Livres
454 748
Membres
403 335

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par bibou123 2018-02-11T10:33:20+01:00

-Je peux vous aider? répète-t-il.

J'avise les fleurs et reviens au regard chocolat de l'inconnu.

-Oui, vous avez un briquet?

-Euh... non, désolé, je ne fume pas.

-Moi non plus.

Il semble ne pas comprendre.

-Alors pourquoi voulez-vous un briquet?

-Pour brûler ces horreurs.

Afficher en entier
Extrait ajouté par DimkaGirl 2018-04-08T13:36:44+02:00

Il me coupe la chique en se mettant à rire. A rire !

- Je ne vois pas ce qu'il y a de drôle !

Il fait mine de s'essuyer une larme au coin d'un oeil.

- C'est la première fois que je me fais insulter par un Marsupilami avec des hérissons à la place des pieds, alors veuillez pardonner mon émotion.

Je brandis mon pot de Nutella en guise de menace, la cuillère s'en échappe et vient s'écraser sur sa belle chemise blanche. J'en reviens pas, mais suis ravie, le timing est parfait !

Afficher en entier
Extrait ajouté par Gaby_book 2018-05-21T08:48:27+02:00

- Juste une question, mon père. Détruire des mariages, c'est votre boulot ?

- Mariages, enterrements, bar-mitsva... Je propose du "clé en main", oui.

Quoi ? Des bar-mitsva ?

Il m'a tuée.

- Vous êtes ignoble.

- Vous êtes charmante.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Minijy 2018-06-28T20:46:13+02:00

Oh ! Je vous en prie ! Être fleuriste, c'est un vrai travail. Être comptable, c'est un vrai travail. Caissière, platrier, plombier, boulanger, enseignant, sont des vrais métiers. Vous, vous n'est qu'un margoulin. Pire, un margoulin de pacotille !

Son visage se ferme, et ça me réjouit à un point que je n'aurais pas soupçonne.

- Un margoulin qui n'a pas fini de vous en faire voir ma chère.

Je me tends comme un arc.

- Je ne le permettrai pas !

Son regard s'illumine quand il se penche de façon à ce que sa bouche se retrouve tout près de mon oreille.

- Fais moi taire, si tu peux... Et rendez-vous aux prochaines noces. "

Afficher en entier
Extrait ajouté par DimkaGirl 2018-04-08T13:36:21+02:00

- Seigneur, fais de nous l'instrument de Ta paix. Là où est la haine, que nous mettions l'amour. Là où est l'offense, que nous mettions le pardon. Là où est la discorde, que nous mettions l'union. Et là où est l'infidélité, que nous mettions... des fleurs jaunes.

Si personne n'a levé les yeux, tout le monde les a grand ouverts, c'est certain ; moi la première. Quoi qu'il en soit, je dois reconnaître que le père Loïc ne manque pas d'humour. Je me concentre pour ne pas rire et conserve la tête baissée.

- S'il est bon d'aimer, car l'amour est difficile, nous Te prions, Seigneur, de soutenir Pierre dans cette épreuve et de l'aider à supporter son épouse et ses nombreux amants.

Il y a un long moment de silence pendant lequel on entendrait les mouches voler. Puis le vieux monsieur à ma gauche se penche vers moi en triturant son appareil auditif :

- Qu'a-t-il dit?

Afficher en entier
Extrait ajouté par SherCam 2018-09-08T14:45:23+02:00

— Tous les mariages sont mauvais.

Emma secoue la tête en souriant.

— Pardon de te le dire, mais parfois, tu as vraiment des idées à la con, chérie.

Je termine mon verre et la défie du regard.

— Tu sais ce qu’Oscar Wilde disait à ce sujet ?

Elle tapote ses longs ongles rouges sur la table en attendant ma réponse.

— Je t’écoute.

— Que le mariage est la principale cause du divorce.

Emma soupire devant mon air déterminé.

— Question de loterie, ma vieille. Il suffit de tomber sur le bon numéro.

— Ben justement. Quand tu vois le nombre de gens qui ont gagné le jackpot à l’Euro Millions, ça ne laisse pas rêveur !

Afficher en entier
Extrait ajouté par LucieP 2018-03-26T12:57:40+02:00

_Mesdames et messieurs, pardonnez-moi d'interrompre ce doux chants d'amour de fin d'été, mais nos voisins belges viennent de m'avertir qu'ils n'hésiteront pas à nous lancer friture et moules avariées si nous n'arrêtons pas immédiatement ce tintamarre. Ils nous attendent jusqu'à Genk.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Lou222 2018-10-28T21:09:46+01:00

Lorsqu'il s'assoit, je perçois sur lui un fort parfum de vinaigre que je n'avais pas remarqué plus tôt. J'en ai la nausée, fais la moue et fronce le nez.

- Vous avez séjourné dans un pot à cornichons?

Afficher en entier
Extrait ajouté par Lipette 2019-04-06T21:48:30+02:00

- OK, OK ! Ce que je veux dire, c'est que je suis prête à...

- Chut...

Je plisse les yeux d'un air taquin, redresse le menton et lâche :

- Fais-moi taire, si tu peux.

Le regard de Loïc s'enflamme.

- Tout ce qu'il y a de plus volontiers...

Afficher en entier
Extrait ajouté par leslivresdechris 2019-01-19T19:07:05+01:00

Je redresse le cou pour voir par-dessus les têtes, et repère la mariée vers laquelle tous les regards convergent. Elle porte une robe des plus surprenantes, tant par al couleur que par sa coupe. Le tissu rouge et moiré, fendu sur une jambe entière, moule ses formes généreuses et lui donne des airs de Jessica Rabbit ; d'autant qu'elle a de longs cheveux roux qu'elle laisse libres sur ses épaules.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode