Livres
494 733
Membres
493 156

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Fées, weed et guillotines



Description ajoutée par Miney 2014-04-07T17:20:29+02:00

Résumé

La dernière fois que Jaspucine a mis un pied dans le monde des hommes, elle en a littéralement perdu la tête : la Révolution française n’a pas été une période très profitable pour les créatures féeriques. Sauf pour Zhellébore, l’enfoirée qui l’a envoyée à l’échafaud. La vengeance étant un plat qui se mange froid, Jaspucine est bien décidée à retrouver la traîtresse. Même si pour cela elle doit s’attacher les services d’un détective. Mais à force de remuer ciel et terre, c’est sur une conspiration bien plus grande que la fée et l’enquêteur vont tomber.

En injectant une bonne dose de féerie dans le roman noir, Karim Berrouka revisite avec humour et dérision la fantasy urbaine. Amateurs de fées déjantées, d’arbalètes, et d’herbe qui fait rire, laissez-vous charmer !

Afficher en entier

Classement en biblio - 82 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Miney 2014-06-10T12:37:44+02:00

"C'était quoi la livraison et l'échange ?

- Un bébé fée. Et pas n'importe lequel.

- Échangé contre quoi ?

- Un bébé humain. On est pas trop porté sur le dressage de marmots chez nous. A vrai dire, ça n'intéresse personne. Trop compliqué, trop chronophage, trop aléatoire. Donc comme vous y mettez, en général, une ardeur qui défie toute logique, on échange. On vous file les nôtres pour un stage d'apprentissage de la vie, des bonnes manières, du respect de la classe dirigeante, et on les récupère quand ils ont dix ans. C'est simple, non ?"

Marc-Aurèle grimace, puis agite la tête pour signifier qu'il comprend, les enfants, c'est vraiment pas tous les jours le printemps.

"Et les bébés humains, vous en faites quoi ?

- On les laisse aux nains, qui leur apprennent les mauvaises manières.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Argent

https://lessortilegesdesmots.blogspot.com/2020/03/fees-weed-guillotines-de-karim-berrouka.html

Ça fait un moment que j'ai lu ce roman. Rien que le titre me faisait rire. Dès les premières pages, je me suis amusée grâce à Jaspucine, une fée rock'n roll au look démodée qui va faire appel à un détective privé pour retrouver une femme avec un sourire bien spécifique. La demande est un peu loufoque mais pourquoi pas.

Très vite, on se rend compte que l'enquête va rejoindre celle de son ami policier. Ce n'est pas un spoiler. On le sait dès que c'est mentionné. J'ai adoré les idées de l'auteur. On suit également des scènes passées concernant Jaspucine. Elle a d'ailleurs un franc parlé qui est très plaisant. C'est même elle qui dirige tout. Soyons honnête, sans le petit génie qui travail pour la police, le roman n'aurait tout simplement pas existé. J'ai adoré ce personnage qui aurait du être plus mis en avant.

D'ailleurs concernant ce personnage, j'ai été frustré par la fin. Je suis quasiment certaine de savoir ce qu'il cache ou ce qu'il a découvert. Peu importe. J'ai beaucoup aimé son évolution. Du mec restant dans les bureaux nul sur le terrain, il devient quelqu'un d'autres. Cette idée aurait du selon moi être développée comme d'autres. Mais chut, sinon je spoile.

En bref, ce roman était frais et amusant : une très bonne distraction. Si vous voulez une héroïne fun et rock'n roll et une enquête complexe, vous serez servi.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par mika1204 2020-01-13T09:29:16+01:00
Bronze

Une lecture sans prétentions. Une bonne dose d'humour, une histoire de fées façon Gudule mais version polar. Le style est un peu longuet par moment. J'avoue avoir survolé pas mal de paragraphes... Mais au final un livre divertissant, barré et drôle. On n'en attendrait pas moins de cet ancien des Ludwig 88

Afficher en entier
Commentaire ajouté par 327e 2019-10-28T18:11:41+01:00
Or

Ce qui m'a fait craquer pour ce livre c'est avant tout cette sublime réédition en hardback, dorure et tout le tralala. Et ensuite le titre m'a tapé dans l'œil. Quand j'ai lu le résumé, j'ai tout de suis été séduite par le côté historique. J'aime me dire que notre Histoire est liée, de près ou de loin a des êtres féeriques.

En commençant ma lecture j'ai été assez surprise par le style de l'auteur qui est quelque peu incisif. Jaspucine, le personnage principal ne mâche d'ailleurs pas ces mots et je pense que la plume de l'auteur y fait beaucoup. Elle a toujours un commentaire ou une remarque à dire qui m'a souvent fait sourire.

Une enquête va avoir lieu pour retrouver son ennemi suite à sa rencontre avec un détective privé. Mais c'est dans bien plus que cela que nous allons être entraînés. Aventures et découvertes sont à l'honneur.

Les fées sont, ici, loin d'être des petits êtres sans défenses et tout mignons. Le récit est déjanté et tout un tas de péripéties plus incongrues les unes que les autres nous attendent. Un vrai régal !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lildrille 2019-10-10T10:28:46+02:00
Lu aussi

Je publie des chroniques littéraires sur lavisqteam.fr et celle de ce roman est présente au lien suivant : http://www.lavisqteam.fr/?p=36004

J'ai mis la note de : 12.5/20

Mon avis : Ce titre décalé, ça fait rêver ! De la magie, du féerique, du contemporain, de la drogue et des armes létales datant d’un autre temps… On s’attend à un roman déjanté, drôle et original et malheureusement ce n’est pas vraiment le cas, même si l’on n’est pas complètement déçus. L’implantation des fées dans notre monde amène effectivement des sujets de discussions plutôt cocasses, l’univers et les mœurs des fées apportent des situations et comportements singuliers, les personnages ont un langage fleuri sympathique et les scènes d’action sont parfois riches en rebondissements comiques. Cependant, il manque quelque chose. Le roman semble se prendre assez au sérieux et suit les étapes classiques d’une enquête policière, ce qui enlève au récit une part d’inattendu et de surprenant.

Ce ne sont pas les personnages qui apportent du comique mais les situations et les codes féeriques qui sont carrément tordus pour le coup. Commençons d’abord par les personnages. Les humains principaux sont des enquêteurs doués, très terre à terre, qui s’acharnent dans leur tâches respectives. Ils ont du mal à comprendre ce qui se passe quand les fées se montrent enfin sous leur vrai jour. Ils feront pourtant tout pour les aider, même si c’est synonyme d’ennuis qui peuvent être mortels. Marc-Aurèle est intelligent et cherche toujours la petite bête. Sa capacité d’analyse est remarquable, contrairement à celle de son camarade Étienne qui n’est pas mise en valeur dans ce roman, alors qu’ils ont suivi les mêmes études et qu’ils font presque le même métier (l’un a son cabinet privé, l’autre non). Le troisième humain, appelé Premier de la classe, porte bien son nom, étant donné qu’il semble tout savoir sur tout et toujours au bon moment. Il est une personne exaspérante aux yeux des autres personnages, et ennuie par ses diatribes et monologues à rallonge. Le lecteur a du mal à ressentir cela. Ce personnage est particulier car il étonne beaucoup par son comportement très changeant, ce qui exaspère d’ailleurs les fées.

Dans l’histoire, ces dernières sont exclusivement des femmes. Jaspucine est la première que l’on rencontre. C’est elle qui se rend chez les humains pour retrouver plusieurs êtres nuisibles et qui a l’idée d’embaucher un enquêteur pour l’aider dans sa mission. Peu habituée à la société moderne et aux mœurs contemporaines, la fée s’exprime par des expressions imagées et le lecteur sourit devant son incapacité à se servir d’un téléphone ou d’un ascenseur. Jaspucine est attachante, contrairement aux deux autres que l’on rencontre plus tard. Myosotelle et Zhellébore détestent les humains et sont prêtes à trahir n’importe lequel d’entre eux pour sauver leur peau. La première est très autoritaire et carrément insupportable, quand la seconde est énigmatique et menteuse. Elles n’attirent clairement pas la sympathie.

Les mœurs féeriques sont parfois absurdes, parfois trop procédurières. Ce voyage entre ces deux extrêmes est intéressant. Entre échanges de bébés parce que les fées n’aiment pas les éduquer, voyages dans le temps inexplicables, manipulations mentales, corps figés par le métal ou états indescriptibles à cause de la drogue, le lecteur se fera souvent surprendre par des réactions et explications insoupçonnées. Le comique de situation est celui qui est clairement le plus présent et le mieux mis en valeur. Il ne fait pourtant pas vraiment rire, ou de rares fois. On est loin des idées farfelues trouvables dans les romans de Douglas Adams, l’auteur du Guide du voyageur intergalactique. La réaction des personnages n’aide pas à se plonger dans l’absurdité de certaines révélations ou situations : les enquêteurs sont trop souvent désabusés ou blasés par ce qu’ils apprennent, ce qui nous ramène vite à la réalité.

L’intrigue est très mystérieuse au départ et se complexifie au fur et à mesure. Elle est intéressante, prenante et se bonifie jusqu’à une fin clairement bâclée. Des éléments ne sont pas expliqués : on ne sait pas ce qu’il advient de plusieurs personnages, certains faits de l’intrigue sont laissés en suspend et la résolution reste même quelque peu incompréhensible. L’attente du déchaînement de grande puissance n’arrive pas. De plus, on n’entre pas dans le monde des fées et c’est bien dommage. Quelques scènes nous en offrent un aperçu et celui-ci étonne tout de même beaucoup.

Le rythme de l’intrigue est bien tenu jusqu’au passage où l’équipe de sépare en deux pour une exploration souterraine. L’avancée est longue, et en devient vraiment ennuyeuse quand on arrive à la fin décevante. L’enquête est bien menée et deux chapitres sont originaux : l’un est un flash-back détaillé de la vie de Jaspucine pendant la Terreur au XVIIIe siècle, et l’autre est le résumé du journal intime d’un des ennemis. La reconstitution historique est bien faite, on s’y croirait vraiment ! Le début de la révolution, la fin de la royauté, l’apocalypse… une époque mouvementée qui nous est résumée de belle manière.

Ce roman recèle de bonnes idées et de personnages plaisants. L’écriture manque de fantaisie et la fin gâche l’intrigue policière qui avait fait tout tenir jusque-là.

Afficher en entier
Argent

Tres bon livre, il y a du suspens et de l'humour

Simplement je suis restée sur ma faim concernant l'évolution des relations entre les personnages, et là-bas fin!!!! Argh !!! Ce n'est passe du tout une fin, il y a beaucoup trop de suspens on ne sait pas vraiment ce qu'il c'est passé!

Mais bon dans l'ensemble c'est une lecture tres agréable.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Calypso2000 2019-06-03T09:42:41+02:00
Or

Bonne surprise pour ce livre. Je l'avais vu en librairie mais j'hésitais à l'acheter. Je ne savais pas trop à quoi m'attendre.

En fait c'est super, on entre tout de suite dans l'histoire et je me suis beaucoup attachée à notre fée. C'est drôle, il y a des recherches, il y a des trahisons... Parfait pour un bon moment de lecture et de détente.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par fan06 2019-05-12T17:02:21+02:00
Or

Roman fantastique tout droit sorti de l'imagination débordante d'un auteur à la plume fine et incisive et doté d'humour ô combien décapant !! Sous fond d'intrigue menée par notre héro détective privé, bienvenue dans le monde merveilleux, enfin pas tant que ça, des fées exécrables, des rancœurs ancestrales et où la manipulation de l'arbalète devient un art de vivre… Excellent !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Kyoshiro 2019-04-14T13:05:11+02:00
Or

Attiré par le titre et la couverture, et définitivement convaincu par le bandeau "Prix Elbakin" (pour celles ceux qui ne connaissent pas, je vous invite à aller faire un tour sur le site), je dois dire que mes attentes ont été comblées.

L'histoire d'une fée qui débarque dans le monde des humains et engage un détective privé un peu blasé, pour retrouver une mystérieuse femme, lance l'intrigue. Au fur et à mesure où l'on avance dans le récit, le scénario se complexifie et de savoureux personnages font leur apparition. Mention spéciale pour Premier de la classe !

L'auteur réussit l'alchimie entre le polar contemporain et la fantasy. Ce qui n'est pas forcément évident. C'est drôle, bien écrit, et on ne s'ennuie pas beaucoup.

Très heureux de constater qu'en France, on a des auteurs de ce calibre !

Afficher en entier
Lu aussi

Pour être original, ce livre est original. Et si vous, vous posez la question, il y a bien des fées, de la weed et une guillotine. Comment tout ces éléments qui n'ont, à priori, rien à voir les uns avec les autres peuvent-ils s'imbriquer ensemble? Motus et bouche cousue ;-). Il faut juste savoir que seul un esprit un peu déjanté peut imaginer une histoire comme celle-ci. Et à esprit déjanté, histoire déjantée...

Et à cause de ça, j'ai eu un mal fou à rentrer dans l'histoire (j'ai commencé ce livre il y a plusieurs semaines). Je ne dois pas être assez déjantée!

Autre point qui m'a dérangé: si l'auteur réussi le tour de force d'écrire dans un français soutenu (voire désuet) tout en utilisant un langage argotique et vulgaire par moment, je dois dire que trop de blabla tue le blabla. Ici en l’occurrence trop de blabla tue l'intérêt. Trop de phrases tarabiscotées et à rallonge! Il m'est arrivée plus d'une fois, arrivée à la fin d'une phrase, de ne plus me souvenir du début. Ou de devoir me concentrer pour comprendre. Si certains apprécieront, personnellement je lis ce genre de livre pour me détendre et ne pas réfléchir, pas pour me prendre la tête sur le sens des mots!

Si je suis passée à côté de ce livre c'est probablement que je n'étais pas la bonne cible. Peut-être qu'avec un splif j'aurais été plus dans le mood et plus réceptive?

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Bluenn 2018-08-26T11:36:56+02:00
Bronze

Ma chronique complète: https://ombrebones.wordpress.com/2018/08/26/fees-weed-et-guillotines-karim-berrouka/

On présente ce roman comme une revisite humoristique du roman noir et de l’urban fantasy. C’est vrai, mais ceux qui ont déjà lu l’auteur auront un goût de trop peu à ce niveau. L’humour ne m’a pas particulièrement transcendée. J’ai peut-être souri une fois ou deux, sans plus. Sûrement parce que je m’attendais à quelque chose de plus poussé, de plus déjanté. Si ç’avait été le tout premier roman que j’avais découvert de l’auteur, je l’aurai très certainement bien plus apprécié.

Pour conclure, Fées, weed et guillotines n’est pas un mauvais livre. Le lecteur passera sans nul doute un agréable moment de détente avec cette réécriture humoristique d’un texte d’urban fantasy plutôt classique.

Afficher en entier

Dates de sortie

Fées, weed et guillotines

  • France : 2014-04-03 (Français)
  • France : 2018-03-14 - Poche (Français)

Activité récente

327e le place en liste or
2019-10-28T18:11:05+01:00

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Les chiffres

Lecteurs 82
Commentaires 23
Extraits 20
Evaluations 32
Note globale 7.91 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode