Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de fan06 : Liste d'Or

retour à l'index de la bibliothèque
Les aventures improbables de Julie Dumont Les aventures improbables de Julie Dumont
Cassandra O'Donnell   
Je suis une vraie fan de Rebecca Kean et je partais donc avec un a priori positif. Il n'aura pas duré longtemps. J'ai trouvé l'histoire fade, l'intrigue légère (très?) et les personnages... comment dire? caricaturaux? J'ai toujours considéré que les comédies étaient les histoires les plus difficiles à écrire et, en ce qui me concerne, rare sont celles qui me font rire. C'est le cas ici. [spoiler]Quand elle se planque et qu'un vieil homme la pousse et la fait tomber par terre, je ne vois pas ce qu'il y a de drôle. Quand on l'attaque et qu'elle ne fait pas de liens avec l'histoire, je la trouve juste stupide.[/spoiler] Je n'ai pas ri, pas une fois. Je me suis énervée, j'ai râlé, j'ai soupiré, puis j'ai renoncé. Il ne me restait presque plus rien à lire, quelques dizaines de pages, mais j'étais arrivée au bout de mes possibilités.

par Kamije
Les Kergallen, tome 2 : Joanna Les Kergallen, tome 2 : Joanna
Aurore Aylin   
Il y a des livres où il faut plusieurs chapitres pour savoir si on va aimer, d’autres où on sait tout de suite qu’on aimera pas et d’autres où dès les 1ers mots on sait qu’on va aimer. Ce livre fait partie de la dernière catégorie.
C’est frais, drôle et sexy. Exactement le genre de lecture dont j’avais envie.

Alors que le 1er tome tournait presque exclusivement autour de Thaïs et Kieran, ce tome nous en apprend plus sur la famille et laisse une jolie place aux autres membres de cette tribu complètement barrée et délicieusement loufoque. En ce sens, ce 2ème tome est plus approfondi et plus fouillé.

La romance est bien traitée : Johanna et Dragan se plaisent et n’ont pas peur de se le montrer. Pas de quiproquo inutile pour maintenir un faux suspens sur l’issu la romance, pas de drame, pas de tergiversation stérile. J’ai trouvé malin de la part de l’auteur (et j’ai apprécié) de ne pas nous faire attendre la moitié du livre pour voir un rapprochement que le sait de toute façon inévitable.

Et puis il y a tout l’univers créé par Aurore Aylin que j’aime beaucoup : la magie, les légendes, les anges et les démons. Tout se mêle habilement et avec beaucoup de naturel.

Et j’ai beaucoup apprécié les clins d’œil à la famille de Chânais (de Ysaline Fearfaol). Ca m’a fait me demander ce que donnerait un livre écrit à 4 mains par ces deux auteurs : une chipie du clan Kergallen qui se frotterait à un loup de la meute de Chânais… Je suis sûre que ça serait explosif !

Si je devais faire un léger reproche à ce tome, c'est que j'ai trouvé que la fin tirait un peu en longueur.

Quoiqu'il en soit, si vous ne connaissez pas encore cette auteur, je vous invite à découvrir sans plus tarder le monde magique des femmes Kergallen. Quant aux autre.. Quoi vous n'avez pas encore lu le tome 2? ^^
La Meute de Chânais, Tome 2.5 : Tranches de vie La Meute de Chânais, Tome 2.5 : Tranches de vie
Ysaline Fearfaol   
C'est avec un immense plaisir que l'on retrouve les De Chânais dans ces tranches de vie qui nous font ressentir toute une palette d'émotions. Tantôt émue, tantôt hilare (même très souvent), il est impossible de ne pas succomber aux charmes irrésistible de notre meute préférée... et de ne pas en vouloir encore plus ! Merci Ysaline Fearfaol pour tout les fous rires donnés lors des lectures sur les De Chânais. Je suis impatiente de voir la sortie du prochain tome arriver !

par cotilite
Les Kergallen, tome 4 : Sélène Les Kergallen, tome 4 : Sélène
Aurore Aylin   
http://boulimiquedeslivres.blogspot.fr/2017/04/mon-avis-sur-les-kergallen-tome-4.html

Ah! Que c'est agréable de replonger dans l'ambiance si poétique et bienfaisante crée par Aurore Aylin. C'est toujours un enchantement que de retrouver cette famille si atypique et si attachante.
À chaque fois que je dévore un tome de cette saga, je n'éprouve toujours qu'un seul regret, celui de devoir fermer le livre lorsque celui-ci est terminé.



Un point que j'apprécie tout particulièrement avec cette série, c'est qu'à chaque tome, nous avons l'impression de changer d'univers. Pourquoi? Eh bien! Parce qu'à chaque fois, nous découvrons une nouvelle légende et de nouveaux êtres magiques.
Après le highlander fantôme, l'ange ténébreux (mon chouchou!!) et le dragon enchanteur, cette fois nous faisons la connaissance avec Korenn. Un jeune homme.... très félin.
Comme tous les autres mâles que nous croisons dans cette contrée, il est lui aussi à croquer (miam miam!). Ah comme j'aimerai moi aussi être une sorcière Kergallen!!!!

Cette fois, c'est la mystérieuse Sélène, amoureuse des animaux, qui est mise en avant. Jusqu'à présent, j'avais eu un peu de mal avec ce personnage croisé bien trop rapidement dans les précédents tomes. Sélène est une jeune femme adorable, mais qui comme toutes les autres sorcières de la famille, peut se révéler explosive et teigneuse. Elle est une fervente protectrice de ses petits protégés et mieux vaut éviter de se mettre sur son chemin ou de vouloir leur faire du mal.
Elle a une vie assez tranquille, bien que très remplie. Elle passe son temps à vouloir aider les animaux ce qui fait que son arche ne désemplit pas.


Korenn s'est enfui du royaume de Tir na nOg où il était retenu prisonnier par une famille de sorciers pratiquant la magie noire. Arrivé sur Terre, complètement perdu, il va se trouver sur le chemin de Sélène, la seule capable de pouvoir l'aider.
Si les débuts sont assez houleux, au fil du temps, ils vont de plus en plus s'apprécier au point de chacun vouloir se sacrifier pour l'autre.


Franchement, avec Korenn, Aurore ne pouvait pas trouver meilleur compagnon pour Sélène.



Une chose est certaine, Aurore aime les animaux, particulièrement les chats. J'ai beaucoup aimé les anecdotes tournant autour d'eux, en particulier sur leur côté précieux et difficile (j'ai les même à la maison).


Encore une fois, personne n'est oublié. Nous retrouvons le clan dans son entier, même si certains membres ne font qu'un passage furtif. Corentin et Sophie sont particulièrement mis en avant. Nous découvrons un jeune homme plus sérieux et bien plus mature qu'il ne le laisse à penser. Quant à Sophie, désormais libérée de sa folie, elle peut se révéler très puissante, mais surtout très maligne.


Ce tome illustre parfaitement le combat entre le bien et le mal. Vers la fin, nous sommes plongés dans un combat difficile où tous les coups sont permis. Heureusement, l'union fait la force comme à chaque fois.

Et bien entendu, l'humour est encore très présent dans ce quatrième tome. Que serait une histoire des Kergallen sans les célèbres blagues de Corentin et les échanges piquants avec cette chère Naïs!!!



En bref, encore un tome excellent. Vivement la suite!!!


Boulimique des livres

par silbert
Les Kergallen, tome 3 : Nina Les Kergallen, tome 3 : Nina
Aurore Aylin   
J'ai lu avec enthousiasme ce troisième tome des Kergallen pour découvrir l'histoire de Nina et Marzhin et dès que je l'ai eu entre mes mains je ne l'ai quasiment pas lâchée et me suis régalée. On découvre des réponses à nos questions derrière l'histoire de ce couple qui réapprends à ce connaitre après 3000 ans de séparation.
Cette famille est toujours aussi attachantes et complètement dingue, j'adore Corentin, on les retrouve avec joie et on a encore envie de voir ce qu'ils vont devenir.
J'aime vraiment l'histoire avec Nina qui cherche à se rapprocher de Marzhin mais, qui, au début, à peur. A travers leur recherche pour trouver une réponse à leurs questions sur leur fille ils vont voyager entre plusieurs dimensions et c'est coool, je trouve. [spoiler]On retrouve même Ysolda en Avalon![/spoiler]

par Aki-
La Meute de Chânais, Tome 5 : Duncan - La Genèse La Meute de Chânais, Tome 5 : Duncan - La Genèse
Ysaline Fearfaol   
Un vrai plaisir de retrouver les de chanais mais surtout Duncan, l'Alpha le plus charismatique qui est à l'origine de cette meute éclectique... Super voyage dans le temps pour découvrir son histoire, son ascension et surtout son amour pour Ysolda. La magie de l'auteure est sans équivoque, elle nous tient à sa merci, on plonge dans chacun de ses récits tellement vite qu'on ne s'aperçoit qu'en tournant la dernière page que l'attente du prochain sera encore plus terrible... Merci pour ces moments !
PS: Vite la suite, s'il te plait, Madame :D
Les Kergallen, tome 1 : Thaïs Les Kergallen, tome 1 : Thaïs
Aurore Aylin   
Je vous invite donc à découvrir les aventures de Thaïs, la sorcière qui ne veut plus faire de magie, et de Kieran, le druide devenu par accident un fantôme suite à une cérémonie rituelle, il y a 400 ans. Surtout ne vous en privez pas !!
J'ai eu la chance d'être choisie comme bêta-lectrice par l'auteure, et j'ai vraiment adoré cette histoire... La fin m'a surprise (bon, elle m'avait prévenue, mais j'ai été surprise quand même !!), et je suis fan de Joanna, la cousine de Thaïs. Quant à Kieran... Moi, je n'aurais pas pu rester aussi impassible que Thaïs dans certaines situations !! Il y a notamment une scène hilarante dans la boutique d'antiquités, sans parler de Kieran qui découvre l'électro-ménager...
La Meute de Chânais, Tome 3 : Faolan - La Vengeance La Meute de Chânais, Tome 3 : Faolan - La Vengeance
Ysaline Fearfaol   
En tant que bêta lectrice, j'ai pu comme chaque fois découvrir l'histoire en avant-première, suivant la rédaction chapitre par chapitre.

Ici, nous suivons un couple très attendu : Faolan, le dragueur numéro 1, le charmeur, et Blodwyn, la guerrière devant laquelle tout le monde préfère plier. Au fil des siècles, Faolan est devenu sa « victime » préférée, au point que plus personne ne s'en étonne. Cette relation est voulue par le beau Faolan, car c'est la seule façon pour lui d'exister d'une façon spéciale aux yeux de Blod, profondément traumatisée par des événements datant de sa jeunesse. On soupçonne certaines choses lorsque les de Chânais viennent en aide à Florine, même s'il faut attendre encore un peu pour connaître les détails. Détails qui sont clairs, mais qui ne tombent jamais dans le sordide : aucun doute sur ce qui s'est passé, mais pas de description glauque.

Faolan a donc toujours masqué ses sentiments, il s'est plié à tous les caprices, tous les jeux de la petite louve, pour être à ses côtés sans risquer de la faire fuir. Blod a besoin de dominer ? Faolan se soumet, même s'il brûle de prendre des initiatives pour prouver à la louve que laisser le contrôle ne la rendra pas faible ou vulnérable, pas avec lui. Un petit jeu qui aurait pu durer encore longtemps si le passé de Blod ne se manifestait pas de la plus terrible des façons. C'est vers Faolan qu'elle va se tourner, tout naturellement, lui qui a toujours été là, en qui elle a confiance, pour ne pas se laisser submerger par les souvenirs et mener le combat qu'elle attend depuis des centaines d'années.

On découvre ici un Faolan à mille lieues du dragueur de plage, sensible, attentif aux autres, secret, même vis à vis de son jumeau. Blod, quant à elle, apparaît vulnérable, même si cela ne dure jamais longtemps, la guerrière reprenant le dessus instantanément. J'ai apprécié de voir Blod accepter de lâcher prise, peu à peu, elle qui a toujours été très dominatrice. Ceci dit, cela ne fait pas d'elle une femme soumise, elle reste Blodwyn et prend ses responsabilités. Appréciable aussi, le fait que Faolan ne cherche pas à rogner les ailes de sa belle une fois leur relation lancée, sous prétexte qu'il est le mâle et qu'il peut prendre en charge certaines choses. Ils sont sur un pied d'égalité et Faolan ne perd pas en virilité en s'effaçant quand c'est nécessaire.

Ce troisième opus nous plonge un peu plus dans la meute de Chânais, nous permettant d'en comprendre davantage sur son fonctionnement : alors certes, il y a les blagues potaches des louves envers les mâles, les courses poursuites énergiques entre ces derniers, mais aussi une belle solidarité. Quand l'un des leurs est menacé, quand la meute est en danger, exit les dragueurs, exit les filles taquines, exit le chef de meute qui se lamente de façon théâtrale face à ses troupes immatures, place aux redoutables combattants.

Si le tome 2 se déroulait essentiellement en Avalon, celui-ci prend place en Terre des hommes et nous donne à voir le quotidien de la meute, et d'une façon plus large le fonctionnement de toute la famille de Chânais. Surprise aussi : pas de troisième tome d'affilé avec la méchante de service, Morrigane, au risque de lasser. De nouvelles rivalités, de nouvelles attaques, différentes, de nouvelles trahisons, bref, des surprises en pagaille qui contribuent à renouveler une série déjà originale.

Ainsi, le duc, Mayeul, et sa famille, sont très présents. On découvre une Isadora maternelle, consciente de ses responsabilités, et un Titouan dans toute la splendeur de l'adolescence et pourtant très prometteur, un pur de Chânais. Je ne dévoilerai rien sur Anthony et Angélica, deux autres membres du clan, qui jouent un rôle essentiel dans l'intrigue, mais par leur intermédiaire on découvre que la famille de Chânais est en vérité divisée en plusieurs branches qui acceptent plus ou moins bien leur part animale.

J'ai aussi beaucoup apprécié de voir Duncan en Seigneur : dans le tome 2, blessé, il n'était pas véritablement présent, ici, il est le chef de clan dans toute sa splendeur, dur, exigeant, avec ses propres règles issues d'une époque médiévale souvent cruelle. Pourtant, il ne fait jamais montre de méchanceté gratuite et fait même preuve d'une certaine clémence compte tenu de certaines circonstances. Même s'il se plaît à rappeler régulièrement qu'il est le chef incontesté, il respecte les siens, en particulier Blodwyn. Protecteur envers elle, il ne cherche pas pour autant à la préserver en endossant certaines responsabilités, au contraire, il lui laisse le champ libre, conscient qu'elle en a besoin pour se reconstruire.

Le couple Yseult/Aymeric reste lui aussi très présent, on découvre à la fois leur lutte contre les souvenirs de ce qu'a subi Aymeric aux mains de Morrigane, mais aussi l'apprentissage d'Yseult de sa magie et de sa vie de louve. Le fait est qu'elle occupe une place spéciale dans la meute, à la fois membre parfaitement intégré et pourtant regard extérieur sur les autres voyant des choses qui échappent à tous, comme l'amour de Faolan pour Blod.

De nombreux autres personnages jouent un rôle dans cette aventure, Yvon qui s'avère bien plus qu'un simple patron de bar, Étoile et Sheïtan qui sont eux bien plus que de simples chevaux... en fait, rien n'est jamais simple et chaque personnage recèle sa part de mystère et de surprise !

Le thème de la rédemption est une nouvelle fois omniprésent, à travers certains personnages, même si j'ai applaudi à deux mains le châtiment d'autres que personne ne regrettera, je pense.

La situation finale laisse cependant la meute dans une configuration inédite qui augure d'une suite intéressante. Je gage que les lecteurs se demanderont jusqu'au dernier moment quelle direction Ysaline Fearfaol va choisir de donner à la série, quels personnages secondaires reviendront jouer les trouble-fêtes.
La Meute de Chânais, Tome 4 : Ciaran - L'Épreuve La Meute de Chânais, Tome 4 : Ciaran - L'Épreuve
Ysaline Fearfaol   
J’ai passé un excellent moment, l’histoire est bien rythmée, et se partage bien entre notre couple principal, Ciaran et la douce Eanna, et les autres personnages. Les nouveaux membres de la meute sont bien intégrés au roman, et c’était agréable de les voir s’épanouir progressivement (oui car il faut pas que ça se fasse trop vite, heureusement nos loups veillent au grain sur ce sujet). Notre couple est très touchant, pour une fois dans cette série tout en douceur. Un changement qui est agréable de temps en temps, mais qui montre bien que douceur n’est pas contradictoire avec force et courage, parce que nos deux héros ne manquent d’aucun des deux.

Quant à l’histoire, elle est très prenante, j’ai apprécié les retours dans le passé, l’ombre du souvenir des précédentes lunes rouges qui planent sur eux. L’un des arc de l’histoire débuté dans le tome 1 se termine ici, et je pense qu’on commençait à en faire le tour, donc c’est une bonne chose pour relancer la série. La plume est toujours addictive (avec une excellente correction, il faut le souligner car c’est loin d’être le cas partout en auto-édition). Si je devais mettre un seul bémol, c’est que j’ai trouvé parfois répétitives les réactions des gens en croisant les membres de la meutes. Oui ils sont effrayants d’accord, mais re-décrire à chaque fois les membres de la meute coupe un peu le rythme de l’action.

Apparemment le prochain sera sur le passé de Duncan, et il me paraît très prometteur. C’est qu’il en dissimule des choses Le Seigneur très secret.

par Oxanes
La Meute de Chânais, Tome 1 : Aymeric - La Malédiction La Meute de Chânais, Tome 1 : Aymeric - La Malédiction
Ysaline Fearfaol   
Bienvenue dans la meute de Chânais, pas tout à fait comme les autres, d'autant que son lieutenant, Aymeric, cache un terrible secret que les membres de la meute l'aident à préserver. L'irruption dans leur vie d'Yseult, une jeune historienne, va pourtant tout chambouler. Avec elle, l'espoir renaît.

Le roman est dense, on ne s'ennuie pas une seconde grâce aux multiples rebondissements et aux personnages hauts en couleur, sans oublier que si niveau émotions on n'est pas épargné (le passé d'Aymeric, qui nous est révélé peu à peu, est loin d'être rose) l'humour reste néanmoins très présent.

Aymeric est un personnage très intense, sombre et mystérieux, et la lectrice peut se reconnaître en Yseult, jeune femme a priori banale qui se remet tant bien que mal d'une rupture douloureuse et n'a pas vraiment envie de laisser la place à un nouvel homme dans sa vie, surtout lorsque l'homme en question est aussi compliqué qu'Aymeric.

Les personnages qui gravitent autour du couple principal donnent aussi du corps à l'histoire, que ce soit Duncan, le chef de meute, le seul qu'Aymeric redoute, Aloys, le cousin rival et pourtant toujours présent quand il a besoin de lui, l'oncle d'Yseult et ses poignards, ou encore les filles de la meute, peu nombreuses mais avec de sacrés caractères (je pense à une certaine Blod, à l'origine de toutes les blagues aux détriments des mâles de la meute). Et puis ce livre ne serait pas ce qu'il est sans la méchante, que l'on se prend à détester et qui va se montrer particulièrement retorse.

Amour, humour, suspense sont les mots qui me viennent pour résumer ce premier tome d'une nouvelle série à suivre.