comme des maximes. Son style est cependant parfois est peu complexe dans le sens où il n’aide pas forcément son lecteur à comprendre tous ces concepts de façon instantané. Certains d’entre eux me sont restés obscures pendant plusieurs pages avant d’enfin en appréhender le principe. Néanmoins sa plume est assez originale comparée à mes lectures et j’ai été ravie de la découvrir.

En bref c’est un roman qui mérite d’être lu, pour son intrigue révélatrice de beaucoup de vérités sur nos sociétés humaines et pour son histoire malgré tout très actuelle.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par taslelookcoco 2018-06-17T21:52:25+02:00
Or

Ce livre est une pépite à lire et à relire. Je le conseil à tous les amoureux de la lecture.

J'ai trouver l'antithèse des pompiers qui sont amenés à provoquer des incendies au lieu de les éteindre, afin d'éradiquer les livres, la culture et le questionnement qu'ils induisent, géniale et brillant.

Après cette lecture on est simplement avide de lire plus encore.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par AnnaGoldsweet 2018-06-17T18:16:51+02:00
Bronze

J'ai adoré le film et aimer encore plus le livre. Cela vous fait cogiter longuement.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par My-lan31 2018-06-11T16:29:53+02:00
Argent

J'ai lu ce livre car ma prof de français me l'avait conseillé. C'est la première fois que je prennais l'initiative de lire un livre un peu différent de mes livres habituels. J'avoue que quand je l'ai lu je me suis demandée plusieurs fois "mais pourquoi". J'ai eu du mal à suivre le cour de l'histoire et le pourquoi du comment. J'ai trouvé ça un peu "perché" si je puis dire.

Après je trouve le message et l'écriture , superbe ! Au début je ne comprenais pas les comportements des personnages et c'est vraie que plus de détails sur la société ou vit Montag, ça n'aurait pas été de refus. L'écriture et la langue m'ont parfois posé problème. Je suis en seconde et des fois j'étais obligée de me concentrer ou de relire des passages pur tout saisir.

Je conseille ce livre à des lecteurs assidus.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lovelynette 2018-06-01T11:54:46+02:00
Lu aussi

Je comprends pourquoi mon professeur de fac m'a fortement conseillé de le lire !

C'est un livre très intéressant et facile à lire. Le sujet est fort et plutôt bien traité par l'auteur. Et bien qu'il fut écris et publié dans les années 1950, il n'en reste pas moins une oeuvre d'actualité.

Car oui, il traite d'un problème encore beaucoup trop présent dans notre société moderne : la mise en avant de télé-poubelle (télé-réalité, radio-poubelle, youtube-poubelle et j'en passe ...) au détriment de toutes formes de lectures (et de Culture !) pouvant apporter et construire un esprit critique grâce à la philosophie, une forme de recule et de raisonnement grâce à l'Histoire ou un mélange de toutes ces bonnes choses dans une oeuvre de fiction travaillée !

Donc oui, c'est un livre qu'il faut au moins avoir lu une fois dans sa vie ne serais-ce que par curiosité.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Diamond03 2018-04-23T20:31:32+02:00
Lu aussi

Un livre intéressant et agréable à lire, cependant je me suis un peu perdu dans l'histoire !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par marykel 2018-04-21T22:47:28+02:00
Lu aussi

Je n'ai pas vraiment aimé ce livre, je ne sais pas pourquoi c'est peut être moi. J'étais complètement perdu pendant le déroulement même si j'ai bien aimé le thème abordé dans ce livre

Afficher en entier

Date de sortie

Fahrenheit 451

  • France : 1996-08-27 - Poche (Français)

Activité récente

Rimafek l'ajoute dans sa biblio or
2018-07-15T01:22:40+02:00

Distinctions de ce livre

Les chiffres

Lecteurs 3067
Commentaires 394
Extraits 294
Evaluations 714
Note globale 7.74 / 10

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Titres alternatifs

  • Fahrenheit 451 - Anglais

Quizz terminés récemment

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode