Livres
454 628
Membres
403 009

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Commentaire ajouté par Ledesignerdu29 2019-04-01T20:52:37+02:00
Or

Une société où les livres sont les ennemis. Attendez! Quoi? Eh oui, les livres, sources de savoir ; et qui dit savoir dit libre pensée: le pire ennemi d'une société de contrôle. Comprendre l'évolution de la mentalité chez un pompier chargé de brûler des livres et autres magazines. Voilà un sujet intéressant qui est devenu culte. Une dystopie littéraire intemporelle mais maintenant quasi réalité avec la numérisation totale de notre société. Est-ce là l'avenir des ouvrages qui ont fait notre vie?

Afficher en entier
Commentaire ajouté par book-princess 2019-03-18T14:41:40+01:00
Or

Lu en anglais.

Un classique de la littérature que j'ai toujours voulu lire. J'avais vu le film de 1966 en cours d'anglais, au collège, duquel je n'ai que de vagues souvenirs, mais en tant que lectrice j'avais été intriguée et pas mal indignée du haut de mes 11 ans : qui ose donc brûler des livres ?

En tant qu'adulte, j'ai maintenant la réponse : des gens qui ne pensent plus, ne cherchent plus à savoir le pourquoi et le comment des choses, acceptent la manipulation de masse. Comme le dit le personnage de Beatty, même pas besoin d'un vrai feu quand les gens se détournent d'eux-même des livres.

Cette dystopie d'anticipation, entre son réalisme et son côté SF, prend aux tripes. Et franchement, quand on sait qu'à chaque heure, chaque seconde, des millions de gens sont collés à leurs écrans et vivent dans l'immédiat, on se demande si Bradbury n'était pas un peu devin.

J'ai apprécié voir Montag sortir peu à peu de cette léthargie totalitaire et retrouver sa liberté d'esprit. Les thèmes abordés et la manière dont l'auteur les traite sont vraiment intéressant, avec un message fort.

Un grand livre dont je ne regrette pas du tout la lecture.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MarshallDSkyler 2019-03-09T09:22:32+01:00
Diamant

Un monde où la connaissance n’a pas sa place, où l’oisiveté règne, la manipulation est reine. Ce roman dystopique est à couper le souffle. A la fois réaliste, science-fiction, anticipation, il mélange plusieurs thèmes, sujets d’études qui mène à la réflexion. Au fur et à mesure on se delande comment Guy va se démener. Finalement cela nous démontre bien société totalitaire, qui veut tout contrôler en laissant croire aux individus qu’ils sont libres.

Un roman à lire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Musashi56 2019-03-03T15:29:18+01:00
Or

Guy Montag est un pompier, mais dans Farenheit 451(température à laquelle le papier s’enflamme et se consume), les pompiers ont pour mission de brûler les livres ainsi que les maisons de leurs détenteurs. En effet, dans cette société dystopique, la détention de livre est un délit. Il représente une arme dangereuse qui répand la culture, la réflexion, le doute, la tristesse, la joie, le doute, l’esprit critique. Bref, l’instabilité.

Intolérable pour un État qui s’attache à maintenir, par la consommation et les technologies, la société totalement endormie.

La vie de Guy Montag poursuit tranquillement son cours jusqu’à la rencontre de Clarisse. Cette jeune fille va l’amener à réfléchir sur le sens de son existence et le fonctionnement de la société. Bien qu’écrit en 1953, le roman trouve une certaine résonance sur notre époque. Effrayant. Un classique.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par rockeuseee 2019-02-28T17:58:12+01:00
Lu aussi

Une très bonne lecture, je me suis régalée, même si j'avoue a quelques moments avoir dû relire plusieurs fois le même passage pour comprendre le message qui y était caché.

Ce livre reste un classique de la littérature dystopique a lire obligatoirement.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Nicontent 2019-02-24T23:46:47+01:00
Or

Une dystopie tout à fait alarmante. Et si la réalité n'était pas si éloignée ? Cette oeuvre apporte de grandes réflexions sur la censure, l'accès au savoir, la manipulation des esprits, ... Une possible réalité glaçante qui porte un fort message d'avertissement.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par VanessPiouPiou 2019-02-24T08:39:20+01:00
Bronze

Je tenais à lire ce classique de la dystopie, mais j'avoue être déçue.

Bien que le titre soit prometteur, ce roman comporte pas mal d'incohérences scientifiques. Et puis il a très mal vieillit, certains termes inventés à l'époque, pourraient être actualisés sans trahir l'auteur et son oeuvre et cela donnerait un peu plus de peps à l'histoire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LilaJune 2019-02-20T20:44:12+01:00
Lu aussi

Un bon livre, un classique de la littérature américaine qui reste très actuel et donne matière à réfléchir sur de nombreux sujets, comme souvent en dystopie. J'ai cependant eu énormément de mal à comprendre ce qu'il se passait (peut-être parce que je l'ai lu en anglais pour le lycée) et j'ai eu un peu de mal à rentrer dans l'histoire.

Malgré tout, j'ai beaucoup apprécié ce roman

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Funnybulle 2019-02-11T13:48:59+01:00
Argent

Une très bonne lecture qui fait réfléchir sur le monde. Il s'agit d'une excellente mise en garde sur un avenir possible de la société.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Virginy 2019-02-07T13:57:13+01:00
Or

Guy Montag est pompier, dans un futur imaginé par Ray Bradbury. Pas un pompier qui éteint des incendies. Pas un de ces hommes tels que nous les connaissons, courageux, n’hésitant pas à mettre leur vie en danger pour en sauver d’autres. Guy Montag est, à mes yeux, plus proche du criminel que du héros. Sa mission est de mettre le feu à tout livre non autorisé. Une société sans livre? Comment serait-ce possible? L’auteur nous en explique toute la procédure et ça fait froid dans le dos tant sa vision du futur concorde avec certains faits actuels. En les faisant disparaître dans son récit, Bradbury nous montre toute l’importance des livres. Après tout, un livre favorise l’imagination de son lecteur, développe son empathie, lui apprend à penser par lui-même, à se faire une opinion. Pour certains régimes, certaines sociétés, tout cela pourrait être dangereux: on ne contrôle pas une foule qui réfléchit. Aussi, il faut éliminer tout ce qui pourrait amener à une contestation, tuer la rébellion dans l’œuf.

Ne vous attendez pas à trouver de l’action dans ce roman, il n’y en a pas. Pour deux raisons, selon moi. La première consiste à privilégier le processus de prise de conscience de la part de Montag, de montrer que, s’il est possible de se laisser manipuler, il est aussi possible d’ouvrir un jour les yeux, d’avoir un déclic et de décider de sortir de ce système, de ne plus être un mouton, de réfléchir, de se faire sa propre opinion. La deuxième, c’est pour montrer l’impossibilité de toute tentative de renverser le mouvement de manipulation des foules. C’est une vision assez pessimiste, mais aussi plutôt réaliste. Le pouvoir en place aura toujours plus de moyens pour faire taire les dissidents que ces derniers pour se faire entendre. C’est donc ce « réveil » du pompier Montag que nous suivons tout au long de ce récit, et qui finit par se sentir impuissant, pris au piège.

Christophe Montenez qui prête sa voix au récit rend bien à travers sa lecture ce tourment intérieur qui va agiter Guy Montag, cette atmosphère vide de sens de la société dans laquelle il évolue, cette incapacité à agir et la sensation d’oppression, d’impuissance qui en résulte.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode