Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Faren : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
La Servante écarlate La Servante écarlate
Margaret Atwood   
https://jukeboxcornerblog.wordpress.com/

Je ne saurai dire à quel point ce livre me révolte, m'horrifie, me glace le sang... Depuis le début de sa lecture il me trotte dans la tête et me hante.
Margaret Atwood parvient à entretenir le suspens du début à la fin en distillant ses informations au compte-goutte. Tandis que le lecteur se convainc qu'un tel retournement, une telle société, ne pourrait pas se mettre en place, l'autrice nous prouve le contraire. Bien sûr, elle a en tête le régime nazi et toutes ses pratiques, l'ex-URSS et cette cruelle séparation que représente le rideau de fer, le terrorisme islamiste montant dans les années 80, mais aussi toutes ces communautés religieuses extrêmes telles que les amishs, les mormons... De cet amalgame historique naît sa finalement très probable République de Gilead.

Le récit couvre trois périodes charnières: avant le changement, la période d'endoctrinement et le présent de l'action. L'héroïne, Defred (Offred en VO) jongle brièvement entre les unes et les autres de façon assez décousue, ce qui donne rapidement cette sensation de frustration et d'avidité quant aux informations, mais surtout, laisse tout le loisir au lecteur de combler les blancs avec toutes les horreurs qu'il peut imaginer.

Le récit à la première personne s'attarde sur le ressenti de Defred. Car il y a ce qu'elle parait et ce qu'elle retient en elle. On la sent littéralement prisonnière de son corps tant on l'a dépossédée de tout: elle n'a plus de nom (Defred est la façon de nommer indifféremment toutes les servantes qui se succèdent chez ce commandant), plus de sentiments (elle les réprime pour ne pas se trahir et survivre dans cette société) et surtout elle ne dispose même plus de son corps. Ce qui lui reste, ce sont ses souvenirs douloureux et lointains, mais néanmoins vitaux, qui pourraient la faire basculer dans la folie si elle s'y attarde de trop, et l'éventualité de mettre fin à ses jours si elle en trouve le moyen.

Certains pourront trouver cette femme très lâche, s'attendant à de l'action et des soulèvements à la Hunger Games ou Divergente, moi je la trouve très courageuse et surtout très forte pour endurer tout cela sans craquer. Dans cette société qui brise les individus et où sont entretenues terreur, paranoïa, délation, elle prend bien plus de risques qu'un lâche à sa place. La résistance et la rébellion commencent par là: défier les règles imposées, même les plus petites. Ce traitement réaliste est tout à l'honneur du livre.

Pour finir je parlerai de la série dont j'ai pu voir à ce jour les quatre premiers épisodes. Je la conseille vivement à toute personne qui voudrait vraiment approfondir l'univers et mesurer toute l'ampleur de l'horreur de cette société, car elle va jusqu'au bout des choses (ce qu'on pourrait reprocher éventuellement au livre qui ne montre que ce que Defred connait, c'est à dire bien peu). Du point de vue ambiance, elle restitue bien ce sentiment de terreur, d'horreur, d'oppression et de malaise qui est le nôtre lors de la lecture, avec en plus un décalage entre avant/après intelligemment accentué par la bande son et la photographie.
Orgueil et préjugés et zombies Orgueil et préjugés et zombies
Seth Grahame-Smith    Jane Austen   
comment dire? le concept était plaisant mais la lecture une vrai torture! grande fan du roman d'origine j'ai eu énormement de mal à finir celui-là, tant il est dénaturé.
à un moment trop de zombie tue le zombie, et là le plaisir de lire n'était plus là, dommage
Les Loups de Mercy Falls, Tome 3.5 : Le Loup de L.A. Les Loups de Mercy Falls, Tome 3.5 : Le Loup de L.A.
Maggie Stiefvater   
LE LOUP DE L.A. est un véritable coup de cœur. Maggie Stiefvater nous offre ici un récit palpitant et émouvant, à la fois extrêmement déchirant et ultra dévastateur. J’avais oublié à quel point sa plume était touchante, juste et poétique. Retrouver Cole et Isabel a été une expérience extraordinaire qui m’a donné des papillons dans le ventre. C’est simple, ce roman fait partie de ceux qui m’ont le plus bouleversé cette année. LE LOUP DE L.A. est une lecture qui m’a coupé le souffle et qui m’en a mis plein les yeux. Je crois qu’il va me falloir un peu de temps pour me remettre de cette aventure tant les héros et l’univers m’ont, une nouvelle fois, transpercé le cœur et l’esprit.

SUITE : http://wandering-world.skyrock.com/3238005221-LE-LOUP-DE-L-A.html

par Jordan
Royal Saga, Tome 1 : Commande-moi Royal Saga, Tome 1 : Commande-moi
Geneva Lee   
Découvrez notre avis en intégralité (Les + et les -) sur : http://wp.me/p6618l-4rm

LECTURE COMMUNE
(Helle) : Tu en es où de notre lecture commune ?
(Marina) : Un quart du livre, le prince est sur le point de sauter l’héroïne. Moi qui croyais que c’était un historique, j’étais à côté de la plaque.
(Helle) : Je l’ai presque terminé, je n’arrive pas à le lâcher. Par contre, on voit clairement l’influence de « Grey »
(Marina) : Ah bon ? Oui, peut-être… Pour le moment, il est plus SM de « Sa Majesté » que « Sado Maso », mais tu as peut-être raison. Il fait Bad Boy le prince, il a l’air du style à lui coller une fessée.

Un quart d’heure plus tard :
(Marina) : Oh putain oui, tu as raison : il garde la chemise ! Il va nous faire le coup des cicatrices de GREY…
(Helle) : Ouais…. Et ça casse le truc un mec à poil avec un tee-shirt.
(Marina) : Tu m’étonnes… Un mec la teub à l’air, c’est tout nu… Sinon ça casse le fantasme quand tu le visualises… Mais il est chaud bouillant, on lui pardonne.

Une heure plus tard :
(Helle) : Je vais me poser pour le terminer. Je suis à fond dedans.
(Marina) : M’en parle pas, j’en suis à la moitié et je suis en mode « Ne pas déranger ». Je sais déjà que je ne pourrais pas le lâcher avant de l’avoir terminer.
(Helle) : C’est ça !!! C’est le genre de livres, t’es trop contente de le lire en week-end pour ne pas être obligé d’arrêter ta lecture pour aller bosser.
(Marina) : Tu m’étonnes !!! J’adore !
(Helle) : Pareil ! Mais beaucoup vont critiquer les similitudes avec GREY
(Marina) : On s’en fout, on a l’habitude d’être à contre courant… Et puis, j’ai adoré GREY, alors j’assume totalement d’aimer celui-là !!

Deux heures plus tard :
(Marina) : Putain, Heeeeeelle !!! Tu aurais pu me prévenir pour cette fin ! Il est minuit et il me faut un défibrillateur tellement j’ai le cœur qui bat à 100 à l’heure !!! On va être obligées d’attendre le 9 juin pour la suite ???? Sniiiiiifffff….. Comment je fais pour m’endormir maintenant ?????
(Helle) : Ch’ais pas… Comptes les moutons ? J'ai de la compagnie ce soir pour m’aider à trouver le sommeil, donc ça devrait aller pour moi…

Royal Saga, Tome 2 : Captive-moi Royal Saga, Tome 2 : Captive-moi
Geneva Lee   
Un tome que j'ai eu envie de lire dès que j'ai eu finis le premier tome, mais j'ai du attendre sa sortie un mois... Autant dire que j'avais hâte de retrouver Clara et Alexander !!

L'histoire reprend lors de la séparation de Clara et Alexander. Mais on voit rapidement que Clara ne peux pas vivre sans Alexander et lui idem. Donc, ils vont se retrouver et décidaient de vivre ensemble en essayant de surmonter tout ce qui les sépare. Mais rapidement, le passé de Clara, comme celui d'Alexander refont surface et leurs familles s’emmêlent. Nos deux héros devront redoubler pour se reconquérir et surtout faire perdurer leur couple.

Je suis re-rentrée très rapidement dans leur histoire - en même temps, je n'ai fais qu'imaginer des suites pendant le long mois d'attente avant la sortie de ce tome. J'ai adoré ce côté royal, beaucoup plus présent dans ce second tome que dans le premier. L'auteur développe vraiment son univers du côté de la vie privée de la monarchie britannique et j'ai trouvé cela super sympas à découvrir. De plus, je suis toujours aussi fan de notre couple Clara/Alexander. A leur côté, je n'ai vraiment pas vu les pages défilées ! Surtout qu'ils me font toujours aussi craqués

La fin est assez surprenante. Je ne m'attendais pas du tout à cela de leurs parts... Mais je suis heureuse pour eux en espérant que le dernier tome sera toujours aussi bon, surtout que l'épilogue nous met l'eau à la bouche. Mais pourquoi ? Qui demande cela ?? sont des questions que je me poserai surement pendant un looonnnggg mois.

Clara est toujours la jeune fille du premier tome, même si elle évolue dans le sens qu'elle a plus confiance en elle au fil de l'avancement de l'histoire. En effet, au départ, elle va chercher à fuir Alexander, qui l'a fais souffrir, qui lui brise le cœur, mais elle va finir par comprendre que pour qu'il l'aime, il va falloir l'aider à se libérer de ces démons. Pour cela, elle va chercher à l'apprivoiser et à mieux le connaitre. Je trouve qu'Alexander se fait passer pour le dominateur, mais en réalité, il est faible face à elle, qui cherche vraiment à le faire se confier. Du coup, je trouve qu'elle l'aide plus qu'il ne l'aide elle. Bref, je trouve que les schémas sont un peu inversé dans ce tome-là. Cela donne plus de reliefs à l'histoire et aux personnages principaux. Donc pour conclure sur Clara, j'aime beaucoup sa personnalité, notamment pour sa persévérance.

Alexander est toujours le prince hérité de la couronne d’Angleterre, mais il est tombé amoureux d'une personne qui ne fait pas parti d'une grande famille anglaise. Mais il veut se battre en oubliant pour une fois d'où il vient. Seulement son passé et ses pratiques pour l'oublier refont surface. Et quand Clara le pousse à bout, il va faire des choses qu'il aurait voulu garder pour lui. Or, cela va être une véritable révélation pour lui. Il va enfin pouvoir aimer quelqu'un. Par contre, il va devenir un parano de la protection : un ou plusieurs gardes du corps vont surveiller Clara. Bref, il la garde pour elle, il garde son trésor pour lui. Je trouve cela juste trooop mignon. Bref, j'adore ce personnage avec sa classe, son côté gentleman, ses désirs et ses prouesses, et surtout il est très fantasmatique.

Le style d'écriture est toujours aussi description quant à l'univers, qu'aux sentiments que ressent Clara (et Alexander que l'on a moins). Je trouve que l'auteur a vraiment créé un style avec de nombreuses citations, qui m'ont fais complétement fondre. De plus, j'admire son talent pour nous faire ressentir ce que vive les personnages : je suis rapidement passée de la joie à la tristesse. Bref, elle a tout pour me plaire.

En général, c'est une nouvelle fois un réel coup de cœur pour l’histoire entre Clara et Alexander que je trouve à la fois surprenante et pleines de sentiments ♥ Vivement la suite ♥

>>http://fifty-shades-darker.blogspot.fr/2016/06/royal-saga-tome-2-captive-moi-de-geneva.html
Royal Saga, Tome 3 : Couronne-moi Royal Saga, Tome 3 : Couronne-moi
Geneva Lee   
http://www.voluptueusementvotre.fr/2016/07/17/royal-saga-tome-3-couronne-moi-geneva-lee/

Un prince plus bad boy que charmant, une future reine totalement dépassée par les événements et une monarchie sans dessus dessous, voilà le programme du dernier tome de cette trilogie.

J’ai pris énormément de plaisir à lire les aventures de Clara et Alexander. Ce dernier opus nous révèle enfin tous les secrets, toutes les parts d’ombre, toutes les rancœurs qui se sont accumulés au cours de cette histoire.

Couronne-moi est un livre fascinant de par son univers tout d’abord : un mariage princier, un psychopathe, une ambiance pesante. Des ingrédients très bien dosés qui nous retiennent captivés dans cet univers féerique qui nous a tous fait rêver un jour.

Clara navigue dans les eaux troubles de la famille royale, elle est complètement envoûtée par son prince. On la retrouve impétueuse, encaissant les coups et les rendant peu importe qui se trouve en face d’elle. Malgré la peur et l’angoisse qui se profilent, elle reste la tête haute, prête à tout assumer par amour.

Alexander est toujours aussi énigmatique, magnétique, dominateur. Il joue son rôle de protecteur à la perfection, il met tout en place pour faire face à la menace qui pèse sur eux. Il va faire des erreurs, beaucoup d’erreurs qu’il va devoir assumer. Il va se perdre quand son monde va basculer ce qui va apporter un côté très touchant à cet homme d’une autorité indéniable. Grâce à Clara on le voit trouver un équilibre qu’il n’aurait jamais pu envisager avant.

Ils se captivent, se complètent et sont totalement insatiables. Leurs ébats sont ponctués de douleur et de plaisirs. Leur amour est exaltant, exigeant emprunt d’extase, d’ombre et de renaissance.

Que c’est dur de refermer les portes de Clarence House mais quel plaisir de laisser ce couple sur ce bel happy end que nous a réservé Geneva Lee. Je suis vraiment heureuse d’avoir pu assister tout au long de ces trois tomes à l’évolution de cette relation vouée à l’échec. C’est une histoire faite pour nous éblouir et nous faire rêver.

Peut-on imaginer continuer le rêve jusqu’à un prochain tome sur Belle ou Edward ? L’avenir nous le dira. En attendant foncez découvrir cette histoire aussi prenante que bouleversante.
Royal Saga, Tome 4 : Cherche-moi Royal Saga, Tome 4 : Cherche-moi
Geneva Lee   
Un roman que j’avais hâte de découvrir, même si l’on change de couple, qui était Clara et Alexander dans les trois premiers tomes. Et franchement, ce quatrième tome est à la hauteur de mes attentes…

L’histoire est celle de Belle Stuart, la meilleure amie de Clara, qui rompt ses fiançailles après avoir appris que son futur mari l’a trompé. Elle va devoir alors trouver du travail pour mettre en place un projet de carrière qu’elle a depuis un petit moment en tête. C’est là qu’elle va rencontrer un avocat fortuné, Smith Price, qui va la prendre comme assistante. Mais ce contrat comporte un nouveau style de vie pour Belle et leur relation professionnelle va devenir très rapidement une relation plus personnelle…

Franchement, j’ai cru que l’auteure allait nous ressortir une sorte d’histoire de Clara et Alexander bis, mais pas du tout. A ma grande surprise, l’histoire touche un moment complétement différent de celui de Clara et d’Alexander. Du coup, nous sommes plongés dans l’univers d’une relation professionnelle sur la base de secrets que chacun cherche à dissimuler à l’autre. Ce que j’ai adoré c’est comme leur histoire évolue : pas trop vite, mais pas trop doucement. Bref, j’ai vraiment adoré leur histoire…

Petit plus, on retrouve quand même Clara et Alexander, toujours plus heureux, ainsi qu’Edward, le frère d’Alexander, qui va d’ailleurs s’attirer les foutre de Smith.

La fin est révélatrice de secrets que l’on ne pensait pas exister. Je dois dire que la suite ne peut être qu’imprévisible, ce qui me donne envie de la découvrir au plus vite (sortie du tome cinq en juin 2017).

Belle Stuart vient d’une famille où l’apparence a beaucoup d’importance, mais quand son fiancé l’a trompé, elle ne peut plus faire semblant. Elle décide alors de vouloir vivre sa vie, en-dehors des codes qu’elle a toujours respecté pour faire plaisir, notamment à sa mère. Elle va trouver du boulot et même si elle hésite par peur de souffrir une nouvelle fois à cause de ses sentiments, elle va accepter de travailler comme l’assistante de Smith. Au départ, elle va chercher à éviter d’éprouver des sentiments pour lui, mais cela est plus fort qu’elle. Malgré tout, on voit que c’est un personnage très mature, qui arrive à mettre parfois ses sentiments de côté pour comprendre son partenaire. Cela m’a fait plaisir de la découvrir, car elle est intelligente, maligne et pas trop naïve. Je dois dire que j’ai beaucoup apprécié ce personnage.

Smith Price est un avocat fortuné, qui obtient tout ce qu’il veut. Mais derrière cette façade, il cache de lourds secrets, que l’on apprend à découvrir au fil des pages et qui nous pose encore des questions à la fin de ce tome. Dès le début, on remarque qu’il veut mettre Belle dans son lit, mais pas pour les mêmes raisons qui l’y poussent d’habitude. En effet, le caractère bien trempé de Belle l’attire énormément. Cette dernière va d’ailleurs le garder partout, sauf au lit, où il va réussir à la dominée beaucoup plus facilement. J’ai beaucoup aimé ce personnage, même si j’avoue que j’aurais voulu qu’il se confit plus vite à Belle. Il est mystérieux, mais pas trop non plus. De plus, on comprend vite qu’il apprécie beaucoup Belle, même si quelque chose le retient de s’avouer ses propres sentiments. Un nouveau #BookFriend en vue, je vous dis !

Le style d’écriture est identique aux trois premiers tomes avec un double point de vue : celui de Belle et celui de Smith. Il y a beaucoup de descriptions dans les sentiments ressentis par les personnages, mais aussi dans l’univers dans lequel il évolue. Bref, j’adore toujours autant.

En général, un gros coup de cœur pour le début de la relation entre Belle et Smith, qui est très différente de celle de Clara et d’Alexander. Hâte de découvrir le cinquième tome.

>>http://www.fifty-shades-darker.fr/2017/05/royal-saga-tome-4-cherche-moi-de-geneva.html
Royal Saga, Tome 5 : Convoite-moi Royal Saga, Tome 5 : Convoite-moi
Geneva Lee   
Un roman que j’avais hâte de découvrir vu la fin du précédent tome et de mon adoration pour cette magnifique saga de Geneva Lee. Et je dirais juste que ce cinquième tome est à la hauteur des précédents…

L’histoire reprend alors que Belle et Smith vivent séparés, pour éviter que Belle soit pris dans les griffes d’Hammond. Mais ils sont encore ensembles même s’ils doivent se cacher. Malgré leurs précautions prises, ils souffrent de cette situation, mais surtout, les démons de Smith ne font que venir se mettre entre eux et Smith ne pourra pas éternellement la protéger. Ils vont devoir apprendre à mieux se connaitre à se faire confiance pour pouvoir avancer côte à côte. Cela ne va pas toujours être facile.

Je dois dire qu’au vu de la fin du tome précédent, j’avais trop hâte de découvrir ce tome pour avoir la réponse à mes nombreuses questions. L’auteure a su répondre à mes attentes, même si je ne sais pas comment va se passer la suite pour Belle et Smith. Encore une fois, j’ai été prise dans cette lecture addictive pour mon plus grand plaisir. J’ai enchaîné les pages sans pouvoir m’arrêter, surtout que j’avais l’impression que j’en découvre toujours plus au fil des chapitres.

La fin est ultra frustrante, surtout que je n’ai pas la suite sous la main avant le mois prochain ! J’aurai voulu pouvoir enchaîner les aventures de Belle et Smith, car cette fin est vraiment stressante encore plus que celle du tome précédent.

Belle a ouvert à boutique en ligne de mode dans ce tome, elle en est au tout début, grâce au fond que lui a offert Smith. D’ailleurs, sa relation avec ce dernier est frustrante, car ils ne peuvent pas se voir quand ils veulent à cause des contrats qu’a passé Smith avec certains de ces clients. Elle a encore peur de ses sentiments envers lui, car elle a qu’il lui brise le cœur, mais surtout, elle pense, parfois, qu’elle n’est pas faite pour lui au vu de ses préférences sexuelles… Malgré tout, elle est une femme que j’admire pour son courage, mais surtout pour sa détermination sans faille pour sa petite société, mais aussi pour sa relation avec Smith.

Smith est toujours le même petit ami surprotecteur, qui essaye que sa relation avec Belle soit le plus normal possible. Malgré tout, il lui arrive souvent de prendre des décisions sans la consulter, alors qu’il aurait dû, car cela peut remettre en cause leur relation à long terme, mais surtout, cela la fait souffrir. Ainsi, elle a du mal à lui faire confiance, alors que lui voudrait tout lui donner sans rien lui cacher. Il a encore du mal à comprendre sa relation qui le lie à Belle et avance doucement comme s’il avait encore peur. Malgré tout, il sait qu’il l’aime et veut faire sa vie avec elle, il ne sait juste pas comment y arriver sans la mettre en danger. Encore une fois, je valide : c’est un #BookFriend que j’ai adoré !

Le style d’écriture est toujours aussi descriptif dans les sentiments et l’univers des personnages. Et surtout, je trouve que le double point de vue de Belle et Smith, nous permet d’autant plus les comprendre.

En général, encore un coup de cœur pour cette Saga. J’ai adoré la façon dont évolue la relation entre Belle et Smith. Qu’une hâte, c’est de découvrir la suite de leurs aventures.

>>http://www.fifty-shades-darker.fr/2017/06/royal-saga-tome-5-convoite-moi-de.html
Royal Saga, Tome 6 : Capture-moi Royal Saga, Tome 6 : Capture-moi
Geneva Lee   
Un roman que j’avais hâte de découvrir pour savoir comment va se finir l’histoire entre Belle et Smith, mais surtout vu la fin du cinquième tome, qui était juste horrible. Et franchement, comme le reste de la Saga, j’ai adoré…

L’histoire reprend lorsque le tome précédent s’est arrêté. Smith a sauvé Belle d’un agresseur (un tueur à gages envoyé par Hammond), mais il va être blessé. Elle va choisir de le faire soigner en cachette pour finir par l’emmener loin de tout le monde dans sa propriété familiale avec sa mère, qui n’est pas franchement ravie de la revoir. Ils vont devoir se cacher, mais leur couple va en subir des conséquences, notamment la solitude. Vont-ils apprendre à mieux se connaitre, à communiquer ?

Une histoire qui va vraiment très vive avec un enchaînement d’événement au début avec un peu d’histoire d’amour au milieu. En effet, j’ai bien aimé le parallèle la menace qui entoure Belle et Smith et leur relation de couple qui traverse des moments difficiles. Encore une fois, j’ai été accro à l’histoire et aux aventures de Belle et de Smith. Et je note que par rapport à certaines Sagas, on voit bien comment la relation de Belle et Smith évolue avec des hauts et des bas. Cela est donc super réaliste je trouve.

La fin est juste magnifique comme je m’y attendais, voire mieux. Les deux derniers chapitres sont vraiment magnifiques pour moi avec le retour, notamment de Clara et d’Alexander (le couple des trois premiers tomes).

Belle est une jeune femme, une jeune mariée, qui va commencer à douter quand elle est en contact avec son passé. Elle a du mal à communiquer avec Smith, elle doute de leur relation à de nombreuses reprises. J’adore ce personnage, car elle est très réaliste. On voit et comprend bien ses sentiments au fil de la lecture. Sa maturité permet de lui faire comprendre ses erreurs, ainsi, elle ne me gonfle pas à faire la fille triste et sans espoir. J’aime toujours autant ce personnage et je suis ravie de la fin de son histoire en espérant la retrouver dans les prochains tomes.

Smith est toujours l’époux de Belle, qui est super-protecteur, encore plus avec son mariage et les menaces qu’il subit. Il veut devenir le mari parfait, mais ne comprend pas vraiment comment faire. Cela me fait rire parfois, mais me rend triste quand les deux personnages n’arrivent plus vraiment à communiquer. C’est toujours autant un #BookFriend. Je suis vraiment fane de sa protection, de son amour, de son côté gentleman, mais aussi un peu dominateur. Tout cela est magnifiquement équilibré par l’auteure.

Le style d’écriture est toujours le même depuis le début de la Saga ‘Royal Saga’ avec de la description et un double point de vue, permettant d’être dans l’histoire tout en comprenant les actions des deux personnages principaux.

En général, un coup de cœur pour ce dernier tome concernant Belle et Smith. En un mot, je dirais que cette histoire a juste été instance.

>>http://www.fifty-shades-darker.fr/2017/07/royal-saga-tome-6-capture-moi-de-geneva.html
Royal Saga, Tome 7 : Complète-moi Royal Saga, Tome 7 : Complète-moi
Geneva Lee   
http://www.voluptueusementvotre.fr/2017/08/26/royal-saga-tome-7-complete-moi-geneva-lee/

Et voilà c’est fini ! Complète-moi est le dernier tome de la saga royale écrite par Geneva Lee. Entre responsabilités et amour, les trois couples de la série nous offrent un final commun qui aura de quoi ravir les adeptes du genre.

J’ai pris beaucoup de plaisir à rencontrer et découvrir l’histoire de chacun au fil des six précédents opus. J’attendais beaucoup du petit dernier et il se peut que j’en attendisse bien trop, car je ne suis pas totalement convaincue par ma lecture. Certains points m’ont enchantées et d’autres déçues. C’est donc un avis mitigé que je vous livre en refermant ce livre.

En lisant le résumé, il est vrai qu’on s’attend à bon nombre de révélations, à un moment unique dans la vie de nos héros. Cependant, le déroulement des événements est plus fade qu’il n’y parait. Bien sûr, tout n’est pas négatif et il est très agréable de retrouver certains personnages et d’autant plus surprenant de voir l’un d’entre eux se révéler être un allié d’envergure. Néanmoins, malgré l’ampleur du complot mis en place, la résolution du problème est trop rapide, l’affaire vite expédiée ce qui m’a laissé un goût d’inachevé.

De plus, la narration de ce roman est spéciale étant donné qu’Alexander s’exprime à la première personne tandis que tous les autres protagonistes se voient conter leurs relations à la troisième. De même, seul Alexander est annoncé en début de chapitre, pour les autres, il m’a fallu, à chaque fois, un petit moment pour savoir qui parle. C’est déstabilisant et pas très plaisant.

Le gros point positif de ce roman c’est la façon dont Geneva Lee a su réunir les couples. Elle a choisi de les lier au-delà du sang, créant une véritable famille choisie sur laquelle ils pourront toujours compter. Autre point important à mon sens c’est que l’auteure a su garder la personnalité propre de ses mâles alphas. Alexander et Smith sont au summum de leur domination et malgré leur tendance paranoïaque, ils agissent dans le même objectif : la protection des êtres aimés. Certes, tout ne sera pas toujours facile, mais les sentiments primeront toujours sur le reste. On en arrive à vouloir prendre la place de Clara et Belle au sein de ces couples hors du commun.

Ce que personnellement j’attendais avec impatience, c’était d’en savoir plus sur la relation entre Edward et David. J’avais envie de les voir heureux, de participer à leur quotidien, mais là se trouve ma plus grosse déception. Je n’ai pas trouvé ce que je cherchais, loin de là.

Royal saga a été malgré tout une jolie découverte. Elle donne un coup de jeune à la monarchie, pose de vraies questions sur le devoir qui incombe aux dirigeants de nos pays ou l’importance des secrets d’État. Mais ce qu’il convient de garder de ces différentes histoires c’est que peu importe qui l’on est, peu importe la pression que l’on subit, l’amour, le vrai, survit à tout.