Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Fantasybooksaddict : J'ai lu aussi

retour à l'index de la bibliothèque
Witch Song, Tome 1 : Witch Song Witch Song, Tome 1 : Witch Song
Amber Argyle   
Ce livre me tentait beaucoup. Sa couverture magnifique m'a tout de suite interpellée, d'autant que j'apprécie beaucoup le monde des sorcières. Je n'ai donc pas hésité une seconde lorsque j'ai vu le livre en rayon chez le libraire.
Dans les profondeurs de la forêt, à l’abri de la haine des habitants du village voisin, Brusenna mène une existence paisible aux côtés de sa mère. Elle sait simplement qu’elle est une sorcière, une des Gardiennes de la nature qui contrôlent les éléments par la force de leur chant. Quand, un matin, sa mère l’abandonne pour aller combattre un ennemi dont elle ignore tout, le monde de Brusenna bascule...
Le début m'a plu. On découvre un univers moyenâgeux et le côté original des sorcières qui utilisent leurs pouvoirs en s'adonnant aux chants. L'histoire fait ensuite place aux longueurs, trop de longueurs. Je ne sais pas ce qui m'a déplu exactement, je ne suis jamais arrivée à rentrer dans l'histoire, à m'imprégner de cet univers et à m'attacher aux personnages. Je n'avais qu'une envie, terminer ce livre au plus vite. C'est assez frustrant surtout quand on a une pile à lire énorme et qu'on veut absolument terminer cette lecture.. Bref, sans être mauvais, je n'ai pas été convaincue par ce premier tome.

par elynias
Nom de code : Verity Nom de code : Verity
Elizabeth Wein   
Whaow.
C'est la seule chose qui me vient a l'esprit après avoir fini la dernière page de ce roman. C'est un livre bouleversant, merveilleux, poignant.

Je dois tout de même vous dire que lorsque j'ai commencer ce livre, la première partie ne m'a pas spécialement captivée. Je trouvais que l'histoire traînait en longueur. Dans cette partie, on lit les rapports qu'écrit l’héroïne/espionne (elle s’appelle Julie) aux allemands. Elle leur dit sa vit d'avant, quand elle était en Angleterre et comment elle a rencontrer sa meilleure amie.
Mais dès que j'ai commencée a lire la deuxième partie, comment dire les mots me manque. Disons que je ne pouvais plus le lâcher! Ici, c'est Maddie qui parle (son amie), et quelle claque! (excusez moi pour mon langage, mais il n'y a pas d'autre mots).
On apprend tellement d’événements nouveaux sur Julie, des choses que l'on ne soupçonnerait jamais lorsque l'on lit les rapports qu'elle écrit pour les allemands. A toutes les pages, je m'attendais a de nouveaux rebondissements, mais j'ai réussi l’exploit d'être a chaque fois complètement surprise et bouleversée (notamment a propos d'Engel, Von Linden et Thibaut,... je sais sa fait beaucoup). Je me suis alors rendue compte que lorsque je lisait la 1ere partie, j'était a la place de l'officier allemand. Cette découverte ne m'a fait qu'admirer Julie encore plus, car je me suis rendue compte que j'ai éprouvée exactement les sentiments qu'elle voulait que les Nazis éprouvent en lisant son rapport: de l'ennui.

Enfin, j'ai été très touchée par l'amitié et l'amour que ce porte ces deux femmes l'une envers l'autre. [spoiler]Je dois même avouer que Maddie m'a impressionner en tuant Julie. Je ne sais pas si j'aurai été capable de faire ça. Elle a fait preuve de beaucoup d'amour et de courage envers Julie.[/spoiler].

En bref, un livre qui m'a complètement chamboulée. Je n'ai pas assez de mots pour décrire ce que je ressent. Ce roman est une pure merveille!

par Believe36
Historical, Tome 1 : Sept ans de désir Historical, Tome 1 : Sept ans de désir
Sylvia Day   
Ce livre est présenté comme étant celui qui a inspiré Crossfire, trilogie récompensée par le prix Amazon dans la catégorie "meilleure romance de l'année" et je précise d'emblée ne pas l'avoir lue. Nous avons ici une romance dite historique puisque l'Angleterre d'un siècle passé sert de cadre à cette noblesse soucieuse du respect des convenances, avec des femmes souvent mariées dans l'intérêt des familles. Hormis ce détail allié aux tenues vestimentaires d'un autre temps, on se demande bien à quelle époque nous sommes, le soucis du détail ou le minimum de recherches historiques n'étant sans doute pas l'objectif de Sylvia Day. J'ai été surprise par l'écriture tant elle compte de maladresses de style, de légères défaillances au niveau du développement de l'intrigue comme si l'inspiration de l'auteur s'arrêtait net pour passer à autre chose. On dénote aussi certaines faiblesses dans l'étude des personnages qui pourtant semble bien travaillée ainsi que dans la profondeur de certains dialogues qui parfois frisent la mièvrerie ... Pourtant l'ensemble a un petit côté romanesque qui charme et je pense que le héros imparfait mais si craquant en est principalement la cause.

La veille de son mariage avec Benedict Tardley comte de Pennington, Jessica Sheffield surprend les ébats nocturnes et champêtres du fougueux Alistair Caulfield avec un lady mariée. Le jeune homme capte son regard tout en poursuivant sa besogne, liant leurs âmes malgré l'inconvenance de la situation, conditionnant également la future vie de couple de la belle pour laquelle il soupire depuis longtemps. 7ans plus tard, Jessica veuve décide d'entreprendre un voyage afin de s'occuper du domaine que lui a légué son époux à la Jamaïque et embarque sur l'Acheron dont Alistair est l'armateur. Ce dernier y voit un signe du destin et décide de séduire la seule femme qu'il n'ait jamais désirée, d'autant que cette dernière a bien du mal à cacher l'attirance qu'il exerce sur ses sens. Cette longue traversée propice à leurs torrides ébats mettra à nu les vieux démons de leur enfance dont il devront faire le deuil pour pouvoir envisager une vie nouvelle à deux. Parallèlement, nous suivons l'histoire d'Hester, comtesse de Regmont et jeune soeur de Jessica, coqueluche de la société londonienne mais dont la vie de couple est loin d'être aussi idyllique qu'il y parait...

Malheureusement cette histoire n'évite aucun des écueils du genre tant en romance qu'en érotisme, puisque Allistair est un riche Apollon, débauché notoire si beau que les femmes feraient des folies pour lui, c'est un prédateur pugnace qui ne lâche pas sa proie, Jess en l'occurrence. Et bien évidemment un étalon hors pair, c'est une redoutable arme automatique qu'il a dans le caleçon, à peine la cartouche expulsée qu'une autre est déjà engagée dans la chambre et une suivante approvisionnée, une mitraillette c'est mieux pour les galipettes!!! Elle c'est la noble lady parfaite, la Reine des Glaces qui brûle dans un lit, et qui pense ne pas être à la hauteur d'un tel homme. Sylvia Day aime l'érotisme et son histoire n'en manque pas, les scènes sensuelles sont longues et chaudes avec pourtant quelques couacs dont le pire fut lorsque la dame terrassée par de multiples orgasmes, d'une voix rauque d'avoir tant crié dit à son amant : "déversez votre foutre en moi"... Rires (jaunes) assurés...on rajoute un retournement de situation bien trop facile et pratique avec une fin quelque peu précipitée, que reste t-il? Une histoire sympathique qui aurait pu être plus originale et aboutie si l'expédition à la Jamaïque n'était pas juste le mobile d'un rapprochement sexuel puis sentimental du couple, en bref une romance légère facile à lire sans excitation des méninges.


par Seregan
Alsorvampred, tome 1 : Le Deuil de l'ignorance Alsorvampred, tome 1 : Le Deuil de l'ignorance
Chloé Delalandre   
J'ai eu du mal à lire ce livre. Même si à partir du milieu ça devenait légèrement plus intéressant (et encore), globalement je n'ai pas été emballé. Tout s'est vite dégradé. Rapidement, j'ai trouvé les personnages clichés et sans charisme. On retrouve : la meilleure amie plutôt fétarde et très portée sur les beaux mecs, et pas avare en pseudo-conseils ; ses copines pas si différentes d'elle ; le beau gosse adepte du sentimentalisme mielleux... je m'arrête là. Je me disais que l'auteure allait rendre ses personnages plus complexes, et que cette facette qu'ils dégagaient cachait quelque chose de plus profond, mais il n'en fût rien. J'ai trouvé Emily mièvre, acceptant un peu trop facilement la nature des personnages qu'elle côtoie, et manquant quelque peu de perspicacité (j'ai deviné des choses qu'elle mettait 10 ans à comprendre). Le tout fait trop ado malheureusement.
Je crois que le plus gros problème concerne ce manque évident de suspense. Bien que je me posais quelques questions sur un personnage en particulier, j'ai vu la plupart des autres événements venir à des kilomètres. Je savais qu'Emily n'était pas comme les autres, de même pour d'autres personnages. Mais le plus gênant, ce sont ces dialogues et situations simplistes sentant le réchauffé (mélange de Twilight et Harry Potter), qui me faisaient deviner la nature des personnages et les révélations à venir !! Pour la magie, bien qu'elle soit tournée d'une façon un peu différente (ce qui est quelque peu appréciable), les éléments la concernant font que je ne pouvais m'empêcher de faire le rapprochement entre les deux sagas citées. De plus, les situations entre les personnages m'ont paru si clichées, que je n'ai ressenti aucune émotion ! Le scénario quant à lui est sans grandes surprises. Enfin voilà, l'ensemble sonne creux. Je suis désolé pour l'auteure de paraitre si dur, mais je me devais de dire ce qui est.


par Sorcier
Georgina Kincaid, Tome 4 : Succubus Heat Georgina Kincaid, Tome 4 : Succubus Heat
Richelle Mead   
Après la fin éprouvante du tome 3, je n'avais qu'une envie : poursuivre avec le tome 4 !
Nous retrouvons donc Georgina, déprimée, suite à l'événement qui concluait le tome 3 (désolé, je ne peux pas vous en dire plus, sinon, je risque de spoiler ceux qui ne l'ont pas encore lu). Ayant fait une bêtise, Jérôme la "prête" à l'un de ses ennemis pour qu'elle démantèle un groupe de satanistes canadiens ! Cependant, Jérôme est enlevé, ce qui lui fait perdre la totalité de ses pouvoirs !
Ici, Georgina ressemble plus à l'idée que l'on se fait d'un succube. En effet, elle est beaucoup plus sombre ! Elle a sombré dans la déprime et s'est mise à fumer et à boire, plus que de raison. Par ailleurs, elle prend davantage de plaisir à coucher avec pleins d'hommes aux âmes pures afin de se détourner de ses soucis ! de plus, elle se rapproche de Dante, un personnage avec lequel j'avais déjà eu du mal dans le précédent tome et qui semble déteindre sur elle !
Cependant, lors de l'enlèvement de Jérôme, on retrouve la Georgina que l'on apprécie : courageuse et loyale ! Sa perte de pouvoir va lui faire un choc car même si elle reste immortelle, elle court les mêmes dangers que les humains, qu'elle affectionne, se mettant dans des situations délicates ! Pourtant, il semble que quelqu'un la protège, un allié des plus inattendu (dont je ne vous révélerai pas le nom afin que vous ayez la surprise !) !
Seth subit également une évolution, tout comme Maddy ! En effet, ils prennent tous les 2 de l'assurance. Ce qui me plait bien !
Dante devient également un peu meilleur et plus attentionné au contact de Georgina ! Pourtant, je n'ai pu m'empêcher de me demander pourquoi il devenait aussi gentil et d'où lui venait son argent alors qu'auparavant il n'avait pas l'air de rouler sur l'or !
La plume de l'auteure prend un autre tour et devient plus policière pour mon plus grand plaisir ! Nous voilà, donc, en quête d'indice afin de retrouver Jérôme ! D'ailleurs, la conclusion m'a beaucoup étonné ! Je ne m'attendais pas une seule seconde à cela !
Pour conclure, ce quatrième tome est une agréable lecture. Les personnages évoluent beaucoup au sein de ce quatrième tome !
Delirium, Tome 1 : Delirium Delirium, Tome 1 : Delirium
Lauren Oliver   
Wahou, Wahou et re-Wahou!
Que dire? Un livre magique? Magnifique?
Au début il faut s'accrocher car il y a plein de choses à comprendre: la Procédure, leur mode de vie (au moindre écart de conduite: coups de matraque), la famille de Lena...
Les personnages sont attachants mais je regrette un peu que Grace ne soit pas plus présente... Alex est encore un de ces garcon trop beau et trop parfait =)
Pendant qu'on lis le livre on ne se rends pas compte à quel point on aime et quand on le pose on se dit "Mince, je l'ai déjà fini !!"
Vivement le tome 2 car cette fin nous laisse un peu sur notre faim =)

par Rachel
Cinquante nuances de Grey Cinquante nuances de Grey
E.L. James   
Que dire... A part que je ne comprends pas l'engouement pour ce roman: c'est mal écrit, l'histoire est d'une banalité affligeante et les personnages manquent d'intérêt. Ana a une certaine tendance à la schizophrénie, elle hésite entre sa conscience et sa déesse intérieure et à part rougir toute les 2 pages et se mordre la lèvre toutes les pages elle ne fait pas grand chose! Quant à Mister Grey lui il est atteint de névrose et cherche à tout contrôler. Il est limite borderline!
Les scènes soit disant BDSM sont sans intérêt, l'auteure aurait du lire Sade, cela lui aurait donné des idées.
Bref, 50 nuances de Grey est un produit purement marketing dont l'histoire aurait pu être éditée par Harlequin!!!

par Evaelle
La 5ᵉ Vague, Tome 2 : La Mer infinie La 5ᵉ Vague, Tome 2 : La Mer infinie
Rick Yancey   
http://story-of-books.blogspot.com/2014/11/chronique-la-mer-infinie-tome-2-de-la.html

17/20

Nous retrouvons Cassie, Zombie, Sam, Ringer et tous les autres presque immédiatement après les évènements de la fin du premier tome. La tension est à son comble car LA grande question reste pour l'instant toujours sans réponse. Nous sommes replongés immédiatement dans l'action, le récit reprend comme s'il n'avait pas été interrompu, alors évidemment, cela apporte l'avantage de rendre le récit très fluide sans s'encombrer de rappels qui peuvent parfois être ennuyeux. Néanmoins, ici vu la densité du premier tome et la complexité du récit en lui même, je dois avouer que quelques petits rappels n'auraient pas été de trop selon moi. J'ai adoré me retrouver plongée dans ce récit vu l'immense coup de coeur que j'avais eu pour le premier tome, mais il est vrai que l'auteur ne nous rend pas la chose aisée, un temps d'adaptation a donc été nécessaire pour que je savoure pleinement le fait de retrouver cet univers.

Une fois ce petit temps d'adaptation passé, ce qui saute aux yeux, c'est les différences qu'il existe entre ce deuxième volume et le précédent. Alors que le premier était plus basé sur de l'action pure et dure, ici l'auteur met plus particulièrement l'accent sur la psychologie des personnages ou encore sur la complexité de son univers et je dois dire que cela ne m'a pas dérangée. J'ai beaucoup aimé approfondir encore plus cet univers de fin du monde et toutes les questions que cela engendre, toutes les conséquences que cela a sur nos personnages et sur leur psychologies. Evidemment, cela rend le récit plus complexe, parfois même un peu tordu mais je pense (en tout cas j'ose espérer) qu'il s'agit d'une volonté propre de l'auteur de nous faire ressentir un peu de ce que ressentent les personnages, dans cet univers où les apparences sont trompeuses et où on ne sait plus à qui on peut réellement se vouer. Alors oui, ce tome sort du chemin tracé par le premier tome mais j'ai aussi beaucoup aimé ce nouvel aspect du roman (et je peux vous dire que j'ai eu peur avec les avis mitigés voire négatifs que j'ai pu lire).

L'écriture de l'auteur est plus dure dans ce deuxième tome, plus complexe, donc parfois un peu moins fluide que pour le premier tome mais je ne l'ai pas trouvée moins bonne pour autant. Différente: plus noire, plus psychologique et moins axée sur l'action mais toujours aussi prenante, toujours aussi agréable et surtout toujours aussi addictive. Une fois plongée dans ce roman, impossible de s'en défaire et le roman se dévore très rapidement. Vous l'aurez compris, j'ai été totalement captivée par cette écriture, comme je l'avais été lors de ma lecture du premier tome. Seul petit point qui m'a légèrement agacée: le nombre de fois que l'auteur utilise "mer infinie" dans son récit (si quelqu'un peut compter pour moi ;) ). Mais à part ce petit détail, j'ai trouvé l'écriture à la hauteur du défi que représentait ce deuxième tome.

C'est avec grand plaisir que l'on retrouve les personnages du premier tome, des personnages que j'avais adoré du début à la fin, dans toutes les facettes de leurs personnalités, et d'autres qui étaient restés un peu plus dans l'ombre, sur lesquels l'auteur avait moins mis l'accent. Dans ce deuxième tome l'erreur est donc réparée et on en apprend toujours plus sur ces personnages, que l'on apprend donc à aimer toujours plus et à comprendre. Dans ce tome, l'accent est mis sur la psychologie des personnages, sur l'impact que cette "guerre" a sur leur caractère, on entre encore plus dans l'esprit des personnages et j'ai adoré ça, j'ai vraiment eu l'impression d'évoluer à leurs côtés et j'ai vraiment été touchée par l'évolution de chacun des personnages.
Cassie, Zombie, Sam et tous les autres sont toujours plus approfondis. Ils souffrent de plus en plus de la situation, tant physiquement que psychologiquement. Ils sont tous sur les nerfs et ils ont tous énormément évolués. Cassie est toujours un personnage que j'adore, protectrice envers ceux qu'elle aime, courageuse, intelligente, elle est plus tendue dans ce tome et cela se ressent. Zombie, Sam, Poundcake et les autres sont vraiment plus approfondis et c'est avec plaisir que l'on découvre un peu mieux ces personnages. Un bon point donc mais je ne veux pas en dévoiler trop. J'ai ressenti beaucoup d'empathie pour tous les personnages et c'est vraiment quelque chose d'important pour ce genre de roman.

Dans la seconde moitié du roman, c'est Ringer qui est énormément mise en avant. Ce n'était pas spécialement un personnage qui m'avait marqué dans le premier tome mais au final, j'ai beaucoup aimé connaître plus ce personnage. Elle m'a touchée et j'ai été émue par toutes les épreuves qu'elle doit affronter lors de cette seconde partie de roman. L'action est bien présente malgré le fait que l'auteur insiste beaucoup sur la psychologie de ses personnages, les rebondissements sont très nombreux et imprévisibles. J'ai été épatée par l'imagination de l'auteur et tous les retournements de situations qu'il arrive à introduire dans son récit.
Le récit est riche en tension et cela s'accélère encore plus dans la deuxième moitié du roman. Le lecteur, comme Ringer ne sait pas s'il peut se fier aux nouveaux personnages rencontrés, ce que lui réservera le futur, etc. L'auteur n'hésite pas à malmener ses personnages, à les bouleverser, leur faire perdre pieds. Et plus la fin du roman approche, plus les retournements de situation se font nombreux, le rythme s'accélère et les questions se font toujours plus nombreuses, il devient donc impossible de lâcher le roman avant de l'avoir fini.

La fin de ce deuxième tome est juste superbe, ultra palpitante et prenante, elle donne vraiment très envie de découvrir la fin de cette trilogie le plus rapidement possible. De nombreuses questions restent encore sans réponses et l'univers ultra original nous réserve certainement encore plus des surprises que je suis impatiente de découvrir. Après une telle fin, j'en espère toujours plus du troisième et dernier tome.

Les +: l'écriture de l'auteur, l'intrigue, la psychologie encore plus approfondie des personnages, l'univers toujours plus complexe, ....
Les -: peut-être parfois un peu trop tordu, l'auteur s'est senti obligé d'utiliser de nombreuses fois "mer infinie" ;)

Un deuxième tome qui met plus l'accent sur la psychologie des personnages, desquels on se sent donc toujours plus proches. Certains personnages un peu oubliés dans le premier tome sont plus mis en valeur, et on découvre de nouveaux personnages qui possèdent un gros potentiel. L'auteur a toujours une écriture très fluide et très prenante, il a su approfondir ses personnages et complexifier son univers sans pour autant mettre de côté l'action et les rebondissements, rendant le tout très addictif. Petit bémol, en voulant parfois trop approfondir son univers, l'auteur nous entraîne parfois dans quelque chose de peut-être un peu trop tordu, et je ne comprend vraiment pas pourquoi il s'est senti obligé de répéter aussi souvent "mer infinie" dans son récit, mais bon, si ce n'est que ça...
Je reste donc aussi attachée à cette trilogie, bien que ce tome ne fut pas un coup de coeur, mais je sui déjà impatiente de lire le dernier tome car je pense que l'auteur nous réserve encore de belles surprises, vu le nombre de questions qui restent encore en suspens.

par MelM
Mystic city, tome 1 : Mystic city Mystic city, tome 1 : Mystic city
Theo Lawrence   
La couverture est magnifique ! *.*

Quant à l'histoire, on peut plus ou moins accrocher, mais c'est pas vraiment une merveille. Le scénario est vraiment bateau, même cliché. Un peu trop simple, et pas assez dystopique à mon goût.

Parce que bon, c'est quand même censé être une dystopie, et on nous décrit même pas les choses. Quelques éléments pour se faire une idée, et le régime politique, mais bon, ça manque quand même de quelque chose pour créer un univers unique et nouveau, et vu le flot de dystopies qui paraît, ça me semblait nécessaire. A moins d'avoir une histoire en béton derrière ça, je veux dire. Parce que bon, dans tous les cas, une bonne intrigue aurait pu rattraper les choses.

Mais en l'occurrence, le scénario, c'est juste une histoire d'amour interdit entre deux familles qui cherchent à gagner le pouvoir lors d'une élection. Y'a quasiment rien d'autre, un peu de violence à la fin, avec une petite bataille qui éclate entre les deux familles en question, mais ça reste moyen quoi.

D'autant que le début m'a vraiment fait marrer. Je veux dire, c'est bien la première fois que je vois un mariage arrangé expliqué de façon aussi foireuse. Alors dans l'idée, c'est okay, mais qu'on donne comme argument "Vous vous mariez parce que vous vous aimez ! Tu ne te souviens pas de lui ? Mais c'est pas grave ! Je t'assure que tu l'aimes quand même !", c'est un peu du grand n'importe quoi. Qu'elle soit dupe je veux dire.

Et je crois que c'est un des principaux points faibles de ce livre, c'est que tout repose sur des éléments des plus prévisibles. Rien qu'en lisant la première page, on devine TOUT ce qu'il va se passer par la suite. Il n'y a absolument rien d'étonnant, même dans les "révélations", dont les plus grosses sont d'ailleurs de savoir qu'un tel est supporter d'une famille plutôt que d'une telle.

L'histoire est bien trop simple, trop prévisible, mais aussi trop plate. Mais vraiment plate. Juste avec ces histoires de politiques tyranniques, et les histoires d'amour, y'a rien d'autre, pas d'action, pas de suspense. Que dalle.

Bon, au vu du résumé, on se doute que c'est principalement une histoire d'amour, mais là, c'est quand même un peu trop, ça tourne vraiment au niais par moment.

D'autant que les personnages correspondent plutôt bien à l'ensemble du livre : plats, ennuyeux, totalement inintéressants.

Heureusement que l'auteur a un style plutôt fluide et prenant parce que sinon, je ne suis pas sûre que je l'aurais terminé.

par Jenna95
Rebelle Belle, Tome 1 Rebelle Belle, Tome 1
Rachel Hawkins   
Moi qui me suis dis "tiens, je vais le lire maintenant, vu que de toute façon y a pas de suite".
J'me suis faites encore avoir, non d'un petit bonhomme !!!
Bon, en dehors de ça, j'adore, c'est frais, parfois léger mais pas trop car c'est quand même sérieux, attention.

Harper qui au début est superficielle, et qui pense souvent à son bien-être change radicalement, pas du tout au tout (non plus) et c'est tant mieux.

Je trouve le livre bien écris, les personnages, même secondaires bien travaillés.
"Tout" dans ce livre est fait pour nous sortir de notre petit monde et de s'évader dans un autre. L'imagination fait le reste est vous passez un "bon" moment.

J'ai hâte de lire la suite, mais si l'attente risque d'être longue !!!

par seve61300