Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Fansbook : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Awake Awake
Natasha Preston   
partout.













Natasha Preston s'est fait connaitre en France l'année dernière en publiant aux éditions Hachette un thriller pour la jeunesse : La cave, avant de faire publier cette année, deux nouveaux romans : Le week-end et Awake. Je remercie les éditions Hachette de m'avoir permis la découverte du livre Awake d'autant que le thriller n'est pas le genre le plus représenté dans ma bibliothèque (loin de là) mais j'avais envie de trembler un peu. Pari réussi ?

Scarlett a survécu à un incendie lorsqu'elle avait 4 ans. Ce traumatisme a laissé une trace en elle puisqu'elle ne se rappelle de rien avant cette époque mais l'arrivée en ville de Noah, un garçon de son âge qui ne ressemble à aucun autre pourrait bien lui remémorer des choses.

Autant vous dire dès maintenant que j'ai très moyennement aimé ce livre et qu'il ne m'a pas franchement donné envie de découvrir les autres publications de l'auteure (bien que les avis sur La cave soient très bon). Ce qui ne m'a pas convaincu c'est la relation amoureuse qui se tisse entre Scarlett et Noah qui arrive bien trop rapidement à mon goût dans l'histoire et qui se compose de toutes les niaiseries dont j'ai habituellement horreur : promesses grandiloquentes, confessions précipitées etc. J'ai trouvé qu'il y avait là beaucoup de maladresses et de raccourcis et je suis restée totalement hermétique à leur histoire.

La première partie du récit m'a laissé de marbre d'autant que les choses tournent un peu en rond et qu'il ne se passe pas grand chose: Scarlett veut découvrir son passé à tout prix, ses parents font la sourde oreille, Scarlett boude et ... rebelote. En soit, c'était un peu longuet et lassant mais heureusement les choses s'arrangent par la suite.

J'ai en effet préféré et de loin toute la seconde moitié du récit. Certes, l'intrigue est prévisible mais le grand thème abordé (les sectes) m'a énormément intéressé parce que je n'ai vraiment pas l'habitude de lire des romans qui abordent ce sujet. Par ailleurs, il est indéniable qu'une certaine tension se dégage des pages de ce livre, ce qui a permis de lui donner du rythme et de me faire parvenir jusqu'à la fin d'une manière plus aisée. Je reconnais d'ailleurs bien volontiers que certains moments étaient franchement oppressants et j'aurai d'ailleurs aimé que l'auteure les approfondisse encore plus afin que je puisse les savourer davantage.

En résumé, je pense que vous l'aurez compris, Awake me semblait très prometteur mais ne s'est pas révélé être une franche réussite pour autant. Le thème abordé et la fin ont réussi à me satisfaire mais les personnages, les longueurs et les diverses maladresses me laissent un goût de déception en bouche.

par elyza
Addicted to You Addicted to You
Amélie C. Astier    Mary Matthews   
Car ce duo d’auteurs (drôles de dames de choc) a encore une fois relevé un défi de taille : parler d’un sujet d’addiction pas drôle en arrivant à le transformer en toile de fond d’une magnifique histoire d’amour.

Seth est un des piliers de la fraternité Sigma Alpha Psi, communauté de sportifs.
Champion de basket et joueur émérite, il collectionne autant les titres que les jolies filles dans son lit.
Ce “Don Juan” accumule les coups d’un soir et semble vivre sa vie d’étudiant de 20 ans en la croquant à pleines dents.

Malgré les mises en garde de ses copains et de son coach sportif sur son comportement, il n’en tient pas compte et continue à mener sa “petite vie tranquille”.

Et un jour, il fait la rencontre de Memphis : petite jeune femme frêle (en apparences), toute habillée de noir des pieds à la tête, elle fait partie de la sororité des Crows, les gothiques du campus.

Alors qu’elle est à l’exact opposé de ses goûts en matière de femmes habituellement, elle va lui taper dans l’oeil et l’intéresser car elle semble lui résister.

Mais sous des dehors bien froids, Memphis est irrémédiablement attirée par ce beau sportif qui la surplombe et qui la charme.

Sauf que Seth cache de biens lourds secrets et problèmes, qu’il est le seul à pouvoir résoudre.

Ils ont bien plus de points en commun qu’ils ne le pensent, de par leur passé ou leurs familles.

Est ce qu’une attirance et des sentiments peuvent suffire à faire remonter à la surface quelqu’un qui se noie dans une vase de dépravation et d’addiction ?

Est ce que des sentiments peuvent suffire à soutenir une personne aimée et l’aider à s’en sortir ?

Vous le saurez en lisant l’histoire de Seth et Memphis.

⇒ Personnellement j’ai juste ADORE cette histoire, qui sort des sentiers battus.

Il fallait oser le pari de parler de l’addiction et du parcours du combattant que c’est d’en sortir, sans tomber dans le “patho” ou en faire des caisses dans le larmoyant.

C’est un pari réussi haut la main !

Seth et Memphis sont un couple magnifique, qui démarre mal dans leur relation mais rapidement on se rend compte de la force de leurs sentiments et on s’attache à ces deux là.

Seth en particulier est un personnage déstabilisant et original : ce coureur de jupons cache bien des facettes sous ses dehors de “queutard” et c’est un homme intelligent, sensible, romantique … que nous découvrons au fil des pages.

Un homme dont on ne peut que tomber “amoureuse” et qui nous charme irrémédiablement.
Sa force de caractère force le respect !

Memphis aussi est un personnage haute en couleurs (malgré son amour inconditionnel du noir) : malgré une enfance pas toujours évidente, elle a réussi à surmonter ses démons et représente un vrai soutien, un vrai pilier pour Seth.

Ce livre est une pépite, un message d’espoir et d’amour, une ode à la seconde chance et au pardon.
C’est aussi une belle leçon de courage : quand on veut … on peut !

Vraiment une belle lecture, qui nous donne à réfléchir et à nous questionner un peu plus loin qu’une simple belle fin.
Forever you, tome 4 Forever you, tome 4
Rose M. Becker   
https://lmedml.com/2017/06/30/forever-you-4-rose-becker/

Si j’avais trouvé le précédent tome un peu plus lent, ici, Rose Becker nous redonne un rythme très soutenu où s’enchaînent les rebondissements et les révélations qui vont en choquer plus d’un.

Grace et Noam forment désormais un couple, j’adore leur duo. Ils sont tellement différents et pourtant ils s’accordent à merveille. Noam est toujours aussi séduisant, avec son cynisme caractéristique. Dans cet opus, Rose Becker lève le voile sur certains aspects de sa vie de famille, ce qui nous nous donne encore plus envie de nous attacher à lui.

Le Corbeau est plus menaçant que jamais ce qui crée une ambiance lourde et angoissante. Toutes les questions affluent et nous plongent dans l’incertitude, dans l’envie de savoir qui se cache derrière « The Crow ».

Avec ce tome, l’auteure relance totalement l’intrigue, on est complètement absorbés par les révélations, j’ai adoré retrouver Grace et ses amies qui vont une fois de plus être déroutées par les événements. Je dois dire que je commence à développer des avis sur certains personnages, et je commence mes suppositions sur l’ensemble de l’intrigue.

En bref, un épisode où l’action est terriblement présente. Rose Becker ne nous laisse pas une minute de répit avec cette suite. Elle relance son intrigue pour captiver les lecteurs, et cette fin on en parle ? Parce que je l’ai adoré !
Qui ment ? Qui ment ?
Karen M. McManus   
«"Everybody's got secrets," he says. "Right?"»

(Une courte review parce que les examens m'épuisent et qu'écrire est actuellement mon pire cauchemar. ^^)

One of Us is Lying c'est ce qui arrive quand The Breakfast Club est témoin d'un meurtre alors qu'ils sont censés écrire une putain de dissertation.

J'ai beaucoup aimé ma lecture mais j'ai eu un mal fou à réellement m'y intéresser. Parce que je suis le genre de personne qui ruine un moment de suspens en disant "c'est lui le tueur" et en ayant raison.

Louan: 1 TBC OOUIL: 0

C'est donc le Samedi 24 Mars 1984. Non, mauvais sénar! c'est le Lundi 24 Septembre 2017 (ou 2016 pour ce que ça change). À Shermer High School... Toujours pas? Le lycée de Bayview High accueille cinq élèves en détention. Bon OK, techniquement c'est M. Vernon. Désolée, je ne m'y fais pas. C'est M. Avery qui accueille les élèves mais on va pas chipoter. Si? Bref, cinq élèves entrent en colle et seuls quatre d'entre eux en ressortiront (vivants). Et si vous vous posez la question, non ils n'ont pas écrit cette foutue dissert'!

"The Breakfast Club meets Pretty Little Liars" Moi je dis que ça donne tout de suite envie. En tous cas, ça m'a intrigué. Et pour une fois, c'est plutôt vrai. Après la mort Simon (don't worry, c'est pas un spoiler), le tueur de ce dernier poste des petits messages histoire de bien faire comprendre à tout le monde qu'il ne regrette rien, blablabla.

⇒ One of Us is Lying est donc une histoire que j'ai véritablement su apprécier. Malgré un léger manque d'intérêt par moments (et parce qu'aucune surprise ne m'a été offerte), Karen M. McManus a écrit un roman solide et une histoire intéressante qui a tout pour plaire. Un thriller YA qui a répondu à mes attentes sans réel problème.

⇒ Au niveau de la plume rien à signaler! L'auteure écrit de manière simple mais agréable et fluide. Malgré certains passages que j'ai trouvé un peu long, globalement tout glisse parfaitement; Karen M. McManus ne donne ni trop ni pas assez.

⇒ De manière globale, les personnages de OOUIL sont bons et solides eux aussi. Et ils sont réalistes malgré leur côté cliché. Oui, c'est un peu contradictoire mais vous devrez vous en contenter! Parce qu'être un stéréotype ne signifie pas que vous êtes irréaliste. Si, si. Et durant votre lecture, vous découvrirez que ces personnages ne sont pas que les étiquettes qui leur sont collées au front.

Bronwyn est le cerveau. Nate est le criminel. Addy est la reine de beauté. Cooper est l’athlète. Et si vous confiez vos secrets à Simon (le mort. Bah quoi?), il les révèlera à tout le monde via son appli.

Chacun est intéressant à découvrir, chacun ayant un rôle social (et autre) différent. Les personnages de Karen M. McManus ont leurs différences et leurs points communs, mais dans tous les cas, ils valent le détour.

C'est tout ce que je vous dirais, je vous laisse allez découvrir le reste par vous-même (parce que j'admets avoir une flemme incroyable de développer ce point).

⇒ En conclusion, One of Us is Lying est un roman solide que je me dois de recommander aux fans de The Breakfast Club parce que la vibe est là et que le tout modernisé est vraiment bon. Je verrai bien ce bouquin adapter au cinéma. Une adaptation réussie, on s'entend. En tous cas, j'ai passé un bon moment à lire OOSIL entre deux longues périodes de révision. (Quand je pense que je n'ai lu que trois livres pour le moment en Juin, ça me donne envie de maudire l'académie, sérieux. Les gars, vous êtes en train de bousiller mon rythme de lecture, merde!)

Oh! et maintenant j'ai la chanson du film dans la tête! ♫Don't you forget about me/Don't don't don't don't/Don't you forget about me♫

«Things'll get worse before they get better.»

https://theblacksunshineblog.wordpress.com/2017/06/15/one-of-us-is-lying-karen-m-mcmanus/

par Sheo
Forever you, tome 2 Forever you, tome 2
Rose M. Becker   
J'ai accroché à l'histoire dès le début, mais avec ces épisodes distillés sur plusieurs semaines ça cloche un peu, principalement car ils sont très courts. L'intrigue de départ n'avance pas autant que l'histoire des protagonistes. C'est lent mais en même temps très rapide. J'espère que le prochain sera plus aventureux pour ne pas décrocher.
Reborn, Tome 1 : Disaster Reborn, Tome 1 : Disaster
Rachel Van Dyken   
Un mot pour décrire ce livre : rapide. Et cela s’applique à l’histoire d’amour entre Wes et Kiersten et à l’enchainement des événements. En trois jours, Wes et Kiersten sont déjà fous amoureux et en deux mois, ils ne se quittent plus. Et ça m’a laissé un mauvais goût dans la bouche lorsque j’ai refermé le livre.

Kiersten a perdu ses parents et sort enfin de sa léthargie pour aller à l’université et faire quelque chose de sa vie. Quant à Wes, il est en dernier année et n’a plus tellement de temps. Entre eux c’est le coup de foudre, comme je l’ai dit plus haut, en trois jours, c’est l’amour fou entre Wes et Kiersten.

Sauf qu’il y a trop de thèmes abordés ou plutôt, survolés. A tel point que je ne savais plus où donner de la tête. Sérieux, pourquoi autant de thèmes ? Cancer, suicide, perte des parents, dépression, viol… Le sort s’acharne sur Wes et Kiersten et c’est juste trop, trop gnagnan, trop de pathos, tout pour faire pleurer ! J’ai eu beaucoup de mal à me concentrer en lisant ce livre tant il y avait de thèmes abordés maladroitement. L’un des thèmes, le viol inversé, aurait mérité plus d’explication et aurait même été plus intéressant comme thème principal. Malheureusement, il n’est que survolé pour être totalement oublié dans la deuxième partie du livre. Dommage ! Et ce n’est pas les seuls thèmes que l’histoire éclipse. La dépression est vite vaincue et le cadre de l’université disparaît lui aussi. Mouais, on m’a vendu un bouquin sur la dépression qui se passe à l’université et au final je me retrouve avec un livre pour faire pleurer, où tout va trop vite et qui finit sur un happy end senti à des kilomètres.

En conclusion, c’est une grosse déception. Je m’attendais à quelque chose de profond et émouvant. Tout est là pour faire pleurer seulement… ça ne prend pas.

par MissEcho
L'éternité, c'est compliqué L'éternité, c'est compliqué
Jennifer L. Armentrout   
J’avais de grandes attentes pour ce livre. S’il n’a pas répondu à toutes, j’ai tout de même passé un excellent moment. On peut compter sur JLA pour offrir un maximum d’émotions.

Mallory a vécu l’enfer pendant son enfance. Placée dans une famille d’accueil des plus sinistres, elle a appris à se faire discrète, à s’effacer pour éviter toutes représailles. 4 ans après, la jeune fille peine à s’en sortir mais elle est déterminée à devenir « normale ». Pour ça, elle décide de s’inscrire au lycée pour son année de Terminale. Elle avait tout prévu sauf de retrouver Rider, qu’elle connait depuis longtemps et qui avait juré de toujours veiller sur elle.

Ce livre change beaucoup des précédents romans de JLA. L’auteure aborde des sujets très lourds, très durs mais elle le fait avec des mots qui sonnent vrais, avec des mots justes. Ce que j’aime, c’est qu’elle ne cherche pas à édulcorer ses propos. Certes, il y a une grande part de fiction, mais on reste dans le réel. L’équilibre entre les deux est bien trouvé et le récit n’en est que plus saisissant.
Autre différence, on n’a pas cette légèreté qu’elle essaye d’apporter à ses romans. On en trouve quelques touches ici et là mais nettement moins.

Le roman met véritablement l’accent sur les personnages et leur psychologie. Il ne faut alors pas s’attendre à un récit avec de nombreuses péripéties. Il y a un peu d’action mais, si c’est ce que vous recherchez avant tout, passez votre chemin. C’est là-dessus que le roman diffère en grande partie de ce que j’avais imaginé. Je ne m’attendais pas à ce que le psychologique domine autant, ce qui n’est pas un mal, mais cela peut se révéler assez déroutant.

Le récit est le reflet de l’évolution de Mallory. Le rythme est plutôt lent dans un premier temps et gagne en force au fil des pages. Mallory est particulièrement vulnérable à ce moment-là mais elle va en s’affirmant. Puis, tout va changer, voire même s’inverser, dans un second temps, suite à un terrible événement. Honnêtement, je ne l’ai pas vu venir et j’ai été plutôt affectée par ce passage. J’étais tellement à fond dans ma lecture que j’ai pris tout ça très à cœur. Cette seconde partie du roman marque un tournant chez Mallory. Elle sort de sa carapace et ose s’exprimer. C’est alors plus dynamique, et toujours riche en émotions. JLA a véritablement soigné chaque détail.

De même pour ses personnages, absolument magnifiques. Mallory et Rider m’ont énormément touchée. Impossible qu’il en soit autrement.
Mallory a été très affectée par son enfance en famille d’accueil. Ce n’est que des années après que, aidée par des parents aimants, elle va réussir à s’affranchir de ses démons. J’ai de suite été émue par le personnage puis j’ai admiré la détermination et le courage dont elle fait preuve. Elle refuse de rester ainsi et fait tout son possible pour s’en sortir et devenir « normale ». Je me suis également reconnue en elle sur plusieurs points. Je comprenais très bien ce qu’elle traversait, ce qui m’a d’autant plus rapproché d’elle.
Si elle en est là, c’est en grande partie grâce à Rider. OMG !! Le jeune homme est tellement parfait. Trop peut-être, mais qu’est-ce que je l’ai aimé. JLA a ce don pour imaginer des pépites et Rider ne fait pas exception. Il est tellement attentionné avec Mallory. C’est touchant. Si la jeune fille semble être la plus en difficulté, on découvre assez vite que Rider n’est pas en reste. Lui aussi possède ses failles.
Le duo qu’il forme est des plus émouvants. La romance imaginée par JLA est toute mignonne, ce qui par ailleurs permet d’alléger quelque peu le récit.

Les personnages secondaires ne sont pas en reste, loin de là. Tous sont essentiels à l’histoire.
J’ai adoré Ainsley, la meilleure amie de Mallory. Elle apporte cette dose d’humour nécessaire au récit. Je n’aurais pas été contre la voir davantage. Et pourquoi pas dans un prochain roman ;)
Jayden et Hector, frères et amis de Rider, m’ont également beaucoup plu. Chacune de leurs interventions était une réussite. Tous, à leur façon, vont aider nos protagonistes.
Mais celle qui tire son épingle du jeu, c’est Paige, rivale de Mallory en quelque sorte. Je n’ai pas réussi à la détester pour la simple et bonne raison que tout ce qu’elle dit est vrai. Elle tape dans le mille à chaque fois. Elle n’est pas toujours tendre dans ses propos mais elle a le mérite de faire bouger les choses. J’ai été plutôt impressionnée par Paige. Là encore, on aurait pu aller plus loin avec ce personnage. Il y avait du potentiel.

The Problem with Forever n’est pas tout à fait ce que je m’étais imaginé mais je suis tout de même ravie par ma lecture. C’est un YA extrêmement poignant. Je découvre avec beaucoup de plaisir JLA dans un registre plus grave et suis plus que prête à renouveler l’expérience.

par Mono9000
Ma vie cachée Ma vie cachée
Becca Fitzpatrick   
Un autre magnifique livre de Becca Fiztpatrick! Bien que je m’attendais à plus de suspense et à un peu plus d’action, j’ai trouvé que l’histoire entre Stella et Chet très bien réussit. Le fait qu’il y ait moins d’action dans le livre que dans mes attentes ne veut pas dire qu’il y a des longueurs. [spoiler] Ceux qui recherchent Stella, car elle veut accuser le dealer de sa mère de meurtre, vont la trouver dans les cinq derniers chapitres. Cela ne veut pas dire qu’elle n’aura pas d’autres problèmes avec les habitants de sa ville d’accueil. [/spoiler] Tous les personnages sont attachants. Le personnage de Stella est haut en couleur. Elle aime provoquer, mais elle a son côté sensible que nous apprenons à connaître tout au long du récit. Bref, je suis vraiment contente de l’avoir lu et c’est une autre œuvre magnifique de Becca Fitzpatrick. À lire absolument si vous êtes une de ses fans!

par Jo1o
Another Story of Bad Boys, Épisode 3 Another Story of Bad Boys, Épisode 3
Mathilde Aloha   
Ce dernier tome est un joli final pour cette série. J'aurais aimé savoir si Elena a réussi son concours et le choix d'Evan mais ça laisse aussi un suspense à la fin. J'ai beaucoup aimé retrouvé nos personnages et de voir enfin un tome où Cameron et Lili ne jouent pas à "je t'aime" "moi non plus". C'était une vraie bouffée d'air frais. J'ai pu voir enfin leur vie de couple du quotidien. Evan m'a beaucoup touché dans ce tome. Et bien sur Rafael aussi. Bref, ce fut un livre que j'ai dévoré et énormément apprécié.
La Liste La Liste
Siobhan Vivian   
Au top !

http://true-addict.overblog.com/

8 filles. Une liste. 4 sont nominées les plus jolies et les 4 autres les plus moches. Quoi de plus gratifiant ou au contraire dégradant ?

Danielle et Abby sont toutes les deux en troisième, entre tout juste au lycée, et après trois semaines d'école, et très précisément une semaine avant le bal de la rentrée, elles découvrent toutes les deux leurs noms sur la liste. Une est jolie, l'autre moche. Une se préocupe grandement des apparences, l'autre étant simple et sportive. Et leurs deux mondes va basculer.

Tout comme Candace et Lauren, toutes les deux en seconde. La première ayant plein d'amie et étant riche, l'autre est la petite nouvelle du lycée. L'annonce de la liste chamboulera leurs habitudes et leur popularité.

En première, il y a Sarah et Bridget, qui sont respectivement rebelle et malade. La vie de Bridget m'a beaucoup touché et m'a fait mal au coeur. Je vous laisse découvrir le pourquoi du comment, mais c'est étrange d'entrer dans la peau d'une fille qui se rabaisse sans cesse.

En terminale, il y a Margot et Jennifer, l'une populaire, l'autre annoncée quatre fois comme étant la Moche à chaque année.

Nous connaissons toutes, je pense, les stéréotypes des lycées Américains. Ce livre aborde ces points, mais pas seulement. La liste met en avant ces filles les désignant comme les plus belles ou les plus moches. Et tous sans exception en font les frais. Rebelle, discrète, méchante, populaire, impopulaire, gentille, etc... ces huit filles ont toutes une particularité qui, à l'annonce de la liste va chambouler leur vie.

C'est un excellent livre ! Au début, j'avais un peu du mal à me rappeler qui était qui puisqu'il y a tout de même beaucoup de personnage à ce souvenir et ce, d'un seul coup. Mais petit à petit, on entre dans chacune des péripéties qui se rejoignent toutes au final, aimant chacune de ses filles ou les détestant.

Intrigant et passionnant, ce livre aborde beaucoup de problèmes qu'ont les filles en général arrivé à l'adolescence et toutes sans exception peut se retrouver dans un des caractères de ces lycéennes. Et bien sur, après s'être demandé bon nombre de fois qui a bien pu créer cette fameuse liste, c'est avec une grande surprise qu'on découvre celui ou celle qui la crée.

En bref, j'ai adoré ce livre ! Très terre à terre et vraiment passionnant ! Ouvrez ce livre sans hésiter !

par naiky