Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de FiftyShadesDarker : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Minuit, Tome 1 : Le Baiser de minuit Minuit, Tome 1 : Le Baiser de minuit
Lara Adrian   
Effectivement, cette série n'est pas sans rappeler la Confrérie de la dague noire, je trouve pour ma part qu'il s'agit d'un entre deux entre cette série et la confrérie des Ombres mais en beaucoup moins addictif.
L'histoire possède tout de même quelques particularités qui lui sont propres, mais peut-être pas suffisamment pour qu'elles suscitent mon engouement.
Ce livre est toutefois agréable et se lit facilement. Lucan est de plus en plus attachant au fil des pages, quant à Gabrielle, disons qu'elle garde la tête froide et montre un courage certain, étant donné l'ampleur des révélations qui lui sont faites. Pas vraiment de surprises dans ce scénario mais encore une fois, ce fût une lecture plaisante.
J'espère que le tome 2 sera davantage novateur!

par ccmars
Slow Burn, tome 1 : Protège-moi Slow Burn, tome 1 : Protège-moi
Maya Banks   
Cela fait un bon moment que je dois lire Maya Banks. J'ai beaucoup de ses livres dans ma PAL mais je n'ai jamais eu le temps de commencer. Je remercie donc les éditions Hugo romans pour l'envoi de ce Service Presse qui me permet enfin un premier contact. Si j'avais du choisir moi même j'aurais certes pris la romance et le paranormal mais probablement pas la psychose ^^. Mais j'avoue que là l'action était tellement prenante que ce coté là ne m'a pas dérangée plus que cela. Bien au contraire.

Nous faisons ici la connaissance des deux protagonistes Caleb et Ramie mais pas que. Nous rencontrons aussi toute la famille de Caleb ainsi que ses deux chefs de la sécurité Dane et Eliza.

La sœur de Caleb, Tori à elle aussi des dons "spéciaux", ce qui fait que du coup il croit Ramie quand elle lui explique certains de ces dons et pour elle c'est beaucoup car contrairement à Caleb elle n'a rien ni personne. En même temps vu comment elle retrouve sa sœur on n'a aucune raison d'en douter :) .

J'ai bien aimé aussi que le livre soit raconté par "tout le monde" et pas seulement Caleb et Ramie mais aussi Tori et d'autres (Je ne précise pas pour éviter le spoil n'est ce pas ^^) cela change énormément des romances habituelles.

On ne peut pas vraiment dire que Caleb évolue dans un sens ou dans l'autre. Avant il ne vivait que pour sa famille surtout sa sœur, maintenant il vit toujours pour sa famille celle ci incluant sa chère et tendre Ramie. Il est profondément gentil même si il fait le mâle alpha et ce qui va lui arriver au lieu de le détruire ça va le "renforcer" et surtout consolider son couple. Même en étant trés proche de ses frères et sœur, c'est un être solitaire personne ne voyant au delà de son nom de famille (et donc de son compte en banque) ceci est son point commun le plus flagrant avec Ramie ce qui lui permet de mieux la comprendre.

Ramie elle n'a jamais eu personne, enfin si une fois mais elle est arrivée trop tard pour la sauver. C'est ce qui à marqué de longues années de tristesse et de solitude. Et aussi de peur par rapport à son don unique et la façon dont elle retrouve les victimes. Puis le psychopathe est arrivé et l'enfer à commencé.... (un psy c'est déjà dur mais un psy télépathe ça c'est galère) Au début elle a eu beaucoup de mal à accepter l'aide de Caleb car elle pensait que rien n'était gratuit et qu'un jour ou l'autre il voudrait quelque chose en retour.


J'aurai bien mis une phrase du style "a votre avis a t'elle raison de lui faire confiance? vous le saurez en lisant le livre...". Mais en même temps c'est une romance pas un drame donc vous vous en doutez un peu :)



En résumé un coup de cœur qui me donne hâte de lire le tome 2 : Slow Burn Saison 2 Sous ta protection qui paraîtra le 1er octobre
et dans lequel nous retrouveront l'histoire de Beau le second frère.

http://labibliothequedemiangemidemon.blogspot.fr/2015/08/slow-burn-saison-1-protege-moi-de-maya.html

À fleur de peau, Tome 1 : Rush À fleur de peau, Tome 1 : Rush
Maya Banks   
http://lune-et-plume.fr/a-fleur-de-peau-de-maya-banks/

Ces derniers temps j’ai l’impression de lire toujours le même livre ! Enfin non, le même mais de pire en pire. Si on retire le sexe de ce bouquin il en reste un tiers. Je vais finir par croire que Maya Banks est le pseudo de Marc Dorcel. Du cul et pas d’histoire( ou si peu et pas originale). Je sais que c’est le créneau porteur en ce moment mais il ne faut pas exagérer : cette fois, le héros refile sa nana à d’autres mecs, les personnages secondaires font ménage à trois et seront d’ailleurs les héros du tomes 2 «Fever».

Je ne désespère donc pas de voir un tome trois où l’on pourra les retrouver tous ensemble dans le même lit avec peut-être, si on a de la chance, un saint-bernard et un hamster pour pimenter les choses. Je suis exaspérée.
N'oublier jamais N'oublier jamais
Michel Bussi   
Yport... l'hiver, la mer, la falaise, les mouettes et quelques moutons servent de décor et accompagnent Jamal dans sa course quotidienne... Soudain une tâche rouge attire l'attention de Jamal, c'est un foulard rouge attaché à une clôture. Le danger qu'il avait pressenti vient de se matérialiser sous ses yeux. Au bord de la falaise, à seulement quelques tout petits mètres du précipice, une jeune fille se tient debout, l'air absent, le regard vide, les vêtements déchirés... Jamal tente de la persuader de ne pas se jeter dans le vide et lui tend ce foulard... trop tard ?

C'est avec un immense plaisir et une grande attente que je me suis lancée dans la lecture de ce roman.

Quelle satisfaction, quel bonheur. J'ai tout de suite accroché au style de l'auteur, à la fluidité de sa plume, au suspense qu'il arrive à maintenir et développer tout au long de son livre, jusqu'au dénouement final. Jamais auteur n'aura su entretenir un tel suspense, brouillant les pistes à souhait, multipliant les rebondissements, perdant son lecteur dans le labyrinthe de son imagination tour à tour tortueuse, machiavélique, parfois invraisemblable mais qu'importe.
Le sujet captive, l'intrigue est bien menée, l'écriture moderne, le rythme soutenu.

C'est mon premier roman de Michel Bussi, certainement pas le dernier.
Impossible donc de comparer "N'oublier jamais" avec les trois premiers, mais est-ce bien nécessaire ?
J'ai beaucoup aimé ce style vivant, cette capacité d'innover, de jouer avec son lecteur et cette cadence tout au long de la narration. Bravo.

par SuperNova
Ne lâche pas ma main Ne lâche pas ma main
Michel Bussi   
J'ai bien aimé ce roman. Pour moi ce n'est pas le meilleur de l'auteur mais il tient ses promesses. Décor paradisiaque: La Réunion, famille idéale au premier abord, personnages sympathiques et un joli suspense même si le dénouement m'est apparu assez rapidement... Une lecture agréable pour cette fin de vacances et certainement un nid de souvenirs pour les gens qui connaissent la Réunion...

par juju189
Blonde, Tome 3 : Éternellement Blonde Blonde, Tome 3 : Éternellement Blonde
Meg Cabot   
Voila, j'ai finit de traduire l'axtrait ! Je sais qu'il y a plein de faute, c;est parce que de suis avec un ordi americain donc j'ai pas d'accent et quand ilreconnait des mots il les change ! et aussi parce que je suis nul en orthographe !! Enjoy !

par Marie15
Cassandra Palmer, Tome 1 : Le Seuil des Ténèbres Cassandra Palmer, Tome 1 : Le Seuil des Ténèbres
Karen Chance   
Hé bien moi j'ai été conquise.
Bon le début est un peu...disont qu'il faut un peu de temps pour ce mettre dans le bain, mais une fois dedans on apprécie. Ce qui m'a plu dans ce premier temps, c'est le ton et la façon dont s'exprime l'héroine...humour caustique, parole sans chichi...comme j'aime.
Par la suite vient l'histoire elle même ... un minestrone de point de vue sur les êtres surnaturels...on aime ou on aime pas...moi j'ai aimé et j'attends avec impatience la suite
A LIRE
Revanche Revanche
Cat Clarke   
http://wandering-world.skyrock.com/3146253302-Undone.html

Elle a réussi. Une fois de plus, elle a réussi. Alors qu'à un certain moment je n'y croyais plus trop, Cat Clarke a réussi. Elle a réussi à me faire pleurer devant toute ma famille. Elle a réussi à me faire trembler et à m'arracher le cœur, à me couper le souffle et à me retourner l'estomac, à me faire vivre une aventure tellement intense que c'est comme si je l'avais rêvée. Elle a dépassé toutes mes attentes, alors que nous savons tous qu'elles étaient juste inaccessibles. Mais elle l'a fait. Undone est un coup de cœur. En fait, non. C'est tellement plus que ça. Je suis en train de vivre une véritable gueule de bois livresque. Je ne comprends pas comment les gens autour de moi peuvent continuer à agir normalement alors que mes sentiments viennent juste d'être éclatés, détruits, ravagés. Ce n'est pas normal. Undone m'a bouleversé. Undone m'a dérangé. Undone occupe mon esprit. Undone fait frissonner mes mains. Undone va me hanter. Undone va m'obséder.
Écrire cet avis ne va pas être une partie de plaisir. Loin de là même, je pense. Voyez-vous, je plains sérieusement le prochain livre que je vais lire, parce qu'il ne pourra pas arriver à la cheville de ce roman. Il y a tellement de choses à dire. Tellement de choses à ressentir. Tellement de choses à vivre. Je pense que je ne e dirai jamais assez : Cat Clarke est, en l'espace de quelques mois seulement, devenue ma déesse en tant qu'auteure de Young-Adult. Je ne vous cache pas qu'après avoir lu Confusion et Torn, j'en attendais donc beaucoup venant de Undone. Surtout que les avis sur Goodreads étaient vraiment excellents, et qu'ils promettaient la réception de nombreuses claques. Je m'étais préparé à ça. Et, franchement, je ne pensais pas que Cat Clarke pouvait dépasser les limites déjà parfaites qu'elle s'était imposée avec ses deux précédents ouvrages. Sauf qu'elle l'a fait. Et merveilleusement bien, en plus. Undone m'a dévasté.
Undone c'est, avant tout, l'histoire de Jemima et de Kai. Une histoire d'amitié renversante et émouvante au possible, qui ne laissera personne de marbre. Kai est homosexuel et, malheureusement pour elle, Jem a complètement craquée pour lui depuis leur plus tendre enfance. La situation est assez spéciale et assez amusante quand on y pense, et Jem a appris à faire avec. Tout était parfait, jusqu'au jour où une vidéo de Kai a été mise en ligne. Vidéo dans laquelle on comprend clairement qu'il est gay. Pour Jem, ce n'est pas grand chose. Il va savoir vivre avec. Sauf que les choses ne se passent pas exactement comme ça. Kai se suicide, laissant derrière lui une Jem détruite. Mais il n'a pas vraiment dit son dernier mot. En effet, il a laissé douze lettres, une pour chaque mois de l'année, à Jemima.
Je n'ai pas vraiment l'habitude de développer un peu plus le résumé d'une histoire mais, pour écrire mon avis, je pense que cela est nécessaire. Sinon, vous ne comprendriez pas du tout mon ressenti sur l'héroïne, Jem. Jem est un personnage hors du commun. Mais pas le sens que vous pourriez croire. Elle n'est pas parfaite. Elle n'est pas plus intelligente, plus belle, plus connue ou plus forte que les autres. Elle est hors du commun parce qu'elle est dérangeante. Je ne sais pas vraiment si je me suis réellement attaché à elle. Quoique les larmes que j'ai laissé couler une fois ma lecture terminée me penchent à dire oui. Je vous explique : Jem s'est mise en tête de venger la mort de Kai. Pour elle, les responsables de son suicide ne sont autre que les élèves les plus populaires du lycée. Elle va donc décider de s'introduire dans leur cercle très fermé, pour le détruire de l'intérieur.
Undone nous permet donc de totalement et exclusivement vivre son désir de revanche. Au départ, j'ai eu du mal à la cerner. Puis au bout d'un moment, clac. Je me suis mis à l'adorer. Je ne sais pas comment ni pourquoi, mais un milliard de papillons se sont mis à battre des ailes dans mon ventre. Le truc, c'est que Cat Clarke joue carrément avec la santé mentale de Jem. Et, vous me connaissez, j'ai adoré ça. A des dizaines de reprises je me dis : "Non. Non ce n'est pas possible. Elle n'a pas fait ça. Oh purée si, elle l'a fait.". Et je parlais aussi bien pour Jem que pour l'auteure. Elles nous en font véritablement voir de toutes les couleurs. Jem m'a dérangé. Mais, genre, VRAIMENT dérangé. Le "est-ce-qu'elle-est-folle-ou-quoi-?" dérangé. Je n'arrive même pas décrire mes sentiments vis-à-vis d'elle. Elle à beau débloquer complètement et être prête à toucher la folie du doigt pour venger la mort de Kai, elle n'en reste pas moins touchante et renversante. Mais je ne devrais même pas m'en étonner. Cat Clarke a toujours eu ce pouvoir. Elle sait rendre ses protagonistes réels. Concrets. Cohérents. Humains. Destructeurs. J'ai souffert physiquement pour Jem. Je ne vous parle même pas de mon mental, qui est pratiquement décédé, là tout de suite. Jem est une étoile. Un peu folle et inquiétante, mais personne n'est parfait, non ? Puis sa quête de revanche pour son meilleur ami est magnifique, en un sens. Dangereuse, dérangeante et déchirante, mais magnifique.
Hormis Jem, Kai m'a, lui aussi, énormément convaincu. Il m'a touché comme rarement un personnage l'a fait. L'idée de ses lettres m'a carrément tué. Le retrouver chaque mois était devenu vital, aussi bien pour Jem que pour moi. Il m'a fait rire. D'ailleurs, le roman en général m'a fait rire. Plutôt bizarre. Enfin personnellement, je trouve ça juste magique. Cat Clarke a le don de nous faire sourire alors que l'ambiance de son récit est noire et ensorcelante. C'est juste... Ouaw. Kai m'a fait pleurer. Kai m'a donné envie de vivre. De sourire. De profiter de chaque seconde. Kai m'a tué, au même titre que Jem. Ces deux-là, ainsi que leur amitié inébranlable, ont fait saigner mon cœur et mon âme.
Niveau rebondissements, c'est l'explosion. Bon par contre, j'ai noté un petit bémol. Voyez-vous, je me suis quand même dit au bout d'une centaine de pages que j'en attendais trop, comme dit un peu plus haut. Cat Clarke ne faisait que tâter le terrain et mettre en place les bases de son récit. Je ne dis pas que c'était ennuyant, loin de là, mais j'aurais aimé que tout aille un tout petit plus vite. En même temps, je ne suis absolument pas objectif vu que j'avais mis la barre très haut. Donc bon. Toujours est-il que j'ai eu peur d'être déçu à un moment, et que je comprendrais totalement que certaines personnes trouvent quelques longueurs assommantes. Je le répète, ça n'a pas été mon cas, mais je préfère vous avertir. Mais Cat Clarke se rattrape parfaitement bien avec la suite de son histoire. La preuve, j'ai mis 6/5 à Undone malgré ce minuscule défaut, cela veut tout dire. Les coups de théâtre vont crescendo, et, au fur et à mesure que l'intrigue se développe, c'est comme si l'auteure nous enfonçait des coups de poignard dans l'estomac. On souffre vraiment. J'ai dû poser plusieurs fois le roman pour reprendre mon souffle. Undone, c'est ce genre de livre. Celui qui vous fait transpirer, qui vous pousse à aller voir votre demie sœur à 1h30 du matin dans sa chambre pour lui parler de vos sentiments carrément emmêlés les uns aux autres, qui vous empêche de dormir et vous pousse à réfléchir. Undone, c'est une histoire qui vous fait du mal et qui arrive à vous faire aimer ça. L'overdose nous guette à chaque page, tel un précipice mortel, et on se jette pourtant tête la première à l'eau.
Quand je vous dis qu'il vous pousse à réfléchir, j'entends par-là qu'il vous pousse VRAIMENT à réfléchir. Il y a tellement tellement tellement de messages à déchiffrer. Tellement de symboliques à comprendre. Tellement de choses à creuser et à interpréter. Rien que le fait que Jem puisse s'introduire dans le groupe le plus populaire du lycée laisse à penser : il ne serait donc pas si horrible que ça ? Il ne jugerait donc personne ? Et si ce que l'on pensait de lui était totalement faux ? Bon ok, à l'écrit ça paraît stupide, mais, quand j'y pense, je vous jure que les réflexions sont hyper importantes. Puis même, la revanche de Jem est ultra perturbante. De toute manière, tout est perturbant dans ce livre.
Amitiés, trahisons, mensonges et amours s'entremêlent et s'entrechoquent dans Undone. Je vous jure que la romance présente dans cette histoire m'a bouleversé. A cause de Jem, une fois de plus. Il y a du sexe. Beaucoup de sexe, d'ailleurs. Il y a des instants chargés de passion et d'émotions. Il y a des moments perdus entre beauté et horreur. Puis il y a des heures de lecture enchanteresses et palpitantes, qui ressemblent terriblement à des secondes qui s'engrènent trop vite.
Avec Undone, Cat Clarke va encore plus loin. Encore plus au cœur même des choses : des sentiments, des désirs, et de tous les éléments qui font de nous des êtres imparfaits. Elle a réussi à créer une histoire encore plus intense, plus touchante, plus à fleur de peau que ses précédents récits, chose qui semblait être juste impossible et impensable. Je ne sais pas si vous l'avez remarqué, mais je n'ai pas pu m'empêcher de répéter les mots "dérangeant", "perturbant" et "obsédant". Mais Undone, c'est ça. Une histoire dérangeante et perturbante, qui ne peut pas s'empêcher de nous obséder. Je reviendrai souvent à ce livre, à ses personnages et à son histoire. J'en suis intimement persuadé.

Suite de ma chronique : http://wandering-world.skyrock.com/3146253302-Undone.html


par Jordan
Te retrouver Te retrouver
Keren David   
https://aliceneverland.wordpress.com/2015/11/05/te-retrouver-keren-david/

J’ai beaucoup, beaucoup aimé l’histoire qu’a su mettre en place Keren David. Résultat, je me suis régalée du début à la fin. Pourtant, les thématiques qu’elle aborde ne sont pas douces et tendres, loin de là. Mais elle a su rendre tout cela si sincère, si réel que j’ai trouvé chacune des émotions ressenties des plus justes. Et c’est cela qui m’a énormément marquée dans ce texte.

Si on rencontre assez souvent le thème du divorce dans les romans adolescents, l’auteur apporte ici une vision complètement différente. Elle n’est pas là pour nous montrer que tout est beau, tout est rose, que tout le monde va s’en sortir et que tout ira bien. Non. Cass, qui avait l’impression de vivre jusque là dans une famille aimante et soudée, découvre finalement que tout cela n’était qu’une blague. Et demander à une adolescente, même très mature, de comprendre et de ne pas faire d’éclat relève purement de la fantaisie. C’est donc sans surprise que Cass m’a touchée, car la justesse de Keren David nous permet de pleinement ressentir les émotions qu’elle traversait. Et j’en voulais moi aussi à la terre entière tout autant qu’elle, j’avais envie de crier et de secouer ses parents trop aveugles et égoïstes.

Mais au-delà de cela, j’ai adoré la seconde vision que donne l’auteur à ce texte grâce aux points de vue d’Aidan, le frère biologique de Cass. Et on comprend qu’il y a quelque chose de brisé dans ce jeune homme. De complètement détruit en fait. C’est tout l’envers du décor du monde de l’adoption qui se révèle à nous. Immédiatement, j’ai eu cette envie de prendre Aidan par la main, de le sortir de son monde très sombre et de l’emmener vers la lumière. Mais Aidan ne veut pas être aidé. Pire que tout, il ne pense pas le mériter. Et il vit chaque jour en attendant simplement que le peu de bonheur qu’il possède disparaisse également.

Cass m’a donné envie de crier, Aidan m’a donné envie de pleurer. Et que dire sur Janette, Holly, Ben, Will, ou encore le père de Cass… C’est ce qui est impressionnant dans ce livre : chaque personne rencontrée prend vie et nous fait ressentir des sentiments divers et variés à son encontre. C’est troublant de réalité, de justesse et de sincérité.

Keren David ne décrit pas des personnages parfaits et idéaux sous tout rapports. Ils sont plein de défauts, de fêlures, de biens scotchées et recollées. Et c’est ce qui rend Te retrouver si vivant. Car tout, absolument tout semble réel, et la lecture se présente sous la forme d’une immersion totale. C’est troublant, perturbant, mais aussi très vivifiant.

Je ne cache pas que la fin m’a tiré quelques larmes. J’avais atteint le point de non-retour qui faisait que je ne pouvais plus encaisser tout ce trop plein d’émotions. Surtout quand je me suis dit que les personnages, Aidan surtout, avaient vécu avec cela en eux durant des années… c’était trop d’empathie pour moi. Et pourtant j’étais contente de pouvoir enfin tourner la page et passer à autre chose, exactement comme les personnages. Une sorte de renouveau que Keren David aura parfaitement su retranscrire.

Pour conclure : c’est un peu le mini coup de coeur que je n’attendais absolument pas. Même si je savais à coup sûr que l’histoire allait me plaire, je ne pensais pas ressentir autant d’émotions diverses et parfois contradictoires dans ce livre. Tout parait si réel, si juste, que j’avais l’impression de traverser ces épreuves également. Mon seul petit bémol viendra pour la relation entre Cass et Will qui manque de développement pour moi, mais, après tout, je pense que cela est fortement lié à la personnalité de Cass. Dans tous les cas, c’est une superbe découverte pour ce roman, et je ne peux que vous conseiller de vous plonger à votre tour dans la tempête émotionnelle qu’est Te Retrouver.

par Kesciana
Georgian, Tome 3 : Si vous m'embrassez Georgian, Tome 3 : Si vous m'embrassez
Sylvia Day   
J'ai attendue ce tome là avec impatience et je ne suis pas déçue de cette attente !!! <3 On retrouve nos deux tourtereaux du tome 1 mais cette fois ci ce sont eux les héros c'est trop bien
On voit notre Amélia plus mature et encore plus amoureuse de son chéri après des années de séparation ou elle croyait son amour d'enfance mort
D'une certaine manière ça m'a plu de voir qu'elle est restée fidèle à Colin d'un autre côté pourquoi c'est toujours aux femmes d'attendre le retour de leur amour pourquoi ce serait pas pour une fois l'homme qui attend sa dulcinée
Et puis même si Colin aime depuis des années Amélia il ne lui est pas resté fidèle ça aussi c'est toujours un truc qui m'énerve un peu dans les livres d'amour mais à part ça il n'y rien à dire c'est un livre super !!!

par ingaelisa