Vous utilisez un bloqueur de publicité

Cher Lecteur,

Nous avons détecté que vous utilisez un bloqueur de publicités (AdBlock) pendant votre navigation sur notre site. Bien que nous comprenions les raisons qui peuvent vous pousser à utiliser ces outils, nous tenons à préciser que notre plateforme se finance principalement grâce à des publicités.

Ces publicités, soigneusement sélectionnées, sont principalement axées sur la littérature et l'art. Elles ne sont pas intrusives et peuvent même vous offrir des opportunités intéressantes dans ces domaines. En bloquant ces publicités, vous limitez nos ressources et risquez de manquer des offres pertinentes.

Afin de pouvoir continuer à naviguer et profiter de nos contenus, nous vous demandons de bien vouloir désactiver votre bloqueur de publicités pour notre site. Cela nous permettra de continuer à vous fournir un contenu de qualité et vous de rester connecté aux dernières nouvelles et tendances de la littérature et de l'art.

Pour continuer à accéder à notre contenu, veuillez désactiver votre bloqueur de publicités et cliquer sur le bouton ci-dessous pour recharger la page.

Recharger la page

Nous vous remercions pour votre compréhension et votre soutien.

Cordialement,

L'équipe BookNode

P.S : Si vous souhaitez profiter d'une navigation sans publicité, nous vous proposons notre option Premium. Avec cette offre, vous pourrez parcourir notre contenu de manière illimitée, sans aucune publicité. Pour découvrir plus sur notre offre Premium et prendre un abonnement, cliquez ici.

Livres
728 802
Membres
1 068 468

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Fief



Description ajoutée par x-Key 2017-06-09T13:38:07+02:00

Résumé

Quelque part entre la banlieue et la campagne, là où leurs parents avant eux ont grandi, Jonas et ses amis tuent le temps. Ils fument, ils jouent aux cartes, ils font pousser de l’herbe dans le jardin, et quand ils sortent, c’est pour constater ce qui les éloigne des autres.

Dans cet univers à cheval entre deux mondes, où tout semble voué à la répétition du même, leur fief, c’est le langage, son usage et son accès, qu’il soit porté par Lahuiss quand il interprète le Candide de Voltaire et explique aux autres comment parler aux filles pour les séduire, par Poto quand il rappe ou invective ses amis, par Ixe et ses sublimes fautes d’orthographe. Ce qui est en jeu, c’est la montée progressive d’une poésie de l’existence dans un monde sans horizon.

Au fil de ce roman écrit au cordeau, une gravité se dégage, une beauté qu’on extirpe du tragique ordinaire, à travers une voix neuve, celle de l’auteur de Fief.

(Source : Seuil)

Afficher en entier

Classement en biblio - 34 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par rabanne73 2021-11-20T20:37:27+01:00

Et forcément, avoir l'air bien sous tous rapports au premier abord, c'est la base pour un escroc. Sachant ça, il est honnête, pour un menteur.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par AudreySabardeil 2022-05-02T18:02:23+02:00
Argent

Malgré certains rares passages qui m'ont moins convaincue, l'auteur, imprégné de ces vies et de ce langage, rend parfaitement compte de ces personnages : on est là, parmi eux, aux côtés de ce Jonas qui se dévoile, pauvre seigneur de son pauvre fief.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par rabanne73 2021-11-20T20:34:41+01:00
Argent

Lu en 2018. Je n'avais pas "kiffé grave" ce premier roman, mais un petit "kif" quand même.

Une écriture assez déstabilisante, oscillant constamment entre deux styles et deux rythmes distincts : d'un côté, cet univers limite claustral et ce manque de respiration dans la narration (langage wesh-wesh) et de l'autre, de belles échappées littéraires, voire poétiques, avec notamment les passages consacrés à la boxe.

Spoiler(cliquez pour révéler)Jonas et sa bande, tous des copains d'enfance, dans leur quartier péri-urbain, mais sans être tout à fait de la banlieue non plus. Ils "fument" à gogo, picolent sec, jouent aux cartes et s'ennuient ferme. Ils rêvent d'autres horizons, mais ne savent pas comment sortir de leur monde, de leur torpeur, de leur gêne, de leur ignorance. Il y a bien la boxe, les filles, mais (...) . Derrière la fraîcheur du récit, l'amitié, les répétitions, l'humour (l'on rit parfois jaune) et un prosaïsme feint, les héros de ce roman livrent un portrait doux-amer et tragi-comique d'une certaine jeunesse sacrifiée : en mal de reconnaissance, en mal d'émancipation, en manque de repères, préférant se retrancher à l'abri de leur Fief (communautarisme / langage / codes), par instinct de protection ! L'intention de l'auteur était de témoigner d'une certaine réalité actuelle, et tabou, celle du désoeuvrement d'une partie de notre jeunesse, qui noie de plus en plus tôt ses angoisses, sa révolte et sa colère dans des vapeurs de cannabis (taux de consommation quotidienne préoccupant !) et d'alcool...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par TralilouLit 2019-09-16T16:41:38+02:00
Or

Ce roman est un véritable coup de cœur.

L'auteur fait évolué ses personnages dans un univers entre deux : entre deux mondes, deux boulots, deux situations, deux filles, deux entraînements ou combats de boxe.

L'existence semble répétitive, sans horizon, sans grand changement et pourtant on sent parfois des pointes d'espoir chez Jonas et ses amis.

Leur fief, c'est le langage : celui de tous les jours, celui dont on use pour s'amuser ou pour épater les copains, celui de la drague, celui du rap, celui de la poésie.

La plume de l'auteur traduit le tragique de la vie ordinaire. Elle est belle, brute et poétique.

Chronique complète à retrouver sur mon blog :

http://tralilou-lit.over-blog.com/2019/03/fief.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Virginy 2019-05-01T14:08:07+02:00
Or

Fief, c’est l’histoire d’un groupe d’amis, racontée par l’un d’eux, Jonas. Le langage employé, véritable métissage de français, de verlan, de parler des cités, ainsi que la structure du roman, imbriquant les dialogues dans le récit, rendent le texte immersif tout autant que la narration à la première personne. Cette langue, ce rythme, c’est ce qui donne une telle puissance à ce roman qui retrace le quotidien de Jonas, entre boxe et attente que le temps passe, entre manque de niaque et ennui que le groupe d’amis tente de tromper en fumant et jouant aux cartes. Ils ne se voient aucun avenir et s’occupent comme ils le peuvent, renfermés sur eux-mêmes, en leur fief.

Ce roman, c’est le récit d’une jeunesse désœuvrée, perdue, qui se sent seule pour affronter l’extérieur. David Lopez nous plonge dans le quotidien de ces jeunes sans être dans le cliché, levant plutôt le voile sur ce qui est davantage un tabou. Chaque personnage a ses défauts, mais chacun a quelque chose qui le rend aussi attachant, ce côté vulnérable face au monde extérieur, le doute qui est le leur face à l’inconnu, l’incertitude qu’ils ont face à l’avenir.

L’auteur, David Lopez, est aussi le lecteur de ce roman dans sa version audio. Et à l’écoute,il apparaît clair que seul l’auteur de ce texte pouvait aussi bien l’incarner. Son rythme de lecture correspond parfaitement aux mots qu’il a écrit, à leur musicalité. Il vit ce qu’il a écrit, donne vie à Jonas et ses amis. Il lit comme il écrit. Il devient Jonas, ne fait qu’un avec son roman, rendant l’écoute agréable, fluide, vivante.

Un roman qui lève un tabou, et traite son sujet avec un réalisme vraiment immersif. Une très belle surprise.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LesLecturesDeLily 2019-03-08T10:36:08+01:00
Bronze

Un premier roman particulier, sans grand intérêt, ennuyeux ... ça ne fonctionne pas à chaque fois.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cellophane 2019-02-07T10:00:52+01:00
Bronze

Ce qui est le plus marquant dans ce livre, c’est le style.

Un vrai parler de djeuns des téci, on s’y croirait, des soirées glandes, du fumage de joint… Vraiment, pour l’ambiance, on est totalement dedans.

D’ailleurs, le style est fort parce qu’il fait passer tout le livre : des séances d’entraînement de boxe pendant des pages, un trajet en vélo qui dure des plombes, un match de foot, une soirée… Je ne me suis jamais ennuyé grâce à ce style.

Après, il ne se passe pas grand-chose – et à la fois, beaucoup…

Ce qui se passe, c’est une (non-)évolution des personnages principaux, un état de la vie de nos jours pour les jeunes, un cliché de l’espoir ou non de la jeunesse actuelle.

Mais pour montrer ça, ben il y a des pages à raconter une soirée, un jeu de carte, une autre soirée, un entraînement, une soirée…

C’est à la fois riche (pour nous montrer ce qui se passe aujourd’hui) et pauvre dans l’action qui peut se résumer à des jeunes se voient, fument de l’herbe et y’en a un qui boxe.

Pour autant, ça serait dommage de passer à côté, parce que le style est bon, il y a de l’humour et ça nous plonge dans une partie de la société contemporaine.

(cela étant, certains passages sont très crus et ça ne conviendrait pas à des jeunes trop jeunes…)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Joyeux-Drille 2017-11-29T23:48:31+01:00
Lu aussi

Un premier roman plein de tendresse, mais aussi de colère rentrée. La chronique d'une génération en perdition, coincée dans une zone grise à tous points de vue, dont ils ne peuvent s'extirper, faute de confiance, de modèle, d'encadrement. De gentils branleurs qui refusent de devenir adultes et se renferment dans une zone de confort, seul endroit où ils se sentent libres. Un style très intéressant, une langue vivante, verte, crue, joyeuse et impertinente.

http://appuyezsurlatouchelecture.blogspot.fr/2017/11/on-devient-rapidement-vieux-et-de-facon.html

Afficher en entier

Date de sortie

Fief

  • France : 2017-08-17 (Français)

Activité récente

Évaluations

Editeurs

Les chiffres

lecteurs 34
Commentaires 7
extraits 17
Evaluations 14
Note globale 7.08 / 10