Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Fanfan-5 : J'ai lu aussi

retour à l'index de la bibliothèque
L'enfant des autres L'enfant des autres
Jacquelyn Mitchard   
Pour ma part, j'ai trouvé ce livre trop en longueur certes l'histoire est belle, mais les longueurs ont rendu ma lecture parfois difficile

par julie84
Cul et chemise Cul et chemise
Robyn Sisman   
Le ton est assez agréable, bien écrit. L'auteur a su nous faire découvrir les personnages et nous les rendre sympathiques malgré leur (nombreux) défauts... Une comédie romantique ultra-légère, aux dialogues vifs et percutants…dommage que « tout » soit un peu prévisible dans cette histoire. J’ai trouver certains passage inutilement long…et cette histoire méritait-elle vraiment ses 414 pages?

Cantique pour la fin du voyage Cantique pour la fin du voyage
Erik Fosnes Hansen   
Choeurs, chants, clairons,
Avides de musique,
Navire de partitions,
Tirant d'eau somptueux,
Intriques de construction,
Quille flottante en perdition,
Ultime voyage en dérision,
Ébats lyriques sur la proue
Ses musiciens maîtrisent leur voyage.


La vie est trop courte La vie est trop courte
Sally Mandel   
Un très beau livre, très émouvant et qui prouve qu'on peut vivre et aimer avec la maladie.

par paultuc
Harry Silver, tome 1 : Un homme et son fils Harry Silver, tome 1 : Un homme et son fils
Tony Parsons   
Livre lu en VO.

Man and boy est un roman qui m'a été conseillé par une de mes professeurs d'anglais au lycée. L'anglais est très facile à comprendre et l'histoire est un joli mélange de douceur et d'introspection du personnage principal. J'ai globalement et surprenamment passé un très bon moment de lecture. Je ne m'attendais pas du tout à ça en commençant le roman donc j'avoue être très satisfaite et contente de cette découverte.

Je crois bien n'avoir lu que très peu de romans où l'auteur se concentre quasi-exclusivement sur les pensées et ressentis de son personnage principal. Il ne s'agit pas ici d'une histoire rocambolesque, pleine d'aventures et de choses à raconter. L'histoire avance grâce au cheminement des impressions de Harry Silver, de ses illusions et de ses déceptions, de ce qu'il découvre, de ce qu'il apprend, de ce qu'il entreprend, de ce qu'il ressasse au fil des pages. C'est un personnage qui vit dans le passé et qui doit réapprendre à apprécier les petits moments routiniers du quotidien qui forment l'essence de l'existence. C'est un homme romantique, qui croit en l'amour perpétuel et éternel, qui souhaiterait que les relations amoureuses ne soient qu'un constant recommencement où l'on découvre l'autre chaque jour, où l'enlisement dans lequel s'enfoncent les habitudes n'existe pas, où vieillir avec l'autre n'arrive qu'aux autres, où la vie n'impose pas sa marque sur les gens.

Harry a trente ans et même s'il a tout pour être heureux (une femme, un fils et un travail qu'il aime et qui lui plaît), il lui manque un petit quelque chose pour être épanoui. On parle souvent de la crise de la quarantaine qui touche bon nombre d'hommes, c'est ce qui arrive au protagoniste, avec dix ans d'avance. Alors Harry commet l'irréparable et doit, par la suite, en assumer les conséquences.

Au début du roman, j'ai eu l'impression qu'il se posait en victime, ne comprenant pas pourquoi soudainement tout son univers se retrouvait sens dessus dessous alors que c'était clairement sa faute. Mais il s'avère que c'est un tout petit peu plus compliqué que ça et même temps, c'est très simple. Harry est un homme perdu, hésitant, idéaliste, qui n'accepte pas les désillusions du quotidien. Ce roman raconte son ascension lente et juchée d'obstacles vers la découverte de la vie, la vraie. Celle où les parents divorcent, les héros meurent et les histoires courantes et ordinaires sont le lot de tous les individus sur Terre. Harry réapprend à être un père mais aussi un fils. C'est touchant, émouvant, vrai. La narration est très certainement un des plus gros atouts de ce roman. On suit en direct les pensées du narrateur, avec des mots grossiers, de vieilles expressions empruntées au père du narrateur, des sentiments, des questionnements, de la frustration, de la vie. L'évolution du personnage est lente et tout en subtilité. On voit qu'il prend en compte ce que les personnes de son entourage lui disent sans qu'il, pour autant, perde son caractère. Ses pensées et son cheminement dans la vie sont très plaisant à lire, on s'attache rapidement au personnage de Harry, à son fils, à son père, à ce qu'il vit et traverse. Les questions qu'il se pose tout au long du roman permettent au lecteur de facilement s'identifier à lui. Jamais il ne se cherche d'excuse pour ce qu'il a fait mais tente plutôt de comprendre ce qu'il se passe dans sa vie et de voir comment il veut envisager le futur.

En conclusion, ce livre est un beau roman sur l'exploration intérieure et personnelle. C'est une histoire fort agréable et jolie à lire. On entre dans l'intimité d'un homme qui avait tout pour être heureux mais qui perdit le plus important en cours de route : sa foi en la vie, son appréciation du présent. Il redécouvrira ces dernières au contact de son fils et de son père. Une belle histoire pleine de bons sentiments.

par Aunbrey
The Rockstar The Rockstar
Victoria Rose   
Une de ses mains était enfouie dans sa chevelure, et Violet changea presque d'avis. Mais elle savait que c’était impossible. Doucement, elle se défit de son étreinte. "Je dois y aller, Jack", dit-elle. Elle se mit sur la pointe des pieds pour l'embrasser sur le nez. "Je n'oublierais jamais cette nuit."

Violet Adams s'installe à Los Angeles pour le travail de ses rêves.
Durant une soirée dans un des clubs les plus branchés de la ville, elle rencontre Jack, le charmant chanteur d'un de ses groupes préférés. Ils passent une merveilleuse nuit ensemble, mais le lendemain matin, Violet revient à elle même et le met dehors : elle est venue à Los Angeles pour travailler, pas pour qu'une célébrité lui brise le cœur.

Mais Jack ne va pas abandonner aussi facilement.

Et, quand elle comprend qu'ils vont devoir travailler ensemble sur le dernier clip du groupe, sa décision est mise à rude épreuve…

---
Note de l’auteur :
Ce livre romantique contient des scènes pour adultes et est très fortement déconseillé aux lecteurs de moins de 18 ans.
Les Âmes vagabondes Les Âmes vagabondes
Stephenie Meyer   
Les âmes vagabondes est vraiment un livre génial ; c'est l'un des seuls qui a autant joué avec mes émotions, au point de me faire pleurer. J'crois bien que c'est tout simplement LE meilleur de livres que j'ai lu. Bien plus émouvant et beau que l'autre saga à succès de Stephenie Meyer. Son vrai talent, c'est de faire vivre les émotions à ses lecteurs avec l'attachement qu'on porte aux personnages.
Dépassé les premières pages et un début assez difficile à prendre, je le concède, on peut plus lâcher l'histoire en cours de route. Ça serait comme abandonner les Humains aux mains des âmes ^^
On rentre vraiment dans l'histoire à ce moment là, quand Gaby rejoint les humains, et on vit vraiment cette incroyable histoire à travers elle. Alors impossible de s'arrêter, on veut toujours savoir ce qu'il se passe si on tourne la page d'après. Ce livre est vraiment addictif, je crois.
Sinon, toujours les longues descriptions de la part de l'auteur, ce qui nous permet vraiment de bien visualiser le décors, et imaginer les personnages à merveille. Ce livre vaut la peine d'être lu, malgré un début assez difficile. Parce que l'histoire qui suit et si juste, si belle, on se met si facilement à la place de Gaby, l'âme dans un corps humain, mais aussi on comprend tout à fait Mel, coincé dans la tête de son hôte.
Au fur et à mesure que l'histoire avance, Gaby est obligée de faire des choix, décisifs pour son avenir au sein de la petite communauté d'humains avec qui elle vit.
Et quand vient la fin... Ce sont ses amis qui prennent une bonne décision pour elle.
Une fin surprenante, et un second tome attendu avec impatiente... J'espère avec toujours autant d'émotions, et qu'il nous transportera comme le premier à pu le faire. J'espère aussi sincèrement que le film adapté de cette fabuleuse histoire ne sera pas raté, qu'il retranscrira les émotions du livre à merveille et qu'il transposera correctement l'histoire du roman.
Je peux dire que c'est un livre qui m'a vraiment marqué :)

De plus, j'ai acheté la version avec le chapitre bonus, et ça vallait le coup ! [spoiler]On apprend qu'est ce qui se passe dans la tête de Melanie quand elle se retrouve à nouveau seule dans son corps [/spoiler](j'crois que j'en ai trop dit pour ce qui n'avait pas lu le livre, là, non ? :P)

par Marie.
Lux, Tome 3 : Opale Lux, Tome 3 : Opale
Jennifer L. Armentrout   
Je suis définitivement folle de cette série. :)
Ce troisième tome, je l'ai dévoré en quelques jours et, mon Dieu, comme c'était bon. Aussi bon que les deux précédents. Jennifer L. Armentrout est définitivement une déesse à mes yeux.


L'histoire reprend là où le deuxième tome nous avez laissé [spoiler]C'est-à-dire, après le retour de Dawson[/spoiler] et j'ai été plus qu'heureuse d'enfin pouvoir me replonger dans l'univers de l'auteur.
L'histoire et l'univers n'ont pas perdu de leur attrait à mes yeux et je me suis autant régalé ! L'ambiance de ce tome ci est peut être un peu plus sombre, ce qui est tout à fait expliqué par le but poursuivi par les personnages tout au long du livre. On passe de rebondissement en rebondissement, sans temps mort et l'action, l'humour et toutes ces choses qui font que j'aime cette série nous tiennent en haleine jusqu'à la fin.
Et...la fin. Des fins comme ça, ça devrait être interdit ! C'est le genre de fin qui vous fend le cœur et qui vous met en rogne, en même temps, tout en vous poussant à tourner les pages pour chercher une suite. Suite qu'il n'y a pas, évidemment. Ma réaction ressemblait à peu prés à ça : «Quoi ?! Ce n'est pas possible ! Ça ne peut pas se finir comme ça ! Non, non, non...» (+ larmes aux yeux en supplément)
Alors le moins qu'on puisse dire c'est que ce tome m'aura vraiment fait passer par toutes sortes d'émotions. Comme les tomes précédents. De la joie aux pleurs en passant par le rire, le choque et la haine.
Les personnages étaient toujours aussi envoûtants et j'ai vraiment pris plaisir à poursuivre l'aventure avec eux. Katy me semblait prendre des décisions plus réfléchies que dans les tomes précédents et on sent une nette amélioration aussi bien dans son comportement, que dans le comportement des autres personnages. Les relations entre ceux-ci semblent évoluer et je m'en réjouis. Quant à Daemon...et bien, c'est Daemon. ♥ :)

Pour conclure, je dirais que ce tome était aussi bon que les autres et qu'il faut absolument lire cette série passionnante, originale et addictive. (:
Hâte le tome 4. :)

par Pixma33
Yacht club Tome 3 Yacht club Tome 3
Analia Noir   
Cette "série" ne fera pas partie de ces livres que j'aurai envie de relire par la suite. Il ne s'y passe rien si ce n'est des scènes de sexe. J'ai eu l'impression de lire un résumé tout du long. Le seul point positif c'est que chaque chapitre ne fait qu'une vingtaine de page. Du coup, on peut lire les trois tomes en 1heure.
Lorna et ses filles Lorna et ses filles
Francesca Clementis   
Dans ma PAL depuis qu'on me l'a donné çà doit bien faire ... hou ... très, très ,très longtemps. Quelle affreuse manie , de se jeter sur toutes les nouveautés, car souvent on passe à coté de belles découvertes. Voilà que je l'en ai sorti pour ce challenge: 1 mois , 1 illustration
Je pense d'abord qu'il est resté car la couverture n'était pas très attractive, et je ne connaissais pas cet auteur.
Un roman très difficile à classer, à vrai dire, chick lit me semble le plus approprié.
C'est ce style de roman au mode narratif très tendance, je suis l'héroine et je raconte que je n'affectionne pas , mais malheureusement de nos jours c'est le style préféré de beaucoup d'auteurs, Il faut s'y adapter. Et il faut avouer que parfois çà fonctionne très bien. C'est le cas ici, des les premières pages, j'ai super accroché
Le style est très humoristique, parfois caustique, Lorna est très pétillante, drôle, pas très sure d'elle, sa personnalité m'a beaucoup plu.
Ce roman traite de sujets sensibles : les conséquences de l'abandon sur les enfants, l'adultère (comment se retrouve-t-on embrigadés dans une telle aventure, alors que l'on n'y songeait même pas ?), être parents, l'amitié, l'amour. Des sujets de la vie courante.
Et pour être mère faut il vraiment avoir mis au monde des enfants? Une mère est elle celle qui nous a élevés ou notre mère biologique ?
Comment vont réagir les enfants au retour de leur vraie mère alors que pendant 10 ans , elle a complétement disparue de leur cadre de vie? Et Rob le mari abandonné, ici toujours pas divorcé. Quelle devient la place de Lorna dans cette nouvelle dynamique familiale? Comment tout cela allait il finir avec l'entrée en scène de Simon l’étudiant amoureux de Lorna?
Et pour mettre un peu de piment dans cette histoire Lorna doit également gérer les problemes de ces amies Phil et Andie.
Voilà de nombreuses questions, et je me suis donc plongée avec plaisir dans cette histoire, racontée de manière très plaisante, jusqu'à un certain point. Car à mi roman les digressions de Lorna, bien que très drôles m'ont un peu ennuyée car trop répétitives, et ralentissant trop l'aventure. J'ai bien aimé toutefois l'effet papillon dans cette histoire. Avec l'entrée en scène de Karen et les bouleversements en chaine qu'elle a provoquée parmi tout ce petit groupe.
Je ne suis pas vraiment sure d'apprécier la fin de l'histoire, même si au final elle se trouve très prévisible, parce que l'auteur nous a un peu fait croire à une autre issue possible.
Oui je reste avec quelques doutes sur le choix de Lorna même si je les comprend, et oui il ne faut pas négliger certains variables dans cette aventure. Simon le dit si bien.
"je n'aurais pas pu gagner Si j'avais bien pris en compte tous les variables.. Quel que soit l'amour que tu pouvais avoir pour moi, quelques soient les humiliations que Rob te faisait subir avec Karen, dans tous les cas de figure, rien ne pouvait compter plus que ton amour pour les filles"

par Missnefer