Livres
375 139
Comms
1 302 761
Membres
256 352

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ferdinand et le iconoclastes

4 notes | 2 commentaires | 5 extraits


Description ajoutée par rana 2010-01-12T22:31:53+01:00

Résumé

Lorsque le jeune Ferdinand Bataille, traits cassés sur peau mate, imper fatigué du premier de la classe, est engagé par HBMB (pour " Health, Beauty, Mind and Body "), un géant des cosmétiques, rien ne laisse soupçonner qu'il sera bientôt l'un des dirigeants qui font et défont le destin du monde.

Il y a deux Ferdinand : le " cost-killer " d'apparence réservée, le business-man implacable et rationnel. Mais aussi l'idéaliste vulnérable qui traîne ses faiblesses, ses angoisses et ses questions sur le sexe, l'amour ou le sens de la vie. Un fou de science et de technologie qui s'endort épuisé sur le clavier de son ordinateur, se lie à la trop sensible Mélissa mais se perd entre les mains d'une Joséphine experte et ambitieuse. Un solitaire qui vole dans les ciels purs, pilotant son avion pour oublier " qu'il a grandi sans enfance, s'est marié sans amour et survit sans plaisir. "

Du haut de sa pyramide, tandis que la mondialisation progresse et que les profits explosent, nourrissant l'exclusion et les déséquilibres, Ferdinand pressent que les choses ne dureront pas. Comment concilier le travail et l'utopie ? Le loisir d'une vie et les heures volées aux salariés, ces poupées de chair qu'on jettera bientôt à la poubelle ?

Une solution naît de l'amitié entre Ferdinand et les " Iconoclastes ", un groupe de scientifiques, qui aiment le jazz, le bavardage et les défis. Ferdinand deviendra-t-il le nouveau prophète de la fin du travail ? Et finira-t-il comme le veut la tradition : crucifié ?

Afficher en entier

Classement en biblio - 8 lecteurs

Or
1 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Biquet 2012-03-17T12:03:36+01:00

Il y a le bureau du président, le directeur général, le directeur financier et le directeur du marketing et des ventes.

On les appelle les triplés, parce qu’ils ont tous des prénoms doubles : Jean-Luc, Jean-Michel et Jean-Claude. Il faut absolument un prénom double pour être nommé au comité de direction, tu vois tu n’as aucun avenir ici –je plaisante, évidemment.

Ferdinand sourit pour ne pas l’embarrasser. Il aimerait se mettre au travail et savoir quel type d’ordinateur on lui a attribué.

Il aimerait que cette journée passe vite, ainsi que les suivantes et toutes les autres jusqu’au jour de sa retraite. Il aimerait être déjà mort.

Mais auparavant, BR tient absolument à ce qu’il connaisse les arcanes de l’entreprise. Il sera au courant de tout, qu’il le veuille ou non. Il saura que JC est un fameux coureur de jupons et que le président consulte JL sur toutes les décisions. Il saura que la cantine est dégueulasse, que les notes de frais sont mal vues et qu’on prend rarement son quota de congés –c’est officieux, le service du personnel n’aime pas jouer avec la réglementation.

- Quoi qu’il en soit, tu as de la chance d’être entré chez HBMB. Les déodorants corporels et les gels capillaires, ce sont de bons sujets. Entre nous, JJ aurait bien aimé les récupérer et te passer l’hygiène dentaire. Il paraît que c’est JC qui a refusé. Je t’épargne les détails...

- Ce qui me ferait vraiment plaisir, dit Ferdinand, c’est d’avoir mes dossiers.

BR accuse le coup, voilà ce que c’est de se montrer agréable. On lui a toujours dit : sa gentillesse la perdra. La preuve.

Eh bien tiens, les voilà tes dossiers. Ferdinand reçoit un mètre cube de documents divers non triés, un carton d’échantillons d’où s’échappent des odeurs chimiques, des feutres noirs et rouges, une boîte de cartes de visite à son nom.

Il s’installe à sa place, au fond de la pièce, et commence à ranger ses affaires pendant que les filles se décrochent la tête pour mieux l’apercevoir.

Le même soir, Mélissa croit reconnaître Ferdinand dans le métro. Elle n’est pas sûre à cent pour cent, il y a beaucoup de monde dans la rame, des gens usés, des traits tirés -à cette heure-ci personne n’a jamais l’air heureux.

Elle se souvient aussi d’une adresse en grande banlieue, mais Ferdinand a pu déménager récemment.

Tandis que la rame gronde, elle cherche son reflet dans la vitre, écarte une mèche de cheveux. À noter : demain, faire passer un mot pour lui rappeler que les éventuels changements de coordonnées doivent impérativement lui être signalés.

Elle réfléchit à la formulation : Cher Monsieur ? Monsieur ? Cher Ferdinand ? Très cordialement ? Sincèrement ? Bien à vous ?

Dans son service, on ne se tutoie pas. On ne s’interpelle pas par les initiales, on ne se tape pas dans le dos pour un oui ou un non comme au marketing. On se respecte.

Bien à vous, conclut-elle. Elle descend du wagon, emportée par le flux humain. La silhouette aux cheveux sombres a disparu.

Elle pense qu’elle aurait pu proposer de déjeuner avec lui ce midi, au prétexte de lui expliquer le fonctionnement de l’entreprise.

Elle n’a pas eu cette audace, maintenant c’est fichu, qui sait s’ils se croiseront avant des mois.

Elle s’en veut, ou bien elle est soulagée, elle ne le sait même plus elle-même.

Pour finir, elle téléphone à sa sœur Faustine et annonce qu’elle arrive avec une pizza.

Afficher en entier

Commentaires récents

Ajouter votre commentaire

Commentaire ajouté par Biquet 2012-09-13T08:39:09+02:00
Lu aussi

Cela ressemble à la biographie réelle d'un homme d'affaire français ayant fait fortune aux USA. Il s'agit donc d'un soilitaire quasi autiste qui manifeste une addiction au travail et à internet. Il développe une Schizophrénie entre son rôle de dirigeant et la situation d'exécutant auquel il était promis et que son père a endurée.

Un autre roman du même auteur "Noir dehors" avait mis la barre très haut, ce roman m'a déçu.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par tolomas 2012-07-19T10:47:18+02:00
Argent

Un bouquin hilarant, satire du monde l'entreprise avec un "héros" finalement très attachant.

Afficher en entier

Date de sortie

  • France : 2006-03-18 - Poche (Français)

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 8
Commentaires 2
Extraits 5
Evaluations 4
Note globale 8.75 / 10

Évaluations