Livres
534 192
Membres
559 352

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de FiftyShadesDarker : Ma PAL(pile à lire)

Adopted Love, Tome 1 Adopted Love, Tome 1
Gaïa Alexia   
Alors que dire ?

Tout d’abord c’est Un livre qui m’a beaucoup touché, qui abordent plusieurs sujet difficile et délicat.

Je l’ai trouvé assez addictif car il y a certains mystères sur les comportements d’Elena ainsi que sur le passe de Teagan. On a envie d’en savoir davantage tous le temps.

Quand les révélations commencent, elles ne s´arretent plus.. toutes plus tristes les unes que les autres.

Une fin horrible qui nous force à commencer le 2eme tome directement!!
Adopted Love, Tome 2 Adopted Love, Tome 2
Gaïa Alexia   
Autant le premier m'avait beaucoup plus, autant celui la a été long... très long à finir....
Ceux qui ont lu le premier tome savent déjà un peu tout ce qui se passe et les problèmes que Teagan rencontre. Mais il y a un moment j'ai décroché, et c'est de la faute de l'auteur pour n'avoir pas cherché mieux que de sortir un deuxième tome sans réel synopsis. (désolée pour ceux qui l'ont kiffé... [spoiler]On passe l'intégralité de ce deuxième tome à attendre que le procès de Teagan se fasse et surtout que Elena parle ! Oh elle m'a gonflé a ne rien dire pendant 300 pages ! On voyait bien ce qui se passait du coté de Rikers avec Teagan mais on fait du surplace pendant tout le bouquin[/spoiler] Je sais que les problèmes de Teagan ne peuvent pas se régler en 2 chapitres mais passer 300 pages sur Elena et son petit secret qu'elle ne veut pas avouer à Papa et Maman ça va 5 minutes. En dehors du fait qu'il y est la vérité qui éclate a la fin, ce livre tourne en rond et n'a rien de nouveau, d'entrainant ou de sensationnel. Je pense qu'elle a simplement voulu faire ça pour le buzz et c'est dommage car les personnages ne sont, pour une fois, pas des stéréotypes et ça fait du bien !

Déçue. Pour moi fallait sortir un tome 2 à la hauteur du premier mais pas un juste pour le fait d'en sortir un deuxième, c'est sans intérêts !

par Payton
Adopted Love, Tome 3 Adopted Love, Tome 3
Gaïa Alexia   
Je me pose une question pour quoi faire un tome 3

par lene25300
Wish, Tome 2 : Evie Wish, Tome 2 : Evie
Audrey Carlan   
http://lesjolieslecturesdepapier.com/2021/01/evie-wish-tome-2-audrey-carlan.html

Je remercie les éditions Hugo New Romance pour l’envoi de ce roman qui sort le 7 Janvier.

Par où commencer ? Tout d’abord, je dois vous avouer que c’était très mal parti pour que ce second tome se retrouve avec un 4/5. Dans l’ensemble, c’est une histoire sympathique, agréable à lire et qui aborde des sujets bouleversants. Maintenant, il y a quelques points qui sont venus me déranger dans ma lecture et, comme pour le tome un, je n’ai malheureusement pas pu m’empêcher de les relever. Si la cascade de rebondissements et de révélations n’était pas parvenue à me surprendre de la meilleure des façons à la fin de ce second opus, eh bien, ma lecture n’aurait peut-être pas été aussi bonne.

Pourtant, après avoir lu le premier tome et découvert l’histoire de Suda Kaye, je ne pouvais vraiment pas passer à côté de celle d’Evie. Dans l’opus précédent, on avait déjà eu la chance de faire la connaissance de son personnage et on avait déjà pu apercevoir la douleur ainsi que la rancune qu’elle avait emmagasinées au fil des ans et que le retour de Suda Kaye n’avait fait qu’exacerber. Si l’histoire de Suda Kaye m’a paru plus légère, moins dramatique, celle d’Evie est davantage poignante. Dans ce second tome, Audrey Carlan nous dresse un portrait d’une femme forte, mais aussi d’une femme avec des blessures, des doutes et qui ne demande seulement qu’à être enfin aimée. Je n’ai donc eu aucun mal à m’attacher à son personnage, étant donné qu’il est très aisé de s’identifier à Evie.

Femme d’affaires accomplie et dirigeante de sa propre entreprise, on peut facilement dire qu’Evie a de quoi être fière. Elle mène sa vie comme elle l’entend et contrairement à sa soeur qui ne tient pas en place, Evie a les pieds sur terre. Mais sous cette attitude de femme forte que rien ne vient ébranler, la vérité est tout autre… Se sentant délaissée et abandonnée depuis sa plus tendre enfance par les gens qu’elle aime, Evie tient à distance tous ceux qui voudraient faire partie de sa vie de peur d’être à nouveau abandonnée. Alors quand Milo Chavis, son béguin d’enfance, vient lui promettre qu’il est déterminé à la faire sienne, Evie panique et essaye tant bien que mal de tenir le bel amérindien à distance. Cependant, Milo fera tout son possible pour l’amener à lâcher prise et à lui permettre d’ouvrir son coeur pour vivre enfin pleinement...

Je vais donc commencer par vous parler de la romance puisque c’est celle-ci qui occupe la majeure partie de l’intrigue. Dans le premier tome, j’avais trouvé que la romance entre Suda Kaye et Camden s’était très vite installée et ça m’avait un peu dérangé sur le moment. Ensuite, à y bien réfléchir, vu qu’ils avaient déjà un passé commun et qu’ils avaient été en couple auparavant, ça n’avait rien de bien perturbant. Cependant, j’en attendais vraiment plus du couple Evie/Milo. Dès le premier chapitre, Milo déclare fièrement ses intentions à Evie et bien que la jeune femme soit dans un premier temps réticente, elle finit par succomber rapidement. Ils venaient tout juste de finir de s’embrasser que Milo parlait déjà mariage et bébé.

Du coup, je n’ai vu aucun jeu de séduction se mettre en place et ça donnait davantage l’impression que l’on avait mis leur romance en mode accéléré comme on aurait pu le faire avec un film. On peut avoir un béguin pour une personne depuis longtemps, mais de là à vouloir l’épouser sur-le-champs, ce n’est pas tellement crédible. D’ailleurs, ce rythme ne collait pas tellement avec la réticence qu’a pu ressentir au départ Evie puisque j’avais plutôt la sensation que Milo lui mettait la pression alors qu’il aurait été au contraire préférable de prendre le temps. Ainsi, je ne sais pas trop quoi penser de cette romance. D’un côté il y a de très bonnes choses, comme la tendresse et l’alchimie qui se dégagent de leur couple, mais d’un autre, il y en a des moins bonnes qui ont fait que cette romance m’a laissée sceptique. C’est une romance agréable à découvrir, seulement, en ce qui me concerne, je reste un peu sur ma faim.

Pour finir, le peuple amérindien qui avait été trop peu abordé selon moi dans le précédent volet, était davantage mis au centre de l’histoire dans ce tome pour mon plus grand bonheur. Il est tellement rare que cette magnifique culture soit au coeur des romans que je lis ! De plus, Audrey Carlan décrit magnifiquement bien les paysages et c’est toujours un total dépaysement. On parvient sans difficulté à s’imaginer les sublimes paysages du Colorado. Par contre, il y tout de même un petit point qui m’a gênée, et que j’avais déjà relevé dans le premier tome, c’est la répétition de certains dialogues. Comme pour Suda Kaye et Camden, j’avais aussi le sentiment de retrouver quelquefois les mêmes phrases entre Evie et Milo, mais tournées différemment. Certes, l’écriture d’Audrey Carlan est sublime et il y a de très beaux passages, néanmoins à la longue c’était un peu répétitif.

En conclusion, malgré une romance bien trop rapide à mon goût, ce deuxième tome s’est révélé être une bonne lecture. Audrey Carlan a créé des héroïnes fortes, indépendantes et qui surtout ne ressemblent à aucunes autres. J’ai été agréablement surprise et captivée par de nombreuses révélations qui promettent une suite des plus alléchantes. Je suis désormais impatiente de découvrir le troisième tome !

par Aur31
Sex Not Love Sex Not Love
Vi Keeland   
Il y a un soucis avec la date de parution !!! Oui il est bien sorti le 3 Janvier 2018 mais en VO et pas en VF
Just 17 Just 17
Emma M. Green   
Je n'ai pas apprécié ce roman.
Cela me coûte énormément de le dire car Emma Green est une de mes auteures préférées. Mais il faut dire les choses comme elles se présentent, et dans le cas de ce livre, c'est loin d'être une réussite.

Je tenais quand même à dire que je n'ai rien à redire quant à la plume de Emma Green qui est encore une fois excellente. Mais si son nouveau roman est un échec, c'est parce que sa lecture a été dérangeante et malaisante. « Just 17 » se penche sur une thématique assez complexe, et je pense malheureusement que Emma Green n'a pas réussi à la développer de la bonne manière. Elle n'a pas réussi à amener le sujet en douceur, et le fait que la romance se développe aussi rapidement m'a rapidement refroidi. En toute franchise, je n'ai rien contre la différence d'âge. Mais dans ce contexte, il est assez difficile à accepter une romance entre un professeur et son élève. J'ai essayé de m'investir dans cette relation naissante, mais c'était beaucoup trop pour moi. Je ne vais pas trop me pencher sur le cas des personnages. Je dois dire que je ne me suis pas du tout attachée à Lemon et Roman. J'ai trouvé que le personnage masculin manquait cruellement de maturité, et Lemon était une héroïne assez creuse.

Ce roman est donc une déception. Je dois dire que j'aimerais pouvoir découvrir Emma Green dans un autre registre. Le gros problème de ces derniers romans, c'est que j'ai toujours l'impression qu'elle nous propose des dérivés de ses anciennes intrigues en changeant deux trois éléments. « Just 17 » est pour moi le roman de trop, dont le développement n'a rien de vraiment transcendant et que j'ai hésité à abandonner à plusieurs reprises... Quel dommage...
No Rules No Rules
Anita Rigins   
Mon Coup de cœur addictives d’octobre

C’est une histoire extrêmement bien écrite où il n’y a aucun temps mort!

Bravo à l’auteure pour le rythme de ce roman ainsi que la tension permanente que l’on ressent entre nos deux héros. Cette dernière monte crescendo au fur et à mesure des chapitres et m’a empêché de lâcher ma liseuse.

Malgré les nombreuses péripéties qui arrivent à nos deux personnages, j’ai complètement accroché.

J’ai dévoré les pages tellement l’écriture est fluide, recherchée et addictive.
Trio Trio
Linda Dalles   
Lecture dans le cadre d'un Service Presse. Je l'ai commencé ce matin a 9h du matin. J'ai fais des choses entre temps, mais je l'ai finis. Il est génial ! Il y a même une référence à "La roue du destin" de cette même auteure. Cela fait plusieurs mois, que j'ai une "panne" dans mes lectures, mais je suis très heureuse d'avoir lu ce livre ! Je ne pensais pas lire que je le lirais aussi vite. L'écriture est fluide et agréable. On plonge directement dans l'action et on a envie de connaître la suite. Par contre, je le déconseille pour les moins de 16 voir 18ans car il contient des scènes explicites. Elles sont superbement bien écrites. Les personnages sont attachants, y a des moments qui m'ont fait marrer. J'ai vraiment adoré cette histoire. Merci beaucoup pour ce magnifique livre
D.I.M.I.L.Y, Tome 4 : Just don't mention it D.I.M.I.L.Y, Tome 4 : Just don't mention it
Estelle Maskame   
Pour être honnête, j'ai eu du mal au départ avec le Tyler d'aujourd'hui. Une fois qu'il a rencontré Eden c'était tout de suite beaucoup plus agréable à lire.
En revanche, je suis totalement tombée sous le charme de Tyler à 12 ans et même si je savais comment ça finirait, j'ai eu mal avec lui et j'ai prié avec lui. Je comprends tellement pourquoi il s'est tu et c'est tellement touchant venant de la part d'un enfant de cet âge qui a déjà ce genre de maturité.
Je ne me rappelais plus de tout ce qu'il se passait mais le principal était là et ça m'a fait du bien de retrouver ces personnages que j'ai tant apprécié il y a à peu près un an.

par Dawn86
Dette de sang, Tome 1 : Un paquet d’os et d’or Dette de sang, Tome 1 : Un paquet d’os et d’or
Hailey Turner   
♥♥♥♥

Oooh encore des anciens dieux et l'usage du Panthéon et gnagnagna. Stop ! Hermès est génial. Tendance empaffé qui râle de ne pas avoir le câble derrière le Voile, certes. Messager peu apprécié de Patichou, dispenseur d'oboles forts utiles cependant !

Patrick a été sauvé par Ashanti en personne, et Perséphone a décidé qu'il allait la servir, mais au final il se retrouve à devoir sauver les immortels. Ses acolytes plus ou moins bienveillants vont du medium au vampire bien flippant. Son Jonothon est effectivement la cerise sur le gâteau.

Même si ce premier tome reprend avec délices les codes communs de la bit-lit, il nous apporte un univers parfaitement pensé et cohérent, suffisamment plein de surprises pour qu'on ne s'ennuie pas devant du convenu. Patrick est attachant, consistant et on souhaite en apprendre plus sur lui et son entourage. Et nous ne sommes pas laissés sur notre faim, le passé se dévoilant progressivement.

C'est une lecture détente parfaite, un peu boulimique qui appelle à vouloir découvrir le tome 2 le plus rapidement possible. Et comme j'arrive en retard dans la bataille, j'ai de quoi faire ! Point bonus pour les couvertures de la série qui sont une parfaite réussite.

par Paule-8
  • aller en page :
  • 1
  • 2

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode