Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de fidji83 : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
You, Tome 1 : Parfaite You, Tome 1 : Parfaite
Caroline Kepnes   
Tout d'abord, je souhaite remercier les Éditions Kero de leur confiance et de m'avoir permis de découvrir ce roman.

J'avoue que je ne m'attendais pas vraiment à cela en lisant ce résumé. Je m'attendais bien à suivre un fou obsédé par Beck, je m'attendais à une histoire qui me ferait froid dans le dos, je m'attendais à avoir peur et frissonner, et au final, j'ai eu droit à tout autre chose. Alors, pour l'originalité, on est pile dedans, bravo.

Mais par contre, j'ai un peu eu du mal avec les personnages. C'est assez difficile de se mettre dans la tête de Joe, car c'est quand même un sacré obsédé frustré sexuellement, et qui pense être tout à fait sain d'esprit. Il ne peut pas se tromper plus. Il est cinglé, et tout son cheminement d'esprit le montre. Il faut s'imaginer quand même qu'un tel malade puisse disposer de la vie des gens ainsi et se trouver des excuses pour le faire. Il cherche à protéger Beck des autres. La bonne blague !

Je ne peux que saluer la prouesse de l'auteur de m'avoir mise si mal à l'aise dans la peau de ce fou furieux. J'ai détesté ce type d'emblée, et je me suis raccrochée à Beck. Le problème, c'est que je ne l'ai pas aimée non plus. Elle passe vraiment pour une égocentrique qui aime que tout tourne autour d'elle et qui enchaîne les conquêtes, car rien ne semble plus la passionner que le sexe. Beaucoup de sexe. Trop de sexe.

Honnêtement, ces deux-là ne peuvent former qu'un beau couple, finalement. Du coup, ce qui m'a un peu embêtée dans l'histoire, c'est que le côté thriller soit si peu présent. Un fou d'un côté, une folle de l'autre, mais pas de scène qui me font monter mon taux d'adrénaline. Tout est plat et naturel, car c'est comme cela que cela se passe dans la tête de Joe.

Le frisson m'a manqué, et c'est bien la seule chose qui manquait à ce roman pour qu'il soit parfait, selon moi. Un thriller où tout est plat ne peut pas me passionner, et pourtant l'esprit de Joe était passionnant. Malade car il partait dans des délires qui me flanquaient le fou rire tellement il était hallucinant, possessif, et aussi intelligent qu'il était stupide (franchement pour trouver Beck parfaite...). Mais pas flippant, car prévisible. On le voyait venir à dix kilomètres le Joe. Et c'est bien dommage.

Du coup, je ne vous dirais pas de foncer l'acheter absolument dans les trois minutes qui viennent, mais si jamais vous avez l'occasion un jour de le lire, vous aurez clairement entre les mains un roman atypique et assez particulier pour qu'on lui laisse une petite chance tout de même.

http://mes-reves-eveilles.blogspot.fr/2015/04/parfaite.html
Et ils meurent tous les deux à la fin Et ils meurent tous les deux à la fin
Adam Silvera   
Ce livre. A brisé. Mon coeur.
Si vous aimez ressentir beaucoup d'émotions, ce roman est fait pour vous !

Dans une société où on connaît à l'avance quand les gens meurent, Death-Cast appelle chaque nuit les personnes qui décéderont dans les 24 heures pour qu'ils puissent vivre leur dernière journée à fond. On ne sait pas comment ni à quelle heure cela se passera, seulement que ça va arriver.
On suit donc Mateo et Rufus à partir du moment où ils reçoivent l'appel de Death-Cast. Le premier est comme toujours cloîtré chez lui, le second est en train de frapper un autre garçon dans la rue.
Sans personne à leurs côtés pour vivre cette dernière journée, ils décident tous deux de s'inscrire sur l'application The Last Friend, et passent le temps qu'il leur reste ensemble.
Péripéties, angoisse, tristesse, chamboulement... Vont-ils réussir à faire leurs derniers adieux et vivre au maximum ?

Malgré un récit qui se déroule lentement, j'ai été complètement captivée dés le début de roman. J'ai ressenti beaucoup d'émotions et j'ai eu énormément de mal à m'en remettre... C'est le genre de livre qui te marque et auquel tu penses des semaines après l'avoir lu.
Adam Silvera nous apprend à connaître Rufus et Mateo en une journée, à explorer leur personnalité et leur histoire. Le rythme est très prenant et on a tout au long de l'histoire de nouvelles informations qui captivent d'autant plus le lecteur.

Les personnages sont bien représentés. J'ai adoré suivre leur évolution : malgré la courte période durant laquelle on apprend à les connaître, je suis sortie de cette oeuvre plus proche que jamais d'eux, comme si je les connaissais intimement, et j'ai adoré ce sentiment. On suit leurs questionnements, leurs dernières activités, leurs derniers regrets, et j'avais l'impression d'être à leur place.
Leur rapprochement m'a énormément touchée, j'ai trouvé que tout arrivait au bon moment et de la bonne manière.
Je me suis particulièrement bien identifiée à Mateo, avec qui je partage énormément de points communs. J'en suis même venue à me poser des questions sur moi, et pour ça je remercie infiniment l'auteur. Il nous donne l'opportunité de réaliser certaines choses sur la vie, et de vouloir en changer des aspects.

La fin. Rien que d'écrire ces mots, je sens une envie irrépressible de fondre en larmes.
Brutale.
Inattendue.
Je n'en dirais pas plus, à part qu'en refermant le livre, j'étais prise de sanglots. Impossible de m'arrêter, de diminuer la douleur que j'ai ressentie. Plus qu'une fiction, ce livre m'a beaucoup parlé mais aussi chamboulée.

Je ne m'attendais pas à ce tumulte d'émotions, et je peux vous affirmer que They Both Die at the End fait partie de mes 5 meilleures lectures de 2018. Qu'attendez-vous pour le lire ?!

Bonne lecture !
Lou

par lou-du-76
Le serment d'Andrew Le serment d'Andrew
Nine Gorman   
Sur wattpad, l'auteur annonce la sortie en fin d'année !!!

par Gregsam
Comment larguer un bad boy Comment larguer un bad boy
Sereine M.   
il y a une faute sur la première page du livre, que des élèves de CM2 ne feraient même pas (entre ses et ces)

à se demander si Hachette relit leurs publications, ou s'ils se contentent d'imprimer des textes de Wattpad...

par esailaisa
It's Raining Love ! It's Raining Love !
Emma M. Green   
http://www.voluptueusementvotre.fr/2018/09/its-raining-love-emma-m-green/

Lors d’une traversée du désert littéraire, j’ai demandé conseil à Aurélia, qui m’a alors entre autres parlé d’Emma Green et plus particulièrement (Im) parfait que j’ai adoré et dévoré. C’est donc avec plaisir que je me suis plongée dans leur nouveau roman. Autant vous dire que je ne regrette en aucun cas ce choix et que cela a été un réel plaisir de retrouver la plume de ces deux auteures.

Lorsque j’ai commencé ma lecture, j’ai tout de suite été séduite par notre héroïne, Pippa et tout particulièrement par les petites références faites à La petite maison dans la prairie. Désolée, mais cette série m’a suivi toute mon enfance grâce ou à cause de ma mère… toutes ces rediffusions, ces épisodes que l’on connaît par cœur, bref vous l’aurez compris : j’étais (et suis encore un peu à l’occasion) une adepte. Nous avons là un personnage pétillant, drôle, qui a de la répartie, mais également un côté sensible qui va nous être dévoilé tout au long de l’histoire, qui m’a profondément touchée et qui me l’a fait aimer de plus en plus. Dans ce soi-disant spa, appelé Finding Yourself, elle va rencontrer Alistair qui va se montrer arrogant, mystérieux, sarcastique et que j’ai trouvé plutôt discret.

En passant les premiers chapitres, je me suis tout d’abord dit : « Wow, elles planaient Emma Green ou quoi quand elles ont commencé à écrire ? » j’ai même été relire le résumé pour être sûre… Mais non aucune erreur possible. Je me suis donc laissée porter, spectatrice des événements complètement barrés et hilarants, curieuse de voir où tout ça me menait. Les deux personnages ne vont pas s’apprécier aux premiers abords, mais ils vont se retrouver un peu seuls contre tous, ce qui va les pousser à faire équipe ensemble. Je me suis posé plusieurs fois la question à savoir comment les auteures allaient les mener au sujet principal de l’histoire et il est vrai que j’étais un peu sceptique et inquiète de voir arriver ce moment. Mais elles ont réussi à faire la transition avec brio et j’avoue que voir notre couple essayer de se sortir de cet endroit isolé et improbable m’a bien fait rire. C’était une bouffée d’air frais dans la campagne anglaise.

Par la suite, les deux personnages vont se retrouver dans la réalité et je les ai perçus différemment, ils ne peuvent plus se cacher l’un de l’autre, ils doivent se faire face et montrer leur véritable identité. J’ai pu découvrir le côté solitaire et taciturne d’Alistair, mais aussi apprendre à l’apprécier un peu plus par ses petites attentions ; ainsi que le côté dévoué, battant et quelque peu inquisiteur de Pippa. Dès l’instant où leur situation est annoncée, ils vont devoir faire face à des épreuves qui vont venir mettre en péril leur lien naissant. Alistair prisonnier de sa culpabilité venant du passé n’arrange en rien les choses. À la moindre difficulté il met à distance Pippa et a des comportements qui n’ont de cesse la blesser. Pour sa part, les auteures ne vont pas l’épargner et vont la confronter à son lot de problèmes. Ne dit-on pas que l’union fait la force ?

Grâce à tous ces petits rebondissements et à l’intervention de nombreux protagonistes, les auteures ont su donner du rythme à l’histoire. Il n’y a aucun temps mort et cela m’a d’autant plus fait aimer ce roman. De plus, elles nous offrent un épilogue tout à fait original, quoiqu’un peu court, mais c’est agréable de terminer sur une touche distrayante.

J’ai été transportée dans cette très belle aventure complètement addictive qui réunit humour, quelques touchent de sarcasmes, des personnages authentiques, vrais, hauts en couleur, un peu effrontés pour certains, mais tellement attachants, un dépaysement total où la pluie et la boue font la paire. Je n’avais qu’une envie c’était de continuer au-delà du « et ils vécurent heureux ».



#Em
The Mortal Instruments - Renaissance, Tome 3 : Queen of Air and Darkness The Mortal Instruments - Renaissance, Tome 3 : Queen of Air and Darkness
Cassandra Clare   
Queen of Air and Darkness est le troisième et dernier tome de la série The Dark Artifices qui fait partie des Shadowhunters Chronicles de Cassandra Clare. Il clôt les aventures d’Emma Carstairs et Julian Blackthorn.

Ces quelques 900 pages qui concluaient TDA sont passées très vite et pour cause : il n’y a pas de temps morts, seulement des rires et des larmes.

La malédiction des Parabatai est au centre même de The Dark Artifices : l’histoire d’amour de Julian et Emma rendue impossible par cette malédiction. Dans ce quatrième et dernier tome, on connaît enfin le fin mot de l’histoire : d’où vient la malédiction, quel est exactement son effet ?

Il est horrible comme on nous l’avait annoncé et Emma et Jules souffrent dans ce tome comme ce n’avais jamais été le cas dans les deux premiers. Un véritable déchirement, qui m’ plus d’une fois tiré des larmes.

Cassandra Clare l’avait promis, nos chasseurs d’ombres favoris découvriraient un autre monde dans Queen of Air and Darkness. A ce prix-là, ils auraient très bien pu rester ici, hein, on aurait moins souffert. Je ne vais pas rentrer dans les détails (spoiler-free oblige) mais il est question de points critiques, de ratés, de gens morts alors qu’ils devaient être en vie et inversement.

Après la mort tragique de Robert Lightwood, une certaine ordure répondant au nom de Horace Dearborn réussit à se faire nommer inquisiteur. Je trouve cette partie-là de l’histoire particulièrement intéressante car la Cohorte joue avec les peurs des Chasseurs d’ombres comme certains partis extrémistes peuvent le faire. L’analogie est forte.

Toujours est-il que si l’Enclave avait pu autrefois être un soutien en les personnes de Robert et Jia, elle devient dangereuse lorsqu’Horace Dearborn déterre des secrets et s’en sert à mauvais escient. Le pire étant les impostures de Zara, j’ai rarement autant éprouvé de haine envers un personnage. Cette fille est répugnante, du début à la fin du livre.

Laissons les triangles amoureux aux autres, Cassandra Clare préfère les histoires mêlant cinq ou six protagonistes au bas mot. Le trio formé par Keiran, Mark Blackthorn et Cristina Rosales Mendoza est fascinant, et encore une fois la conclusion est loin d’être facile et bateau. Gros fou rire avec la réaction de la mère de Cristina, qui m’a l’air d’être une femme tout à fait intéressante.

Et enfin la conclusion dont on rêvait. Bon, ok, pas exactement celle dont on rêvait. Mais l’épilogue de Queen of Air and Darkness, sans être aussi bien que celui de la Princesse Mécanique, ne laissera pas les fans des chasseurs d’ombres insensibles. Je n’en dis pas plus et je vous laisse découvrir par vous-même ce beau moment.

par Lisly
L'Âme bleue L'Âme bleue
Océane Ghanem   
Mon dieu, j'ai adoré l'âme bleue. Le style est originale, mélange de figures de styles très recherchées, de citations bien trouvées (j'ai bien cru que Molière avait ressuscité) , de descriptions et d'émotions sensationnelles, on ne s'en lasse pas. Pour ceux qui croisent ce bouquin, qu'attendez-vous pour sauter le pas ? Seul un aveugle pourrait passer devant. Impossible de détacher les yeux des lignes, et lorsqu'on achève notre lecture pour attendre la suite, la volonté d'en connaître davantage devient rapidement insoutenable.
Oksana reste un personnage très charismatique du début à la fin, Max est très attachant et les mystères qui planaient autour de lui m'ont donné envie de le secouer comme un prunier (le pauvre), et en ce qui concerne ses amis, ils possèdent chacun leurs propres caractéristiques et sont ABSOLUMENT irrésistibles, au point de vouloir qu'ils existent. Vraiment, on ne regrette pas de s'être plongé dans ce genre d'histoire. Jamais. Le seul avertissement qu'il est important de mentionner, c'est le fait qu'il soit quasiment impossible de sortir indemne après avoir vécu des émotions aussi fortes. ;)

par neri_lt
Covenant, Tome 1 : Sang-mêlé Covenant, Tome 1 : Sang-mêlé
Jennifer L. Armentrout   
Pffffff je l'ai déjà fini :( et pourtant j'ai ralenti ma lecture pour pouvoir le garder un peu plus longtemps.
En lisant la quatrième de couverture je m'attendais a une bonne petite histoire a lire entre 2 grosses lectures.
Hé ben je dois dire que je ne m'attendais pas du tout a ce que ce soit un coup de coeur et pourtant s'en ai un!!
Je suis tout simplement tomber amoureuse des personnages et de cette histoire remplis d'amour, de drame et d'action.
En gros il relie tout ce qui fait un bon livre!
Alex est super attachante et on arrive facilement a ce mettre a sa place, on a l'impression de ressentir toutes les émotions qu'elle éprouve.
Et Aiden le beau mec avec qui tout avenir est interdit.
Rolala j'ai vraiment adoré lire chaque passages ou ils étaient a deux, ou on sent qu'il ce passe quelque chose mais qu'aucun des deux n'ose franchir le pas.

Un livre qui ce lis extrêmement vite tellement l'histoire est prenante.
Je le recommande vivement a tout ceux qui lisent en VO car je ne sais pas s'il sortira en Français.





Sin City in Brotherhood, Tome 1: Défis et tentations Sin City in Brotherhood, Tome 1: Défis et tentations
J. Margot Critch   
(JENNI) : https://wp.me/p6618l-fjO

Lire ‘Défis et tentations’ c’est vous laisser entraîner et rentrer dans un corps à corps sexy ! J. Margot Critch nous livre un rapport de force électrique frôlant la combustion !



Rebecca Daniels est la nouvelle directrice scandaleusement sexy de Daniels International, société immobilière concurrente qui menace la suprématie de Brett Collins sur le marché local.

Toutefois ce n’est pas le seul contentieux qui les oppose... Rebecca et lui ont aussi un passé sulfureux…

La guerre a été rapide entre eux, devenant très vicieuse... Brett cherche à présent le mouvement qui mettrait Daniels International échec et mat. Définitivement. Après tout c’est de bonne guerre car on ne vole pas un contrat au nez et à la barbe de Collins/Fischer ! Il doit lui montrer qui est le plus fort, et ne pas perdre de temps… Mènera-t-il un combat à là loyal ? Si son ego le pousse à la battre à plate couture, ses atouts à elle vont lui retirer ses défenses. Elle va faire bondir son cœur de colère et de désir...



Un bras de fer redoutable va se jouer entre les protagonistes. Ils ont toujours été rivaux l’un et l’autre et ont toujours pris un malin plaisir à se défier. Et aujourd’hui, leurs deux sociétés immobilières parmi les plus importantes de Las Vegas se trouvent en concurrence directe. Peuvent-ils baisser la garde ? Y’a peu de chance pour que ça fonctionne entre eux donc ils n’ont pas d’autres choix que de riposter avec force. Après tout, en affaires, il n’y a pas de place pour les sentiments…

Brett, c’est un requin, concentré dans son travail. Cette méthode lui avait toujours permis de survivre. Il n’y a pas de raison qu’elle ne fonctionne pas aujourd’hui. Malheureusement, il fait bonne figure pour cacher ses émotions et donner l’illusion d’une confiance en lui qu’il est loin de ressentir car Rebecca lui fait un effet de dingue ! Se servir du sexe pour leur faire perdre le fil sera leur arme d’attaque… Mais quelles en seront les conséquences ?

J’ai été prise dans la tempête fiévreuse qu’ils se livrent. Rivaux, adversaires, ennemis... et amants. Nous avons d’une part un homme charismatique et d’autre part une femme fatale… Ils ont tous les deux conservé leur pouvoir d’attraction intact… Il y’a une très forte animosité entre eux qui leur sera quasi impossible de tenir à l’écart.

Le roman est court mais suffisamment addictif pour nous séduire car l’histoire est bien écrite pour nous faire aimer les différentes scènes et ses personnages. C’est pourquoi, on se laisse charmer par l’entêtement des personnages à vouloir gagner à tout prix. Prêts à tout, ils vont se livrer une guerre sans merci pour faire flancher l’autre. Chacun a une arme redoutable et leur confrontation sera inéluctable...

En bref, une lecture légère qui fait son effet !
Cooper Training, Tome 1 : Julian Cooper Training, Tome 1 : Julian
Maloria Cassis   
J'ai dévoré ce livre, un gros coup de cœur !!!! J'espère qu'on aura une suite sur Erin et Calvin. Et que Harry aura aussi son histoire.

par loloetore