Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Felagund : Liste de diamant

retour à l'index de la bibliothèque
Bleu : histoire d'une couleur Bleu : histoire d'une couleur
Michel Pastoureau   
Un excellent livre de Michel Pastoureau, exclusivement sur la couleur bleu, de l'antiquité à nos jours, avec un large développement sur chaque grande époque. Un travail minutieux, avec de nombreuses sources historiques, artistiques et littéraires. Les révélation qui y sont faites sur l'utilisation du bleu, ses symboles, ses nuances sont non seulement intéressantes pour les artistes et les littéraires, mais aussi pour tout un chacun aimant cette couleur et qui souhaite l'aborder de façon sociologique et amusante.

par Anarore
Notre-Dame de Paris Notre-Dame de Paris
Victor Hugo   
Un chef d'oeuvre de la littérature. Une oeuvre magistrale.
En effet, bien plus qu'un simple roman, ce roman nous propose l'exploration, tout en littérature, du fameux monument qui marqua tant les esprits, Notre Dame.
Les descriptions sont d'une puissance indéniable. Des envolées lyriques nous portent sur les remparts de la cathédrale, nous font danser sur la place au rythme des pas de la Esmeralda, nous emportent dans un moyen-âge qui semble pourtant intemporel de splendeur.
Tout devient fabuleux une fois retranscrit par l'écriture d'un Hugo quasi au sommet de son génie. Surtout au paroxysme final qu'est cette ultime scène d'adieux et de retrouvailles !
Détective Conan, tome 60 Détective Conan, tome 60
Gōshō Aoyama   
Un termine l'enquête du karaoké: le suspense autour du comportement d'Eisuke est vite révélé et sa dernière conversation avec Conan est sympathique, car on voit bien que le jeune lycée sait réfléchir.

L'affaire qui suit est intéressante puisqu'elle remet en fond la présence des hommes en noir. Un nouveau personnage apparaît dont la présence fait peur à Haibara, mais la réaction de Conan est différente et surprenante.
L'affaire en elle-même est gentillette, mais reste seulement un prétexte pour l'apparition de ce nouveau personnage.

La troisième enquête est bien trouvée, elle joue sur l'identité de l'agresseur et les légendes urbaines de manière cohérente. On peut regretter le manque de suspense ou de tension mais l'histoire reste plaisante.

Le tome se termine sur une touche triste avec une affaire dramatique qui montre que Gosho sait manier les émotions avec brio.
Détective Conan, tome 11 Détective Conan, tome 11
Gōshō Aoyama   
Très bon tome, avec d'excellentes enquêtes comme toujours. Il est vrai que l'auteur fait preuve de beaucoup d'imagination.

Ce qui est dommage, dans la résolution de l'enquête qui débutait dans le tome précédent, c'est le fait que l'on ne puisse pas découvrir qui est le tueur sans certaines connaissances: ici le jeu du shogi. Mais la résolution était intéressante.

On retrouve ensuite une histoire à la Columbo, où la découverte prend le pas sur l'identité du tueur. Ingénieux et cruel, le système employé était bien trouvé.
Dans la troisième affaire, on a droit à une très bonne surprise, avec l'arrivée d'un personnage génial. Par ailleurs, la petite pointe d'humour au tout début m'a bien plu.

Pour finir, l'enquête chez les moines était surprenante. Malgré un point évident, il nous est pour autant difficile de comprendre le modus operandi au premier abord.

Encore un tome qui se dévore rapidement, avec des pointes d'humour bien placées.
Détective conan : tome 50 Détective conan : tome 50
Gōshō Aoyama   
On repart avec un tome d'affaires classiques: sous couvert d'humour et d'enlèvement d'enfant, l'histoire entre Takagi et Sato avance un peu. Cette affaire permet également de démontrer l'intelligence de Takagi qui parvient à découvrir rapidement l'identité du coupable.

On enchaîne avec un cas de meurtre où les Detective Boys vont pouvoir se faire un peu plus voir que d'habitude. Rien d'extra dans cette affaire.

On termine le tome avec Heiji qui se rappelle une affaire où il était en compétition avec un autre jeune détective... sans savoir qu'il s'agissait de Shinichi.
Détective Conan, tome 26 Détective Conan, tome 26
Gōshō Aoyama   
Un tome parfait. Conan qui veut dire la vérité à Ran, Shinichi qui revient, qui manque d'embrasser Ran et de lui dire: Je t"aime. N'est ce pas parfait? ça pourrait être mieux si Shinichi lui avait dit ces trois mots magiques. rhhhaaaaa lalalaa

Ce tome est le tome de Shinichi qui résout 2 des 3 affaires de ce tome. Ça fait plaisir de revoir notre héros, ou plutôt de le revoir dans son état normal sinon
un tournant ?

par lady
Détective Conan, tome 21 Détective Conan, tome 21
Gōshō Aoyama   
Voilà un tome qui change quelque peu, puisqu'il n'hésite pas à jouer sur le thème de la jalousie sous toutes ses formes, mais aussi parce qu'il aborde les intrigues sous un angle différent.

Gosho met ainsi en avant les Shonen Boys, en opposant leur candeur à une affaire sombre et très dangereuse qui les fait presque basculer dans l'horreur d'un mauvais conte. Certaines scènes sont vraiment belles, avec une atmosphère lourde et oppressante, qui nous fait nous demander si tout va bien se finir.

S'ensuit un magnifique flashback qui nous fait découvrir la toute première affaire résolue par Shinichi. Le passage entre présent et passé est bien mené: on remarque le coup de crayon de Gosho qui revient à un trait plus enfantin sur les visages de Ran et Shinichi, comme au début du manga.

Le must de ce tome, c'est bien sûr l'apparition de nouveaux personnages qui, au vu du thème de l'amour qui gravite autour d'eux, risquent de bien nous faire rire par la suite.

On termine par le retour de Heiji, qui commence à prendre sa place dans l'entourage de Conan. Les petites piques de Kazuha sont tordantes, et allègent l'histoire.
Encore un très bon tome.
Détective Conan, tome 24 Détective Conan, tome 24
Gōshō Aoyama   
Ce tome jongle entre humour et suspense à haute dose, en nous présentant d'abord une affaire plutôt légère malgré le meurtre qui y est présent. Le ton est comique, entre la situation presque embarrassante de l'inspecteur Satô, la peur exagérée de Megure et la folie de tous les policiers à la recherche de Satô. Même s'il y a un petit danger à la fin, la chute est drôle grâce aux dialogues. Cette aventure avec les Shonen Boys est sympathique et aère quelque les affaires sérieuses, comme celle que l'on retrouve juste après.

L'intrigue du médecin est tragique et terrible quand on apprend la vérité sur son meurtre. Mais ce qui est mis en avant ici, c'est notamment la jalousie de Conan, qui voit Ran un peu moins souvent, ou bien durant l'enquête quand sa chère et tendre amoureuse se colle un peu trop à un autre. Malgré le sérieux des évènements, Gosho parvient à distiller quelques pointes d'humour pour alléger une ambiance un peu trop suffocante, très bien rendu par une panne de courant. La fin est renversante d'hilarité.

Mais la dernière affaire nous replonge dans la plus grande noirceur qui existe malgré tout dans ce manga, avec la réapparition des hommes en noir. Et ce qu'on découvre n'est pas très plaisant: danger, compte à rebours, identité à protéger, on est dans un vrai thriller qui ne laisse pas la place au comique. Gosho nous rappelle que le danger est toujours présent, fortement même, et qu'il en faut peu pour y passer. Le suspense est de mise ici, on craint pour la vie de nos compagnons.

Avec ce tome, l'auteur nous montre qu'il sait manier les genres à merveille, et qu'il peut nous faire passer du rire aux stress (voire aux larmes) en quelques pages, sans pour autant que ses histoires n'en pâtissent. C'est donc un très bon retour à l'intrigue principale qui nous fait entrevoir une suite dangereuse.
Détective Conan, tome 18 Détective Conan, tome 18
Gōshō Aoyama   
l'auteur est super, quelles idées et bref voilà c super...
tome 18! et merveille pour se detendre faire une petite lecture cool
On a un tome très bon, avec de bonnes histoires et où l'auteur fait encore évoluer son monde. Les choses bougent enfin pour notre plus grand bonheur. Le dessin est lui toujours beau.

par lady
Détective Conan, tome 23 Détective Conan, tome 23
Gōshō Aoyama   
et un de plus !! un manga toujours aussi super j'adore ! =)