Livres
395 052
Comms
1 387 424
Membres
289 763

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

- Qu’est-ce que je vous sers? ai-je demandé d’une voix neutre.

C’est Stan qui s’est manifesté le premier.

- La queue, mais pas trop fort.

Je me suis étranglée, je n’ai pas pu faire autrement. Stephenie, elle, a éclaté de rire.

- Toujours aussi fin, à ce que je vois, ai-je marmonné.

Afficher en entier

-Les anges ne sont plus ce qu'ils étaient, si tu veux mon avis.

Je me suis retenue de ne pas pouffer de rire.

-Parce que tu en as connu beaucoup, peut être ?

Je suis persuadée qu'ils sont tous à peu près comme ça.Ils mordent, ils ont la dent dure et sont de mauvais poil.

-Ouais, et d'ici qu'ils battent la campagne...

Afficher en entier

Stan à Felicity

_Cette chambre a-t-il murmuré au creux de mon oreille, ce lit...C'est là que je te prendrais lorsque le moment sera venu. Et je te ferai crier si fort que les murs s'en souviendront.

Afficher en entier

Après un long moment pendant lequel j'ai pu rhabiller Adam, Stan a de nouveau joué les inquisiteurs.

-Tu es amoureuse de lui?

cette fois, je lui ai fait face, mon fils serré contre moi.

-Et si je te répondais oui, qu'est-ce que ça changerait?

Une lueur indéfinissable a fait briller son regard. Il m'a fixée plusieurs secondes sans que je puisse deviner ce qu'il pensait, puis il a tourné les talons.

-Descendons.

Afficher en entier

"- Il se râpe la corne.

Dit comme ça, ça m'a fait bizarre. J'ai même regardé Toni d'un drôle d'air.

- Au sens figuré ? ai-je voulu me rassurer.

Un imperceptible sourire a fleuri sur les lèvres de Stephenie.

- Non. Une vraie corne. En plein milieu du front.

Encore un qui ne devait pas être beau à voir."

Afficher en entier

- Hé…, a murmuré Terrence en glissant une main derrière ma nuque. Viens par là.

Il m’a ramenée contre lui et j’ai éclaté en sanglots. La pluie, par solidarité, s’est mise à tomber plus fort. Terrence a repoussé mes cheveux qui me collaient au front, puis il m’a fait lever le visage pour m’embrasser doucement sur les lèvres.

Afficher en entier

Tous les regards étaient tournés vers Stan, et plus les secondes passaient, plus le son diminuait.

- Que faut-il que je fasse pour que tu me croies, Felicity ? Tu veux que je t'implore ? Que je me mette à genoux ? Que je te baise les pieds ?

J'ai ouvert la bouche, sidérée. L'homme que j'avais devant moi n'était pas Stan. Il était méconnaissable. Stan ne montrait pas sa faiblesse, jamais. A personne.

- Tu exiges des preuves ? Tu veux prendre tous ces gens à témoins ?

J'ai amorcé un pas en avant, aussitôt retenue par Phil.

- Stan ... Arrête, tu as trop bu. Tu n'as pas besoin de te ridiculiser …

Un rire cynique m'a interrompu.

- Me ridiculiser ? Mais c'est toi qui es ridicule, gamine. Toi et sa sacro-sainte fienté. Te rends-tu seulement compte de ce que tu ressens ou piétines-tu volontairement ton cœur pour le faire taire, comme tu piétines le mien ?

J'étais sidérée par ce qu'il était en train de dire. Je ne le reconnaissais pas.

- Stan …

- Oh, oh ! Deux fois que tu m'appelles Stan, fais attention, on pourrait s'imaginer que tu m'aimes bien, a-t-il persiflé en ramenant ses long cheveux sur le coté pour les entortiller sur eux mêmes.

Puis, comme dans un rêve duquel on voudrait se réveiller de peur qu'il ne soit vrai, j'ai vu apparaître un poignard dans sa main droite.

- A pèsent, que dis-tu de çà, mon cœur ?

J'ai failli m'évanouir lorsque la lourde masse noir de jais est tombée sur le sol. J'ai levé les yeux vers Stan, hébétée. Son regard aurait pu irradier l'univers s'il l'avait voulu. J'étais terrassée.

- Petite conne ! A-t-il sifflé avant de se diriger à grand pas vers la sortie.

Immobile, je suis restée de longues secondes à me demander si mon esprit n'avait pas quitter mon corps. Je n'entendais plus rien. Ne voyais plus rien. C'était comme si que je n'existais plus. Tout ce que je ne m'étais jamais permis d'imaginer était arriver ce soir. Mon cœur battait-il seulement encore ?

Afficher en entier

Je n'aime pas juger les gens sur leur apparence, mais en plus de me cramer les rétines, ce type me fichait carrément les jetons tant il semblait sortir d'un film d’épouvante, il aurait fait fureur dans la famille Adams.

Afficher en entier

Stan s'est déplacé de façon à se retrouver plus ou moins entre Stephenie et moi. Je l'ai suivi des yeux avec méfiance, puis ses lèvres se sont étirées au point qu'on aurait pu croire qu'il avait une banane coincée en travers des joues.

-Quoi?

-Mais c'est moi que tu vas sucer, petite chatte. Et je ne suis pas salaud, je te laisse le choix de la veine. Mais sache que les plus grosses sont les plus juteuses.

Afficher en entier

Quand j'ai pris place à table, Stephenie ne quittait plus Adam des yeux.

-Il est spécial, a-t-elle décrété. Vraiment spécial.

ce n'était pas un scoop.

-Ses pouvoirs sont effrayants pour un enfant de son âge, ai-je admis.

Stephenie m'a regardée fixement.

-Trop. Bien trop.

un frisson m'a parcouru la colonne vertébrale.

-C'est une mauvaise chose, c'est ce que tu veux dire?

Stephenie s'est donné un instant de réflexion avant de répondre, ce qui ne ma pas mise plus à l'aise.

-Sa part démoniaque est très importante.

-mais... il n'est même pas à moitié démon, ai-je protesté.

Elle a haussé les épaule.

- Si tu penses qu'un pourcentage mathématique est suffisant pour juguler sa puissance, tu te fourres le doigt dans l’œil, petite. Le fait que son père soit un ange, et son grand-père un entre-deux, crée un contraste quasi magnétique. Ces deux parts de lui s'opposent et s'attirent. Elles entrent en compétition si tu préfères. Et de toute évidence,la partie maligne prend le dessus quand il est amené à devoir te protéger. Mais il pourrait s'en servir en toute occasion.

Afficher en entier