Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de _fant0mette_ : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Effacée, Tome 2 : Fracturée Effacée, Tome 2 : Fracturée
Teri Terry   
https://aliceneverland.wordpress.com/2014/12/17/fracturee-teri-terry-effacee-t2/

Le premier tome, Effacée, avait été une véritable surprise, l’ayant vraiment adoré sans m’y attendre. J’ai donc été ravie de retrouver Kyla directement là où je l’avais laissée.

Il m’a fallu par contre un bon moment pour bien me remettre les éléments de l’histoire en tête, car l’auteure ne fait absolument aucun rappel. Les premières pages ont ainsi été assez délicates, j’ai éprouvé une certaine difficulté à me remettre dans le bain de l’histoire.

J’ai été assez déçue de moins voir certains personnages que j’avais beaucoup aimés dans Effacée. Et au contraire, les nouveaux m’ont bien moins emballée, surtout Nico et son influence sur Kyla que j’ai trouvée des plus dérangeante, ainsi que la façon d’agir des Rebelles. J’ai eu du mal à m’attacher à eux, je les ai tour à tour appréciés puis détestés, une sensation assez bizarre dans la lecture. Mais aucun ne m’a laissée indifférente.

Heureusement Kyla reste cette héroïne que j’avais tant appréciée dans le premier tome. Les souvenirs lui reviennent petit à petit et pourtant, en plus d’apporter certaines réponses sur son passé, on en vient à se poser encore plus de questions. Le jeu de ses trois personnalités est également très intéressant, très innovant, et m’a souvent laissée pantoise. Ce deuxième tome devient ainsi beaucoup plus psychologique, ce qui ne lui retire pas tout son charme mais au contraire le renforce.

Même si j’ai trouvé les scènes d’actions moins présentes, les périodes plus « calmes » sur la recherche de la vérité sont haletantes et soutenues. Les nombreux rebondissements que nous apporte Teri Terry, surtout à la fin du livre, pallient également à ce léger manque d’action. De plus, le côté « psychologique » du roman est renforcé par les émotions que nous fait ressentir l’auteure, qui donnent presque au livre un sentiment oppressant, voir angoissant.

C’est un roman qui va bien au-delà du premier tome et qui, cette fois, nous entraine sur un terrain psychologique bien plus secouant, dérangeant et haletant. Les derniers chapitres relancent toute l’histoire et promettent un dernier tome bien plus surprenant encore. Je regrette juste que la relation entre Ben et Kyla soit quasiment absente dans ce tome. Mais cette dystopie a encore une fois réussi à me surprendre, pour mon plus grand plaisir !

par Kesciana
La Quête d'Ewilan, Tome 1 : D'un monde à l'autre La Quête d'Ewilan, Tome 1 : D'un monde à l'autre
Pierre Bottero   
On m'a forcé à lire ce livre...
Et franchement: WOUAH !
WOUAH !!!!!
La suite avec "les mondes d'Ewilan" et "Le pacte des Marchombres" est tout simplement magnifique !!!
J'ADORE LITTERALEMENT !
& Malgré le décès de l'auteur :( J'espère qu'Ewilan & Ellana resteront longtemps dans vos mémoires ! Dans tout les cas, ces personnages resteront trèèèèèès longtemps gravé en moi...


par Fred_93
Gallagher Academy, tome 5 : Une espionne avertie en vaut deux	Gallagher Academy, tome 5 : Une espionne avertie en vaut deux
Ally Carter   
Plus jeune, j'étais tombée amoureuse de la série des Gallagher Academy. Des espionnes en herbes qui parlent de petits copains et de futur missions passionnantes ?! Mais allez-y ! Ma moi de douze ans ne demandait pas mieux, et j'avais dévoré les quatre premiers tomes avec un enthousiasme conséquent. Mais impossible de mettre la main sur le cinquième tome, et je n'avait réussi à le dégoter nul part. J'ai donc oublié cette série, l'ait remisé dans un coin de ma tête, et m'étais intéressé à d'autres choses, jusqu'à ce que je tombe complètement par hasard sur la suite tant désirée six ans auparavant. Submergée par la nostalgie, je me suis jetée dessus, et l'ait dévoré en une journée. J'avais un souvenir plutôt enfantin et parodique de cette série, mais j'ai l'impression que ce tome est plus sombre que les précédents. Moi qui m'attendait à une petite lecture entre deux gros livres, j'ai été époustouflée et happée dans le roman de A à Z. Tout dedans n'a cessé de me plaire, et la quête de Cammie m'a intriguée tout du long.

Retrouver après aussi longtemps le monde qui m'avait autant fait rêver a été un peu déroutant, certains souvenirs des personnages étant un peu poussiéreux, mais j'ai été très satisfaite de cette lecture. Les personnages sont plus matures, le ton de la série devient plus mystérieux et intriguant, et passer de la fouille de la poubelle de ton garçon coup de coeur à l'élucidation de ton amnésie tout en étant poursuivie par une organisation criminelle secrète d'ordre mondiale en risquant ta vie et celle des autres, ça fait quand même un sacré changement.

[spoiler]J'ai été un peu déçue par la réaction de Bex au début du roman, mais avec un peu de recul, qui n'aurait pas réagit comme elle ? Je me doutais bien d'où la quête de Cammie pouvait l'emmener, mais ça m'a tout de même brisé le coeur. J'ai été contente de voir Abigail, sa tante, avoir une place plus importante dans ce récit, et voir les Gallager Girls les coudes aussi serrés m'a vraiment fait chaud au coeur. Le personnage de Zack est charismatique, et le voir aussi attaché à Cammie, ainsi que l'évolution de leur relation tout au long du roman a fait vibrer mon coeur de fleur bleue. Les révélations et les plots twists qui se suivent les uns les autres durant tout le long du roman tiennent le lecteur en haleine et font de ce livre un vrai page turner. Mais la dernière révélation finale, bien que prévisible si on prends du recul sur le récit, est magistrale. C'est vraiment dans ces moments-là, que l'on peut se rendre compte du talent de certains auteurs. Le final de ce bouquin a été presque plus ou moins indiqué depuis le premier tome, et les indices disséminés tout au long des livres nous permettent de reconstituer un puzzle des plus intéressant. Chapeau bas à cette série, et à l'auteur.[/spoiler]

Des premiers tomes un peu enfantin, mais une suite incroyable, qui n'a rien à envier à certaines autres séries populaire, et qui à mon sens mérite une place plus importantes dans le coeur de la communauté littéraire !
Damnés, HS : Amours damnées Damnés, HS : Amours damnées
Lauren Kate   
http://wandering-world.skyrock.com/3070870853-Fallen-In-Love.html

Fallen In Love est une vraie bouffée d'air frais, un petit plaisir à découvrir aussi vite que possible si vous lisez en VO et que vous aimez la saga Fallen ( Damnés ) de Lauren Kate. Ce petit recueil de quatre histoires d'amour qui finissent plus ou moins bien nous permet de souffler complètement entre deux lectures. Quel bonheur !
Nous retrouvons dans chaque histoire les personnages que nous connaissons déjà, à savoir pour la première partie Miles et Shelby, pour la seconde Roland, pour la troisième Arriane, et pour la dernière Daniel et Luce. En commençant ce livre, je me suis rendu compte qu'ils m'avaient tous énormément manqué ! En les retrouvant, j'ai éprouvé un grand sentiment de satisfaction. Ils sont toujours aussi adorables, eux-mêmes, attachants... C'est comme voir à nouveau des amis de longue date !
Les différentes histoires qui nous sont exposées sont vraiment très, très, belles. Celle de Miles et Shelby est juste... Ouaw ! Une magnifique romance que tout le monde rêve de vivre ! Leur lien est presque tangible, bien qu'eux deux l'ignorent. Ils sont d'excellents amis, et ils vont très vite s'apercevoir qu'ils veulent aller plus loin dans leur relation. On suit donc dans les cinquante pages de cette première partie du roman la création de leur romance. C'est mignon comme tout ! J'ai adoré !
La seconde partie se concentre sur Roland. Ici, nous avons le droit à énormément de descriptions, car il fait cavalier seul. Son histoire est beaucoup moins joyeuse. Il ressasse sans cesse son passé et ses souvenirs pour se remémorer son amour perdu. Ce récit est très touchant, très mélancolique. On en apprend beaucoup plus sur Roland, chose vraiment géniale. On lui découvre une nouvelle facette, écorchée vive, perdue, qu'il tente de cacher en temps normal. Une très belle histoire également, à la fois poignante et gorgée d'espoir pour l'avenir.
Nous arrivons ensuite à l'histoire brûlante et passionnée d'Arriane. Haaaa Arriane ! Je l'aimais déjà beaucoup, mais là je me suis mis à l'adorer ! Sa romance avec Tess est saisissante. En effet, comme son âme-sœur est un démon et qu'elle est un ange, leur idylle n'aurait jamais dû voir le jour. Sauf que cela a été le cas. Et qu'elles vont toutes deux devoir faire un choix. Le Bien ou le Mal. Dieu ou Lucifer. Cette troisième partie de Fallen In Love est aussi bien la plus enflammée que la plus douloureuse. Arriane révèle un côté d'elle-même que l'on entrapercevait seulement avec Fallen, et qui se dévoile plus ici. Sa romance va la mener à changer. Jusqu'au plus profond de son être. Une histoire sensationnelle et merveilleuse !
La dernière partie est basée sur la Saint Valentin de Luce et Daniel. La seule qu'ils aient jamais vécu. C'est très certainement mon histoire préférée. Rien qu'en retrouvant nos deux tourtereaux j'étais charmé, mais en lisant ce récit, j'ai été captivé. L'ambiance est estivale, il y a de la musique, des rires, de la joie... Bref, un cadre parfait pour un jour qui l'est tout autant. Daniel et Luce vont enfin avoir droit à un moment de répit. Les instants qu'ils passent ensemble sont puissants et poignants. L'air semble vibrer autour de nous. Leur passion est presque palpable. Du bonheur à l'état pur !
Ces quatre histoires sont magnifiques à découvrir, tout comme le cadre dans lequel elles ont lieu. En effet, nous sommes propulsés au Moyen-Âge, un univers encore inexploré pour moi dans les romans YA. J'ai adoré ! Cette époque est totalement en accord avec le recueil, et j'ai été fasciné par ce nouveau monde. On sent bien que ce livre est là pour nous détendre : le bonheur est omniprésent, tout le monde est joyeux, on s'aime, on s'embrasse... Bref, on passe de très agréables moments avec Fallen In Love.
Mais ce n'est pas tout ! L'amour qui se dégage de ce très beau livre est juste... Magique ! C'est surtout de là que me viens cette impression de "bouffée d'air frais". Il n'y a pas d'action, juste de la passion à couper le souffle. Si vous êtes un(e) grand(e) romantique, vous serez conquis(e), c'est sûr. Chaque histoire est vraiment superbe. On ne se prend pas du tout la tête, c'est doux, c'est léger, c'est gorgé d'amour. Un petit bijou pour les accros de ce sentiment.
En bref, Fallen In Love est un merveilleux petit recueil, que je conseille vivement aux lecteurs de la saga Fallen. Les protagonistes sont éblouissants, on nage dans un océan de sensations paisibles et agréables, on parvient à totalement se laisser aller en savourant chaque mot. Deux cent une pages d'ivresse et d'exaltation brutes que tout le monde doit découvrir.

par Jordan
Promise, Tome 1 : Promise Promise, Tome 1 : Promise
Ally Condie   
Magnifique livre, l'histoire est intrigante et on est tout de suite plongée dans l'univers de Cassia cette jeune fille si troublante par le fait qu'elle est au départ un parfait petit pion et qu'en fin de compte elle se révèle bien plus maligne que d'autre. Les description sont très bien faite et je n'ai eu aucun mal à m'imaginer la ville, plus particulièrement le quartier où elle et ses parents, ainsi que ses amis, vivent. Toutefois je trouve dommage qu'il n'y est pas plus de description de la maison et de l'école.

Une chose est sur : Ce livre ne sera pas gardé par les officiels plus tard...

par Elboise
Uglies, Tome 4 : Extras Uglies, Tome 4 : Extras
Scott Westerfeld   
J'ai eu un peu plus de mal à m'y faire car ce n'est plus Tally le personnage principal. Et j'ai d'ailleurs eu du mal à la reconnaitre lorsqu'elle apparaissait. Mais je pense que ce n'est pas plus mal, car dans les tomes précédents, on connaissait ses pensées, on savait qu'elle agissait bizarrement mais qu'elle le regrettait aussitôt.
Dans ce tome, on ne la voit qu'à travers Aya, la jeune claqueuse qui n'est à la recherche que de la célébrité absolue ! Ca change, et je dis bravo à l'auteur car ça n'a pas du etre évident pour elle non plus de troquer son personnage principal contre un nouveau.

par June
Uglies, Tome 3 : Specials Uglies, Tome 3 : Specials
Scott Westerfeld   
Un livre qui fait réfléchir...On voit où peut mener le progret scientifique si on l'utilise à mauvais escient et la manipulation dont font l'objet tous les habitants de la ville de Tally. Cela montre la facilité de manipuler les gens avec les progrets de la sciences et à quel points les habitants de la ville de Tally sont naïfs.

par butterfly
Night School, Tome 5 : Fin de partie Night School, Tome 5 : Fin de partie
C.J. Daugherty   
Et bien me voilà en mode nostalgique et oui je suis triste de dire au revoir à Allie, Carter, Sylvain et Cimmeria.
C.J Daugherty a su nous offrir un univers envoûtant, angoissant, oppressant, captivant et attendrissant, et ce pendant toute la durée de cette saga qui aura réussi à me faire vibrer sur la totalité des cinq tomes. Je suis tout simplement fan de cette auteure, de son univers, de sa plume, de sa saga et de Carter ... en bref, je suis totale addict de Night School !!!
Avec Fin de partie je m'attendais à de l'action, beaucoup. Je vous rassure tout de même, nous en avons et d'ailleurs ça démarre sur les chapeaux de roues !! Mais ici nous sommes plus dans la stratégie, la patience, la réflexion et l'attente. Nathaniel, Allie et Isabelle se livre à une véritable partie d'échec, et c'est celui qui placera au mieux ses pions sans se précipiter qui gagnera la partie !
Et autant dire que Nathaniel est très fort à ce jeu ! Mais c'est sans compter sur la motivation et la détermination d'Allie. En tout cas ce tome a surtout joué avec mes nerfs et ma patience. Rien ne se fait dans la précipitation, tout est calculé et réfléchi pour nous amener là où tout doit se terminer.
En résumé, même s'il m'a manqué un épilogue (juste pour voir ce que deviennent nos chouchous et parce que j'aime ça) ça reste un final qui clôture parfaitement cette saga qui aura su jouer avec nos nerfs et nos cœurs pendant trois ans.
Vous aimez le suspense, l'action, la stratégie, les trahisons, les doutes et les révélations, et bien avec Night School vous serez servis !

par coco69
Night School, Tome 4 : Resistance Night School, Tome 4 : Resistance
C.J. Daugherty   
Après la déception du tome 3, je ne m'attendais pas à un énorme coup de coeur pour ce quatrième tome et j'ai eu raison. On tourne toujours autour de la même chose et l'histoire se renouvelle une fois de plus. Il ne se passe pas grand chose tout au long du roman. Oui, il y a des révélations mais il faut pratiquement attendre la fin de l'histoire pour en connaître les détails. C'est dommage. L'indécision sentimentale d'Allie m'a également un peu agacée. Je pense que l'auteur fait durer les tomes par pur effet commercial car elle aurait pu franchement se limiter à moins et privilégier l'essentiel.
A côté de ces points négatifs, la fin est bourrée d'action (comme d'habitude) et nous laisse complètement sur notre faim. Il ne reste plus qu'à attendre 2015 pour la suite en espérant que celle-ci soit à la hauteur du premier tome.


par elynias
Kaleb, Tome 1 : Kaleb Kaleb, Tome 1 : Kaleb
Myra Eljundir   
http://wandering-world.skyrock.com/3096284313-Kaleb-Tome-1-Kaleb.html

Sexy. Excitant. Ardent. Intense. Kaleb, c'est une bombe. Si je devais publier un livre, ce serait un roman comme Kaleb que j'aimerai écrire. Ce thème de l'empathie me touche énormément, ainsi que tous les sentiments forts qui y sont traités. Mais, mon dieu, que ce livre est exceptionnel. En achevant la dernière page hier, j'étais juste dans la brume. Une brume qui sonnait comme une claque. J'étais lessivé. Abasourdi. Fasciné. Choqué. Autant de sensations contradictoires provenant directement de ce petit chef-d'œuvre. Je pense que vous le savez, mes attentes pour Kaleb étaient très élevées. Hé bien il n'a pas fait que brillamment les remplir, il les a surpassé comme rarement un livre l'a fait.
La présentation nous informe que nous allons, avec cet ouvrage, passer du côté obscur de la force et être bercés par le Mal. Je ne me doutais pas une seconde à quel point cela allait être vrai, et c'est essentiellement grâce au héros de l'histoire, le fameux Kaleb Helgusson. Il a la beauté des anges et le caractère du diable. Toutes les filles craquent pour lui. Il aime ça. Et il en redemande. Lorsque son don d'empathe va se révéler à lui, il va avoir du mal à comprendre ce qui lui arrive. J'ai adoré découvrir comment ce pouvoir s'est manifesté, ainsi que la façon qu'à Kaleb de l'apprivoiser.
Ce qui est saisissant avec ce roman, c'est la façon qu'à Myra Eljundir de retranscrire les sentiments de ses personnages. On erre entre exaltation, douleur et effroi. Les descriptions sont ultra visuelles et sensorielles. Tout est hyper haletant, comme si on regardait un film dans lequel un tas d'images s'entrechoqueraient, et où la tension irait crescendo. Il y a énormément de scènes où l'auteur maîtrise tellement bien son sujet qu'elle parvient à nous rendre nous-mêmes empathes. Si si, je vous assure. Et je peux également vous certifier que c'est bien la première fois de ma vie que j'ai mal aux dents en lisant un roman. Non non, ne prenez pas ce regard surpris. Vous avez bien lu. Certaines scènes de torture sont juste hyper dures psychologiquement, tellement stressantes et poignantes qu'on ressent le mal physiquement. Et, en grand masochiste reconnu que je suis, j'ai complètement adoré ça. Le plaisir dans la douleur. Une phrase qui résume à la perfection tout le livre.
Comme dit précédemment, tout est vraiment intense dans ce roman. Et en plus de vivre une foultitude de sensations destructrices, Kaleb va devoir apprendre à contrôler son don et à canaliser ses désirs bestiaux. Étrangement, même si ce personnage est le diable en personne, c'est un protagoniste que j'ai appris à aimer. Même si c'est un véritablement monstre, il ressent énormément d'émotions paradoxales en lui durant une bonne partie du livre. Regrets, désolation, amour, joie... On traverse réellement toute une palette forte de sentiments brutaux et tous plus humains les uns que les autres.
Le gros plus de Kaleb dépend aussi des faits réels qui y sont rapportés. Et là... Ô God quoi. J'en suis encore tout retourné ! Myra Eljundir a su détourner avec brio la Peste du XVIIème siècle, ou encore l'explosion du volcan islandais Eyjafjöll. Rien qu'avec ça, j'étais déjà sous le charme. Mais avec tous les autres éléments qui sont entrés en jeu, je n'ai pas seulement été captivé par ce livre. Non, c'était bien plus que ça... Kaleb était devenu une véritable obsession. Un pur bonheur malsain. C'est terriblement excitant de découvrir les émotions des "mauvais" protagonistes. Personnellement, j'ai plus que craqué pour cette idée et pour toutes les sensations addictives qui en découlent.
Pour celles et ceux qui se posent la question, oui, il y a bien une histoire d'amour. Ok, elle est complètement déroutante et diamétralement opposée de toutes celles auxquelles nous sommes habitués, mais elle est bien là. D'ailleurs, c'est cette différence avec les autres qui m'a perturbé et irrémédiablement attiré. L'amour qui rend fou. Qui consume. Qui blesse. Qui tue. Je pense que vous avez commencé à le comprendre : j'adore tout ce qui lie des choses impossibles à unir en apparence. L'amour et la mort. La plaisir et la douleur. Et Kaleb regorge d'oppositions comme celles-ci. De quoi me rendre complètement dingue.
L'intrigue du roman est juste... Indescriptible. Myra Eljundir nous a brodé une histoire extraordinaire. Je n'ai vu AUCUN rebondissement venir. A chaque fois que j'ai essayé de trouver une réponse avant Kaleb, je me trompais, et pas qu'un peu. J'ai souvent dû poser mon livre quelques minutes pour reprendre mes esprits, souffler et me dire "oh chiasse !". Oui oui, j'étais obligé de jurer tant les surprises sont immenses et les révélations imprévisibles et inouïes. Tout dans cet ouvrage est renversant. Incroyable. Inhabituel. Frappant. Unique.
On pénètre véritablement au coeur d'un tourbillon de sensations. Jusqu'à la fin du livre, nous sommes bousculés, poussés en dehors de notre zone de confort, ce qui est juste ensorcelant. Dans les dernières pages, tout s'accélère. Tout devient encore plus saisissant, plus haletant. Chaque ligne nous coupe le souffle et nous déchire le coeur. J'ai refermé le roman avec tout un tas d'émotions encore brûlantes en moi : horreur, passion, choc, surprise, torpeur... Un cocktail mystérieux qui m'a laissé un étrange goût dans la bouche. Mais je sais une chose : j'en veux encore.
En résumé, je ne peux pas vous conseiller ce livre. Ô ça non. Je vais vous forcer à vous le procurer. Kaleb est un ouvrage rare et puissant. Les personnages sont juste extraordinaires, l'intrigue est diaboliquement séduisante, et tout n'est qu'euphories violentes. J'ai adoré ce livre. Attendre la suite s'avère déjà atroce. Je suis comme en manque. A travers ses mots, Myra Eljundir a su toucher mon âme et mes émotions. A me rendre accro. Kaleb est une vraie drogue. C'est tellement mal d'éprouver tant de plaisir. C'est si bon d'être mauvais.

par Jordan
  • aller en page :
  • 1
  • 2