Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Fell-from-the-sky : Liste d'Or

retour à l'index de la bibliothèque
Les Chroniques lunaires, Tome 3 : Cress Les Chroniques lunaires, Tome 3 : Cress
Marissa Meyer   
Quelle lecture. Cette saga se bonifie de tomes en tomes. "Cress" est pour l'instant mon tome préféré. J'ai en plus la chance de l'avoir acheté à Livre Paris cette année et donc d'avoir pu le faire dédicacer par la merveilleuse Marissa Meyer (et de prendre une photo avec elle). Franchement, je suis bien contente que ce soit ce tome qui soit dédicacé car je l'ai tout simplement adoré et trouvé bien au dessus des précédents tomes !

La force de ce tome c'est l'action qui nous happe dès le début du roman pour nous lâcher qu'à la fin de l'histoire, à la dernière page, au dernier mot. Clairement, l'ennui n'a jamais été de rigueur puisque chaque chapitre apportait son lot de rebondissements et d'actions. C'était tout bonnement ... palpitant.

Au delà de l'action omniprésente, j'ai été happée par le décor de ce tome. L'action se déroule pendant une grande partie du roman en Afrique, en plein désert. Je peux vous dire que je n'ai eu aucun mal à visualiser les dunes à perte de vue et les grains de sables voletant au gré du vent. J'ai été submergée par la chaleur harassante tout comme Cress et Thorne. En soit, j'étais totalement immergée dans ce lieu désertique, loin très loin de mon lit dans ma chambre.

De nouveaux personnages font leur apparition avec notamment l'introduction du personnage de Winter pour le tome suivant et les retrouvailles avec le Dr Erland. Ce personnage apportant d'ailleurs son lot de révélations et de rebondissements.

Le seul bémol fut le personnage de Thorne qui, à mes yeux, a perdu de sa fougue par rapport au tome précédent. C'était mon personnage préféré dans "Scarlet" car je l'avais aimé pour son humour et son côté gauche. C'était ce qui faisait toute la singularité du personnage. Ici, j'avais l'impression qu'il avait pris d'un coup en maturité, alors même que le laps de temps entre le tome précédent et ce tome-ci est très court. C'est quasiment de l'instantané ! Heureusement, j'ai retrouvé son humour vers la fin de l'histoire. J'aurais aimé voir sa relation avec Cress se développer davantage. J'espère être servie dans "Winter".

Enfin, je regrette aussi qu'il n'y ait pas plus de passages sur Kai car c'est un personnage que j'adore. Je dois cependant dire que la fin du roman change la donne et me laisse à penser qu'il sera beaucoup plus présent dans "Winter".

En conclusion, cette lecture fut excellente et tous les ingrédients sont là pour me donner envie de me procurer "Winter" sur le champ même si sa taille et son prix me rebutent un peu. Quand on aime, on ne compte pas !

"Elle avait la sensation d'être un oiseau auquel on avait coupé les ailes avant de les jeter dans une vieille cage pourrie. Elle avait vécue en cage toute sa vie. Elle n'aurait jamais cru en trouver une autre toute aussi abominable sur Terre.".
Maybe, Tome 1.5 : Maybe Not Maybe, Tome 1.5 : Maybe Not
Colleen Hoover   
C'était le seul roman de Colleen Hoover que je n'avais pas encore lu. En effet, j'étais rebutée par la couverture que je n'aime pas du tout mais surtout par le prix excessif : 9,50 euros pour seulement 150 pages ! Finalement, j'ai trouvé ce livre d'occasion à 1,75 euros et j'en suis très contente !

Il s'agit d'un tome compagnon de "Maybe Someday" dans lequel on va suivre les personnages de Warren et de Bridgette. Autant, j'ai eu dû mal à apprécier le personnage de Bridgette qui joue le chaud puis le froid, autant j'ai adoré Warren qui m'a fait exploser de rire à de nombreuses reprises !

C'est ce que je retiendrais principalement de ce livre : l'humour sans faille. J'ai arrêté de compter le nombre de scènes où j'ai rigolé ! En soit, si vous avez un coup de mou, lisez ce livre, il saura vous remonter le moral ! C'est également le roman le plus osé de Colleen Hoover avec de nombreuses scènes sexy !

En soit, ce roman, c'est la définition parfaite du roman feel-good, celui qui me rappelle pourquoi j'aime autant Colleen Hoover. Le seul bémol, c'est qu'il est bien trop court et donc assez expéditif concernant notamment le passé de Bridgette dont on nous dit qu'il est très difficile.

En omettant ces bémols, j'ai passé comme toujours, un excellent moment de lecture avec la plume de mon auteure préférée. Un roman court mais pourtant si drôle et intense.
Tu comprendras quand tu seras plus grande Tu comprendras quand tu seras plus grande
Virginie Grimaldi   
C'est le deuxième roman de Virginie Grimaldi que je lis et je suis une nouvelle fois conquise. Ce roman confirme le fait que Virginie Grimaldi est en passe de devenir mon auteure française préférée. Certes, ce roman ne dépasse pas "Il est grand tant de rallumer les étoiles" qui avait été un énorme coup de cœur pour moi mais j'ai tout de même adoré cette histoire !

J'ai trouvé le sujet de ce roman plus sombre que celui de "Il est grand tant de rallumer les étoiles". Ici, le sujet du deuil est omniprésent, quasiment à chaque chapitre. Après la perte de son père, Julia va être embauchée en tant que psychologue dans une maison de retraite à Biarritz. Forcément, la dernière demeure de ses résidents est proche. Pourtant, ce roman ne tombe jamais dans le pathos. Je me suis surprise à rire de nombreuses fois de par les idées parfois complètement farfelues des personnes âgées.

On retrouve bien là finalement la patte de Virginie Grimaldi. L'art de parler de sujets sensibles tout en omettant jamais son humour sans faille. J'adore ! Si je peux me permettre un conseil : ne lisez pas du Virginie Grimaldi dans un lieu public. Je n'ose imaginer la tête des passants en éclatant de rire à chaque chapitre ...

C'est encore une fois un roman qui se dévore à une vitesse folle. Les chapitres sont très courts et c'est ce que j'aime avec cette auteure ! Les pages défilent sans que l'on puisse s'arrêter ! C'est un véritable page-turner.

Certains passages sont tellement criants de vérité que j'avais juste envie de les encadrer. J'ai même fait lire certains passages à des proches, tout comme je l'avais fait pour "Il est grand tant de rallumer les étoiles". Tout simplement car j'ai l'impression que Virginie Grimaldi me parle directement. Je me suis reconnue en son héroïne, Julia, anxieuse et qui anticipe tout. Finalement, j'ai l'impression de toujours retrouver une part de moi dans les romans de cette auteure et c'est ça que j'aime.

Le seul point négatif que j'aurais à soulever, et qui ne concerne même pas l'histoire en elle-même, c'est la couverture. Je ne l'aime pas du tout et je trouve qu'elle fait très jeunesse. Alors certes, le bâtiment avec écrit "Les Tamaris" ainsi que les deux personnes âgées qui font du vélo rappellent très bien la maison de retraite mais sinon j'ai l'impression que c'est une petite fille qui est représentée avec la robe et les converses roses. De même, le titre "Tu comprendras quand tu seras plus grande" peut porter également à confusion et faire penser à de la jeunesse. Certes, on apprend la signification du titre à la fin mais je trouve tout de même que la couverture ainsi que le titre portent à confusion. Si je n'avais pas déjà lu du Virginie Grimaldi, je serais surement passée à côté de ce livre en librairie.

Cela aurait été bien dommage puisque c'est le roman feel-good par excellence, qui vous fera rire, tout en abordant des thèmes universels : le deuil, la solitude ou encore les souvenirs qui s'envolent. C'est un roman qui fait relativiser et qui nous donne envie de profiter de nos proches. Tout simplement. C'est un très beau roman qui met à l'honneur nos aînés.
Our Summer Love Our Summer Love
Takeru FURUMOTO   
Un manga définitivement très touchant et percutant. Tout d'abord, la couverture est juste splendide avec de magnifiques reflets et un ton très estival, en accord parfait avec la saison !

"Our summer love", c'est le manga que je vous recommande pour cet été ! En effet, l'histoire se déroule pendant l'été, sur une île. Les planches sont magnifiques, notamment celles avec la plage et les feux d'artifice. Les personnages sont magnifiquement bien dessinés également ! J'ai d'ailleurs trouvé sympa le fait que le personnage principal soit écrivain.

Ce manga est extrêmement intéressant puisqu'on pourrait le découper en deux parties : d'un côté, nous suivons l'histoire de Naoto et Mizuki avant la tragédie. De l'autre, nous suivons l'histoire de Naoto et de la soeur de Mizuki, sept ans plus tard. Nous avons donc deux histoires en parallèle !

Il s'agit d'un one-shot et j'ai trouvé très appréciable qu'il ne soit pas trop court. Au contraire, c'est un manga plutôt fourni et avec de nombreux dialogues. Sans compter que les dessins sont somptueux donc on passe du temps à les contempler. En soit, c'est un manga que j'ai pris plaisir à savourer. Le seul point négatif est qu'il ne soit pas découpé en chapitres.

"Our Summer Love" est assurément le manga de l'été, et je ne peux que vous le conseiller !
La Princesse et la Bête, Tome 1 La Princesse et la Bête, Tome 1
Yu Tomofuji   
J'ai complètement adoré ce manga, il est génial ! En tant que grande fan de "La Belle et la Bête", je ne pouvais pas passer à côté et je n'ai absolument pas été déçue !

Les dessins sont magnifiques, il y a beaucoup d'actions et également beaucoup d'humour, j'ai rigolé à de nombreuses reprises ! J'ai également trouvé appréciable d'avoir quelques notes de l'auteur durant la lecture !

Une magnifique histoire d'amour dont il me tarde de découvrir la suite !
Perfect World, Tome 3 Perfect World, Tome 3
Rie Aruga   
Encore un magnifique tome ! Je l'ai trouvé très intéressant puisque dans celui-ci Tsugumi va enfin comprendre concrètement ce que ressent Ayukawa. D’ailleurs, sa première réaction c’est de se dire que le monde paraît plus grand tout d’un coup. C’est donc très intéressant d’avoir son point de vue et plus particulièrement son ressenti sur le fait de se retrouver d’un coup en fauteuil roulant suite à son accident à la fin du tome 2.

Je trouve que Tsugumi est une femme plutôt forte puisque au lieu de s'apitoyer sur son sort, elle en tire toujours du positif et là en l’occurrence, elle va faire la réflexion à Ayukawa que pour une fois, ils se retrouvent tous les deux à la même taille.

Par ailleurs, j'adore toujours autant les dessins et je trouve notamment que Tsugumi est magnifique avec sa tresse ! Le tableau du cerisier est splendide également ainsi que les cerisiers enneigés à la fin !

Dans ce tome, on apprend aussi beaucoup de choses comme la pathologie qu’est la syringomyélie et dont le terme m’était inconnu. Surtout, il montre la dure réalité de ce qu’est la vie d’une personne handicapée. Rien n’est édulcoré. Il y a d’ailleurs une scène assez gênante dans ce tome (la scène du fécalome). C’est ce que j’apprécie dans cette série ! Rien n’est caché !

La fin est moins percutante que celle du tome 2 mais j'ai quand même très envie de lire la suite !
The Boy Next Door The Boy Next Door
Penelope Ward   
Ce roman confirme définitivement mon amour pour Penelope Ward ! Après avoir adoré "Stepbrother" et "Room Hate", "The boy next door" ne déroge pas à la règle ! Je l'ai lu en à peine deux jours tant il est addictif !

C'est un roman que je conseille de lire après avoir lu "Stepbrother" puisque nous y retrouvons dans celui-ci Chelsea, qui était l'ex d'Elec. Je trouve ça très bien fait de la part de l'auteure de manier ses histoires entre elles. Elle est très douée pour cela puisqu'il ne s'agit pas du tout d'une suite. En effet, "The boy next door" est un roman indépendant. Pourtant, Penelope Ward arrive à travailler et à étoffer une histoire autour d'un personnage que l'on a déjà croisé dans un autre de ses romans. C'est un procédé qu'utilise également Colleen Hoover et j'apprécie toujours de retrouver des clins d’œil à d'anciennes lectures.

J'ai bien aimé le fait que Damien soit un artiste et que Chelsea s'occupe d'enfants. Avec Penelope Ward, on ne tombe pas dans les clichés des richissimes hommes et femmes d'affaires et c'est ce que j'apprécie chez cette auteure. Le point de départ de ses histoires est toujours simple, mais réaliste. J'ai bien aimé également le fait que l'histoire tourne aussi beaucoup autour des deux chiens de Damien !

Ce roman n'est tout de même pas un coup de coeur puisqu'il n'est pas exempt de défauts. Le plus notable est le fait que l'auteure joue un peu trop sur les drames. Damien a vécu une tragédie dans son enfance et il porte également un lourd secret. Je trouve ça un peu trop redondant et récurent dans le genre New Adult d'autant que je trouve que ça n'apporte rien à l'histoire. A vrai dire, tout le monde sait comment se termine une histoire dans le genre du New Adult. C'est d'ailleurs pour ça que j'en lis car j'aime que ça se finisse bien, j'aime les belles histoires d'amour ! De fait, je trouve ça inutile d'ajouter des drames constamment puisque l'intrigue n'en devient que plus prévisible puisqu'on sait pertinemment comment l'histoire va se terminer !

Enfin, le dernier point négatif est le manque de crédibilité par rapport au fait que Damien laisse constamment ses chiens aboyer. Il est propriétaire de l'immeuble mais a-t-il pour autant tous les droits de laisser aboyer ses chiens sans jamais les réprimander ? Je trouvais ça un peu abusé.

En conclusion, malgré une trop grande profusion de drames à mon goût et un petit manque de crédibilité, j'ai tout de même adoré ce roman puisque je l'ai lu en à peine deux jours ! Je continuerais de suivre, à coup sûr, les prochaines parutions de Penelope Ward !
Perfect World, Tome 6 Perfect World, Tome 6
Rie Aruga   
J'ai l'impression que la série commence à s'essouffler et à tourner en rond. L'auteure rajoute des intrigues et des rebondissements pour faire durer l'histoire et j'avoue que j'aimerais que la relation entre Kawana et Ayukawa avance enfin.

La fin donne envie de lire la suite, comme d'habitude mais j'espère sincèrement que cette série ne va pas s'étirer en longueur encore trop longtemps !
Perfect World, Tome 4 Perfect World, Tome 4
Rie Aruga   
Encore un excellent tome même si j'ai trouvé celui-ci très prévisible ! Les rebondissements ne sont pas incroyables car je m'y étais attendue mais cette histoire est tellement belle et addictive que ça se lit très vite et sans problèmes ! La fin se termine un peu trop abruptement mais heureusement, j'ai déjà le tome 5 en ma possession !
La Boîte à musique, Tome 1 : Bienvenue à Pandorient La Boîte à musique, Tome 1 : Bienvenue à Pandorient
Gijé    Carbone   
Une bande dessinée jeunesse qui pourra définitivement plaire aux plus grands. J'ai été happée par la magie de cet univers fantastique.

Elle est relativement courte puisqu'elle ne fait que 56 pages pour tout de même 12 euros mais c'est un sacré bel ouvrage. Outre sa couverture splendide, les planches sont également magnifiques ! Que ce soit au niveau des couleurs ou des dessins, cette bande-dessinée vous fera voyager le temps de quelques minutes ! Je suis certaine de la garder toujours dans ma bibliothèque !