Livres
512 451
Membres
523 735

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Nicolas Antoniucci qui nous a déjà présenté plusieurs romans dans le domaine de l’imaginaire mais pas seulement je signale à votre attention sa remarquable première œuvre « Les Pages Blanches et la falaise de sol ») nous livre aussi sa nouvelle incursion dans le domaine de la Science-Fiction : « Fer-Or », un court roman qu’il fait suivre de six nouvelles.

Avant d’en venir au sujet principal, quelques mots de ces nouvelles, elles sont très courtes (six pages maxi) et méritent à elles seules, l’achat du livre.

Bien que situées à la fin du livre, je conseille la lecture de celles-ci en premier lieu. Cela permet d’accéder plus facilement à l’univers de Nicolas Antoniucci.

Cela vous permettra notamment de vous initier à l’une des particularités de Nicolas Antoniucci : sa méthode d’écriture qui impacte fortement son style : je veux parler de l’écriture quasi automatique.

Je ne peux que vous conseiller de vous référer au site de l’auteur, passionnant à ce sujet.

« Les murs électriques » est particulièrement révélateur à ce sujet et on a peine à croire en le lisant que cette histoire a été écrite sous écriture automatique.

« La chute inoxydable d’un faiseur d’ombres » sous couvert d’un récit d’univers parallèles aborde les problèmes de la création littéraires et artistiques.

« Anacyclique-Tom et Mot » voit son intrigue très bien menée et très originale, bien enlevée par le style de l’auteur qui montre un certain sens du suspens vers une conclusion surprenante qui renouvelle le thème du double et de la manipulation.

« Planète Orange, planète de boue » est une histoire plutôt terrifiante et qui résonnera de façon très particulière en raison de l’actualité. Oserais-je cependant dire qu’elle mériterait un traitement plus substantiel e plus long.

Enfin « Le ver ressuscité » et « La danse des canards cosmiques » vont bien plus loin que des pochades humoristiques. A méditer.

Venons-en donc au roman lui-même qui nous conte la révolte des humains (les Adams) asservis par des robots au pouvoir sans partagea après une apocalypse destructrice.

L’auteur prends le temps d’installer sa dystonie en ne nous épargnant pas le fonctionnement de cette société tyrannique et comment les asservis eux-mêmes s’y soumettent sans vraiment rechigner.

La description des puissants de son régime : le roi robot, les princes etc. est un petit régal de satire et humour grinçant tant on y retrouve certains travers de nos sociétés actuelles. En revanche, la façon dont est mené ce qu’il faut bien appeler la persécution de l’humanité es glaçante tant elle apparaît vraisemblable.

Les eux sociétés humaines qui leur font face sont également bien mises en place. Si elles semblent au départ préférables à la dictature informatique des robots, elles ne semblent pas exemptes de dérives. L’auteur nous met le doigt dessus. Difficile de dire laquelle est préférable de celle en surface et de l’autre, souterraine, des » Adam sauvages.

Le roman va alors se focaliser sur l’alliance entre les deux groupes d’hommes, sur leur lutte contre les robots et la conclusion de l’auteur sur les perspectives de la paix.

Certains lecteurs vont s’insurger : Et les lois de la robotique ? Et Asimov ?. Je leur enverrai à ces pages pleine d’humour grinçant sur les robots. (Un des meilleurs passages du livre)

Le livre constitue outre un appel à la tolérance et un avertissement contre toutes les pollutions (environnement, nucléaire), une fable sur le recul de la démocratie devant des dangers plus insidieux que les dictatures de tout poil : les multinationales et milliardaires qui n’ont d’obédience que le profit et qu’ennemis que ceux qui gardent les yeux ouverts.

Un livre passionnant et dérangeant à lire, non seulement pour son style inhabituel, mais aussi pour la leçon qu’il contient et pour le coup de massue contre les certitudes artistiques, littéraires et autres.

Afficher en entier

Répondre à ce commentaire

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode