Livres
477 946
Membres
459 115

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Saph 2015-01-15T18:32:39+01:00

« – Est-ce que tu m’en veux d’être venue te voir ? je demande en mettant ma main dans ses cheveux.

– Non, dit-il en léchant mon nombril. Je sais ce que je possède et tu es la reine des emmerdeuses, ça fait partie de ton caractère.

– Moi ? C’est toi l’emmerdeur ! Quand tu es né, au lieu de dire « c’est un garçon », le médecin a dit, « c’est un emmerdeur » ! »

Afficher en entier

– Oui, Remington, murmure-t-elle dans le combiné, puis elle raccroche.

– Il arrive. Il veut que j’ouvre la porte sinon il la défonce.

– Je ne veux pas qu’il me voie dans cet état.

Je renifle et prends un mouchoir, comme si je pouvais cacher le fait que je suis en train de pleurer comme un bébé.

Je le sens approcher avant même de le voir. Il entre comme une tornade au moment où Diane ouvre la porte.

– Diane, dit-il dans un murmure sourd, puis il se dirige droit vers le lit où je suis roulée en boule.

Ses yeux sont bleu foncé, pleins d’émotion.

– Toi, dit-il en me tendant la main. Viens avec moi.

– Je ne veux pas, je réponds en essuyant une larme.

Ses narines s’écartent, je vois qu’il a du mal à se contrôler.

– Tu es à moi et tu as besoin de moi, et je veux que tu viennes là-haut avec moi, bordel.

Je baisse la tête et essuie une larme. Je renifle.

– Allez, viens là.

Il me prend dans ses bras.

– Bonsoir, Diane.

Je balance des coups de pied, il me serre contre lui et me chuchote à l’oreille.

– Donne des coups de pied, griffe, hurle, frappe-moi, insulte-moi. Mais tu ne dormiras pas ailleurs qu’avec moi ce soir.

http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/

Afficher en entier
Extrait ajouté par clary-bouquineuse 2015-01-26T21:13:19+01:00

– C’est la même chose pour moi, tu n’as pas besoin de grogner quand des garçons me regardent. 

Ses yeux deviennent plus sombres, il laisse tomber sa main et ses mâchoires se serrent.

– Estime-toi heureuse que je me contrôle et que je ne les colle pas au mur. Je sais exactement ce qu’ils te font dans leur tête. 

– Ce n’est pas parce que tu penses à ça que les autres font la même chose.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Bellie 2014-10-06T14:07:04+02:00

"Je t'aime tellement." Il engouffre mon visage dans ses grandes et magnifiques mains dures. "Tellement, Brooke, que je ne sais toujours pas quoi faire avec moi," dit-il, et embrasse l'arrête de mon nez avec un souffle bas et tremblant. "Tout me manque de toi, de la façon dont tu souris à la façon dont tu me regardes et jusqu'à l'odeur du lit quand tu es avec moi. Je t'aime comme je n'aime rien d'autre dans la vie, rien. Ca me bouffe de l'intérieur comme une maladie tellement j'ai envie d'aller te chercher et te ramener avec moi."

Extrait de "dans notre petite bulle"

Afficher en entier
Extrait ajouté par sarah_lecture 2015-02-15T23:28:35+01:00

« Nos yeux se croisent. Il scrute ma réaction et je fais de même. Parmi toutes les choses que j’ai imaginées, je n’aurais jamais imaginé voir ce que je vois. Il est… content. Non, il est plus que ça. Ses yeux brillent comme quand il a envie de sexe, mais là, je sens qu’il a envie d’autre chose. Ses fossettes apparaissent et il se met à rire. Son bonheur m’éclate à la figure.

– Viens là. 

Il me soulève jusqu’à ce que mon ventre soit à la hauteur de son visage et l’embrasse bruyamment. Je pousse de petits cris lorsqu’il me repose sur le lit et s’allonge sur moi.

Je suis tellement heureuse de voir ses deux fossettes que je me mets à rire.

– Tu es fou ! Tu es le seul homme qui jette sa petite amie enceinte sur un lit ! 

 »

Extrait de: Katy Evans. « Fight for Love T02 - Mine. »

Afficher en entier
Extrait ajouté par Fannyl 2015-01-29T17:19:37+01:00

Pete et Riley me tendent une boîte en s'approchant.

- C'est de la part de toute l'équipe, y compris notre nouvelle recrue Joe.

Je fais un petit signe à Joe de l'autre bout de l'allée et j'ouvre le paquet.

Un éclair rouge apparaît et je sort de la boîte un peignoir rouge brillant identique a celui de Remy. Sauf que sur celui-ci,on peut lire EPOUSE DE RIPTIDE

Afficher en entier
Extrait ajouté par poune 2015-01-25T14:33:49+01:00

Il acquiesce avec un adorable sourire qui lui remonte jusqu'aux yeux.

- J'ai déjà un cul énorme et mes seins ont grossi aussi. C'est sur que le ventre va suivre.

- Je trouve que tes seins ont beaucoup d'allure dans cette robe. Et ton cul est sacrémet bandant.

- Alors pourquoi tu ne te réjouis pas de ce que tu as ? J'ai de gros seins, un gros cul et un ventre plat pour l'instant.

Ses yeux se baissent pour admirer mes seins, puis un sourire étire ses lèvres tandiq qu'il m'attire vers lui.

- Viens par là.

- Tu as une lueur diabolique dans le regard

Son sourire se transforme en rire

- Viens ici. Tu m'as manqué

- Qu'est-ce que tu as en tête, dis moi ?

Il tapote sur ses genoux

- Je te laisse choisir

- Entre ?

- Ecouter de la musique

- L'idée me plait bien

- S'embrasser

- Le choix est difficile

- Se peloter

- Là, tu deviens sadique

- Ou tout ça en même temps

Sans préambule, je lui saute dessus. Il rit et me serre immédiatement très fort dans ses bras

- Je te tiens, maintenant !!

Afficher en entier
Extrait ajouté par luucie65 2015-01-24T23:11:32+01:00

– C’est la dernière fois que je vis sans toi. Je suis déjà à moitié dingue et à mi-chemin de la tombe, bordel. Je n’aime pas ça. Tous les démons qui me hantent me disent que tu vas t’enfuir et que je serai trop loin pour te rattraper. Tous mes instincts me hurlent de venir te chercher. Chaque os de mon corps me crie que tu es à MOI mais mon cerveau sait pourquoi je t’ai envoyée loin de moi. Tout le reste ne le supporte pas. Impossible de convaincre le reste de mon être que c’est une bonne chose d’être loin de toi.

– Remington Tate, je te jure –  je jure –  que dès que je serai capable de me lever de ce foutu lit et de courir à nouveau, tu seras toujours, toujours le seul objectif vers lequel je courrai sans m’arrêter

Afficher en entier
Extrait ajouté par FiftyShadesDarker 2016-06-03T16:02:31+02:00

Pendant la nuit, Race ne pleure pas pour manger, et je me réveille, surprise et inquiète, pour trouver mon fils profondément endormi dans les bras de son père. Remington le tient comme il me tient, fermement mais doucement. Racer émet des petits gargouillis en respirant. Ses cheveux sont aussi bruns que ceux de son père, mais sa peau est douce et rose, tandis que son papa est grand et costaud. Soudain, je me mets à pleurer silencieusement de joie submergée par le bonheur.

Afficher en entier
Extrait ajouté par MelieGrey 2016-01-14T11:53:48+01:00

- C'est un merveilleux cadeau que tu m'as fait.

- Non, c'est toi qui me fais ce cadeau.

- Bon, disons que nous sommes tous les deux des âmes généreuses.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode