Livres
461 609
Membres
418 177

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Costaud, Braillard et Intello ont deux mois. Leur mère dit que je devrais arrêter de les appeler comme ça. Mais on a fait un nouveau pacte secret, eux et moi : ils auront le droit à leur prénom quand ils dormiront. Un titre de dieu nordique, ça se mérite. Si j’avais su, je crois que je les aurais appelés Silencieux, Sage et Somnolent. Ça nous aurait peut-être épargné les hurlements de Thor, l’appétit d’ogre d’Eldir et le côté manipulateur d’Odin, qui pleure jusqu’à vous faire lever et sourit juste quand vous arrivez. Les deux autres ont peut-être pris de moi, mais le petit dernier est séducteur et malin comme sa mère !

Afficher en entier

Saviez-vous qu’un guerrier nordique pouvait aussi se glisser dans la peau d’un zombie ? Mes enfants ont un mois. J’affiche environ cinquante heures de sommeil au compteur depuis leur naissance. Ma peau n’a jamais été aussi blanche et mes yeux si creux. Mon énergie, ma tension et mon pouls n’ont jamais atteint un niveau si bas. Et je ne crois pas m’être déjà aussi peu alimenté, faute de temps pour moi.

Afficher en entier

– On va faire un pacte, les oursons : papa Ours vous donne à manger à volonté, mais vous ne faites pas fuir votre mère, OK ? J’en ai trouvé qu’une seule pour aimer les ours polaires à ce point…

Afficher en entier

Mais la bonne nouvelle, c’est que j’ai développé d’autres talents. Mes mains sont désormais capables de tenir quatre biberons en même temps (un pour Thor, un pour Odin, deux pour Eldir à lui tout seul). J’hésite à abandonner mon business de pansements d’urgence pour me lancer sur le marché de la puériculture spécial triplés : j’ai créé un système de cordes et de poulies qui permet de balancer trois berceaux d’un seul geste du pied. J’ai aussi eu l’idée d’un porte-bébé à trois places avec six trous pour les jambes mais, pour l’instant, ça ne marche qu’avec des poupées immobiles, mes fistons préfèrent se débattre, se brailler dans les oreilles et se coller des gnons. Sinon, je suis en train de bosser sur un « babyphone » qui détecterait les mouvements d’éveil d’un bébé pour pouvoir aller le récupérer AVANT qu’il ne se mette à hurler et donc qu’il ne réveille ses frères. Ce sera révolutionnaire. J’y crois dur comme fer.

Afficher en entier

Valentine me décoche son plus beau sourire de peste avant de s’éloigner. Je saute sur mes pieds, la rattrape et la plaque contre la porte de la maison. D’un baiser enflammé, je fais disparaître son sourire de foutue princesse.

Afficher en entier

On a quitté le Cedars-Sinaï hier, avec nos neuf kilos de bébés, et je suis en train de me demander si le séquoia géant, c’était franchement une bonne idée. Le bois, ça résonne. Et des nourrissons de 11 jours, ça braille. Fort. Surtout quand ils sont trois. Avec du sang viking dans les veines et des gènes de foutue princesse râleuse.

Je passe la nuit debout face à leurs trois berceaux, les yeux grands ouverts dans la pénombre de leur chambre. Une main sur la joue de Thor pour essayer de calmer ses cris. Mon petit doigt dans la bouche d’Eldir pour tenter de tromper sa faim. Et ma jambe tendue à l’horizontale pour bercer Odin du bout du pied. Multitâches.

Vers 2 heures du matin, Valentine se lève pour venir les allaiter. Chacun leur tour. Avec des bruits de succion déchaînés, l’aîné vide un sein à lui tout seul. Il attaquerait bien le deuxième s’il savait se retourner et ramper. Merde, je crois qu’il est en train d’essayer.

– C’est bien, mon fils : on mange tout, on ne gâche rien, murmuré-je avec fierté. Il y a des enfants qui ont faim sur terre.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode