Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs
Lire la suite...
Les plus récents en premier
Les plus appréciés en premier


Par le Editer
jta91 Bronze
Note : 6/10
[avis rédigé en février 2016]
Lorsque j'ai emprunté le premier de tome de Fondation (d'Asimov, ce livre était juste à côté, et comme le titre me disait vaguement quelque chose, je l'ai emprunté aussi. En fait, j'ai appris que si le livre était connu, le film l'était d'avantage. J'ai donc commencé ce roman sans trop savoir de quoi il retournait.
J'ai eu l'impression de rester à l'extérieur de l'histoire, de ne pas "rentrer" dedans. Montag est un jeune homme de vingt ans mais pour moi il se conduisait comme un quadragénaire ou un cinquantenaire. Je ne me suis donc absolument pas identifiée à lui. Cependant, j'ai suivi avec intérêt ses aventures et ses réflexions, qui étaient parfois un peu longues. Le style de l'auteur ne m'a pas exalté non plus.
Bref, une lecture qui ne m'a pas spécialement emballée.
Par le Editer
Liliaza Argent
Note : 10/10
Fahrenheit 451 c'est le classique des classiques de la Science-fiction. Nous sommes ici dans un avenir où les gens ne lisent pas. Lire est interdit. L'histoire aurait pu s'arrêter là mais l'auteur met bien en avant les conséquences de cette absence de lecture. Les gens n’ont plus d’avis sur rien. Ils ne se souviennent plus. Montag n’arrive plus à se rappeler de sa rencontre avec sa femme. Il n’y a plus d’effort de mémoire. La télé a pris possession des vies à tel point que le summum du bonheur est d’avoir un écran géant sur chaque mur. La télé devient la nouvelle famille, les nouveaux amis. Le livre nous oblige à faire un travail de mémoire (nom des personnages, action passé) et surtout un travail d’imagination. La télé nous demande juste de nous laisser porter. On est passif. Du coup le résultat est là : les gens sont heureux car ils ne pensent à rien et ne s’occupent de rien. Ray Bradbury nous offre ici une critique de la société moderne que je trouve assez réaliste. J’ai beaucoup apprécié ce livre. Il montre bien les problèmes et les dérives que peuvent occasionner une absence de lecture : un bonheur sans attrait, une perte de mémoire, une vie sans plaisir.

L’écriture de Ray Bradbury est toujours aussi plaisante. Les mots glissent sous nos yeux pour devenir des personnages originaux avec des sentiments profonds (ou pas dans certains cas). Un livre que chacun devrait avoir lu.
Par le Editer
Le début m'a beaucoup plu et répondait à mes attentes puisqu'il met en place la société totalitaire dans laquelle évolue Montag, une société dans laquelle lire est interdit ! Toute la réflexion sociologique et même philosophique sur les "dangers" de la lecture, la promotion d'une pensée unique et la lobotomisation via les nouvelles technologies sont passionnantes. Il en va de même de chaque personnage rencontré, en particulier Clarisse, qui va, par ses questions, amener le héros à remettre en cause et se détacher de ce que lui impose son gouvernement.

http://ocalypso.canalblog.com/archives/2017/06/13/35380672.html
Par le Editer
Julie52 Or
Note : 8/10
Lu en VO. Je ne sais pas si c'est parce que la langue anglaise n'est pas très fluide, mais j'ai trouvé que ce roman manquait de dynanisme. Le suspense n'est pas vraiment ménagé, je devais limite me forcer pour continuer. MAIS, j'ai placé ce livre en "or" car le contenu est réellement est réellement pertinent. J'ai trouvé très intéressant l'univers créé par l'auteur, d'autant plus que certains éléments de retrouvent dans notre société aujourd'hui (les séries superficielles...). Les réflexions de l'auteur sont vraiment intéressantes. Bradbury nous invite à réfléchir sur la fuite de la réalité, sur la place du bonheur dans notre vie, et aussi la place des livres. La réflexion sur ce qu'apporte les livres est très pertinente. En bref, un livre dont j'ai préféré et retiendrai davantage le contenu que la forme...
Par le Editer
Emilie52 Or
Note : 9/10
C'est un roman d'anticipation que j'ai très largement préféré au Meilleur des Mondes de Huxley. Lu en VO, j'ai vraiment beaucoup aimé le style de l'auteur, très fluide tout en prenant son lecteur à la gorge. L'histoire est originale, bien menée, et la réflexion sur les livres vraiment intéressante. Ce monde où les livres sont bannis pour permettre à la société de vivre dans un bonheur factice et où les pompiers n'éteignent plus mais allument les feux nous pousse à réfléchir sur le déni de la réalité et sur tout ce que la lecture nous apporte. Pourtant écrit il y a des années, certains thèmes abordés trouvent encore une résonance aujourd'hui, notamment avec ces émissions de télévision superficielles diffusées H24 sur des murs entiers dans les maisons et qui deviennent des "familles" pour les gens qui ne pensent qu'à vivre une petite vie paisible et heureuse, sans réfléchir à ce que devient leur monde sans livres. Je n'ai ressenti aucune longueur (bien que le roman soit un peu long à lire en anglais) et ai su m'attacher à Montag, un personnage très franc. C'est une excellente lecture que je ne peux que conseiller, surtout en VO.
Par le Editer
Thibault_44 Argent
Note : 10/10
Livre lu dans le cadre de ma découverte de l'univers de la "dystopie" avec Le Meilleur des Mondes & 1984.

Montag nous fait découvrir ce monde qu'est celui de Fahrenheit 451. L'histoire est prenante et s’enchaîne sans aucune difficulté à la rencontre d'un monde qui brûle les livres pour éviter la propagation d'idée. Nous suivons Montag ce pompier allant découvrir la lecture.
Par le Editer
Lekeltois Or
Un nouveau livre d'anticipation qui fait froid dans le dos. Et pourquoi ce monde ne pourrait pas devenir vrai dans les quelques années futures. Un récit pourtant écrit il y a des années devient plausibles de nos jours. A lire absolument.
Par le Editer
http://lemondedenino.eklablog.fr/fahrenheit-451-a129807824


De nombreuses dystopies ont vu le jour dans la littérature jeunesse ces dernières années. Le phénomène est apparu lors de la sortie d'Hunger Games au cinéma. Depuis, le nombre de romans dans le même esprit ne cessent de fleurir. Cependant, la dystopie existe depuis le XIXe siècle. Fahrenheit 451, qui est aujourd'hui un classique de la science fiction, est l'un des romans précurseurs dans le genre.

Dans cet oeuvre, la société est dans un monde où tous les habitants semblent heureux, mais n'en connaissent pas la raison. Les livres sont interdits et seul les émissions sont diffusées en permanence sur les pans entiers des murs emplissent la vie de la population. Elles sont courtes, peu développées et nombreuses pour empêcher toute réflexion chez l'individu. Un jour, Montag, un pompier chargé de brûler des ouvrages, fait une rencontre qui bouscule sa vision de la société dans laquelle il vit.


Un classique de la littéraire oui, mais qui n'a pas su me convaincre. Je suis ressortie mitigée de ma lecture, même quelques mois après l'avoir achevée. L'intrigue pourtant intéressante sur la quatrième de couverture m'a laissé perplexe. L'action est peu présente au sein du roman et on est principalement dans les pensées de Montag. Le roman se focalise sur la démarche réflexive du héros dans la société. Toutefois, ces réflexions ne font pas toujours avancer l'intrigue.

L'univers décrit par l'auteur n'est pas évident à se représenter à certains moments. Les éléments futuristes propres à l'histoire décrient dans un monde réel, en plus de la folie de certains personnages m'ont dérouté. Leurs paroles n'avaient pas de sens et la situation semblait absurde. Même l'effet était recherché, je n'arrivais pas à accrocher à l'oeuvre.

Toutefois, le thème abordé et certaines réflexions ont réussi à se frayer un chemin jusqu'à moi. Le besoin de la société actuelle à vouloir en permanence plus de contenus, passer de plus en plus de temps sur les réseaux sociaux... formatent notre cerveau. Comment trier les informations? Qui croire? Nos habitudes de consommation de l'information ne sont plus les mêmes et je trouve que ce livre permet d'élargir sur sujet très actuel.


En conclusion, un livre dont l'histoire ne m'a pas convaincu malgré que ce soit un classique dans le genre. Tous les éléments étaient là, mais le format choisit par l'auteur n'a pas su m'emporter. L'action m'a manqué, même si j'ai apprécié certaines réflexions mises en exergue. Je vous conseille ce roman si vous ne cherchez pas un roman riche en péripéties, tel qu'on peut le retrouver dans les oeuvres récentes. Toutefois si c'est le cas, je ne suis pas sûre qu'il puisse vous plaire. À moins d'aimer la science-fiction !
Par le Editer
Catzelle Diamant
Note : 9/10
Ce livre est un ouvrage magnifique et bouleversant.
Et de tous, le personnage qui m'a le plus touché est sûrement Clarisse McClellan. Personnage à la fois adorable, atypique et mystérieux, elle est l'élément déclencheur, et la raison qui me pousse à relire ce livre assez souvent.
Par le Editer
retrophenix Diamant
Note : 10/10
Une tres belle réflexion sur la littérature dans se monde dystrophique qui l'interdit.

Ajouter un commentaire

Ajoutez votre commentaire

Envoyer
Spoiler
Max 0/10000 caractères utilisés
Inscrivez vous !
▶ Crééz votre propre bibliothèque virtuelle.
▶ Découvrez des conseils de lecture.
▶ Echangez avec des milliers de passionnés de lecture.